RSS

Méfiance sur le tout fruit conventionnel.

01 Déc

Cet article ne vise personne mais il est là à visée informative et ensuite à chaque personne de se faire son propre avis sur la question.

Réflexion qui part de mes connaissances et recherches personnelles sur le sujet,car c’est un domaine qui m’intéresse particulièrement depuis bien des années et je souhaite donc partager ces informations avec vous aujourd’hui.

Dans une alimentation industrielle prépondérante de nos jours, il est vrai que la part des fruits et des légumes a nettement diminué. Un retour à ces aliments est donc primordial, et ceux pour de multiples raisons.

D’une, des bénéfices au niveau de notre santé. Mais une notion à prendre en considération c’est que notre santé dépend également de celle de notre planète. Nous formons un tout avec notre environnement. Il y a une communion importante avec ce qui nous entoure.

Les fruits et les légumes conventionnels sont aspergés de pesticides, fongicides, d’herbicides. Les conséquences ne sont pas à court termes, mais belle et bien à long terme.

Tous ces produits sont métabolisés au niveau hépatique (le foie) et donc quand le foie est surchargé de tous ces produits il ne peut plus assurer ces fonctions, l(es enzymes de phase 1 et de phase 2  ne suivent plus)   ce sont alors les autres émonctoires qui prennent le relais   et là surviennent les problèmes. Le corps ne peut plus se protéger lui même et ce malgré une alimentation « saine ».   Sont aussi notamment très connus les problèmes cutanés. Pour deux ou trois fruits par jours les signes ne se manifesteront pas.  Mais sur une alimentation frugivore c’est une bien autre échelle.

Un petit exemple réel, comme vous le savez j’ai un contact important auprès des producteurs chez qui je me fournis. Je me souviens de cet échange profond dans ce magasin bio Nantais, deux femmes avec des convictions et surtout un super parcours, deux femmes qui ont travaillé avec leurs parents en épicerie classique, à manipuler les fruits conventionnels, et qui ont vu les mains de leur père, se couvrir d’eczéma à force de contact avec les fruits et légumes conventionnels (je vous passe les détails ), qui ont vu la santé de leur père se dégrader, et pourtant ce monsieur n’était pas producteurs, mais simple commerçant. De toutes leur réflexion elles ont sont arrivées à l’agriculture bio, mais sur un commerce de proximité, l’échange avec le producteur, favoriser l’emploi local, etc.  Donc exemple simple mais qui illustre bien que par le simple contact des fruits, comme c’est le cas chez un frugivore les dégâts sur la santé peuvent très vite se faire sentir. Les produits phytosanitaires cela revient au même que d’absorber des médicaments.

Donc non seulement le foie, mais il faut aussi savoir que tous ces produits sont très fortement acidifiant pour le corps, donc même sur des fruits, si ces derniers sont traités, le fruits ne contient plus de minéraux.

Les produits phytosanitaires sont également connus pour leurs effets de perturbateurs endocriniens. Mais tout cela c’est sur du long terme. Une alimentation classique entre guillemet ça irait, mais sur du tout fruits et légumes on finit par payer les conséquences, à plus ou moins long termes.

La toxicologie environnementale de ces produits est bien connu, la toxicologie humaine, et notamment tout ce qui a trait à la métabolisation du produit n’est pas sans conséquence.Dans mes études, j’ai fais de la toxicologie (et pas qu’un peu ) , et ce que j’ai étudié par mes cours m’a encore amené à la réflexion sur les mécanismes physiologiques du corps humain.

D’autres part je me permets de signaler le lien à notre Terre Mère. Nous devons la respecter, la protéger, et quand on voit les sols de nos jours, il n’y a plus de vie. Un verre de terre c’est précieux. D’ailleurs cela me fait penser que petits mon père nous a appris à moi et à mon frère, à prendre les vers de terre dans nos mains, et à les voir comme des amis pour le sol.

Si vous n’avez pas vu le film Solutions locales pour un désordre global je vous encourage fortement à le regarder Et du début à la fin.
Ce film est très révélateur, avec les études des Bourguignons, ou cette brésilienne qui est formidable: Ama Primavesi , ( ingénieur agronome) ,  le témoignage de Pierre Rabhi (dont le nom vous dit quelque chose je pense)  Vandana Shiva qui apporte une belle pierre à l’édifice, ainsi que Dominique Guillet (Kokoppelli)  ou encore Philippe Desbrosses (ferme Ste Marthe) . Ces noms ne vous disent peut être pas grand chose, moi c’est vrai que c’était des choses que je connaissais bien avant d’avoir vu le film.

De part nos actes de consommation c’est aussi des société comme Monsanto, que l’on encourage, et que l’on finance de manière indirecte. Si je vous dis les OGM, le Roundup, les produits phytosanitaires, oui tout cela c’est Monsanto.

Au même titre je vous conseille le film  Le monde selon Monsanto

Notre planète elle n’est pas éternelle, c’est donc aussi se poser la question de savoir si on souhaite qu’elle continue ou non à nous fournir en fruits et légumes. Si les sols sont morts rien n’y fera.

Donc oui il y a notre santé, (même si le foie il morfle )  mais aussi celle de la planète. C’est un acte solidaire de notre part.

Et de part nos achats on encourage la société que l’on veut.

Souvent on me dit oui mais le bio ça coute cher et tout. OK d’accord, mais où sont faites les comparaisons. Je m’amuse parfois à faire les comparaisons? en grande surface? c’est du bio intensif sans respect des valeurs du bio,et souvent importés, emballés donc beaucoup plus cher.

Ce n’est pas la question de manger tout bio, ou pas, mais du moins de l’introduire au maximum dans son assiette.  C’est donc une question globale à réfléchir. Moi même en fonction d’où je me trouve, des fruits comme les oranges, ou les ananas , vu que j’enlève la peau , je prends pas forcément bio.

Comparer les prix de vous même, aller sur les marchés, auprès des producteurs. Exemple mes pommes actuellement n’étant pas sur Nantes, j’ai trouvé un producteur, qui est en conversion bio, donc la démarche est là, et si il est en conversion il n’a pas autorisation à utiliser des produits non reconnus en biologique.  Du coup mes pommes je l’ai paie entre 50ct et 1.90 en fonction de celle que je prends. Et c’est par le contact même avec le commerçant que vous enserrez plus sur ces pratiques.

Autre comparatif ma salade je la paie 1.20 là où je suis maintenant en bio, je fais le tour du marché, sur les stands classique c’était le même prix. Le persil bio  1euros , je vais à inter**** acheté du vinaigre d’alcool, et là persil à 1.20.

C’est donc apprendre à raisonner, et comparer. Et détrompez vous je n’ai pas à perdre à aller à droite à gauche, donc je fis mes sélections, je trouve mes endroits, et tout roule.

Donc oui le tout fruit classique, sur le moment c’est bien,  mais l’alimentation s’intègre dans un tout. Pensons y. Et c’est peut être moins pire qu’une alimentation tradi, mais regardons la totalité.

MC900234478

 

6 réponses à “Méfiance sur le tout fruit conventionnel.

  1. Jérémy

    1 décembre 2012 at 1907 12

    Merci Sabrina, c’est super intéressant, et j’apprécie particulièrement l’idée que si c’est bon pour soi, c’est bon pour tout le monde 🙂

     
  2. Caroline

    1 décembre 2012 at 1907 39

    C’est vrai que les marchés sont une mine de bonnes affaires! Je n’avais pas l’habitude de poser des questions sur ce que j’achète, j’ai appris à le faire, je suis souvent très bien reçue: un sourire, de la politesse et puis voilà! Ca rend le moment des courses plus sympathique, le contact humain! 😀

     
    • indiantigre

      1 décembre 2012 at 1907 43

      les commerçants sont souvent ravi de parler de leur métier, si ils y rechignent c’est qu’ils ont des choses à cacher, ou que au final ils sont juste vendeur mais sans savoir ce qu’ils ont entre les mains.

      Le contact humain cela n’a pas de prix

       
  3. Juliana

    2 décembre 2012 at 1806 24

    C’est sûr que tu as raison. Manger que des fruits blindés de pesticides c’est pas bon sur le long terme… Dès qu’on va emménager dans le Sud, on va se mettre à négocier avec les producteurs et on prendra notre carte de Biocoop. Et surtout, on plantera plein de choses dans notre jardin. Et tu nous donneras des contacts hein ? ^^
    Bisous.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :