RSS

En route pour une monodiète de raisin.

Cette année le raisin m’appelle.

Jusque là c’est une monodiète qui ne résonnait pas du tout avec mon corps.

Pourtant j’ai à mon actif de nombreux jeûnes plus ou moins long , de 3 à 16 jours à l’eau et également un jeûn sec de 3 jours.

Des monodiètes de pommes, de jus etc.

Mais jusque là le raisin ne m’appelais pas.

Cette année depuis mi septembre je suis en semi monodiète de raisins, le raisin m’appelle alors que je ne mange quasiment plus de fruits depuis plusieurs mois. Je mange énormément de légumes oui.

Si cet été beaucoup de prunes et d’abricots. Les seuls fruits qui m’appellent sont les fruits qui poussent autour de moi et vivant dans une région avec beaucoup de fruitiers j’écoute mes instincts.

Pourquoi plus de fruits ? Ce n’est pas une croyance ou convictions autres c’est simplement mon corps qui n’a pas envie de sucré ou je sature très très vite. Je reviendrais prochainement sur cet équilibre alimentaire qui me convient et me fait aussi progresser sportivement actuellement. (Je suis toujours vegétalienne et sans gluten à 99 % et végétarienne avec quelques oeufs occasionnellement le 1 % du temps restant)

Enfin si des fruits au sens botanique j’en mange des kg et des kg : des courgettes et des aubergines voilà ce qui occupent les 3/4 de mes plats sous toutes leurs formes depuis le début de l’été.

Au cours des derniers mois j’ai vécu une profonde transformation tant psychique que physique.

J’ai traversé de très grosses épreuves qui m’ont demandé d’aller chercher les plus grandes forces en moi. Cela a entrainé un gros nettoyage psychique mais aussi physique.

Et dans le sens positif, car les gens qui m’entourent me disent qu’il y a une impressionnante lumière qui émane de moi actuellement.

Moi même quand je me regarde dans une glace je vois mon visage profondément changé..une lumière très différentes de ce que je lui connaissais.

Malgré les difficultés rencontrés une grande paix m’habite.

Mon corps a aussi beaucoup séché sns que je fasse de changement alimentaire spécifique autre que écouter mes instincts et traverser cette libération de nettoyage à tous les plans.

En mai j’ai fais 7 jours de jeûne à l’eau, ce fut le plus beau jeûne que j’ai fais une lucidité incroyable, des connexions extrasensorielles immenses, une innondation interne d’amour immense alors même que je venais de traverser une violente épreuve.

Alors de toutes ces transformations qui ont opéré de moi avec moi même au cours des derniers mois j’écoute mon instinct dans l’appel du raisin.

Une invitation à un voyage au coeur de mon être.

D’autant plus que je serais en parallèle en stage de vinyasa yoga pendant 3 jours, axé sur la thématique de la détox et donc certainement beaucoup de torsions au programme.

Le tout sous le soleil au bord du lac de Serre Poncon en associant yoga, méditation et kayak sur le lac.

Je ne sais pas pourquoi mais quelque chose me dit que cela sera un voyage intérieur magique.

Le jeûne et les monodiètes sont certes des moyens de detox très intéressant mais se sont avant tout pour moi de profond outils de développement personnel, qui me permettent lorsque je traverse des étapes importantes de ma vie d’aller y trouver les réponses que j’ai besoin pour avancer.

Dans ma semi monodiete c’est à dire un jour raisin un jour quotidien normal, j’ai consommé que du raisin muscat

Là j’ai un mélange de Clarisse et de lavalée, lavalée pour la grosse partie et le tout made in Hautes-Alpes.

Que demander de plus ?

Je vous parlais il y a peu d’alchimie.

En effet l’alchimie s’applique pour ma part chaque jour à être au diapason avec la nature qui m’entoure. Et à m’offrir ces instants d’immersion tant avec moi même qu’avec la nature.Je ne peux pas vivre loin de la nature j’ai besoin de m’y ressourcer au quotidien.

Et vous quelles rencontres intérieurs vous appelle après cette nouvelle lune ce 9 Octobre et ce voyage au coeur de l’automne ?

 

Vidéo : Au coeur de la kundalini

La kundalini est un sujet dont on trouve tout et son contraire quand on commence à s’y intéresser. On voit notamment des personnes qui proposent des ouvertures de kundalini et c’est à mon sens quelque chose de très dangereux et cela peut conduire à des explosions internes pour la personne. Ce sont pour moi des éléments du new âge dangereux.

La montée de la kundalini n’est pas quelque chose qui se décide en un claquement de doigts mais quelque chose qui nous tombe dessus et qui est extrêmement bouleversant.

L’éveil de la kundalini est quelque chose de bien réel et je dirais de bien bouleversant pour qui y est confronté.

Tout le monde ne le vit pas oui il est évident mais quand cela nous arrive c’est un tsunami qui opère.

J’ai vécu un éveil de kundalini en début d’année 2017.

Je connaissais la question car je l’avais lu au cours de mon chemin de développement personnel mais quand cela m’est arrivée j’étais à 150 000 lieux de penser que je vivais un éveil de kundalini.

J’avais l’impression que tout explosais en moi, le volcan éclatait. Je ne comprenais rien de ce qui se passait en moi. Tout explosait dans ma vie à ce moment là. J’avais donné ma démission à mon travail, j’ai eu un gros accident de voiture duquel je suis sortie totalement indemne, plein de choses explosaient en et autour de moi.

J’avais tout un chemin de développement personnel derrière moi donc les notions d’énergie étaient loin de mettre inconnue, les notions de circulation du féminin-masculin sacré etc, et c’était même mon quotidien, d’avancement dans cette quête intérieure. Mais à ce moment j’ai cru devenir folle.

J’alternais avec moment d’explosion intérieure et moment d’extase.

Je ne comprenais pas ce qui se passait .

A ce moment là j’ai perdu un être cher et j’ai commencé à faire des sorties de corps. J’en avais déja fait une un an et demi plus tôt au cours d’un décès également.

Toutes mes connexions extra-sensorielles explosaient et je ne controlais plus rien : clairaudience, clair-ressenti, magnétisme, etc .

Une énergie trés forte explosait en moi. L’ascensseur montait mais le bouton redescende ne marchait plus. Impossible de trouver le bouton stop.

Je suis du coup aller consulter l’énergéticienne qui me suivait et là elle m’a expliqué que je vivais un éveil de kundalini.

Cela m’a permis d’accueillir, de mettre de la conscience et non du mental sur tout ce qui se vivait.

Et je n’avais autour de moi pas grand monde à qui parler car je savais que je n’aurais pas été comprise.

Cette grosse montée de kundalini a duré trois mois. Ce fut 3 mois éprouvant et fatiguant.

C’etait un mélange de souffrance très intense et de plaisir très difficile à expliquer. Mais c’est loin très loin d’avoir été une période agréable quand c’était là.

Le tsunami était tellement fort mais après cette redescente le sentiment de paix intérieure était profond. Cette explosion intense d’énergie est extrèmement bouleversante.

Cette période de ma vie j’ai pu l’accueillir mais il est vrai que ne pas y mettre le mental et de laisser faire est vraiment importante.

L’éveil de la kundalini est un puisant chemin alchimique.

Ce phénomène étant encore trop peu développé.

Je vous partage donc cette très riche vidéo expliquant ce phénomène.

Que vous l’avez vécu ou non , cela peut vous permettre de mieux comprendre ce phénomène si quelqu’un proche de vous l’a vécu.

 

Vidéo : Pascal Bouchet, initiation à l’alchimie

Aujourd’hui je souhaite vous partager une vidéo d’une profonde richesse sur l’alchimie.

L’alchimie est un sujet qui m’interpelle beaucoup que cela soit dans mon lien à la nature ou dans mon lien à moi même.

Comme dit Pascal Bouchet l’alchimie a pour but de se mettre au diapason de la nature. Cette phrase résonne profondément en moi.

J’apprécie la façon dont cet alchimiste parle de l’égo et la notion de mort de l’illusion.

Je vous laisse découvrir cette si belle vidéo

 

Soyons le jardinier de nos pensées…

« Quand un jardinier ne voit pas pousser des légumes qu’il n’a pas semés, il ne s’étonne pas. Il se dit simplement : « C’est normal, mon vieux. Puisque tu n’as pas eu le temps de semer des carottes, tu n’as pas de carottes. Mais tu peux avoir des salades, du persil et des radis, puisque tu les as semés. »

Quand il s’agit de fruits et de légumes, les humains raisonnent correctement. Mais dès qu’il s’agit du domaine moral, psychique, ils ne savent plus rien : ils croient qu’ils vont récolter le bonheur, la joie, la paix, tout en semant la violence, la cruauté, la méchanceté. Comme ils n’ont jamais vu l’analogie qui existe entre les lois de la nature et les lois morales, ils s’étonnent et se révoltent contre les échecs ou les pertes qu’ils subissent, et ils s’en prennent à ceux qui à leurs yeux en sont responsables. Alors, maintenant, qu’ils apprennent à se surveiller afin de ne répandre, par leurs paroles, leurs sentiments et leurs pensées, que des semences de sagesse et d’amour. Et ils auront une récolte magnifique : un avenir de lumière et de joie. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

 
 

Coucher de soleil au plan d’eau

Aujourd’hui j’ai envie de vous partager ce cadeau que la nature m’a fait.

Comme vous le savez surement nous sommes entré dans l’automne.

La tornade équinoxe-pleine lune c’est d’ailleurs bien faite sortir.

En tout cas pour ma part ce fut un nettoyage profond mais depuis je reçois que des cadeaux profond.

Alors en ce jour j’ai aussi coeur à vous annoncer qu’après de long mois où le blog n’a pas été alimenté d’articles santé.

Les contenus vont reprendre dès ce week end car j’ai beaucoup de chose à vous partager.

Alors en attendant je vous offre un cadeau de la nature.

Adepte de la nage en eau libre ce jour j’ai eu l’immense cadeau de nager sous un coucher de soleil.

D’abord la photo avant de rentrer dans le plan d’eau.

Ensuite celle en sortant de mes 1km7 de nage.

Les sensations étaient juste waouh, tant au niveau de la glisse, que du paysages qui s’offraient sous mes yeux à chaque respiration.

Et comme ce cadeau m’invitait à le savourer encore plus je suis rentrée par la digue en savourant le soleil couchant cette fois ci sur le lac de Serre-Ponçon.

Alors face à ces cadeaux de la vie après cette tornade d’équinoxe-pleine lune j’ai envie de vous dire combien la vie demande a être vécu dans sa plus grande beauté.

Face aux épreuves, au coup dur, on tombe, on perd espoir, on a plus envie d’y croire mais ce jour j’ai envie de vous inviter à faire de chaque difficulté une force pour mieux accueillir le fil de la vie.

De faire face à la difficulté ce grand voyage intérieur qui vous donnera cette liberté pour mieucmx rebondir ensuite.

Et la nature est là pour nous montrer qu’en chaque instant il existe du beau.

Alors je vous invite à oser accueillir vos plus grandes ombres pour ensuite y dévoiler toute votre lumiére et rayonner le beau qui sommeille en vous en chaque instant enfouis bien au chaud à l’image de ce que la nature sait nous dévoiler.

Osez rencontrer votre grandeur à l’image de celle de la nature.

Invitation à vous relier le plus possible à la nature pour y découvrir votre intériorité.

 

Vidéo : Un cancérologue dénonce l’arnaque d’octobre Rose

Octobre approche et vous avez surement souvent entendu parler de ce mois octobre rose.

Une campagne qui bénéficie d’une grande couverture médiatique.

Or ce mois octobre Rose est loin d’être si rose que l’on veut bien nous le faire entendre.

Je vous laisse découvrir cet entretien vidéo de Jérémie Mercier avec le Docteur Delepine, lui même cancérologue.

Une excellente interview.

Je vous invite à la relayer autour de vous également.

 

Rando : Ascenscion du Bric Froid (3302m) depuis Abriès (05)

Par cette belle journée estivale ce mercredi , c’est une belle ascenscion vers le Bric froid, un des trois plus hauts sommets du Queyras qui a pris place. (c’est le 3ème sommet)
Le départ depuis le village de Roux en direction du Col de Thures à 2797 m, une montée qui tape bien dans les jambes , non pas par la longueur mais par le dénivelé. La montée au col de Thures se fait par le GR 58.

20180711_114204_HDR20180711_115837_HDR20180711_115840_HDR20180711_120433_HDR20180711_121522_HDR20180711_121527_HDR

 

20180711_130125_HDR

 

Au col de Thures quelques névés sont présent et là on se trouve à la frontière entre les Hautes Alpes et le Piémont Italien, une vue magnifique.

 

20180711_141334_HDR20180711_141339_HDR20180711_141359_HDR20180711_141415_HDR20180711_141443_HDR20180711_141650_HDR

 

Puis ensuite on longe la crête, et on arrive dans du bien raide en plein milieux des éboulis de falaise, donc en gros du bien casse figure, des cairns indiquent le passage mais ils sont parfois peu visible. Cette partie bien que très différente de la première s’avère très physique de part la raideur et les éboulis de falaise à gérer.

 

20180711_152926_HDR20180711_153004_HDR20180711_153011_HDR

 

Puis je suis arrivée au plateau des Ruines avec une vue assez grandiose, au pied de l’antécime du Bric Froid (le gros éboulis de pierres sur la photo si dessous)
Depuis les Ruines jusqu’au sommet il reste l’équivalent d’un peu plus de la hauteur de la Tour Eiffel à monter sur 1km, le tout dans des éboulis.
J’ai commencé l’ascension et très vite je ne voyais plus les cairns.
La fatigue se faisant sentir, j’ai préféré m’arrêter à 3100m bien que peu loin du sommet (3302 m), car je sentais que c’était trop dangereux de continuer seule au sommet, d’être crevée la haut et de ne pas pouvoir gérer la redescente dans les éboulis ensuite du fait de la fatigue. Et autant dire que je préférais éviter d’avoir à appeler le pghm pour redescendre.
A 3100 m j’avais déjà 1500m de dénivelé dans les jambes, pour la première rando de la saison c’était plutôt une bonne ascension.

20180711_153742_HDR

j’en ai pris plein les mirettes dans cette magnifique nature sauvage que représente le Queyras. Cette vue à 360° tant sur le massif Français que sur le Piémont Italien était magique.

J’ai eu droit de belles éraflures de jambes à la descente par les éboulis. Bien contente d’être en minimaliste au pied bien plus facile à gérer dans les appuis sur ce type de terrain avec éboulis. Mais quel bonheur d’être au milieu de la roche et de savourer cette grandeur de la nature.

A la redescente j’ai pu discuter un peu avec le berger d’un gros troupeau , que j’avais déjà aperçu à la montée.
Et observer quelques tétards dans une flaque non loin de l’arrivée.

Les cascades étaient magnifiques.
Les fleurs si belles et l’eau si délicieuse à boire.

 

20180711_182858_HDR20180711_185529_HDR

 
1 commentaire

Publié par le 13 juillet 2018 dans Nature, Sport