RSS

L’effet cascade d’une remise en question.

27 Avr

Autour de moi en ce moment, je vois souvent, qu’une première prise de conscience en entraine les suivantes à plus grandes échelles et je trouve super toutes ces remises en question. Toutes ces choses que l’on accepte de regarder en face pour œuvrer le changement en soi.

C’est un peu un partage à cœur ouvert que je fais là.  Mais ne vous inquiétez pas je ne vais pas vous déballer ma vie privée ici. Je parle certes de mon expérience de vie et des leçons que j’en ai tiré, mais il n’est pas question que je vienne ici livrer certaines choses profondes, personnelles et intimes de ma vie.

Comme vous le savez certainement j’ai un passif assez lourd, mais ce passif a eu des répercussions sur mes proches, cela j’en suis bien consciente.  Ma mère a pris lourd sur sa santé, et comme elle m’a eu dit les kilos que moi j’avais perdu, elle elle les a pris. Et la corrélation est exacte en plus.  Avec mes parents aujourd’hui on peut parler de tout cela en toute simplicité, on a compris beaucoup de choses, et  pu mettre les choses à plat. Ma mère m’a souvent dit  « Pendant que tu te détruisais à petit feu, moi je me rongeais de l’intérieur mon stress augmentait, ton père lui heureusement qu’il avait son vélo pour essayer de penser à autre chose, car papa a été profondément touché, ton frère lui se défoulait par l’athlétisme.  »  Aujourd’hui ils ne m’en veulent pas car comme ils disent leur plus cadeau c’est d’avoir retrouver une fille et une sœur souriante avec une joie de vie et non des yeux remplis de tristesse. Pendant longtemps je m’en suis voulue de les avoir tant faire souffrir, même si ce n’était pas voulu du tout, mais j’ai compris que je n’avais pas à m’en vouloir mais qu’au contraire il fallait que je me pardonne à moi aussi. Le pardon est chose faite depuis un moment déjà.

Mais une chose est certaine c’est une période qui a bouleversé ma famille. Ma mère il y a deux ans a enfin pu prendre soin d’elle. Et je l’ai remarqué par moi même car son visage lumineux en disait long, on ne peut pas trop me cacher les choses, elle a perdu tout ce poids, qui était essentiellement des kgs émotionnel . Et à ce moment là elle m’a dit, « Avant je ne pouvais pas m’occuper de mon poids, vis à vis de toi, tant que je n’étais pas certaine que tu sois complément sortie d’affaire vis à vis de l’anorexie, je ne pouvais pas m’occuper de moi car tout ce que je faisais se soldait par un échec. Je n’arrivais pas. Aujourd’hui que tu es totalement sortie d’affaire, et avec papa on pense aujourd’hui que tout cela est bien loin, car oui on ne l’oubliera pas tu as fleurté avec la mort  et te voir toi en santé, rayonnant c’est ce qui m’a donné la force de prendre du temps pour m’occuper de moi. « . J’ai les yeux embués en écrivant ces lignes.

Donc ma mère a commencé à faire des changements notamment au niveau alimentaire, en me demandant quelques conseils, en me demandant des explications car il y avait des choses qu’elle ne comprenait pas. C’était des changements à son rythme et au niveau de ce que elle pouvait faire. Les mois ont passé. J’ai découvert une maman avec un visage lumineux comme jamais je n’avais vu chez elle. Si bien que de voir ce rayonnement je ne me posais pas de questions, pour moi elle ne pouvait être que sur le bon chemin.  (non elle n’est pas devenu végétarienne, elle a juste introduit beaucoup  plus de fruit et légumes, plus de cru, diminuer un peu la viande et le fromage, fait attention aux grignotages, à différents points de son assiette)

De ce point de départ mes deux parents se sont remis en question vis à vis de leur assiette. Une consommation de viande et de fromage qui s’est vue diminuée par les deux, mon père a diminué de lui même sa consommation de fromage en voyant ma mère (et pourtant mes parents c’est des mangeurs de fromages) . De plus en plus ils me posaient des questions. Ma mère osait gouter ce que je préparais (mon père c’était chose faite depuis bien longtemps et il valait mieux que j’en prépare pour lui quand je me préparais quelque chose sinon il venait piocher dans mon assiette) et c’était elle qui était demandeuse, du coup quand je rentrais elle me demandait  de préparer des salades hautes en couleurs pour le repas. Je n’allais pas la contredire vu que la demande venait d’elle et c’était un plaisir de pouvoir partager cela avec eux. Car quelques mois avant ma mère ne voulait pas gouter ce que je faisais, je ne lui aurais pas fait manger des algues, ni des graines germées. Ce changement était assez impressionnant à voir, cette prise de conscience.

Et là alors que je ne leur dis rien, il me pose des questions de plus en plus, là je crois que la notion d’équilibre acido basique commence vraiment à les perturber (suite notamment à des soucis qui empêchent mon père de monter sur son vélo en ce moment . Et le vélo est très important pour mon père, quand j’appelle mon père que je lui demande si il va bien ,  et qu’il est interrompu de vélo ce n’est pas rare qu’il me réponde « j’irais mieux quand j’aurai posé mon cul sur mon vélo. »  Mais là je crois qu’il a compris beaucoup de chose car il me pose plein de questions, il met plein de chose en place. Le burn out il en prend conscience à force de tirer sur la corde. Et l’autre  jour il m’appelle et me sort  » j’ai vu la fasciathérapeute, et elle m’a dit que je m’entrainais comme un pro en vélo, que j’étais passionné comme un pro en vélo, mais qu’à côté j’avais un boulot physique, et que je n’avais pas les masseurs comme les pros pour la récupération. » J’étais contente qu’il me dise cela.Je parle souvent de sport avec mon père. Et à ce moment  il m’a à nouveau demandé des conseils . On a parlé d’ortie.

Lundi j’ai eu ma mère au téléphone et là elle me dit que j’avais mis l’ortie dans la tête de mon père, et qu’il était aller en cueillir tout comme des pissenlits et que j’avais encore une fois donné des sacrées idées à mon père. Ah bon j’ai semé des graines, non on a juste discuté. Ce midi j’ai ma mère au téléphone et là elle me dit qu’ils ont supprimé le café le midi, que le matin ce n’est plus systématique. Ce soir elle me rappelle et là elle me dit  » On a été acheter une centrifugeuse avec papa ce midi  » Là je suis restée sans voix quoi, ils sont décidés à faire leur jus et notamment du jus pommes/ carottes tous les matins.

Je suis agréablement étonnée de tous ces petits changements qu’ils ont commencé à mettre en place dans leur vie début 2012, et dont ils sont heureux de m’en parler.

Comme quoi ne jamais chercher à convertir, et toujours laisser les gens faire leur propre cheminement, car c’est d’eux même que la démarche doit venir.

 

Une réponse à “L’effet cascade d’une remise en question.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :