RSS

Manger cru en hiver

05 Jan

Une question qui revient très souvent, peut ‘on manger cru en hiver?

Manger froid en hiver?

Tout d’abord manger cru ce n’est pas manger froid. Manger cru c’est manger à température physiologique . Ni trop froid ni trop chaud. Le corps fonctionne autour de 37 degrés, donc pourquoi devront nous lui apporter des choses à températures bien plus chaudes?

La nourriture crue ne refroidit en rien, sauf si on mange des aliments sortis du frigo. Si on est en dehors des fourchettes internes du corps le corps va devoir fournir des énergies supplémentaires. Que ce soit pour refroidir les aliments si consommer trop chaud, ou alors pour les réchauffer si pris trop froid.

Manger chaud est donc un effet trompe l’œil car le corps va devoir fournir beaucoup d’énergie pour refroidir cette nourriture et la conduire à température interne. C’est donc une énergie qui est gaspillée, le corps utilise cette énergie pour la digestion et non pas pour sa propre thermogenèse. Si bien qu’il est fréquent qu’après un repas chaud quelque temps plus tard, on ressent des frissons.

Et il est un point important c’est que plus le repas est complexe, (donc souvent chaud et lourd) plus cela va demander au corps de l’énergie pour cette digestion, et donc une perte considérable de notre énergie calorique interne. Consommer à température physiologique, le corps va pouvoir auto gérer sa propre température, c’est la thermogénèse et c’est le propre même de notre physiologie.

Consommer des fruits, des légumes à températures ambiantes (l’hiver il est important d’avoir une bonne température dans au moins une pièce, telle que la chaleur reproduite avec un feu de bois. ) . De consommer des tisanes mais tièdes et pas brulantes.

Si je vous dis que j’étais une grande frileuse avant de devenir crudivore. De plus j’avais un syndrome de Raynaud important, et handicapant les mois de l’hiver ( 2 paires de chaussettes plus une paire de chaussette cuite), deux paires de gants, une bouillotte sur les pieds.  Très frileuse quoi.

Puis je suis devenue crudivore, miracle ma frilosité c’est régulée. Mon syndrome de Raynaud c’est enrayé, et les trois derniers hivers que je viens de passé ont été un vrai bonheur, le syndrome de Raynaud qui n’est quasiment plus là.

L’hiver je suis pied nu dans mes chaussures de courses, je ne porte plus 36 épaisseurs.
Je ne suis plus du tout frileuse.

Savez vous que l’alimentation vivante est très répandue au…………     Québec.  Étonnant à première vue. Et notamment l’alimentation de type frugivore. Je connais des frugivores en Irlande. Ann Osborn était elle même Anglaise quand elle est devenue fruitarienne.

Mais le cru nous apporte une plus grande résistance au froid, et ça j’en témoigne.

Pour ma part je vis sans frigo, et quand je suis chez mes parents je peste après les fruits qui se retrouvent au frigo,car non seulement cela perd de sa saveur, et c’est très froid pour les dents, du coup tout le corps se contracte.

Absence de fruit l’hiver

On me dit souvent que l’été c’est facile d’être crudivore avec tous les fruits en abondance , mais que l’hiver cela doit être bien plus compliqué.

Pour moi c’était pourtant tout l’inverse

Si je vous dis sincèrement que jusqu’à cet été, pour moi la saison la plus dure au niveau alimentaire était l’été . Car les fruits de l’été (en bio) sont horriblement chers, moins dans les régions du Sud je pense surtout quand on a la chance de les cueillir.

Plus de pommes, moi qui me régale de pommes. Snif

Jusque cet été où je me suis tournée vers les pastèques, le jus de Pastèque, miam miam miam. Plus des tomates anciennes. Je suis très difficiles sur les tomates, je n’en achète pas souvent je prends celle chez mon père qui sont des variétés anciennes, et que je mange dans le jardin parfois même. Ou alors chez mes maraichères qui ont des supers bonnes tomates anciennes.

Mais l’hiver on trouve des pommes, des poires, des kakis, des kiwis. Du céleri branche, et c’est super bon. Par ici j’ai des supers pommes, .

Je ne suis pas très fruits exotiques, sauf des ananas que je passe en jus par période avec des épinards.

Tous ces fruits cités plus hauts sont des fruits climactériques, c’est à dire qu’ils murissent après cueillette. Et les pommes sont très bien acclimatés à ma région, ainsi que les kiwis. Non les kiwis n’ont pas besoin de forte chaleur, pas loin de chez mes parents, on ramasse des caisses entières de kiwi, et je ne pense pas que le Finistère soit une régions des plus chaudes.

Les meilleures pommes de France sont les pommes de coteaux Nantais. C’est THE pomme par excellence.

Personnellement je ne pense pas qu’il est difficile de manger cru l’hiver, si on choisit des fruits de BONNES qualités. La est toute la différence. Pas des fruits remplis de flottes. Cela me fait penser à un copain, qui me parlait des pommes qu’il trouvait sans gout, et quand un jour je lui ai rapporté des pommes de chez moi, il a été bluffé par ce goût.

Pensons aux fruits climactériques, c’est à dire un fruit qui continue de murir après cueillette, de part la présence de d’éthylène au sein même de ce fruit.  (l éthylène est une hormone végétale naturelle, mettez des fruits avec des pommes vous verrez que leur murissement sans trouvera accéléré) il  y en a beaucoup (pommes, poires, kakis, kiwis, bananes, avocats )

 
22 Commentaires

Publié par le 5 janvier 2013 dans En pratique/ aspect social

 

22 réponses à “Manger cru en hiver

  1. Marie44

    5 janvier 2013 at 1604 19

    Depuis 4 mois, je me mange cru le plus possible. Mon petit déjeuner est exclusivement à base de fruits. J’ai d’ailleurs découvert les kakis il y a peu de temps et j’en raffole.
    Ah, les Coteaus Nantais….j’adore!
    Mon rêve est d’avoir jardin avec fruits et légumes à portée de mains
    Belle fin de journée

     
    • indiantigre

      5 janvier 2013 at 1705 32

      comme toi j’ai découvert les kakis cette année

      ah une fan des coteaux nantais, 😉

      j’ai le même r^ve que toi

      une belle journée

       
    • indiantigre

      5 janvier 2013 at 1705 32

      Marie j’organise un potluck en janvier autour du cru est ce que cela t’intéresse

       
  2. Jérémy

    5 janvier 2013 at 1705 04

    Tu me donnes trop envie de goûter à tes pommes 😮

     
    • indiantigre

      5 janvier 2013 at 1705 31

      coteaux nantais on en trouve par chez toi (source de mes contacts en régions parisienne)

       
      • Jérémy

        5 janvier 2013 at 1705 43

        Diantre, tu peux me dire un nom de variété ? 😮

         
      • indiantigre

        5 janvier 2013 at 1705 48

        topaz, 😉

         
      • Jérémy

        5 janvier 2013 at 1705 45

        C’est bon, j’ai trouvé !
        Par contre, j’avoue que j’essaie d’éviter la biodynamie.

         
      • indiantigre

        5 janvier 2013 at 1705 49

        ah tiens cela m’intéresse tes explications sur le sujet, tu m’envoie un mail?

         
      • Jérémy

        5 janvier 2013 at 1705 49

        De toutes façons j’aurai un pommier nananèreuh :p

         
      • indiantigre

        5 janvier 2013 at 1806 37

        je viendrais les manger chez toi tatatère 😉

         
      • Jérémy

        5 janvier 2013 at 1907 19

        En voilà une bonne idée 😮

         
      • Jérémy

        5 janvier 2013 at 1907 20

        Il faudra qu’on apprenne à grimper au cerisier aussi ^^

         
      • indiantigre

        5 janvier 2013 at 1907 31

        ça je sais déjà faire, tu m’aurais vu dans les cerisiers dans les Hautes Alpes en 2011. Moi qui détestait les cerises, j’ai aimé à partir du jour où je suis allée les cueillir dans les arbres

         
      • Jérémy

        5 janvier 2013 at 1907 48

        C’est parfait alors, j’espère que l’été sera fructueux, quelle chance pour moi d’avoir cet héritage ^^

         
      • indiantigre

        5 janvier 2013 at 1907 50

        petit chanceux, la nature est bien généreuse et elle t’offre le meilleur

         
  3. Marie44

    5 janvier 2013 at 1705 42

    Merci, je suis intéressée mais tout dépend de la date !
    je rie de mes bêtises…je ne me suis pas relue!!! non , je ne me mange pas!!!
    et coteaux avec un « x » bien sûr!!!rhoooo

     
  4. ingridunamourvache

    5 janvier 2013 at 2210 34

    ah ah les côteaux nantais ^_^
    on voit la référence !
    c’est aussi ce que propose mon mag bio.
    et la dernière fois que nous sommes allés à Vertou, nous sommes passés à leur boutique. Et nous sommes repartis avec 14kg de pommes de hors calibre pour le prix explosif de 1,60€/kg !!! et 6 kg de poires OK !! ^_^
    sinon au mag bio, ça dépend des semaines, mais en ce moment, ils ont de succulentes mini elstars !!! elles déchirent à croquer et en jus !!! en plus comme elles sont riquiquis, je les coupe en deux et elles passent nickel à l’extracteur :o)

     
    • indiantigre

      6 janvier 2013 at 1301 40

      les prix sont impressionnants chez eux pour des produits de super qualités

       
  5. PureNrgy

    12 décembre 2013 at 1604 52

    En effet il y a assez de fruits en hiver. Moi aussi c’est pommes et kaki en ce moment 🙂

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :