RSS

Citron, jus, jêun et expérience

28 Mar

Le citron

Le citron et moi, c’est comment dire une vraie histoire d’amour. Autant je ne mettais que très rarement de l’huile sur des salades, autant du citron j’en utilisais à gogo.

Chez moi il y a toujours du citron, ou à défauts du jus de citron. Et comme disais souvent ma mère, je ne suis pas la fille de mon père pour rien.

En matière de citron, l’eau citronnée m’accompagne de façon régulière pour ne pas dire quotidienne. Déjà je commence ma journée par un citron pressé. Ensuite vu que je ne mange pas le matin, voir mon article Ici . Enfin que je ne mange plus, et je n’en ressens aucun besoin à ce sujet justement, et pourtant je peux vous garantir que mon petit déj était mon repas sacré de la journée.

Tout au long de ma journée j’écoute ma faim, mais je bois par contre beaucoup d’eau. J’ai été toujours été une grande buveuse d’eau. Au boulot mes collègues sont impressionnées de me voir boire minimum deux litres d’eau sur ma journée de boulot (j’en bois facile 3 litres voir plus par jour ).  Et à côté de cela elles m’appellent la miss citron, vu le nombre de citron que je presse au boulot. De façon quotidienne entre chez moi et le boulot c’est entre 2 et 4, mais parfois c’est plus.

Mon eau est presque quasi toujours citronnée, même si je bois de l’eau nature, l’expérience me dit que mon eau citronnée m’hydrate mieux, et que cela ne me laisse pas ma sensation de soif permanente. . J’ai déjà lu d’autres témoignages allant en ce sens, donc tout confirme mon expérience. Oui car comme vous l’aurez compris, je ne prends pour vérité (en ce qui me concerne, mais nullement vérité absolue ) que mes seules expériences.

Les jus

Introduit dans ma vie en 2008, ils ont été d’une grande aide au niveau de la régénération de mes intestins, et la sortie de mon acidose massive. Comme vous avez pu le lire sur le blog j’ai été grande consommatrice de jus dit jus vert, (par contre pas fan du tout de l’herbe de blé) ,  j’ai aussi fais des juice feasting sur un mois, et diverses choses. 

C’est vrai que aujourd’hui je consomme bien moins de jus vert, j’en consomme toujours un peu, mais pas quotidiennement. Je suis plus du jus d’orange pressée, (l orange entière  en quantité me restant encore trop agressive, même si je peux en remanger maintenant, et m’en faire des monorepas, et je le fais d’ailleurs, alors qu’au départ c’était mission impossible )

Je ne sais pas si vous avez lu le livre d’Anne Osborne, fruitariasnism, the path to paradise. « I think that this Golden Elixir has more power and potential for human well being and developement than almost any other dietary regime. It is time to get Excited. »

Je suis assez d’accord avec ça, même si je mettrais un bémol. Pas de jus d’orange chez une personne en état d’acidose, cela va être beaucoup trop violent. Mais ensuite de mon expérience je peux vous dire que le jus d’orange est une bonne expérience à intégrer dans notre vie.

Je fonctionne très régulièrement en hiver aux jus d’orange, sur quelques jours, puis je croque mes pommes, des kiwis, des dattes. je fais quelques jus verts.  Je fonctionne que part monodiète, donc ce n’est pas bien compliqué pour moi,.

Mais je vous garantis que je ne m’ennuie mais alors pas du tout de cette façon de faire, car chaque jour, chaque fruit est une  nouveauté pour le palais et les sens car chaque fruit, chaque jus est unique.  Et ce que je mange, je le mange avec amour, et en remerciant cette nourriture.

En hiver je fonctionne très souvent en jus d’orange. Et dès que la saison arrive, pastèque à gogo. J’en ai consommer des litres cet été.

Et pour la première fois l’été fut un vrai bonheur, car avant l’été était ma période la plus dur. Vu que les fruits sont horriblement chers, en bio, et que du fruits conventionnels ce n’est même pas la peine tellement cela à un gout de flotte. £

Oui dans une alimentation fruitarienne la qualité des aliments est ultra primordiale à mon avis. Sinon ne prend pas vraiment de plaisir à vrai dire, une fois que l’on a gouté des bons fruits.

Sur ma cure de pastèque ma mère m’a dit « Fais gaffe tu m’as fait une allergie à la pastèque petite  » Ah bon , ben je ne pense pas y être allergique vu ce que j’ai consommé tout l’été  😉

Des expériences jus de pastèques avec des copains à moi, j’en garde des supers souvenirs. Retour de ballade à vélo, we avec des amis à se refaire nos vie, démonstration jus de pastèque en vidéo etc.

Le jeûn

Expérience à vivre sincèrement. Après tout le monde ne le peut pas, car un jeun se prépare, et doit se vivre pleinement pour en profiter à sa juste valeur. Un jeûn ne doit pas être vécu comme privation bien au contraire. Car cela serra une entrave au processus du jeûn même, où le mental serra trop fort.

Par jêun j’entends jeûn sec, jeûn à l’eau, et jeûn dit thérapeutique à la méthode Buchinger . Ce que l’on appelle jeûn aux jus n’est pour moi pas un jeûn véritable mais une cure de jus.

Et oui on ne fait pas d’un chat, un chien, et les mots ont leur place.

Jeun sec j’ai fais, avec 40 de fièvre en sortie d’opération des dents de sagesse, à  à peine pouvoir avaler ma salive. Cela je peux vous garantir que c’est du costaud un jeun sec en étant fébrile.

 

Ensuite des jeûns de 36h à l’eau j’en ai fais des dizaines et des dizaines.

Jeûn à l’eau d’une semaine j’en ai fais deux, avec activité à côté, même si je l’avais fais sur une semaine plus calme au boulot (sans être en vacances pour autant ), et que j’avais pu la consacrer à du repos.  Si j’attends des vacances je n’étais pas prête de le faire, en 7 ans tout juste si j’ai pris un mois de vacances, alors repousser sans cesse au lendemain on ne finit par rien faire.

Et ce que je pratique de temps à autre c’est le jeun dit type buchinger. Eau à volonté, coupé  par un jus de fruit  (un apport calorique résiduel de 250 à 300 kcal on va dire  pour vous donner une idée) car sur mes intestins cela m’aide beaucoup das leur régénération ainsi qu’au niveau de la candidose du à l’intox aux métaux lourd. Et les résultats sont bien probants . Mon corps est mon meilleur repère c’est la seule chose que je peux vous dire.

Pour tout évenement stressant, je jeun cela oui,

et mon sport je le fais toujours à jeun. This is the best for me.

Conclusion

Eau citronnée, monodiète de fruit, jus d’orange pressée, (coupée ou non avec de la verdure )  jus de pastèque , et quelques autres jus , des périodes de temps à autres de jeun, et voilà l’équilibre qui me convient.

jeun matinal quotidien,

Manger pour manger, à toujours manger plus ça ne m’intéresse pas, même si c’est une pratique connu dans la raw food et notamment chez les fruitariens. Mais par expérience l’alimentation frugale, et si j’ai faim seulement est l’approche qui me convient le mieux. Après il faut de tout pour faire un monde, alors à vos expériences.

Et pour le social je fais un peu plus de salade, mais franchement je ne me complique pas la vie. Et jamais je ne m’ennuie de mon alimentation, j’ai trouvé mon équilibre ainsi que demander de mieux,t mes sens sont comblés à tous les niveaux, aisni que ma clarté mentale et mon énergie débordante.

 
5 Commentaires

Publié par le 28 mars 2013 dans Hygiènisme, Qui suis je?

 

5 réponses à “Citron, jus, jêun et expérience

  1. janic

    28 mars 2013 at 707 31

    bonjour
    les jus (hormis un objectif thérapeutique à court terme), ce n’est pas recommandable car il n’y a pas d’insalivation et la digestion en est ralentie ou insuffisamment assimilable (surtout les feuilles) Fletcher disait: »machez vos luiquides et buvez vos solides lorsque ceux-ci sont réduits comme tels par la mastication et ce n’est pas évident à faire tant nous avons pris de mauvaises habitudes là aussi.

     
    • indiantigre

      28 mars 2013 at 1111 52

      un jus cela a des propriétés indéniable sur le corps, et quand ai je parler d’engloutir les jus? l’insalivation étant en elle même très importante.
      Boire un jus à la cuillère oui ça je le fais très régulièrement.
      Et quand on a des intestins en vrac, un jus vaut mille fois mieux que n’importe quel aliment solide. des gens boivent des jus sur 92 jours dans le juice feasting, et leur digestion n’en est pour rien au monde ralenti, bien au contraire, leur digstion est optimisée

       
  2. Mlle Nathalie

    28 mars 2013 at 1111 02

    J’aime bcp le citron, surtout le matin dans un thé vert, puis ça aide bien la peau 😉 Pour le jeûne, en effet, il faut être prêt psychologiquement, mentalement, émotionnellement. Ton article est très intéressant.

     
  3. Cédric

    12 avril 2013 at 707 23

    Coucou,
    L’orthographe est « jeûne », avec un ‘e’ à la fin.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :