RSS

Dans la joie de la simplicité

06 Mai

La simplicité volontaire est quelque chose qui m’a toujours intéressé.

J’ai d’ailleurs écris un article ici. Très longtemps je ne me suis pas sentie à ma place dans cette société de consommation, jusqu’à ce qu’enfin j’arrive à m’affirmer moi et ne plus avoir peur de m’exprimer même si mes choix étaient différent. Et c’est pour moi un grand bonheur au quotidien.

J’aime la simplicité, et non ce n’est pas quelque chose que mes parents m’ont transmis car mes parents sont bien plus tournés sur la consommation, et ils ne comprennent pas tous mes choix.

La vie en ville bardée de béton ne m’attire pas, je suis plus tournée sur une petite maison en bois, avec des espaces verts autour de quoi y planter de bons fruitiers. J’étais intéressée par les écovillages, maintenant il est vrai que je me pose des questions car tout dépend le type d’écovillage et sur le nombre de projet que j’ai suivi, seul un avait eu mon attrait de part les valeurs que j’y avais trouvé, je suis par contre très très attirée par tout ce qui est petit village, lien entre les villageois, le retour à l’artisanat, la solidarité etc. J’ai toujours beaucoup aimé l’artisanat de toute façon. Toutes ces chaleurs humaines dans les petits villages cela n’a pour moi pas de prix.J’ai un gros faible pour les maisons en bois, et j’aime beaucoup la vieille pierre, et je ne suis pas Finistèrienne pour rien.

Chez moi pas d’encombrement, le moins j’ai et le mieux je me porte. De toute façon c’est simple j’ai besoin de mon espace vitale, et dans ma pièce de vie il faut que je puisse étaler mon tapis de tout son long, faire mon yoga et ce que je veux sans avoir à déplacer les choses. J’ai une amie quand elle vient me voir elle me dit toujours qu’elle aime ce style épuré chez moi, et qu’elle s’y sent bien. Je m’y retrouve comme ça, et plus c’est épuré mieux je me sens. Des pièces avec des meubles à droite et à gauche cela à tendance à m’étouffer.

Là j’ai pas de frigo je m’en porte très bien, dans mon ancien appart je le branchais que quand mes parents venaient soit tous les 4 mois peut être. Là j’en ai plus et ma mère qui me met la pression pour que dans mon prochain logement je prenne quand même un frigo parce que sinon pour mes invités ce n’est pas pratique etc; Je la laisse dire et je ne me prends pas la tête.

Mais dans toute cette simplicité c’est aussi l’échange humain que j’y fais, qui est pour moi d’une grande richesse. De pouvoir rencontrer des gens avec qui je peux parler en toute simplicité, des gens qui aiment cette simplicité. Là je vois j’étais chez un ami qui habite dans un petit village de pêcheur, une grande simplicité de vie, que du bonheur et surtout une richesse d’échange humain sans commune mesure.

La simplicité volontaire m’a toujours beaucoup parlé, et je sais que les gens ne me comprennent pas toujours mais je vis ma vie.J’aime cette simplicité dans ma vie et rien ne pourra me faire changer d’avis je suis heureuse ainsi. De toute ces richesses faites des choses les plus simples.

Vivre dans la simplicité ne veut pas dire vivre coupé du monde.
Mais c’est vivre de façon différente et avoir un autre regard sur le monde. La simplicité il est vrai je l’applique à tous les domaines.

Et je suis si heureuse dans ma vie et surtout tous ces bonheurs simples qui pour moi n’ont pas de prix.

 
4 Commentaires

Publié par le 6 mai 2013 dans Simplicité volontaire

 

4 réponses à “Dans la joie de la simplicité

  1. crudivoreuse

    6 mai 2013 at 1111 43

    Je me et je te retrouve tout à fait dans cet écrit 🙂

     
  2. Tiphaine

    6 mai 2013 at 1111 59

    Cela me parle beaucoup aussi !

     
  3. Aurélien

    6 mai 2013 at 1212 51

    Ce n’est plus un secret maintenant : c’est aussi ma démarche
    D’où aussi ma volonté à terme d’être auto-suffisant.
    Mais du coup je me demande : comment nos contemporains sont-ils « ruinés » ? Partent-ils en voyage tous les week-ends ?! Sérieusement je ne comprends pas.
    La croissance crée, à mon avis, des « sans-jouir ». Cantonnés à des destinations pour profiter de leurs « avantages comparatifs », mais qui n’arrivent plus à voir LA richesse, ni celle en bas de chez eux ni celle ailleurs

     
  4. boissier

    9 juin 2014 at 1604 35

    Marina
    Je suis aussi dans cette façon de faire et de plus en plus de se délester de pleins de choses dont on à pas besoin, la vie est tellement simple et belle quand on est riche de l’Amour Universel et qu’on sait le partager…

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :