RSS

Dans un réel regard vers soi

Le New âge sème sa graine un peu de tous les bords, mais malheureusement cela éloigne bien souvent de la réalité et maintient l’être dans sa petite zone de confort.

Créant ainsi en l’être des masques, des pseudo-réalités et coupant l’être de son propre centre.

Au départ c’est parfait on se croit fort, puissant , l’égo est fort content. Puis vient, ou non , l’interrogation, le constat avec souvent un sentiment d’échec, de souffrance persistante.

Regarder en soi, réellement en soi et non se réfugier derrière des masques, derrière des personnages, demande beaucoup d’humilité et de courage, demande également de sortir de ses zones de confort et de confronter le plus douloureux en soi. Et cela oui cela demande un réel regard sur soi, d’aller au cœur de sa vulnérabilité, au cœur du plus douloureux en soi, de déconstruire nos croyances, et de revenir à notre état d’être.

Les solutions ne sont pas à l’extérieur de nous mais bien par un réel retour en soi.

Qui que vous êtes vous avez choisi de vous incarner dans cette vie et vous seul pouvez décider du sens que vous donnez à votre vie. Mais pour cela il est nécessaire d’accepter de sortir de nos pseudo-croyances, de nos pseudo-réalités , de nos illusions, mais aussi d’accepter d’aller à la rencontre de notre enfant intérieur pour accueillir nos blessures et réaliser qu’elles n’ont plus lieu d’être en devenant observateur de ce qui se vit en soi.Y compris observateur de l’inconfortable. Observateur de toutes nos facettes, qu’elles soient d’ombre ou de lumière.

Très souvent j’entends par des propos qui me sont dit de façon directe ou indirecte, ou je lis des choses comme  » j’en ai ras le bol ça fait des années que je travaille sur moi, j’ai suivi tous les grands noms, j’ai dépensé des fortunes et il n’y a rien qui change, je suis condamné à souffrir toute ma vie. « 

OK le constat est là, mais la personne est-elle réellement aller voir en elle, ou a t’elle adopté des masques lui donnant bonne conscience? Lui donnant l’impression d’avoir cheminé alors qu’elle n’a fait que se construire des personnages d’illusion?

Le New Age maintient grand nombre de personnes dans la souffrance.

Regardez en soi demande oui , beaucoup d’humilité, de courage, mais aussi d’être prêt à rencontrer sa propre vulnérabilité. Mais demande également beaucoup d’ancrage, pas une absence d’ancrage ou encore un ancrage bancal, mais belle et bien un axe de l’ancrage. On met deux être l’un à côté de l’autre, par le rayonnement énergétique de la personne , on voit si la personne est ancrée ou non. Et je parle bien de l’axe énergétique et non des fausses excuses que l’on peut se donner sur l’ancrage.

Oui le New Age amène les gens sur des tournants spirituels, mais ce que j’appelle pour ma part de la pseudo spiritualité qui ne fait que rassurer l’égo et maintenir l’être dans les zones de confort. Pour ne pas dire faire un transfert de sa réalité.

Être spirituel c’est ne pas oublier notre réalité terrestre et donc notre ancrage.

Donner de l’Amour dans la transmission ce n’est pas du peace and love. On ne vit pas dans un monde de bisounours et la nature nous montre à quel point nous être humain nous avons beaucoup à apprendre d’elle. A nous connecter à elle.

J’ai des gens qui viennent me voir en me disant  » je veux être libéré de mes souffrances , je veux que cela cesse demain et je veux repartir à zéro oublier tout mon passé et ne surtout pas regarder ce qui est douloureux dans ma mémoire »

Ok très bien si c’est le souhait de la personne c’est qu’elle doit cheminer avant d’être prête, réellement prête à regarder en elle. Et que c’est juste pour elle et qu’il lui faudra plus de temps.

Je n’ai pas une baguette magique pour ma part, et à ces personnes je leur répond « c’est ton choix mais alors je ne suis pas la bonne personne pour t’accompagner dans ce chemin, faut que tu trouves une autre personne » .

Mon travail est d’accompagner, de donner des outils, mais le travail repose en la personne en elle même , de sa propre volonté à venir à l’intérieur d’elle. Ce n’est pas moi qui fait le boulot, ce n’est pas le rôle d’un thérapeute, même si certain nous le font croire.

Faut juste être réaliste.

Dans la Vie on m’a fait ce cadeau de me sortir de mes zones de confort. Mon voyage intérieur a commencé j’avais 14 ans alors que je surfais avec le côté obscur de la vie. J’en ai 31 à présent. Et chaque jour je continue à sortir de mes zones de conforts et à être observateur de ce qui se vit en moi.

Des gens qui ont plus de 80 ans aujourd’hui et qui m’ont mis face à moi même.

Qui m’ont mis face à moi même en me permettant d’accueillir le plus douloureux afin que cela ne soit plus douloureux en moi, mais qui surtout m’ont accompagné avec beaucoup d’Amour et d’humilité propre.

Qui m’ont transmis des outils précieux . oui cela a été inconfortable de regarder en moi, de regarder les masques, de regarder les souffrances que je projetais sur autrui, d’accueillir ma propre vulnérabilité moi qui avait un tempérament de guerrière. Inconfortable mais au combien libérateur. Parfois oui j’étais très en colère après cette traversée de l’inconfort, et la libération se faisait que plus tard une fois que tout avait été accueillis.

Donc non dans mes accompagnements vous ne trouverez pas des accompagnements à la sauce New âge. Que cela soit sur l’accompagnement pour le côté santé, ou pour l’accompagnement en énergétique et développement personnel.

Parfois on me dit « oui mais toi tu as de la chance c’est facile pour toi car tu es un puits d’Amour. »

Alors non cet Amour il n’est pas tombé du ciel, pour aller connecter cet Amour en moi et que je transmets aujourd’hui, je suis allée le rencontrer au plus profond de mon être. Pendant plus de 10 ans de ma vie j’ai surfé avec la mort, il n’y avait plus de vie en mon être. Ce que l’on me dit être un atout chez moi, mon sourire, il a disparu de mon visage pendant plus de 10 ans.

Donc le New age c’est très bien si on veut rester dans nos petites zones de conforts. Et c’est le droit de chacun.

Pour ma part ce n’est pas le choix que je fais avec la Vie dans toute sa splendeur et donc ce n’est pas de cette façon que j’accompagne.

Et je vous souhaite à tous et toutes d’oser aller rencontrer votre grandeur, votre splendeur, et d’apprendre à vous aimer, vous réellement , pleinement et entièrement.

Avec Amour

 

A vos suggestions…

Chers tous et toutes,

tout d’abord je vous remercie pour votre fidélité que vous soyez  ici depuis le début où que vous avez rejoins le blog au fil des années de son existence.

Ce blog a vu le jour en 2012, j’ai beaucoup évolué moi même au fil du temps et mes écrits ont suivi cette évolution. Je vous remercie également pour vos mots très touchants aux travers vos différents commentaires ou messages personnels.  Je suis touchée par la profondeur de vos mots.

87c29168

Durant les deux dernières années j’ai beaucoup moins partagé de texte solide au niveau de la santé, mais la plume revient pleinement avec de gros articles en préparation :

*le chanvre alimentaire

*les effets du stress sur la prise ou la perte de poids

*au delà sur sport et de l’alimentation, le regard par l’énergétique

*l’importance des légumes à feuilles vertes chez l’individu standard, mais aussi chez le sportif.

*les algues en alimentation

et bien d’autres encore

Mais je suis à l’écoute de vos suggestions, des sujets que vous souhaitez que je développe, des points que vous voulez voir apparaitre etc etc.  Je souhaite tenir compte de vos idées et de vos envies afin de continuer à développer ce blog.

Je prendrais en compte toutes vos suggestions et je verrais de quelle manière je peux y répondre.

merci à vous et au plaisir de vous rencontrer ici où là.

images

 

 
2 Commentaires

Publié par le 30 octobre 2017 dans Non classé

 

Vidéo, François Breton : les esprits de la nature

Ume vidéo de François Breton qui expliquent ceux que sont les esprits de la nature.

Comment on peut entrer en contact avec eux et comment ils peuvent nous aider à préserver notre lieu de vie et à entrer en relation avec notre nature divine.

Il parlent également de nos corps subtils et de cette connexion avec le divin.

Une très belle et riche vidéo.

 

Evolution du chemin alimentaire aux cours des années pour s’ancrer dans l’équilibre.

Bonjour à tous.

Mon dernier récit sur mon cheminement alimentaire date d’un peu plus de deux ans. Vous pouvez le retrouver ICI.

Je reçois beaucoup de questions pour savoir où j’en suis rendu, ce que je pratique toujours ou pas. Il est donc venu pour moi le temps de faire un nouveau bilan.

Depuis ce dernier article, j’ai pu faire d’autres ajustements pour évoluer encore plus dans un équilibre qui soit en accord avec mon être.  Je reste cependant dans la même ligne de conduite.

J’ai pu voir au cours des deux dernières années beaucoup de vidéos circuler sur le net de personnes ayant fait l’éloge d’une certaine façon de s’alimenter, puis d’en arriver à la dénigrer totalement. Il est souvent facile de rejeter la faute sur l’extérieur plutôt que de regarder en soi les erreurs que l’on a pu faire et les ajustements à faire en ce sens. Je ne jette la pierre à personne car chaque personne à son propre parcours et ses propres expériences à faire. Chaque personne est unique et donc l’équilibre de chaque personne est différent de celui du voisin.  C’était un peu comme si il y avait eu un phénomène de mode autour du rejet de l’alimentation végéta*ienne par des personnes qui étaient passer également par le crudivorisme/ frugivorisme. En regardant certaines de vidéos j’ai pu sentir beaucoup de colère chez ces personnes comme si elles se sentaient avoir été trompée sur la marchandise.

Ce que je vais dire va peut être déranger certaines personnes et je recevrais les critiques, mais je suis ok avec cela. Sur ce blog comme dans la vraie vie j’ai toujours été entière, donc je ne vais pas changer mes valeurs.

Donc depuis mars 2015, date de ce précédent article, j’ai conservé cette équilibre entre aliments cuits à basse température et aliments crus. J’ai réinvesti dans un cuiseur basse température, afin d’utiliser la vapeur douce. Je m’en étais séparé quand j’étais devenu totalement crudivore en 2009.  Mais je ressentais un grand besoin de consommer des légumes cuits, mon corps en avaient besoin, car je sentais que niveau interne certains dérèglements pouvaient s’installer dès que je sortais de mon équilibre et ayant bien compris les choses en 2015 quand j’ai commencer à m’intéresser à la médecine chinoise le retour arrière était impossible sur du tout cru.

Mon alimentation ne comprenait toujours ni céréales ni légumineuses, ou seulement à l’extérieur pour m’adapter au sociétal, donc chose qui se compte sur les bouts des doigts d’une main. Je consommais plus de légumes cuits sur les saisons froides.  Et l’été j’étais quasi qu’au cru, mais avec une bien moindre attirance pour les fruits que celle que j’ai pu avoir les années de mon frugivorisme.  J’en consommais oui bien sur mais sur des quantités que mon corps souhaitait.

J’ai du faire face sur l’année 2016 à des stress très importants, des nettoyages internes très profonds qui faisaient que j’étais plus attirée à nouveau vers les fruits tout en consommant toujours des légumes cuits.  (un besoin de sucre pour faire face à cette grande période de stress.) Mon corps a alors recommencé à gonfler. Ce n’était pas vraiment l’alimentation qui faisait gonfler mais le stress dans différents domaines auxquels je devais faire face. Ce stress fragilisant énormément mes organes internes : rate, foie, estomac, intestin. J’ai à nouveau trouver beaucoup de soutiens dans la médecine chinoise grâce à un homme formidable, mon ostéo qui est également thérapeute en médecine chinoise.

L’alimentation était donc faite de légumes cuits et crus de fruits, de jus, de smoothies, de beaucoup de soupe,  d’algues et de graines germées.

A cette même période j’ai réintroduis également des yaourts végétaux, et notamment pour ne pas dire uniquement, les yaourts de chanvre.  Ainsi que des laits végétaux (amande ou chanvre sans sucre ajouté) avec graine de chia/ graines de lin et protéines de chanvre.

Je ne suis pas une inconditionnelles des protéines en poudre, et le chanvre est avec celle de potiron la seule que je consomme, je trouve les autres bien trop agressives pour mon corps. Je consomme surtout celle de chanvre car c’est à mes yeux un aliment extraordinaire dont je vous parlerai prochainement, je le consomme sous toutes ses formes, et dans la mesure où je ne consomme ni céréales ni légumineuses je sentais un besoin d’apporter plus de protéines à mon corps.  Et cela pour différentes raisons : mon corps tolérant bien moins les fruits que lors de mon frugivorisme et pouvant ingurgiter beaucoup moins de volume que lors du frugivorisme car mon corps le rejetait, pas de pseudo-céréales  (pseudo céréales vu que je suis intolérantes au gluten et que je ne suis de toute façon pas pour le gluten) ni légumineuses car je ne suis tout simplement pas attirée par ses aliments. Donc si je voulais tenir face au stress j’avais besoin de quelques choses qui ne me fassent pas me ruer vers du sucre des fruits en excès (fruits frais et surtout fruits secs)

Et tout simplement car en écoutant mon corps je sentais que j’en avais besoin.

En début d’année 2017 je vivais quelque chose de très difficile sur le plan professionnel, et étant très spirituelle , certes je suis très ancrée et c’est une chance pour moi, le tout couplé à des phases  d’éveil très important, il me fallait absolument quelque chose qui me soit un peu plus lourd que d’habitude au niveau énergétique pour tenir le choc. A ce moment là j’ai eu le besoin de réintroduire un peu de protéines animales. Je m’explique plus bas inutile de brandir la hache de guerre en lisant cela car mes convictions n’ont pas changé pour autant. Je le précise ce n’était absolument pas dans un rejet de mes convictions sur l’alimentation végétale. J’avais juste besoin de matière qui me fasse moins m’élever afin de tenir le choc. (attention ce que je dis là n’est que mon avis personnel sur mes propres vécus vibratoires au niveau du corps et je ne les considère nullement comme vérité chaque personne trouvant la sienne) J’ai fais un burn  out professionnel à ce moment là, mon corps était vide de toute énergie, une fatigue extrème comme jamais je n’avais connu de ma vie, une léthargie à ne plus pouvoir me lever le matin. Et le choix de pouvoir introduire des protéines animales étaient là pour me permettre de franchir le cap. Car lors de ce burn out j’ai refusé de me mettre en arrêt malgré les relances autour de moi à ce sujet. C’est mon tempérament.

Quand je dis protéines animales : c’était des oeufs durs et j’ai ressenti l’appel du poisson gras à ce moment donc j’ai consommé des maquereaux à ce moment là. Le besoin autour du poisson à durer un mois à peine jusqu’à ce que mon corps est pris sa dose de booster et de relance je dirais et ensuite dégout brutal et je n’ai plus pu en ré avaler.  J’ai accepté d’en réintroduire à ce moment là même si je sais que vibratoirement cela ne me convient pas du tout car il fallait que je tienne le choc.  De la viande cela ne m’a même pas traversé l’esprit car cela fait plus de 14 ans que je ne consomme pas de viande (le poisson et les oeufs je les avais supprimé en 2008) donc c’est chose impossible pour moi.

Et depuis j’ai juste garder les oeufs que je choisis rigoureusement.  Et j’en consomme à présent deux fois dans la semaine contre 3 fois plus en début d’année. J’ai par contre augmenter ma consommation de protéines de chanvres, de graine de chia.

Mon alimentation n’est donc plus végétalienne totalement , elle est végétalienne plus des 3/4 du temps et de temps en temps végétarienne quand je consomme des oeufs.   Toujours faite de jus de smoothie, de graines germées, et couplées à des légumes cuits à la vapeur douce. Les fruits j’en mange de façon très occasionnelle car au début de l’été mon corps a fait un rejet assez brutal du sucre.

J’étais sortie de cette période de stress important et c’est comme si de lui même mon corps me disait c’est bon le sucre je n’en ai pas besoin. Au niveau fruit j’en consomme un peu l’été abricot/ pêches qui de plus sont locaux et là actuellement un peu de pomme et de poires et de kaki;

Avec beaucoup de graine de chia, de chanvre  (décortiqué, germé, en protéines de chanvre etc) du lait d’amande ou de chia.

Je consomme également beaucoup d’algues (je les achètes d’ailleurs par kilo), étant bretonne c’est un besoin car ayant été habitué aux vapeurs d’iode jusqu’à  mes 27 ans, sans je ressens vraiment la carence d’iode qui se manifeste (fatigue chez moi et goitre qui se développe)

Je ne consomme toujours pas de pseudo-céréales cela fait maintenant plus de 10 ans

Oui je peux dire que j’ai augmenté mes apports en protéines car mes recherches m’ont aussi amener à me dire que mon corps n’en avait peut être pas assez vu que je prenais facilement de la masse grasse malgré mon hygiène alimentaire et sportif, plus le gros stress auxquels j’avais du faire face.  Et ayant pousser aussi mes recherches au niveau sport . Attention je ne dis pas que le crudivorisme n’en apporte pas, juste que mon chemin m’a amené à considérer l’alimentation d’un autre regard en couplant avec la médecine chinoise, et le tout cru certes m’a convenu des années mais au niveau des notions de vide de rate etc j’en ai vu ses limites au bout d’un temps, et je ne peux plus depuis que j’ai rééquilibrer en ce sens consommer les quantités que je consommais en étant crudi , mon corps dit stop bien avant.

Mon alimentation est donc un mix entre l’alimentation vivante et l’alimentation paléo sur une base végétarienne. Je suis une chercheuse permanente et je n’aime pas prendre pour vérité les choses sans les avoir expérimentées. Il y a des points du paléo que j’approuve et d’autre beaucoup moins donc j’ai fais ma sauce entre alimentation vivante/paléo végétarien et  médecine chinoise.

Donc comme vous le voyez au final très peu de changement depuis le dernier bilan, j’ai juste fais les ajustements pour que mon corps reste en équilibre tout en suivant mes convictions et les ressentis de mon corps. Augmenter les protéines, et diminuer les fruits au profits de plus de légumes.

Quand je dis que mon corps a fait un rejet du sucre, quand je bois mes jus je n’ai pas souvent besoin d’y mettre un fruit pour adoucir, le jus de céléri pur ne me dérange pas du tout.

J’ai un corps qui réagit très vite à tout ce qui ne lui convient pas au niveau énergétique donc je ne peux pas tricher avec cela et à aucun moment je n’ai eu l’intention de renier mes convictions en matière d’alimentation vivante et végétale.

Cet équilibre m’a fait perdre la masse grasse prise pendant mon stress/ burn out prof, de performer au niveau du sport alors même que je ne m’étais que très peu entrainé pendant plus d’un an, juste le minimum.

Donc oui je garde mes convictions et j’ai simplement écouté mon corps au lieu de faire un rejet en bloc de ce qui me nourrissait depuis tant d’années. Et c’est un équilibre qui me convient, c’est comme tout dans la vie parfois il faut faire des ajustements ce n’est pas pour autant que l’on rejette alors les choses.

Je vous invite tous et toutes à toujours écouter votre corps et à ne surtout pas culpabiliser quand vous entendez tel ou tel dogme. Bien sur en restant dans une optique d’alimentation santé, c’est la base.  Des pseudo-vérités j’en ai entendu à droite et à gauche, mais pour autant mon corps savaient mieux que tout de quoi il avait besoin au niveau vibratoire, y étant très sensible je ne peux pas tricher avec cela. Les discours moralisateurs ne devraient pas avoir le dessus sur nos besoins corporels, besoin corporels au sens santé j’entends.  Tous les choix sont justes ne pas consommer de viandes est un  choix personnel et vibratoire, mais ce n’est pas un choix que je cherche à imposer à autrui.

Mon parcours alimentaire et les différentes expériences que j’ai pu faire , les adaptations dans l’écoute du corps font que dans mes accompagnements que je fais au cours des rdv je suis toujours en capacité de m’adapter à la personne en face de moi et là où elle se situe.

De plus mon expérience s’est couplé à un DU en micronutrition et une spécialisation en nutrition du sportif, j’ai donc pris toutes mes connaissances acquises au fil du temps et j’en ai fais ma sauce dans cet équilibre.

Soyez toujours dans l’écoute de votre corps, il vous donne beaucoup d’indications. Avec ce qui circule sur le net où chacun défend son point de vue il est fort difficile de savoir à quel saint se vouer.

 
1 commentaire

Publié par le 29 octobre 2017 dans Alimentation, Cheminement, Qui suis je?

 

Ode à la beauté du Masculin Sacré

Un texte que j’ai envie de vous partager que j’ai écris ce matin .

Un texte qui fait ode à l’Homme dans toute sa splendeur.

Une petite réflexion du matin :

Cette semaine et comme cela est au final bien plus souvent qu’on le pense….j’ai entendu au cours d’une consultation de la part d’une femme  » oui vous savez les hommes sont ci comme ca..je ne veux pas faire de généralités mais c’est la vérité »
Beaucoup de femmes blessées dans leur féminin ont beaucoup de colères envers les hommes mais aussi d’amertume.
Mais l’équilibre a besoin des deux polarités le Féminin Sacré et le Masculin Sacré. Sans cela nous allons construire un équilibre bancal et qui sera tout aussi destructeur que l’a été le patriarcat.

On entends beaucoup parler du Féminin Sacré mais un peu moins du Masculin Sacré.
Mes propos ne sont pas le fruit d’illusions mais bien le fruit de la Vie.

Ayant beaucoup plus d’amis hommes que d’amies femmes.
Dans la société actuelle il est très difficile d’être un homme et de s’accepter pleinement soi.

L’homme ayant appris à étouffer ses émotions, à prendre pour vrai que la vulnérabilité n’est pas affaire d’hommes.

Les hommes sont tout aussi blessés dans leur Masculin que les femmes dans leur Feminin.

Même parfois ils sont blessés dans leur Masculin et dans leur Féminin comme les femmes le sont dans leur Féminin et leur Masculin.
L’homme derrière sa carapace est incroyablement beau.

Carapace souvent composées de multiples rideaux de fer. Cela se voit dans ce dégage un homme au niveau vibratoire, dans ce que dit son âme au travers de ses yeux.
Un homme qui se réveille à son maculin sacré avec tout le temps qui lui est nécessaire c’est divinement beau.

Personnellement c’est quelque chose qui me touche profondément.
Beaucoup de femmes font un travail noble aujourd’hui d’accompagner les femmes dans le retour à leur Féminin Sacré.

C’est divin et j’ai beaucoup de gratitude envers elles.
J’accompagne dans mon chemin les femmes à ma facon au retour vera elle même et il se passe des choses mais tout simplement magnifique en consultation.

Mais sur ce chemin du Féminin et du Masculin Sacré j’ai plus un chemin à transmettre vers l’accompagnement du Masculin Sacré.

Le chemin vers le Féminin Sacré je le fais de façon personnelle oui où je me reconnecte à ma profondeur.

C’est ainsi et ce n’est point un choix mental mais juste suivre le chemin qui est le mien.
Dans mon cercle d’abord amical fait d’hommes à 90 %, tous ces hommes qu’ils soient proches ou moins proches connaissent mes valeurs.

Et tous en écoutant leurs rythmes je les amène à aller à la rencontre d’eux même. A venir rompre la carapace pour cheminer vers leur Coeur.

Mais une chose est sure c’est que je respecte leur rythme et je les amène plus loin que quand c’est le moment opportun.

Parfois je les encourage à pleurer pour vider la masse, au départ ils peuvent avoir honte car un homme a toujours appris qu’on ne doit pas pleurer devant une femme.

Et ensuite ils se laissent aller parfois même avec de gros sanglots sur ce qui doit sortir.

Ils savent alors que je leur offre mes bras pour accompagner ce qui doit sortir.

C’est beau.

Oui parfois je peux quand ma patience perd ses limites,et pour que je perde ma patience il faut me pousser loin, me mettre en colere. Oui

Mais dans ces moments ils savent en général pourquoi je me mets en colère et ils me remercient plus tard quand la fierté de l’homme et l’égo sont retombés.

Chaque homme dans ce chemin est différent, à son propre vécu et je m’adapte donc à chacun.

Je lis en eux, en ce que dit leur être vibratoirement ce qu’ils veulent bien me dire au delà des mots á travers leur essence. Au départ ils sont « sur le cul » de ce que je peux leur dire alors qu’ils n’ont pas exprimé les choses puis ils se laissent aller.
Mais une chose est sure c’est que cela est incroyablement beau de voir l’homme s’ouvrir à son être.

Je suis émerveillé face à cette beauté.

Parfois face à l’énergie d’Amour reçue certains sont troublés et aimeraient aller plus loin et ils essaient tout en comprenant rapidement que je ne suis pas de nature à ouvrir mon coeur « amoureusement  » parlant comme ca et que je fonctionne seulement en résonnance d’âmes et que j’ai mes valeurs.

Et une fois que cela est intégré ils savent que tout l’amour que je leur donne est sincère et ils se lachent encore plus dans la libération interne.

Chaque homme l’exprime à sa facon avec son vécu. Mais tous sont incroyablement beaux.
Et entre nous cela n’est alors jamais tabou de se serrer dans les bras.

C’est une facon pour moi aussi de leur faire passer quelque chose d’encore plus fort et de leur dire que je les reconnait en tant qu’hommes.
Ensuite dans mon cercle pro j’ai amené les hommes très loin au comptoir en pharmacie.

J’ai vécu des choses incroyables. Même pas pensable en pharmacie.

Dans mon ancien travail où j’ai été pendant 4 ans les filles me disaient nous ca fait 10 ans qu on est là et jamais ils n’ont fait avec nous ce qu’ils font avec toi : » ils se confient énormément à toi, ils se lachent ils pleurent même parfois.

Et ils te font plein de cadeaux pour te remercier.

Ils t’aiment beaucoup nos hommes »

Ils me rendaient ce que je leur donnais.
Dans ce travail mais aussi dans les précédents où j’ai vécu des choses très très intenses.

Et y compris avec des catégories de personnes dites difficiles et souvent mal aimée en pharma : les toxicomans.

Je n’étais pas la pharmacienne pour eux j’étais Sab  » leur rayon de soleil  » comme certains m’appelaient.

Oui ils avaient fait des erreurs de parcours mais derriere leur souffrance se cachait une incroyable beauté.
Alors oui le Féminin blessé a de la colère envers l’Homme mais il est venu le temps de laisser cette colère sortir.

Et de retrouver ce chemin de la paix tous ensemble.
D’honorer l’Homme dans toute sa splendeur, de leur permettre de se reveler à eux même.

La beauté de l’homme n’est pas celle que la société nous vent.

La virilité de l’homme repose dans son essence vibratoire.
Alors oui l’homme peut pour se coller à la société adopter des comportements tres malsains mais derriere cela se cache une souffrance, un mal être, un vécu d’un homme qui a renié son etre intérieur.

Et pour se libérer les Hommes ont eux aussi besoin de valeurs nobles et de l’énergie de l’Amour.
Ode aux Hommes dans toute leur splendeur.

Et je repense à ce texte magnifique « Si tu veux changer le monde aime un homme mais aime le dans toute sa splendeur  »
Sans les hommes qui m’entourent amis proches ou moins proches je ne serais peut etre pas où j en suis car tout ce que j ai donné ils me l’ont rendu aux centuples.
Les deux polarites féminin sacré et masculin sacré ont beaoin l’une de l’autre à l’intérieur de nous mais aussi dans les relations interhumaines.

 

Vidéo, Francois Breton , le Soi et la dépendance aux expériences spirituelles. 

Une vidéo que je souhaite vous partager.

Je la trouve très riche.

Je vis actuellement des expériences extra sensorielles et de connexion au Divin très intense. J’ai pu constater que plus je cherche à comprendre car cela passe par mes différents sens et plus c’est restrictif et c’est la que le mental intervient.

Mais à l’inverse si je me laisse tout simplement innonder et etre dans l’observation de ce tout et plus c’est intense , puissant, libérateur.
Bon visionnage à vous.

 

Jus automnal pour un booster minéral

Aujourd’hui une idée de jus.

Le céleri est dans sa pleine période pour mon grand bonheur.

Alors ce jour j’ai pris du céleri branche, des betteraves rouges et blanches que j’ai rapporté du jardin de mes parents et un pamplemousse offert par mon maraicher.

Il doit bien m’apprécier ce maraicher car à chaque fois que je vais le voir au marcher il m’offre des pamplemousses.

Jus que j’ai savouré au soleil assise sur ma terrasse sur mon banc de médit et en observant mon plan de céleri qui repart après avoir pris un coup de chaud.


Et voilà un bon jus plein de vitalité.

Le céleri est très alcalinisant, très riche en minéraux.

La betterave est un grand légume du foie et du sang.

Ideal en cette saison où le foie a besoin d’être soutenu.

Et le pamplemousse comme tous les agrumes et un grand nettoyant au niveau des acides du corps, à cindition bien sur d’avoir suffisament de vitalité interne pour métaboliser ces acides de fruits.

Et vous quels sont vos jus du moment? Quels sont vos envies actuelles?

 
Poster un commentaire

Publié par le 16 octobre 2017 dans Fruits (et légumes), Jus