RSS

Par ici la salière

02 Oct

Le sel autrement appelé chlorure de sodium (NaCl) est omniprésent dans l’alimentation de nos jours.
Pourtant tout cela n’est pas sans dommages.

J’ai assisté l’an dernier à une conférence avec un ami sur l’industrie du sel, un chercheur de l’inserm Pierre.M pour ne pas le citer (il a déjà assez d’ennui comme cela)qui a su s’affirmer et sortir des sentiers si je puis dire.
Un chercheur qui a osé clamer haut et fort les vrais chiffres, et tout ce qui se cachait derrière ce gros lobby.
Cela fait plus de 10 ans qu’il se bat pour dénoncer cette industrie.

Le sel n’est en aucun cas adapté à la physiologie humaine
Savez vous que le sel est là pour masquer le goût des aliments, et c’est donc un puissant trompeur pour nos propre sens.
C’est d’ailleurs une technique très connues par l’industrie agroalimentaire;

Outre cela le sel retient l’eau dans le corps, il s’en suit des oedèmes, et des phénomènes d’hypertension.
Le simple fait de corriger son apport en sel peut corriger de façon notable et durable les chiffres tensionnels.

Les aliments dans la nature contiennent du sodium (l’ion Na+) et ce « sel » ne perturbent en aucun cas l’équilibre du corps humain.
Au contraire il apporte des minéraux nécessaire au corps notamment après un effort sportif.
Vous avez peut être pu constater de vous même qu’après un effort intense, si vus êtes un peu déshydraté vous avez les lèvres salées.
Le céleri est alors un des légumes les plus appropriés pour compenser les pertes en sodium. Faites vous un jus céleri orange, après le sport rien de mieux.

Pour ma part je n’ai jamais été très sel (pas plus que sucre d’ailleurs)
Plus jeune mon père ma sensibiliser à cette question et en cuisinant on mettait toujours peu de sel.
Moi ensuite j’ai évolué bien plus loin. Du temps où je mangeais encore des céréales je ne salais jamais mon eau de cuisson. La seule chose que je salais était mon pain (que je faisais maison de A à Z) . Jamais je ne salais mes plats et encore moins mes salades (une pratique qui m’étonne toujours de saler les crudités)

Bien sur quand je suis devenue frugivore ben tout cela a continué.
Je ne mange dans mon quotidien jamais de sel, pas un grain de sel. D’ailleurs je n’ai pas de sel dans ma maison c’est bien simple.

Si bien que ne consommant pas un grain de sel , quand je mange en extérieur, (je prends alors toujours une salade végétalienne sans sauce) au cours d’un pique nique, et ce même au cours des piques niques crudivores je sais direct si il y avait du sel dans les plats (déjà au goût je le sens aussi.)
Pour la simple raison que mon corps gonfle direct de chez direct avec le sel, et le premier endroit où je le vois est mes pieds.

 
2 Commentaires

Publié par le 2 octobre 2012 dans Santé dans l'assiette

 

2 réponses à “Par ici la salière

  1. janic

    14 janvier 2013 at 909 45

    attention, il y a sel et sel. La plupart des sels distribués dans le commerce sont raffinés (le magnésium en est extrait, c’est lui qui retient l’eau). Un sel non raffiné n’en présente pas les inconvénients y compris dans les cas de problèmes cardiaques (vérifié en situation réelle!) ceci dit il ne s’agit pas pour autant de tout saler, surtout les crudités d’ailleurs, c’est un non sens!

     
    • indiantigre

      14 janvier 2013 at 1010 49

      la salière j’entends le sel de table,
      et tout sel de table à ces effets là, y compris que ce soit un sel gris
      le sel en temps que minéral dans un végétal n’aura pas du tout cet effet c’est le cas par exemple du céléri

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :