RSS

Choisir où va son argent

01 Nov

Pour certaines choses de nos quotidiens nous avons la possibilité de choisir où va notre argent.

Plutôt que de foncer tête baissée, sans penser à ce qui se passe en coulisse, nous avons le choix de pousser notre réflexion.

Par nos actes de consommation et autres on encourage ou non diverses pratiques.

L’alimentation 
C’est un des principal poste sur lequel on peut agir .
Nos actes de consommation ne sont pas anodin, et par ces derniers, on choisit le monde que l’on veut si je peux dire.

En choisissant d’aller sur les marchés, de favoriser l’achat direct aux producteurs, et que cela soit en filière bio ou non, on encourage l’activité locale. On participe au développement de l’emploi par nos actes de consommations, . Et directement nos choix soutiennent telle ou telle filière.

En choisissant la filière bio, et locale, on encourage une agriculture respectueuse de la Terre, de l’humain, et de la vie.
Je ne parle pas du bio intensif , qui est loin d’être une solution.
Très vite en vous rendant sur les marchés, chez les producteurs, vous vous rendrez compte que cela ne vous revient pas plus cher. Et bien au contraire.
Sans oublier que le contact avec le commerçant cela n’a pas de prix. Rien ne peut remplacer la chaleur humaine.

En tournant la majorité de nos achats vers les grandes surfaces, la seule chose que l’on soutient c’est l’industrie de masse, les prix toujours tirés vers le bas, voir même la délocalisation des emplois.
 Quelques pistes,
favoriser le local, et si possible le bio.
S’interroger sur la question des OGM.

L’électricité
En France, comme dans nombreux pays européen, l’essentiel de l’électricité est fournit par le nucléaire.
Or vous n’êtes pas sans savoir l’impact négatif du nucléaire.
On a deux possibilités, du moins en France, choisir de soutenir le nucléaire, ou se tourner vers les énergies renouvelables.

Le seul fournisseur à garantir une source d’énergie verte est Enercoop;
Les autres qui se développent comme Pla….., DE……, utilisent quoi qu’on en disent le nucléaire. Et pour faire simple surfent un peu sur le greenwashing.

En choisissant son fournisseur d’électricité on encourage directement l’une ou l’autre des filières.
Peut être que le coût chez Enercoop face au fournisseur historique est un peu plus élevé (de l’ordre de 12à 15 euros par mois) mais  c’est aussi la garantie de savoir où va notre argent. De choisir ou non de cautionner le nucléaire.

L’habillement
Les entreprises de textiles ont été délocalisées au cours des 30 dernières années.
Cependant le textile français ou européens existe toujours, et fort heureusement.
C’est donc à nous de soutenir ces entreprises par nos achats.
Et le jeu en vaut la chandelle.

L’épargne 
On a le libre choix de choisir notre banque.
Au sens large on peut choisir entre une banque régionale voir départementale  (Crédit agricole, La poste,  Caisse d’epargne,  Crédit mutuel, ) ou une banque nationale (Société générale, BNP, …) et déjà la question est important à ce poser à ce niveau. Car derrière ce n’est pas la même chose.

Au delà de cette notion deux banques se distinguent du lot. Je cite la NEF et le crédit coopératif.
Là nous sommes faces à des banques qui sont engagées, et responsable.
Il y a une grande transparence sur l’utilisation des fonds (le plus souvent agriculteurs bio, artisans, économies solidaires et sociales  )
Ce qui est loin d’être le cas dans les autres cas (voir les campagnes Green peace à ce sujet)
Et ça on est entièrement libre de choisir.
Ces deux banques soutiennent de plus les démarches engagées dans l’environnement.

Les loisirs 
Je pense la notamment aux cinémas.
On a le choix entre les gros complexes de cinémas, les plus petits cinémas à taille humaine, et les cinémas alternatifs.
Dans les cinémas alternatifs vous pourrez y voir des films engagés (comme Lumière, tous Cobay, Solution locale pour un désordre global,  pour ne citer qu’eux)
Vous n’y trouverez certes pas les pop corns et tout le tralala, mais est ce si indispensable au final.
Pas de pub interminable avant le début du film. Le film commence à l’heure, et vous n’y aurez pas (ou très très peu) de pub.

Les cadeaux
 La période approche où on va se mettre dans les cadeaux pour les fêtes.
Mais en cette période là aussi nos achats ne sont pas anodins.
Et si au lieu de choisir l’appareil de dernier cri, on se tournait vers les objets artisanaux.
De plus en plus les marchés de Noéls des créateurs se développent .
C’est donc l’occasion d’aller y jeter un oeil, et y faire de belles trouvailles.
Vous y trouverez souvent des pièces uniques, et qui feront grand plaisir aux personnes qui le recevront.

En ce qui me concerne?

J’ai depuis toute petite été attirée par l’artisanat.
J’adorais aller sur les marchés avec mes parents.
Oui c’est vrai que j’ai eu une éducation tournée vers le fait maison pour tout ce qui est alimentaire.
On a été éduqué ainsi mon frère et moi, (lui il y est un peu sensible, mais à vrai dire sans plus)
J’ai toujours vu ma mère faire tout, tout elle même. Si bien que j’ai toujours trouvé assez mauvais ce qu’on a pu manger à la cantine, ou au self (ex les légumes qui dégorgent de beurre, du beurre
 dans le riz dans les pâtes etc) , d’autant plus qu’on avait à la maison une alimentation assez diététique  (père très sportif) . 
Pendant ma vie étudiante, je ne me suis jamais tournée vers la facilité, et je faisais tout moi même , y compris pendant mes années concours. (y compris mon pain quand j’en mangeais , et à la main et non en MAP) Aujourd’hui moi étant crudivore la qualité de mes aliments est toujours une priorité.
Je fais mes achats sur les marchés et / ou chez les producteurs, pour la grande majorité, sinon je complète à la coop.

Pour l’artisanat, mes parents étaient assez tournés vers cela, et ils ont aussi découvert des trucs avec moi. C’est donc quelques choses que l’on partage ensemble.
Quand j’offre des cadeaux c’est très souvent des choses artisanales. 

Pour le reste mes choix non nullement été guidé.
Pour l’électricité j’ai choisi de quitter le fournisseur historique en 2008 je crois.
La banque j’ai un compte au crédit coop, (et l’autre dans une banque régionale.)

Mes fringues je fais très attention à ce que j’achète.
Et en étant vegan ,je ne souhaite pas me tourner vers le synthétique, pour cautionner l’industrie pétrolière, donc je suis très attentive à mes achats.

 
Poster un commentaire

Publié par le 1 novembre 2012 dans Engagement, Vie pratique

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :