RSS

Jugement: peur et miroir

05 Avr

Nous sommes aujourd’hui dans une société où le paraître a pris le dessus.Le paraître et encore le paraître.

On s’arrête à des simples critères physiques pour juger une personne et on ne prend pas le temps de la découvrir.Et à titre d’exemple c’est de tous ces préjugés, que l’on se permet de regarder d’un mauvais oeil un SDF. Alors que ces personnes peuvent être très riche intérieurement.  Je me rappelle à mon ancien boulot on était à côté d’un squat de SDF. Et le soir quand je partais souvent certains étaient assis à côté d’où j’attachais mon vélo. Et on discutait , et eux ça leur faisait plaisir que je leur glisse quelques petits mots le soir. Un Noël alors que je partais du boulot que je leur ai parlé un peu, ils m’ont offert un petit bouquet de fleur. J’ai été très gênée sur le coup car ce n’était pas eux de le faire. Et ils avaient vraiment du cœur, jamais ils ne m’ont causé de soucis, même avec un bon coup dans le nez.

Tout cela pour en revenir à la critique.  On ne prend plus le temps d’apprécier les gens pour leur être profond et on s’arrête au superficiel et on se permet de critiquer à tout va. Sans compter que ces critiques gratuites peuvent blesser énormément la personne qui les reçoit.

De cette société du jugement, de la critique facile, du paraitre, on a créé la  peur du regard d’autrui.La peur du regard de l’autre, je sais de quoi je parle en la matière.Car j’étais une personne qui avait très très peur du regard d’autrui, je n’avais aucune confiance en moi.  J’avais très peur du jugement (ah oui je reviens de très très loin en la matière ), je ne parlais par exemple jamais à l’oral et tous mes bulletins scolaires le mentionnait, j’avais tellement peur du regard des autres. Aujourd’hui tout cela a belle et bien changé. Et c’est bien simple à la fac, en groupe de travail que l’on soit 4, 6 , ou 10 je suis automatiquement désignée porte parole du groupe (selon eux je me débrouille à merveille à l’oral).

J’ai donc affronté ma peur du jugement.Ma peur du regard de l’autre, même si par moment elle est un peu là. Mais j’évolue moi aussi.  Aujourd’hui j’ai osé m’affirmer et être moi, pleinement moi, de suivre le chemin qui est le mien, et être différente est le dernier de mes soucis.

Le jugement au final pourquoi il prend place? Le jugement est au final qu’un miroir d’une partie de nous même, et ce qui nous dérange chez l’autre c’est parce que cela nous renvoi à une partie de nous même. Et cela même de façon inconsciente.

Dans n’importe quelle situation celui qui vous juge, le fait car l’image que vous lui refléter le dérange, même si il ne s’en rend pas compte. Et c’est là que siège la guéguerre omnivore/ végétarien. Et que cela soit d’un bord comme de l’autre. Les omnivores qui s’attaquent aux végés mais aussi l’inverse. On juge car les actes de l’autre nous dérange . Attention ne me faite pas dire ce que je n’ai pas dit, je ne cautionne rien, mais commencer par être en paix avec soi même et avec nos choix, pour arrêter de juger autrui même si on n’est pas d’accord. Ce n’est pas le jugement qui changera quelque chose, et la seule chose que cela va engendrer c’est de braquer la personne et de créer des tensions plus ou moins fortes, voir très fortes.

Mais ce miroir est aussi à double tranchant, car la critique que nous attirons à nous, est un reflet de la propre image que nous avons de nous.  On attire à soi ce que l’on pense de soi. Les critiques que nous attirons sont à l’image de la propre perception de notre être, mais aussi de nos doutes et incertitudes, de nos difficultés à assumer nos choix. Et oui c’est la loi de l’attraction et la force de la pensée positive. Et moi la première j’évolue aussi, j’apprends sur mon chemin, et je me détache de certaines des choses qui ont pu me blesser.

Alors poser vous la question du miroir la prochaine fois, cela vous évitera bien des soucis et des tracas, et cela vous conduira à réfléchir sur vous même et sur qui vous êtes.

Et arrêter ce jugement permanent , la critique gratuite. Soyez aimant envers autrui quelque soit ces choix et la façon dont il mène sa vie. Laissez cet amour circuler librement et vous verrez que vous allez attirer à vous que des compliments. Je ne suis pas là pour me vanter, mais des compliments j’en entends à longueur de journée au boulot, par mes patients, mais aussi avec tous les gens qui m’entourent. Le jugement sur mes choix je ne le connais pas, que cela soit avec ma famille ou avec les gens que je fréquente. Pourtant oui je sais que les conflits sur des choix différents peuvent être des conflits tenaces.  Et quelques soient mes choix ils ont toujours été profondément respectés y compris par mes amis de la fac, bien loin de tout cela.

Alors soyez aimant et non juge, vous verrez que cela changera bien des choses dans votre vies. La critique gratuite on s’en passera, donnez de l’amour cela sera bien mieux pour le bien être de tous. Sortez de la peur, vivez, et soyez aimant avec vous même, le jugement et la peur s’envoleront tout seul.

 
1 commentaire

Publié par le 5 avril 2013 dans Relation aux autres

 

Une réponse à “Jugement: peur et miroir

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :