RSS

Alimentation vivante, hygiènisme et natation

24 Mar

L’alimentation vivante m’accompagne depuis plusieurs années déjà, ma vision de la santé est celle de l’hygiènisme. Et ce sont  deux choses qu’il est aujourd’hui pour moi impensable d’oublier.  Comme vous l’aurez compris à travers mes écris ma vision est globale, et un tout.

A côté de cela il y a une pratique sportive qui m’accompagne. Sauf là en effet je n’ai pas nagé depuis quelques temps. Et il faut dire que nager à Rennes est un peu du luxe, 3 fois plus cher que les tarifs que je trouvais à Nantes. 6 ans sur lesquels j’ai nagé non stop au rythme de 3 à 4 entrainements par semaine (j’étais mon propre entraineur sauf sur 1 an ) , 6 ans de plaisir, et d’avoir pu reprendre . J’avais arrêté quand j’étais  au plus mal de mon état. Non pas que j’avais arrêté le sport, mais la natation ne s’y prêtait plus on  va dire.

Mais au cours de ces 6 ans,un élément qui de plus en plus me dérage, à savoir le chlore. Surtout que j’ai pu nager en bassin extérieur, donc un chlore beaucoup moins confiné, et du coup pour ma part je sentais très peu les désagréments, ainsi qu’en bassin traité à l’ozone. C’est une grande différence. Pas loin de chez mes parents il y a eu une super piscine dans une démarche écolo (pour tout ceux qui connaissent la piscine de Quimperlé) .

Petit à petit ma peau a commencé à réagir, mais pas de façon systématique cependant . Où l’eau du bassin me provoquait des brûlures au niveau du cou. N’ayant pas changé de mon côté, je pense que c’était pus que mon corps n’en voulait plus trop.

A l’inverse quand je nageais aux Dervallières sur Nantes, donc en bassin découvert, jamais ma peau ne faisait de réaction.

Et respirer les vapeurs de chlore en milieu confiner ne m’enchante que très peu.

Des piscines à l’ozone, il y en a de plus en plus. Mais mon grand rêve reste aussi la nage en eau libre, à savoir lac notamment, ou plan d’eau. Et cela viendra comme le reste je ne me fais pas trop de soucis à ce niveau.

Car lâcher la natation totalement, ça je n’y pense même pas, et c’est pour moi assez complémentaire de la course à pied.

C’est donc le deal entre plaisir des sensations à la nage, et démarche de vie, avec le corps qui donne des signes. Donc de toute façon je pense qu’il n’y a qu’un chemin.

Y a t’il des personnes dans la même situation dans mes lecteurs?  Vos pistes sont les bienvenues

 
2 Commentaires

Publié par le 24 mars 2013 dans Hygiènisme, Sport

 

2 réponses à “Alimentation vivante, hygiènisme et natation

  1. crudivoreuse

    27 mars 2013 at 909 53

    Je ne peux pas t’aider, mais c’est bien une des raisons qui fait que je n’apprécie pas d’aller à la piscine régulièrement, depuis toute petite.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :