RSS

bien dur la pilule à digérer.

21 Oct
Un sujet qui je pense pourra intéresser un grand nombre de personnes
Je me suis intéressée aux médecines alternatives en 1999. Et je n’ai pas absorbé un seul médicament depuis 2001/2002. (Oui j’ai une bonne mémoire des dates).
Alors pour moi il est hors de question de me tourner vers une contraception orale, la « pilule » en clair, même si le terme est impropre.( car la pilule est une forme galénique qui n’existe plus depuis fort longtemps)
Elle n’a jamais franchi mon corps et ne le franchira jamais .
La contraception hormonale orale
La pilule est souvent présentée comme celle qui a permis la libération des femmes, mais est ce vraiment le cas ? C’est quoi la liberté de la femme ? Ben moi je dirais que c’est tout le contraire de la liberté justement ce que cela engendre.
La pilule c’est tout simplement  des hormones de synthèses ;
Une solution de facilité pour de nombreux couples. Mais au final est ce que  cela est sans conséquence pour la femme ?
Je ne ferais pas ici un détail de tous les inconvénients de la pilule. Mais le net regorge d’infos sur le sujet.
D’une part étant donné ma situation actuelle au niveau de mes études je ne peux pas me permettre de rédiger certaines infos ; Mais oui je peux vous dire que malgré ce qu’on nous présente en cours comme une méthode des plus efficace, moi mon idée sur la question est tout autre.
Donc en résumé
 Perte des cycles naturels de la femme. Ce ne sont plus des vraies règles, mais des menstruations artificielles.
Perte de libido ;
Moral en berne
Prise de poids possible.
De plus pas du tout éthique.
La femme qui doit être disponible en permanence pour l’homme
…..
La femme seule qui gère toute la question de la contraception (le mec il s’en tape en clair)
Alors la libération de la femme, hummmmm 
Je vous laisse vous faire une idée sur le sujet.
Et le stérilet 
Le stérilet hormonal ben c’est la même chose que la contraception orale.
Le stérilet au cuivre fonctionne en créant un état inflammatoire qui empêche l’implantation de l’œuf dans la cavité utérine. On crée donc un état inflammatoire permanent ce qui est contraire à la physiologie du corps.
Les autres méthodes ?
Il existe de nombreuses alternatives à la contraception hormonale.
Et la contraception n’est pas qu’une question relative aux femmes, c’est une question qui concerne les deux partenaires du couple. 
 *La plus connue le préservatif masculin. Mais qui peut poser d’autres inconvénients, comme le latex, l’aspect non pratique etc. Il existe des préservatifs sans latex, de technologie très bien conçue et qui n’entrave en aucun cas les sensations que se soit de l’homme ou de la femme.

·         dans le même ordre d’idée préservatif féminin (peu employée car peu évident à utiliser, ) cape, diaphragme,
·        *le retrait mais qui là nécessite de la part de l’homme une parfaite connaissance de lui-même.
·         *la méthode Ogino peut fiable à elle seule  basée sur le fait que l’ovulation survient toujours à la même date dans le cycle.
Or l’ovulation peut survenir à n’importe quel moment du cycle (et oui ce n’est pourtant pas ce qu’on nous apprend à l’école !!!!!!!!!!)
·         *La méthode Billings qui consiste à observer sa glaire cervicale.
·         *La méthode des températures puisque la température corporelle augmente après l’ovulation, mais des facteurs externes peuvent faire modifier cette température.
·         *La méthode des indices combinées qui combine observation de la glaire, de l’aspect du col, et des températures.
Méthode certes plus pointue mais que je trouve pour ma part plus contraignante à mettre en œuvre,
Mais après quand on connait son corps on peut se contenter de deux des signes, la prise de température étant assez contraignantes.
 Sinon c’est une méthode qui a du bon à mon sens.
Méthode
Grossesses non planifiées
de 100 femmes durant 1 an
Pilule combinée
0,3 à 8
Pilule progestative
0,3 à 8
Anneau oestroprogestatif (Nuvaring)
0,3 à 8
Patch oestroprogestatif (Evra)
0,3 à 8
Stérilets
0,1 à 0,8
Préservatif masculin
2 à 15
Diaphragme
6 à 16
Spermicides
18 à 29
Stérilisation féminine
0,5
Stérilisation masculine
0,1 à 0,15
Retrait
4 à 27
Pas de méthode contraceptive
85
Ogino
15 à 19
Températures (1)
0,3 à 2
Billings
2,7 à 21
Sympto- thermiques
       Muco-thermique (simple contrôle)
       
Sensiplan®
8,5 à 22
0,4 à 2,3

SourceContraception / D. Serfaty – Paris : Masson 2007,
L’indice de Pearl mesure le nombre de naissance pour 100 femmes.
·         *Les méthodes définitives comme la ligature des trompes, ou la vasectomie.
P     Pour les couples ne souhaitant pas d’enfants, ce sont des méthodes qui sont très bien. Je soulignerais notamment la vasectomie, trop peu pratiquée dans nos pays. Pourtant c’est une opération indolore et très rapide. L’homme peut avoir l’opération pendant sa pause de midi et repartir sur patte sans séquelle à son travail l’après midi. Je vous encourage vraiment à regarder de ce côté. Et oui en France cela se fait.

*les méthodes taoistes et le tantrisme, avec un accent plus particulier sur le tantrisme.
Le tantrisme est un chemin qui apporte beaucoup de réponses à ces questions. Je pense que je ferais un article sur la vision tantrique de l’amour.-(oui pour ma part je m’y intéresse)
Le taoisme met l’accent sur la rétention séminale.
Ces deux méthodes sont proches, et mettent l’accent sur le fait que l’éjaculation n’est pas une condition indispensable au plaisir masculin. L’amour prend une autre dimension, mais une magnifique dimension.
Personnellement c’est de se côté là que je me situe, enfin que je cherche à évoluer.
Mais sans un partenaire qui souhaite évoluer sur un même chemin, cela sera bien dur j’ai cependant du mal à envisager autre chose..

 

Une autre vision 
La contraception c’est certes à l’opposé du processus naturel de la vie.
C’est donc un autre regard à donner sur l’amour. Or malheureusement  la vision qui est souvent portée,  c’est pas d’amour sans sexe notamment sans pénétration ni orgasme, sous prétexte d’y voir une sexualité ratée. Mais est ce réellement cela le vrai amour, se résume t’il justement à ce que beaucoup considère comme l’étape ultime?

La femme écoute son corps, et par certain signes peut déterminer les périodes de fertilité.
Tout ne se résume pas au sexe, et sur les périodes fécondes il y a d’autre façon de vivre l’amour si je peux dire. C’est aux deux partenaires d’apprendre à se découvrir, d’avoir des gestes de tendresse l’un pour l’autre. Et cela peut être très enrichissant pour l’un comme pour l’autre.  C’est une belle découverte à deux.
Bien sur cela suppose une bonne communication entre les deux partenaires, une écoute profonde.
Cela fait d’ailleurs partie des bases de la vision tantrique de l’Amour.

Conclusion
Un article assez synthétique sans entrer dans les détails mais pour donner un aperçu de la question.
Pour ma part il est impensable de me tourner vers la contraception hormonale.
N’hésitez pas à apporter vos témoignages car c’est en échangeant sur un sujet assez tabou qu’on peut se faire une idée et trouver ce qui nous convient, et c’est relativement difficile de trouver des infos sur le sujet je trouve.

Mais je le redis c’est vraiment une affaire du couple entier, cela se discute à deux, et tout cela pour plus de découvertes et de partage.
Et pour finir une phrase lu qui m’a fait bien sourire « 
Au fond, la pilule, ça a augmenté l’esclavage de la femme, et augmenté le machisme ambiant. L’homme n’apprend plus à aimer sa partenaire, d’où toutes ces difficultés matrimoniales. »
 

20 réponses à “bien dur la pilule à digérer.

  1. Adeline

    22 octobre 2011 at 707 10

    ah ah, très intéressant ! Figure toi que j'ai décidé d'arreter la pilule le mois dernier, après … presque 15 ans de pilule, il vaut mieux tard que jamais (enfin j'espère !). Je n'ai jamais appris à écouter mon corps à ce sujet, alors j'ai hâte de voir ce que ça va donner. Pour moi, l'inconvénient de la pilule, en dehors du déréglement hormonal, c'est que du coup, la femme est sencée être dispo 24h/24h pour un calin, ce qui pour moi, en tout cas, ne correspond pas toujours à mes envies. en ce qui me concerne, j'ai tous les effets négatifs que tu as cité (perte de libido, ect …).

     
  2. Anonymous

    22 octobre 2011 at 707 45

    J'ai pas tout lu en détail, mais en ce qui me concerne après prise de pilule pendant quelques mois à 17 ans puis arrêt, j'ai eu une vrai barbe au niveau du menton qui a poussé et des ovaires polykistiques. Super la pillule ! Il m'a fallut des années de sceances d'epilation electrique pour m'en débarasser plus ou moins. "Vous l'auriez eu quand meme s'il n'y avait pas eu la pillule" disait d'un air détaché le médecin qui me l'a prescrite. Mais on ne pourra jamais m'enlever de la tete que cette pillosité excessive est réellement due à la prise de pillule. J'ai été pendant longtemps réticente à reprendre une pilule. Depuis je suis passée à une micro dosée ou rien.

     
  3. indiantigre

    22 octobre 2011 at 1212 19

    Adeline je te souhaite de retrouver très vite les bénéfices suite à l'arrêt de ta pilule.Et c'est vrai que tu n'as pas tort.Anonyme est ce que tu sais si la pilule que tu avais était à base de cyprotérone?

     
  4. Sonka

    22 octobre 2011 at 1503 59

    Merci Sabrina, article que tu avais promis depuis longtemps et que j'attendais avec impatience. Mais alors, je n'ai pas trop compris quelle était la méthode que tu privilégiais ?Concernant la pilule, que je prends depuis pas très loin de 15 ans moi aussi, que penses-tu des génériques ? Je prends le générique de ma pilule depuis quelques années et j'observe quelques changements. Je n'avais pas fait le lien avec le générique, je viens seulement de le faire… Malheureusement je viens de racheter trois plaquettes… Si j'en rachète après, j'essayerai de retourner au non-générique… mais il est aussi possible que j'arrête carrément… Ca cogite !En tout cas je suis pas mal d'accord que la liberté de la femme n'est pas toujours à la fête. Certes, on a la liberté de gérer notre carrière, l'agrandissement de notre famille… Mais les hommes ne sont toujours pas plus impliqués dans l'affaire, et c'est toujours à nous qu'il incombe de ne pas oublier la petite pilule…

     
  5. indiantigre

    22 octobre 2011 at 1604 19

    et oui je l'avais promis depuis longtemps mais il était passé à la trappe et comme en ce moment je fais du ménage autour de moi du coup je me recentre pour revenir sur des points plus importants.Justement moi je tâte pour trouver ce qui me convientpour générique je ne peux faire un lien causal car certain générique sont compo identique au princep, je le sais car l'autre jour j'ai fais le comparatif pour une patiente au comptoir suite à une question qu'elle s'est posée suite à des effets néfastes qu'elle avait ressenti.

     
  6. Anonymous

    24 octobre 2011 at 1907 44

    Bonjour IndianTigre,Si mes souvenirs sont bons, la pilule que je prenais s'apelle Trinordiol. Je ne sais pas si elle contient du cyprotérone.

     
  7. indiantigre

    25 octobre 2011 at 606 00

    donc la réponse est non

     
  8. Ingrid

    10 mai 2012 at 808 37

    J'ai arrêté la pilule il y a deux mois car je n'en avais pas sous la main au bon moment.Et depuis, je REVIS !!! J'ai de nouveau une libido, plus le moral, mieux quoi !! Donc never again la pilule. Et comme j'écrivais sur le blog de Vivre Cru de Thierry, never again de contraception médicamenteuse ou monstrueuse (je parle du stérilet qui n'empêche pas la fécondation, mais l'implantation de l'ovocyte dans l'utérus).Perso, mon chéri me respecte et je ne suis pas H24 à sa disposition. Comme je m'intéresse énormément aux questions féministes, je me rends à présent compte que la pilule, outre une meilleure gestion des grossesses, n'est pas libératrice. Car au final, on doit contrer notre nature et nous bousiller, alors que le mâle ne change rien à ses habitudes !Eh bah non, je ne suis pas d'accord !Alors je vais explorer les méthodes alternatives dont tu parles. J'espère que tu pourras m'en dire davantage et Thierry aussi sur le sujet !Ingrid la chieuse forever qui remet TOUT en question ^^

     
  9. indiantigre

    10 mai 2012 at 909 28

    cela fait du bien de remettre tout en question :)Tu as fais le bon choix de l'arre^ter cette pilule.

     
  10. caroline

    29 juillet 2012 at 808 28

    Bonjour!J'ai justement arrêté la pilule à la mi-juin, après l'avoir prise pendant 2 ans 1/2. A l'époque, je l'ai demandée à mon médecin pas du tout pour ses propriétés contraceptives mais simplement parce que, à bientôt 33 ans, j'en avais marre d'avoir toujours de l'acné. Rien de très grave, mais 20 ans de boutons, de points noirs, de pores "congestionnés", j'en avais marre. La pilule a bien arrangé les choses mais il y a deux mois, j'ai commencé à réformer mon alimentation (beaucoup, beaucoup plus de fruits et légumes et beaucoup moins de tout le reste!) et arrêter la pilule allait aussi dans cette direction de la "simplification", d'un retour au naturel…La pilule ne m'avait jamais causé de trouble particulier, autant que j'ai pu en juger (ni prise de poids ou perte de libido) mais là, bah voilà, moins de deux mois après l'avoir arrêtée, les boutons semblent revenir, encore. Screugneugneu.Mais j'ai envie de persévérer quand même… Si vous avez des conseils, je suis preneuse! Par exemple, j'envisage une cure de plantes (en gélules et tisanes) type bardane, fumeterre, desmodium… (je n'ai pas encore arrêté mon choix), pour drainer et détoxiner non seulement la peau mais aussi le foie… J'en ai maaarre!!! 😀

     
  11. indiantigre

    30 juillet 2012 at 1907 38

    je t'encourage à perséver et tu vas voir les résultats au rdv je t'encourage également à miser à fond sur les fruits et légumes.Quelle est ton alimentation actuelle?pour la peau, pensée sauvage et bardanepour les plantes préféré les formes qui utilisent des totum de plantes il faut savoir comme tu me dis que les prob de peau ont très souvent pour origine un fois surchargé et la pilule est une grande cause de surcharge de ce foie

     
  12. caroline

    1 août 2012 at 1111 08

    Merci pour ta réponse! Et oui, je compte bien persévérer! J'achète plein de fruits et légumes (je commence à partir à la recherche des producteurs locaux), je mange encore des pommes de terre, du quinoa, un peu de riz, et parfois, en famille (pour minimiser les tensions), un petit bout de viande et de fromage, mais je tends au maximum vers le végétalisme. J'ai instauré un petit déj 100% fruits, et un "4H" aux fruits aussi. Ce qui a pu bien surcharger mon foie c'est mes problèmes de comportement alimentaire à l'adolescence (hyperphagie option chocolat!). A chaque fois que je vois un bon ostéo, vlan, on me parle de mon foie! Donc je pense que je vais continuer à l'aider, ce foie… Un totum de plante, c'est aussi ce qu'on appelle l'extrait de plante standard?

     
  13. missk279

    21 avril 2013 at 909 21

    j’ai arrêté Diane 35 il y a 8 ans, dans l’espoir de tomber enceinte. Ca m’a pris du temps parce que moi aussi j’avais des ovaire multi-polykystiques… et une pilosité pas sympa mais ça je crois que ce sont justes mes gênes… et avec le temps ce n’est plus si gênant, on finit par s’aimer… bref! depuis pas de contraception interne si ce n’est un essai du stérilet cuivre (qui tue les spermato avant toute chose) il y a 2 ans que j’ai fini par enlever moi même au bout de 3/4 cycles tellement mes règles étaient douloureuses et longues. Là, depuis 1 mois, je teste la méthode Sympto (température, observation des glaires et de son corps) couplé au préservatif. J’ai lu le livre « Lunes Rouges » de M. Gray, il m’a apporté beaucoup sur la connaissance de mon corps aussi, accepter tous les états par lesquels on passe durant ces 28/30 jours… mais pourquoi ne nous a-t-on pas appris ça?! comment se fait-il que les femmes, en voulant se libérer aient perdu la connaissance et le respect d’elles-mêmes? J’ai 2 garçons donc bien sûr c’est différent mais je les élève dans le respect du corps et ils savent qu’à la pleine lune je fabrique une graine et que quand la lune est noire je saigne…

     
    • indiantigre

      21 avril 2013 at 909 39

      belle décision que tu as prise
      et oui pourquoi on ne nous apprend pas cela comme tu dis, on nous apprend à nous couper de notre corps et c’est tout
      bravo d’être sur le chemin de l’amour de ton corps
      c’est super ce que tu transmets à tes deux gars

       
  14. Rhonda

    21 avril 2013 at 909 28

    J’ai 53 ans et j’ai vécu sans aucun moyen de contraception ….j’ai eu 2 enfants que j’ai ardemment voulu ….je pense que nous avons, mentalement, le pouvoir du choix de la décision d’avoir ou de na pas avoir d’enfant ..de même que le sexe du bébé que nous désirons mais ça n’engage que moi et mes expériences 😉 Connais-toi toi même et tu connaitras l’univers, les dieux ..le véritable Amour .. et la liberté .. 😉

     
    • indiantigre

      21 avril 2013 at 909 37

      je suis entièrement d’accord sur ce que tu dis, sur la force du mental, pour avoir ou non un enfant
      j’ai déjà lu pls témoignages en ce sens

       
  15. Julie

    25 mai 2013 at 1503 13

    J’ai 22ans, et j’ai arrêté la pilule il y a plusieurs mois maintenant, aujourd’hui avec mon homme, nous utilisons la symptothermie grâce au site sympto.org. Ma vie à changé depuis, plus de seins douloureux, plus de problème de libido, plus de poids en plus, plus de colère inexpliquée et depuis que je suis passée à l’alimentation vivante, plus de douleurs… Et avec mes Plims à la place des serviettes en plastique qui m’irritaient chaque mois, ma féminité, c’est que du Bonheur! ❤

     
  16. érection de femme

    2 mai 2016 at 1705 16

    Moi aussi je suis entièrement d’accord sur ce que tu dis

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :