RSS

accepter

19 Jan
Accepter quoi ?
Dans mon cheminement je n’ai pu aller mieux, sortir du gouffre, que lorsque que j’ai accepté certaines choses.
S’accepter soi
Etre soi même et ne pas vouloir se comparer aux autres.
La comparaison à l’autre, attitude qui amène forcément à une image négative de soi, la peur du jugement etc.
Etre soi, dans sa vraie nature, et en tant que personne entière, et non de faire quelque chose  pour  s’intégrer à un groupe par exemple et non par convictions personnelles.
De ne plus être dans la perfection
Un esprit de perfection notamment dans le domaine scolaire.
Je me donnais à fond pour mes cours non pas pour moi mais pour que ma famille soit contente.
Alors que ces derniers n’ont jamais rien exigé ce tel de moi. Réussir oui mais ne pas être acharnée à briller.
Aujourd’hui j’ai pris du recul face à tout cela en sachant faire la part des choses et surtout laisser de la place pour une vie sociale.
Accepter de parler
On a tous dans la vie des coups de mou, mais parfois cela prends une grande ampleur, et  nous ronge de l’intérieur.
Si on n’évacue pas ce qui nous mine l’esprit, à un moment ça peut éclater, et on se fait encore plus de mal.
Mettre des mots sur ce qui nous mine l’esprit aide à s’en débarrasser.
Parler avec une personne en qui on a confiance, cela peut être ses parents, un frère, une sœur, un ou une amie  de confidence.
Je ne pense pas qu’on peut tout dire à ses proches au niveau familial et encore moins à ses parents.
Moi j’ai mis longtemps à pouvoir parler de mon mal être de l’époque à mes parents.
J’ai compris que je ne pouvais pas garder ce qui me travaille l’esprit dans le mauvais sens, enfouit en moi.
Vider  ce qui est enfouit  en soit, même si au départ cela fait venir des larmes, est un profond soulagement.
Aujourd’hui je parle de mon passé sans larme, et cela n’a pas été une tâche évidente.
Accepter d’être aimée et appréciée.
C’est loin d’être évident mais on y arrive. Aimer dans le sens large du terme.
Si les gens nous apprécient c’est qu’il y a des raisons, et ce n’est certainement pas par hypocrisies.
C’est   se dire « oui je suis une personne bien « 
Une phrase qui raisonne toujours dans ma tête est une phrase que mon frère m’a dit après la rupture avec mon ex il y a un an et demi « c’est peut être dur, mais tu dois le voir comme une force, c’est que toi aussi tu peux être aimée et surtout que tu le mérites »

Dans ma reconstruction j’ai toujours eu du monde autour de moi.
Ma famille qui s’est battue pour me redonner le goût de la vie, mes parents non jamais baissé les bras.
J’ai vu pour la première fois mon père pleurer quand j’étais au fond du gouffre, tous les deux on ne s’est pas parler pendant un mois presque bien qu’on vivait sous le même toi, et comme ni lui ni moi n’aurait fait le premier pas.
La rancune est quelque chose sur laquelle j’ai pris un gros recul et elle ne fait plus partie de moi aujourd’hui.
Donc le soutien de ma famille, de mes amies qui m’ont soutenu jusqu’au bout.
Et la personne qui m’a apporté le plus dans cette reconstruction c’est tout simplement mon frère.
Plus jeune que moi il a beaucoup souffert de me voir ainsi.
Mais tout au long il a été derrière moi, et m’a dit des choses de façon à me redonner confiance en moi.
Il voyait chaque progrès comme une victoire et ne manquait pas de m’en féliciter.
Si j’allais mal il le voyait aussi, et en 2008 avant ma vrai renaissance, j’étais pas bien et mon frère m’avait écris en me disant « Sabri les derniers temps j’ai vu que tu n’allais pas bien, cela me feria tellement plaisir que tu redeviennes comme avant, car je tiens à toi plus que tout », j’en ai même les larmes au yeux d’écrire cela ici.
Pendant mon concours un soutien immense mais immense de sa part, j’ai tout ses messages garder précieusement.
Et des paroles ‘Sabri continues comme ça, je suis fier de toi pour ce que tu as accompli » ça aide beaucoup.
Des paroles qui nous sont dites ne sont pas des paroles en l’air en général mais souvent bien réelles, et c’est important d’y adhérer.
Une aide précieuse dans notre cheminement et le fait de retrouver le gout de la vie.
Quand je suis arrive en 2 ème année de pharma, je n’avais pas retrouvé le sourire, le rire spontanée, ni même en présence de mes proches.
Mes amies de la fac ont vu depuis une immense évolution sur moi, le rire est devenu spontané chez moi, et  on se prend des fous rires.

Accepter de recevoir est encore un peu dur pour moi cependant, mais j’ai fais un énorme chemin là dessus.
Dans ma vie j’ai  repris plaisir à voir du monde, avoir de véritables relations sociales, que se soit avec des personnes qui partagent mes convictions comme avec d’autres qui ne les partagent pas forcément.
Le contact est une chose importante je pense car on a vite fait de s’isoler, de vrais moment s de partage.
Au jour d’aujourd’hui j’ai mes cours mais à côté une vie bien remplie et j’apprécie la vie au quotidien comme elle se présente.
Voilà ce chemin a été long pour en arriver là, mais c’est en acceptant donc de changer des choses en moi que j’ai pu voir le bout du tunnel, et je continue de façon quotidienne mon cheminement, plus rien  ne m’arrêtera.
 
5 Commentaires

Publié par le 19 janvier 2011 dans Cheminement

 

5 réponses à “accepter

  1. Adeline

    20 janvier 2011 at 1010 12

    Merci pour ce partage, c'est très émouvant et très positif.Je crois que tu as tout résumé dans la phrase " se dire que l'on est une personne bien ".C'est vrai que souvent, notre valeur se détermine par nos performances scolaires ou professionnelles, notre culture ou notre porte monnaie, alors que la plus grande valeur, à mes yeux, c'est de s'aimer soi même et reconnaitre notre propre valeur en ce monde.

     
  2. indiantigre

    20 janvier 2011 at 1212 29

    merci Adeline, effectivement à mon sens les aspects porte monnaie, performances en tout genre ne sont pas le reflet le plus profond de la personne, l'intérieur d'une personne est ce qu'il y a de plus beau, et reconnaitre cette beauté est une immense avancée

     
  3. indiantigre

    20 janvier 2011 at 1907 15

    message d'Esther sur facebook: cet article est magnifique, il est complètement en phase avec mes réflexions actuelles, avec ce que m'inspirent les discussions sur C'Cru…merci pour ce beau témoignage. Puisse t'il en inspirer beaucoup à ETRE SOI .

     
  4. Anonymous

    21 janvier 2011 at 1402 45

    Etre si jeune et avoir fait un tel parcours, c est formidable. Tu as enduré la souffrance, tu as su pardonner, accepter et t aimer toi-même, aujourd hui rire. Je relirai souvent ton billet sur le cheminement, c est une force d avoir ton frère qui te donne tant d amour et toi qui en donne aussi sur ton blog, merci à toi Gabriella

     
  5. indiantigre

    21 janvier 2011 at 1503 05

    un grand merci pour ces lignes Gabriella.Oui on efface pas le passé mais on peut aller outre pour avancer dans la vie, avancer avec force et amour

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :