RSS

les métaux lourds (partie 1)

31 Mar
En Voilà un vaste sujet et qui est souvent sur le devant de l’actualité.
L’article aura mis du temps à être en ligne, mais voilà c’est chose faite et j’espère que cela pourra vous apportez quelques informations.
Un petit tour d’horizon.
Les maladies dues aux métaux lourds font de nombreux bruits de nos jours, notamment avec la question du mercure. C’est cette question que j’aborderais le plus ici .
Ces pathologies ne sont pas reconnues bien évidemment par le corps médical.
Elles font parties des pathologies chroniques, avec une évolution lente et à bas bruits.
Bien trop souvent toutes ces pathologies sont mises sur le compte de problèmes psychologiques.
Un peu de vocabulaire .
Le concept de métaux lourds n’a pas vraiment  de fondement ni scientifique ni juridique c’est donc un abus de langage. Les mots sont mal choisis et on devrait parler d’éléments trace.
Je m’explique
Un métal c’est un élément chimique qui peut perdre des électrons et ainsi créer des liaisons ioniques.
En chimie on utilise ce qu’on appelle le tableau périodique pour classer les éléments.
Ci-dessous un petit tableau pour illustrer mon propos.
Les métaux c’est tout ce qui est en orange.
Un métal lourd serait un élément avec une masse atomique importante. Cependant ce n’est pas toujours le cas des éléments considérés comme métaux lourds dans le langage courant.
Des éléments non métaux tels que l’arsenic appartiennent pourtant à la catégorie des métaux.
Par définition on entend donc par métaux lourds dans le cadre du droit Européen sur la directive des déchets ;
on entend par «substance dangereuse» « une substance qui a été ou sera classée comme dangereuse par la directive 67/548/CEE ou par ses modifications ultérieures; par «métal lourd», on entend tout composé d’antimoine, d’arsenic, de cadmium, de chrome (VI), de cuivre, de plomb, de mercure, de nickel, de sélénium, de tellure, de thallium et d’étain ainsi que ces matériaux sous forme métallique, pour autant qu’ils soient classés comme substances dangereuses »
Donc le terme approprié serait élément trace métallique. (ETM)
Tous les ETM sont présent à l’état de trace dans le sol , et beaucoup d’entre eux ont une importance dans le quotidien.
Un peu de physiologie.
 Notre corps est constitué de milliards de cellules.
Une cellule synthétise en permanence des protéines.
Pour cela il lui faut :
*des acides aminés (et oui les protéines que vous apportez dans votre corps ne sont en aucun cas utilisées  directement par le corps)
* Des enzymes (ce sont des catalyseurs de réaction)
*Et des métaux, c’est notamment ce qui constitue les métalloprotéines au sein de notre organisme.
Donc  non tous les métaux ne sont pas toxiques et ils sont même indispensables pour certain.
Mais comme vous vous en doutez d’autres sont toxique pour l’organisme tels que l’arsenic, le cadmium, le sélénium,  le plomb, le mercure. Pour ces derniers c’est l’accumulation qui est nocive pour le corps.
Ensuite chaque individu étant unique il y a une inégalité de réaction pour une même exposition.
Le plomb
L’intoxication au plomb est connue sous le nom de saturnisme.
Contamination par inhalation ou absorption.
Source  
*les peintures,
* eau robinet (tuyauteries à base de plomb dans les anciennes maisons.)
* céramique artisanale
*cigarette
*batterie de voiture
* champignons par contamination (les champignons sont d’ailleurs les aliments qui concentre le plus la radioactivité par exemple) à consommer donc avec modération.
Organes cibles
                *os (+++++++)
                *rein
                *foie
                *rate
Principaux effets
                *anémie
                * diminution du taux de spermatozoïde.
 

4 réponses à “les métaux lourds (partie 1)

  1. Sonka

    31 mars 2011 at 2008 46

    Impatiente de lire la suite 🙂

     
  2. indiantigre

    31 mars 2011 at 2109 31

    c'est mis en ligne, j'espère que ça correspondra à tes attentes

     
  3. Jérémy

    1 avril 2011 at 2210 13

    C'est particulièrement intéressant : merci de partager 🙂

     
  4. indiantigre

    2 avril 2011 at 505 22

    de rien de rien, c'est avec un immense plaisir

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :