RSS

toc toc j’ai besoin de toi je vais mal…

28 Mai

Il est un monde de l’individualisme, et où l’égoïsme prend la part belle.

On sait trouver les gens quand cela nous arrange et après basta. Mais bordel c’est quoi l’échange humain au final, un échange humain qui a rejoins le monde de la consommation.

On vient frapper à ta porte juste quand ça va mal pour avoir du soutien et là tu existe, là tu es une personne importante et ensuite adios amigos, puis rebelote à la moindre baisse de moral. Moi ça franchement je n’appelle pas ça des amis et loin de là. C’est de la manipulation. Non mais faut arrêter de prendre les gens pour des cons à la fin, et arrêter de profiter des gens.

On veut bien être gentil une fois, mais faut pas user et abuser de la gentillesse, sans même dire merci d’ailleurs. Les gens qui vous entourent ne sont pas là pour seulement vous soutenir quand vous êtes dans la merde. Le lien humain c’est savoir partager les bons comme les mauvais et non prendre les gens pour des cons et leur faire appel que quand on va mal.

Oui je sais que j’ai un bon fond, et qu’on me dis que je suis à l’écoute. (une amie ce matin me dit que j’aurais pu faire psycho avec mon sens profond de l’écoute etc )  Mais ce n’est pas pour autant que je vais me laisser marcher sur les pieds, et j’ai mes limites. Et à vrai dire je me protège aussi, car j’ai pas forcément envie de perdre de l’énergie dans des échanges qui n’en valent pas la peine. Je veux bien être gentil mais faut pas pousser le bouchon trop loin.  Alors oui aujourd’hui ce genre de personnes qui agit dans le sens je te contacte quand je vais mal, je ne me fais pas facilement dispo. Non mais voilà quoi. Mes vrais amis oui ils savent qu’ils peuvent compter sur moi, parce qu’entre nous c’est des échanges dans les bons comme dans les mauvais moments, l’amitié quoi. Et les personnes qui sont chères à mon coeur je sais l’importance de notre amitié, l’amitié étant quelque chose de précieux à mes yeux d’ailleurs, mais la qualité et non la quantité. Ok j’ai beaucoup de lien social mais les bons et vrais amis ils ne se font pas par dizaine, parce que je préfère, largement et de loin, entretenir la qualité de nos relations que de miser sur la quantité.

Et si pour ces personnes dans la demande quand ça va mal, c’est une attitude égoïste pour moi cela ne l’est pas mais au contraire c’est me respecter, et ne pas gaspiller mon énergie. Me protéger et aussi préserver ma vie privée. Et ça j’y tiens, tant pis pour les mécontents.

 

 

 

 
2 Commentaires

Publié par le 28 mai 2013 dans Relation aux autres

 

2 réponses à “toc toc j’ai besoin de toi je vais mal…

  1. VALET

    24 septembre 2013 at 1705 16

    Je me retrouve dans tous les articles que je viens de lire. J’étais une personne forte, mais après une grosse dépression, je suis plus fragilisée. Je vois la vie et les gens différemment. J’ai du mal a m’en sortir, mais j’essaye de remonter la pente. Je ne sais pas m’occuper de moi, j’ai toujours vécue au travers des autres, mais jamais pour moi. C’est dur d’apprendre. Tu as une super force de caractère, c’est bien.

     
    • indiantigre

      27 septembre 2013 at 808 35

      bonjour Valet
      doucement tu vas commencer à t’aimer toi, et à travers cela tu verras que ta source de bonheur commence à l’intérieur de toi, je sais c’est un chemin qui est long et qui suppose d’accpeter de regarder des blessures en faces et de leur serrer la main
      mais crois moi cela en vaut le coup

      je te souhaite un beau chemin et surtout n’hésites pas si tu veux en discuter

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :