RSS

montée vers le lac de Crupillouse

15 Juin

Ma dernière rando dans les Alpes, qui fut assez rude.
Un terrain très raide, caillouteux, et sur un chemin étroit.
Une petite déception arrivée en haut de ne pas voir ce que je voulais voir: le lac. Cela du à l’enneigement très important la haut en plein moi de mai
Mais ce fut pour autant une magnifique rando où j’ai pu en prendre plein la vue .
Sur 1200m de dénivelé j’ai mis 4h à monter. Terrain très callaisseux

le début du chemin pas caillouteux, je monte là haut à gauche derrière le gros pavé de rocher

Les chèvres aussi ont fait apparition après une heure de montée.
A la descente elles se sont foutu en plein milieu du passage ne voulant pas s’enlever pour me laisser passer, donc pour ne pas les déranger j’ai pris une partie avec passage non aménagé que j’ai descendu je ne sais comment.

Un circuit en lacet, vous voyez l’ascension d’un col de montagne en voiture ben exactement la même chose sur ce sentier .

vue sur la cascade d’Amblard, au niveau du pas de l’ours.

Les traversées des torrents étaient bien sympa.
Le tout était bien sur de garder son équilibre sur les pierres.
Bon au retour je n’avais pas les mêmes appuis alors tant pis sur ma lancée les jambes sont parties à l’eau jusqu’au dessus des cuisses dans une eau très fraîche!!!
Ci dessous photos prises en plein milieu du torrent.

en amont
en aval, en équilibre sur des pierres au plein milieu
on devine le sentier
le sentier derrière moi
vue là haut, au plus haut que j’ai pu arriver.Je suis à environ 2600m

En haut la neige me barrait le chemin, une neige très molle sur des pierres instables!!!
Déjà que la veille c’était risqué de tenter le diable, là c’était plus que risqué.
Tellement décidée à voir mon lac, j’ai escaladé des cailloux pour arriver à un sommet, mais le tout ce n’est pas de monter mais faut redescendre sans provoquer d’éboulement.
Je peux vous dire que je me suis faite de belle frayeur.
Et malheureusement la haut je n’ai pas vu ce lac, car il n’était pas derrière le bon rocher .

le lac est plein nord derrière le rocher le plus enneigé. ici on ne voit pas bien la quantité de neige ni les rochers non empruntables
et voilà le barrage,là dessous c’est que du cailloux instable, et comme il a neigé il y a peu c’est pas du tout stabilisé
voilà le passage que j’ai emprunté dans l’espoir d’apercevoir le lac,j’ai contourné la neige,  mais je suis à l’est et ça dégringole grave

Quasi tout autant de temps à descendre

La descente était assez rude car il fallait bien regarder où on met les pieds pour ne pas faire d’éboulement de pierre.
De plus la descente  c’est ponctuée d’une chute. Mon pied droit a glissé sur une pierre mouillée par un petit courant d’eau.
Le genoux a taper contre la pierre, la cheville droite a morflé dans la chaussure.
Si je tombais par l’arrière c’était dans le ravin.
J’ai donc morflé pour descendre du coup. En essayant d’oublier la douleur, mais malheureusement elle revenait au galop dès que la cheville tordait un peu (j’ai les chevilles très flexe).
Et je voyais l’orage qui arrivait au dessus de moi donc il ne fallait pas que je traîne.
Quand je suis arrivée en bas la pluie a commencé, etl’orage à éclaté peu de temps après mon arrivée à la voiture

Personne non sportive  ne vous y aventurez pas.
Bien contente d’en finir, car ma cheville me faisait très mal.
Elle était d’ailleurs bien enflée le soir.
J’ai donc repris les cataplasmes d’argile.
Et comme de juste de toute façon c’est la cheville qui morflait un mois avant.
Le lendemain j’avais même des grosses courbatures dans les bras de ma chute.

J’ai pu observer le chamois aux jumelles.

Mais là haut ce fut est vrai moment de bonheur, je me sentais tellement bien et en paix, seule au milieu des montagnes.

 
7 Commentaires

Publié par le 15 juin 2011 dans Nature, Paysages, Sport

 

7 réponses à “montée vers le lac de Crupillouse

  1. Zab

    16 juin 2011 at 606 52

    Merci pour cette belle ballade. Moi j'aime monter, même si souvent j'en ch…., mais j'ai horreur des descentes surtout dans les éboulis ou sur des terrains peu stables. Du coup souvent si les descentes sont scabreuses, je mets plus de temps à descendre qu'à monter. Mais bon c'est plus fort que moi, je continue de monter…. C'est tellement beau et fort ce que je trouve en haut. C'est l'endroit et le moment ou je me sens le plus en vie, cette confrontation direct avec la force de la nature, je prends conscience à chaque fois de ce bonheur d'être là. Cette prise de conscience d'être si petite et fragile à côté de cette force que l'on approche qu'avec respect…

     
  2. indiantigre

    16 juin 2011 at 808 15

    j'en ai chi** pour la montée, mais rien ne m'arrêtait car en haut seule au milieu de nulle part, qu'est ce que je me régale.Dès que je suis la haut un immense bonheur m'envahit, je crois que 'lon se comprend 🙂

     
  3. Yamina

    16 juin 2011 at 1010 27

    Ca me rappelle une ascension que j'ai faite en Haute-Savoie il y a quelques années. Un vrai bonheur. Un peu le même genre de paysage… Et puis, la vue sur les Alpes, le Mont-Blanc, cette impression de pureté immaculée, ce silence, cette solitude…

     
  4. Zab

    16 juin 2011 at 1010 32

    C'est clair, il faut le vivre pour le ressentir. Bien que j'ai tenté de faire passer ce message, à quelqu'un qui ne connaissait pas la montagne et même s'il à apprécié, je ne suis pas sur que son ressenti ai été aussi intense.

     
  5. indiantigre

    16 juin 2011 at 1301 55

    pour avoir tester les Pyrénées également je préfère les Alpes, je sais qu'on m'envie parfois avec la côte Bretonne, mais moi mon élément c'est la montagne je m'y sens merveilleusement bien

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :