RSS

comme promis les textes de Marie Madeleine sur l’Amour

05 Juin

Je vous en parlais dernièrement

voici donc comme promis aux personnes qui l’ont demandé les deux textes de Marie Madeleine que j’ai trouvé d’une grande beauté (c’est le sens global qu’il faut comprendre car bien sur tout ne peut pas nous parler)

Je précise que je ne suis pas du tout croyante, la bible j’y connais rien du tout (je ne suis d’ailleurs pas baptisée) , donc n’y voyez pas la diffusion d’un texte en ce sens, mais un partage d’un texte qui m’a beaucoup touché.

premier texte

DE L’AMOUR-POSSESSION A L’AMOUR VRAI

Message de Marie Madeleine aux aventuriers de l’Amour Vrai.

Chers amours, il est temps d’atterrir sur le nouveau continent du véritable Aimer.
Nous avons commencé il y a quelques temps un message sur la sexualité sacrée. Avant de le terminer, il m’ apparaît urgent de faire une mise au point préalable sur la nécessaire évolution de vos couples.
Vous voici arrivés en 2011, dans une énergie chaque jour plus intense et révélatrice. Vous savez que ces moments peuvent être aussi merveilleux à vivre si vous les vivez dans la conscience et l’acceptation, qu’insoutenables pour ceux qui refusent le changement et laissent les peurs les enliser dans des schémas d’involution.

Je m’adresse à vous qui savez aux tréfonds de vous-même qu’un changement s’impose aussi dans vos relations amoureuses et de couples.
Combien d’entres vous sont en ce moment dans des crises, des doutes, des remises en questions ! Tous vos repères, vos certitudes volent en éclat ! Et si cela ne vient pas de vous, vous avez donnez rendez-vous à une âme amie pour vous réveiller de la torpeur. C’est inconfortable n’est-ce pas ?
Quand cessera-t-on de nous malmener ? Pensez-vous parfois en envoyant vers nous un regard accusateur. Car dès que les perturbations s’intensifient quelque peu, vous reprenez vos vieux réflexes de victimes, victimes de la vie, du ciel, de Dieu ou de ses saints ; victime de vos parents, de la société, de votre partenaire. Je vous rappelle que c’est VOUS qui avez créé ce qui vous arrive.
Alors voici quelques éléments pour vous guider dans cette cocréation d’évolution du couple.

En tant qu’humains incarnés, mon époux Yeshua et moi avons connu des phases d’attachement, de possessivité, de jalousie. Moi plus que lui d’ailleurs, mais peu importe. L’attachement fait partie de l’histoire des humains parce qu’il est le résultat de la séparation. Le souvenir de l’Unité a continué à brûler quelque part en vous, même dans les périodes les plus sombres et plus basses en vibration de votre humanité. Le sentiment douloureux d’avoir perdu quelque chose d’essentiel, et l’aveuglement à votre véritable nature divine, vous a fait errer à la recherche de cette unité perdue, à travers la relation à deux notamment.
Retrouver la complétude grâce à l’autre, voilà quelle a été votre quête au long de millénaires.
Vous aviez la conviction aveugle que vous seriez heureux seulement lorsque vous auriez retrouvé l’Autre, votre « moitié » comme vous dites. Et vous avez passé des vies et des vies dans cette recherche obstinée, et illusoire.

Maintenant, vous êtes en train de redécouvrir que vous êtes divin. Vous vous souvenez peu à peu de Qui vous êtes vraiment, que vous êtes le Tout et que vous êtes l’Un, vous le répétez dans vos méditations, dans vos conversations « spirituelles », et, cependant vous continuez à chercher L’Autre !
Vous vous gargarisez d’ « âmes sœurs » et de « flammes jumelles », sans comprendre de quoi il s’agit vraiment pour continuer à entretenir l’illusoire quête de cette « moitié » qui serait sensée vous apporter enfin la félicité. Et, sitôt que vous pensez avoir trouvé cette perle rare, vous n’avez de cesse de vous l’approprier, de vous l’attacher par tous les moyens. Cela va du grand scénario de la passion amoureuse, à celui du mariage d’amour, en passant par la manipulation, la culpabilisation, de soi-même et de l’autre, afin de mieux vous emprisonner mutuellement.

Ne voyez-vous point l’aberration de tout cela ?
Ne voyez-vous point le contresens qu’il y a à prétendre incarner l’Unité et continuer à vous accrocher à quelqu’un comme si votre vie en dépendait ?

Cela signifie-t-il qu’il ne faille plus aimer ?
Rassurez-vous, je ne suis pas en train de jeter le couple aux oubliettes, comme quelque chose d’obsolète. Il l’est cependant, mais tel que vous le connaissez et pratiquez depuis longtemps.
Je vous propose de dépoussiérer le couple : de passer du couple-attachement au couple liberté, de l’amour possession, à l’Amour Vrai.

Une des clés de cette transformation est de comprendre que vous n’avez plus à chercher la complétude émotionnelle, mais la complétude énergétique. Ce qui est tout à fait différent. Nous y reviendrons.
En tant qu’être humain incarné vous avez une polarité sexuelle, masculine ou féminine. Et, vous avez aussi ces deux aspects en vous.
On vous a déjà parlé, à plusieurs reprises, du mariage intérieur.
Avant d’espérer réaliser un couple équilibré dans votre vie, il est indispensable d’avoir réalisé le couple intérieur. Ce n’est qu’une fois que cette harmonisation, ces épousailles entre votre féminin divin et votre masculin divin sont accomplies, que vous vous aimez alors suffisamment pour vous sentir dans la complétude et ne plus la rechercher à l’extérieur de vous. Vous êtes alors amoureux(se) de vous-même et cessez de fantasmer sur l’Autre.

Je vous communiquerai une méditation pour la réalisation de ce mariage intérieur.

L’idéal, si l’on peut dire, c’est d’avoir d’abord eu cette prise de conscience, avant de rencontrer quelqu’un avec qui construire le nouveau couple, le couple liberté, dans l’Amour Vrai. Aussi, si vous êtes seul(e) en ce moment, ne vous précipitez pas pour rencontrer une personne, mais prenez plutôt le temps de la rencontre avec vous-même. Libérez-vous des anciens schémas névrotiques et préparez-vous pour entrer dans la nouvelle énergie du couple, en toute conscience et en toute liberté. Et surtout sans précipitation aucune. S’il y a précipitation, soyez certain(e) que vous n’avez pas fini d’éliminer les résidus de peur et d’attachement.
Dans la rencontre Vraie, il y a une conscience commune du risque de l’illusion amoureuse. C’est donc en prenant le temps de la rencontre ou des retrouvailles d’âmes, que les deux personnes se choisissent, avec non plus le « besoin » de l’Autre pour remplir un vide, mais avec simplement le libre choix du partage. Il n’est plus question ici de coup de foudre ou de folle passion (si vous le regrettez c’est que vous êtes encore prisonniers de l’illusion !) mais au contraire d’un amour sans condition qui prend sa place et grandit peu à peu entre les deux êtres, dans un respect mutuel et une liberté mutuelle. « Liberté » ne signifiant bien évidemment pas la porte ouverte au batifolage à droite à gauche, mais liberté d’Être, d’être Soi avec l’Autre, en toute vérité, sans compromission aucune.
C’est pourquoi il est préférable aussi de prendre le temps avant de vivre l’expérience de la sexualité, qui sera alors sexualité sacrée, puisque partagée en toute conscience. Le choix de vivre ensemble ou séparément se fera également avec le temps, selon les préférences et la personnalité de chacun, et si le respect de soi et le respect mutuel sont là, tout sera juste.
Dans la nouvelle énergie il n’y a pas de règle de conduite particulière sur le fait de vivre ensemble ou non. Oubliez donc « ce qui se fait » ou « ce qui ne se fait pas » ! Tout est à réinventer dans le respect de votre être véritable.
Au risque de vous surprendre, je vous dirai même que la notion de fidélité change forcément aussi puisqu’il n’y a plus d’attachement ni de possessivité, donc plus de place pour la jalousie.
Là encore c’est une question de conscience et de cœur et non plus d’attirance sexuelle. Il est donc possible de partager cet amour sans condition avec plusieurs personnes, dans le respect absolu de chacun et en conscience. Ce qui n’est certes pas le plus simple et que je vous déconseille donc, tant que vous n’avez pas appris à être vrai avec vous-même et dans la relation à l’autre !
Ne voyez pas s’ouvrir, avec ces nouvelles perspectives, une ère de lascivité et de luxure, je vous assure bien que c’est tout le contraire ! Vous entrez cependant dans une énergie sacrée, dont la jouissance est bien plus immense et puissante que tout ce que vous pouvez imaginer.

Bien entendu, il se peut que vous ayez soyez déjà en couple alors que vous n’avez pas encore compris et célébré ces noces avec vous-même. Je ne vous cache pas que les choses sont un peu plus difficiles si vous voulez effectuer la transition à deux. Tout dépend aussi du niveau de conscience ou se trouve chacun. N’allez pas râler contre l’autre si vous trouvez qu’il ou elle est plus ou moins « avancé » que vous, souvenez-vous que vous n’êtes pas ensemble par hasard et que vous vous êtes « donné rendez-vous » pour expérimenter ensemble et être le miroir l’un de l’autre. Souvenez vous également que tout est juste : il se peut que vous réussissiez cette transition ensemble, il se peut aussi que vous réussissiez à vous séparer, parce que chacun avance à son rythme et que votre contrat commun doit prendre fin à ce moment-là.
Pour réussir la transition ensemble, il vous faudra de la patience et beaucoup d’Amour. La difficulté étant précisément de sortir de l’attachement et du jugement vis-à-vis de l’autre, pour entrer progressivement dans un amour sans condition, un amour vrai. Peut-être une séparation temporaire sera-t-elle-même nécessaire pour faciliter ce processus de transformation en chacun de vous. Là non plus il n’y a pas de règle figée, soyez simplement à l’écoute de votre cœur. Il y aura de toutes façons certainement des périodes de doutes, de colère, de peur de perdre l’autre ou de se perdre soi. Soyez indulgent avec vous-même, comme avec l’autre : une telle transformation ne se fait pas du jour au lendemain, à moins d’une illumination subite ce qui reste possible mais rare, convenons-en.
Quoi qu’il en soit, il vous faut abandonner toute idée de posséder l’autre, de le façonner à votre idée ou convenance, de le retenir contre son gré, par quelque artifice que ce soit. C’est l’abandon à l’amour et l’acceptation totale de l’Autre qui deviennent la seule réalité possible.
Et, je le répète, dans le respect absolu de votre propre vérité aussi ! L’équilibre est délicat à trouver et il ne s’établira pas du jour au lendemain non plus. Ce sera un long chemin, à accomplir ensemble si vous l’avez choisi.
Quand bien même vous seriez dans le premier cas évoqué, où la rencontre se fait après la prise de conscience et le mariage intérieur, sachez que tout ne sera pas définitivement réglé et que votre cheminement de couple ne sera pas définitivement dénué de toute embûche.

L’important reste d’accomplir la partie la plus difficile de cette transformation, que ce soit seul ou à deux. Cela peut se faire en six mois ou en douze, ou plus, ou moins. Cela se fera… si vous l’avez choisi, comme c’est juste pour vous, à votre rythme.

Comme je vous le disais, alors que vous aurez réalisé la complétude émotionnelle et amoureuse en vous, vous cesserez de la chercher avec l’autre. Vous vous sentirez libre et heureux. Libre d’être seul ou en couple.
La seule recherche de complétude avec l’autre sera alors d’ordre énergétique.
Entendons-nous bien : cette recherche-là non plus n’est pas obligatoire. Certains êtres choisissent une voie où la sexualité est absente parce que transcendée. Et c’est juste aussi. Mais ce n’est pas cet aspect-là qu’il m’appartient d’aborder aujourd’hui.

Je reviens donc à l’énergie du couple vrai et à la sexualité sacrée.
S’il est vrai que l’on est plus fort à deux que seul, c’est dans la réalisation de ce couple nouveau et établi dans l’Amour Vrai, que cela prend tout son sens.
Par l’union des cœurs et des corps naîtra alors une troisième énergie (je ne parle pas ici d’un enfant), fruit du féminin divin et masculin divin réunifiés. Cette troisième énergie, une fois assez forte et puissante pour exister en permanence, viendra véritablement compléter l’énergie de chacun en tant qu’individu physique. Même séparés géographiquement, les deux resteront connectés par cette troisième énergie, fruit de leur union, et qui les accompagnera l’un et l’autre en permanence.

Cela sera développé dans le message sur la sexualité sacrée évoqué précédemment.

Imaginez-vous seulement la puissance de ce couple ?
Je vous assure que l’Amour qui relie un tel couple est véritablement indestructible et éternel. Et qu’il n’a plus rien d’une illusion.

Mes chers enfants, « il n’y a que l’Amour ».*

deuxième texte

LA SEXUALITE SACREE – Message de Marie Madeleine –

Marie Madeleine :

Vous êtes de plus en plus nombreux à savoir que Yeshua fut mon époux bien-aimé. Vous êtes aussi de plus en plus à (re)connaître la vérité de ce que Lui et moi avons vécu.
Non, je ne suis pas la prostituée dont une Eglise manipulatrice vous a parlé. Les temps sont au dévoilement et à la vérité. Et d’autres dévoilements suivront… Je suis une initiée. Une initiée des mystères d’Isis et de sa magie sexuelle. Déjà à l’époque de Yeshua beaucoup refusaient de reconnaître à la femme sa place essentielle et sacrée. Parmi les disciples même je comptais quelques adversaires et détracteurs. Il n’en demeure pas moins que Yeshua, lui, m’a accordé ma juste place, ou, plus exactement, il a reconnu et donné au principe féminin divin, à travers moi, sa place véritable.
Ensemble, nous avons incarné ces deux principes : le masculin divin et le féminin divin.
Nous avons incarné en chacun de nous le mariage intérieur de ces deux aspects, ainsi que le mariage physique du couple.
Autre mensonge de l’Eglise au sujet de Yeshua : elle lui conteste une véritable existence physique, physiologique. Elle prétend qu’il s’est incarné sans connaître ce qu’elle dit être les bas aspects de l’humanité, à savoir toutes les fonctions corporelles y compris bien sûr la sexualité. Or, tout ce qui fait la beauté et la grandeur de l’incarnation de Yeshua, c’est précisément qu’il fut un homme véritable, un être humain tout à fait authentique, jusque dans ses doutes et ses tourments.
Il a su transcender sa condition humaine pour accomplir sa mission divine, et ouvrir le chemin de lumière qu’aujourd’hui vous empruntez dans sa trace. Il est venu vous dire que Vous êtes divins, que chacun porte Dieu en lui, que chacun est Dieu. Il est venu semer les graines de cette énergie christique qui désormais peut s’épanouir en tous ceux qui le souhaitent.
Et, bien que ses enseignements aient été déformés, il a exprimé haut et fort la vérité de la création, la vérité du Dieu Père Mère. Tout ce qui existe est issu de cette Essence divine dont les deux aspects, disons masculin et féminin, sont absolument indissociables. Et tout ce qui existe retournera à sa Source.
Pour ce retour à la Lumière originelle, il existe plusieurs chemins, plusieurs voies.
Je viens vous rappeler que la sexualité sacrée est l’une de ces voies.
Ce n’est d’ailleurs pas une nouveauté, plusieurs traditions l’enseignent. La différence, dans ce que je transmets, c’est précisément la place qui est faite au féminin. Vous trouverez davantage de précisions sur ce sujet dans le livre de Tom Kenyon et Judi Sion.

Aujourd’hui et ici, je viens mettre l’accent sur l’approche que l’homme et la femme peuvent suivre pour se préparer à cette sexualité sacrée et la vivre pleinement.
Sachez tout d’abord que la sexualité sacrée s’ancre dans ce que j’appelle la relation sacrée. Tous les humains ne sont pas capables de vivre une relation sacrée, ni une sexualité sacrée. Beaucoup de couples, à l’heure actuelle encore, restent entravés dans les anciennes énergies du couple névrotique. Cependant, dans le cœur de ceux qui s’éveillent à la lumière, s’exprime de plus en plus la soif divine d’un Amour Vrai, tandis que les retrouvailles de Flammes jumelles se font aussi plus nombreuses dans ces temps de grand changement et d’accélération.
Alors, si vous pensez être avec une personne qui aspire tout comme vous à vivre une relation sacrée et une sexualité sacrée, ces mots et leur vibration sont pour vous.

Vous n’entrerez pas du jour au lendemain dans cette dimension sacrée. Il faut au départ une volonté commune, profonde et sincère. L’Amour Vrai est un engagement. Point de nécessité de mariage civil ou religieux pour cela. En revanche, le mariage intérieur est un préalable important*. Si vous n’avez pas réconcilié et unifié en vous le féminin divin et le masculin divin, et cela que vous soyez un homme ou une femme, n’espérez pas réaliser cette union-là avec l’autre. Bien sûr, il est possible que ce mariage intérieur ne soit pas tout à fait achevé, mais il suffit que vous ayez engagé le processus sincèrement et en conscience pour que la relation et la sexualité sacrées deviennent possibles, dans un cheminement commun.
La sexualité sacrée, comme la relation sacrée, exige une sincérité et un respect sans faille, envers soi-même, comme envers l’autre. La confiance aussi doit être présente absolument.
Il est donc important que vous vous connaissiez bien vous-même, et que vous vous connaissiez bien mutuellement. Pour cela, parlez beaucoup ensemble. Parlez de vous, de l’amour que vous vous portez, de ce que représente pour vous la sexualité, de ce que vous souhaitez vivre ensemble. N’ayez pas de honte, surtout pas ! Livrez-vous, ouvrez votre cœur.

Je tiens à insister sur le fait que la sexualité sacrée n’est pas quelque chose de mental, cérébral et désincarné. A ceux que le mot de « sacré » pourrait rebuter, je dis ceci : nul n’est besoin d’appartenir ou d’obéir à une religion pour être dans le sacré. Le sacré désigne simplement ce qui se réfère au mystère et à l’essence même de la Vie. Le sacré est ce qui élève l’Être, le sacré est ce qui touche à la Vérité première.
La sexualité sacrée n’implique aucun sacrifice, ni aucune frustration, elle est au contraire la clé d’un épanouissement extraordinaire. Elle n’exige ni abstinence draconienne, ni renoncement à la sensualité ou au plaisir, pas plus qu’elle n’exclue l’aspect ludique de faire l’Amour. Il n’est question que de plus grande conscience ; et de respect, de Soi comme de l’Autre, ce qui revient au même…
C’est une sexualité joyeuse, n’en doutez pas. Si vous vous sentez triste en la pratiquant c’est que vous faites fausse route, qu’il y a quelque chose que vous n’avez pas compris. Soyez vous-même, soyez vrai. Même s’il vous semble au début que certaines choses ne sont pas compatibles avec ce que vous pensez être la sexualité sacrée, soyez vous-même et voyez comment vos émotions et vos plaisirs évoluent au fil de la pratique.
Je vous le répète encore : pas de honte, pas de culpabilité ! Quoi que l’on ait pu vous dire ou vous enseigner, ce sont deux sentiments qui vous éloignent de votre nature divine.
Donc, si vous ressentez de la honte ou de la culpabilité, ne les rejetez pas, ne vous bloquez pas, acceptez-les, laissez-les passer, lâchez prise. Recentrez-vous simplement sur la Conscience et l’Amour.

Lorsque vous aurez décidé, ensemble, d’entrer dans la sexualité sacrée, accordez-vous du temps. Comme je le disais auparavant, vous n’entrerez pas du jour au lendemain dans une sexualité sacrée. A moins d’avoir étés, comme Yeshua et moi-même, préparés à vivre cela, il vous faudra du temps, de la patience et de la persévérance.
De même, une fois que vous aurez commencé cette pratique, vous n’aurez peut-être pas tout le temps l’envie, au début, de faire l’amour de cette façon. Et ce n’est pas grave. La transformation s’effectuera peu à peu, en profondeur, et vous en viendrez probablement un jour à ne plus avoir du tout envie de faire l’amour autrement que de manière sacrée. Si vous le faites cependant à nouveau, d’une manière « classique » disons, il est probable que vous en ressentirez une certaine amertume et de la tristesse. Vous devez être conscients de cela.

A présent, voyons de manière concrète comment vous préparer à l’étreinte sacrée.
Là encore, il est important de prendre son temps. Ne planifiez pas de faire l’amour avant de partir travailler ou avant une obligation quelconque. Le mieux est de ne pas vous fixer de limite de temps et de ne rien prévoir pour la suite.
Préparez la pièce, imaginez même un court rituel, si vous le voulez, à pratiquer ensemble pour que la pièce devienne elle aussi un espace sacré. Allumez une bougie, de l’encens, choisissez des fleurs, des pierres, un ou des objets que vous aimez, peu importe, pourvu que vous vous sentiez dans un lieu propice à la magie de l’amour.
Préparez vos corps aussi, par un bain ou un soin particulier, afin que chacun soit bien connecté à son propre corps et à l’aise dans sa nudité.
Ensuite installez vous, sur le lit si vous le souhaitez, face à face de préférence. Et commencez à vous connecter.

Pour établir la connexion entre vous, vous pouvez le faire d’abord par le regard. Regardez-vous dans les yeux, en cillant le moins possible, sans honte, sans timidité, sans fausse pudeur, regardez-vous vraiment, les yeux dans les yeux. Puis, sans vous quitter du regard, synchronisez votre respiration. Qu’elle soit profonde et lente, respirez calmement ensemble. Il se peut qu’un sourire affleure sur vos lèvres, laissez-le s’épanouir s’il vient…Mettez ensuite vos mains face à face, sans qu’elles se touchent cependant ; laissez-les entrer en connexion par l’énergie. Faites de temps à autre une inspiration profonde, détendez-vous, savourez ce moment, ressentez-en la grâce. Maintenez la connexion des yeux, de la respiration, de l’énergie des mains.
Si vous prenez le temps de cette connexion, elle vous donnera sans doute déjà beaucoup d’émotion et peut-être une certaine forme de plaisir aussi. Il se peut même, les premières fois, que vous ayez envie d’en rester là. Ne forcez rien, soyez à votre écoute.
Après cette première étape, toujours sans contact physique, commencez à esquisser des caresses d’énergie, la main, ou les mains, à quelques centimètres du corps de votre partenaire, imaginez que vous caressez le corps éthérique de l’autre. Vous pouvez le faire tous deux en même temps, ou bien l’un après l’autre. A ce stade-là, vous aurez sans doute envie de vous allonger l’un près de l’autre. Commencez à vous effleurer, en douceur et tout en légèreté. Autant que possible maintenez la connexion du regard et de la respiration. Si vous en éprouvez le besoin, parlez-vous. Exprimez votre amour, vos émotions, votre plaisir, ce que vous ressentez, sans hausser le ton, que votre voix soit caresse elle aussi. La femme peut caresser l’homme si elle en ressent l’élan, et avant la pénétration il est essentiel que l’homme caresse la femme, avec douceur, avec beaucoup d’amour et de respect, car elle est le réceptacle sacré de l’alchimie amoureuse, elle est le Graal, et pour qu’elle donne la pleine mesure de sa puissante énergie, elle a besoin de se sentir aimée, en sécurité, désirée et d’entrer déjà dans le plaisir et dans un début d’extase amoureuse. En toute confiance.

Il est évident que cela aussi peut demander du temps, avant que chacun se sente pleinement en confiance. L’homme, comme la femme arrive dans la relation avec ses peurs, ses blessures, ses croyances. Il faudra peut-être plusieurs essais avant que les deux puissent vivre pleinement les émotions et sensations que procure cette pratique d’amour sacré.
Quoi qu’il en soit, si vous ressentez par moments des blocages, un malaise, une gêne, ne vous découragez pas. Arrêtez l’expérience si nécessaire, tout en douceur également, cela va de soi, et recommencez un autre jour. Entre temps, parlez entre vous de ce qui s’est passé, de ce que vous avez vécu, de vos besoins pour que cela soit plus aisé la fois suivante.

Il se peut qu’en lisant ceci vous souriiez à l’idée de rencontrer des difficultés à pratiquer ce que je viens de décrire. Peut-être vous dites-vous que cela est bien facile après tout et que j’exagère la difficulté de la chose. Dans ce cas demandez-vous pourquoi vous n’avez pas déjà fait l’amour de cette façon. La plupart des êtres humains ne prennent pas vraiment le temps de la connexion, ils se précipitent l’un vers l’autre plus ou moins rapidement, pensant que la gêne disparaîtra dans l’étreinte même. Avec une pénétration sans conscience, ils ne vivent l’acte sexuel qu’à un niveau basique qui ne satisfait que des instincts primaires mais ne nourrit en aucun cas l’âme et l’Etre divin qui est en eux.

Tandis que, dans la sexualité en conscience, c’est tout l’Etre qui est baigné de lumière et d’amour. L’orgasme donne alors une extase véritable, qui est un puissant nettoyage du corps physique, des corps émotionnel et mental.

En ce qui concerne l’alchimie, reportez-vous à l’ouvrage de Tom Kenyon et Judi Sion que j’ai déjà évoqué. Je ne vais pas reprendre ici le détail de la pratique et des termes techniques, car ce message-ci est plutôt destiné à ouvrir vos consciences sur ces sujets (déjà abordés par différentes traditions) et vous donner l’envie de vous y intéresser et de pratiquer. Cela est possible aujourd’hui puisque, ce qui était hier réservé aux seuls initiés, est à présent à la portée d’un plus grand nombre. Tous ceux parmi vous dont la conscience s’éveille, appelée vers la lumière par-delà le voile…vous pouvez retrouver cette dimension perdue de la sexualité sacrée, et vos vies en seront transformées.
Pratiquer les quatre serpents, ressentir le soleil dans votre tête, la douce béatitude de l’extase, la fulgurance de l’énergie éblouissante qui emplit vos corps…

Je veux aborder ici un autre aspect, à peine effleuré dans le livre précité, mais auquel j’ai déjà fait allusion dans les messages précédents.*
Il s’agit de la troisième énergie, son nom est le NUWAN. **
Lorsqu’un couple pratique l’amour sacré, au moment de l’orgasme, en plus de l’extraordinaire énergie qui se libère dans les corps des deux partenaires, une troisième énergie naît de l’union des deux et fusionne au dessus d’eux. Au début, cette énergie se dissout au bout de quelques minutes ou quelques heures. Mais si un homme et une femme pratiquent la sexualité sacrée ensemble régulièrement et dans un amour véritable, le Nuwan se stabilise progressivement et grandit jusqu’à exister réellement de façon permanente. Je vous disais : Imaginez-vous la puissance d’un tel couple ?
Les deux amoureux sont alors reliés en permanence par cette troisième énergie, véritable fruit de leur union. Et l’un comme l’autre peuvent faire appel à cette énergie quand ils le souhaitent. Ils connectent alors la puissance de l’Un, dans le mariage du masculin et du féminin divin, et celle d’une forme de Trinité. L’énergie de l’individu est transcendée dans celle du couple et dans celle du fruit de son Amour. L’individu est fort comme Trois ! Et je ne parle pas juste de force physique, mais de puissance de Création, de matérialisation dans l’Amour.
Même éloignés géographiquement, les deux sont connectés en permanence, en pensée et dans le Cœur. Il ne s’agit pas là d’un couple fusionnel au sens romanesque du terme, il n’est plus question ici d’attachement, ni de dépendance à l’autre. Mais bien de la conscience de l’Unité, à travers le Couple-Liberté, engagé dans la relation sacrée et la sexualité sacrée.

Je dois aussi vous redire qu’avant d’en arriver à cette communion et connexion permanente, il y a diverses étapes, plus ou moins faciles à vivre.
Comme je l’ai dit dans le livre, les orgasmes en général, et les orgasmes sacrés à bien plus forte raison, sont de puissants vecteurs/outils de nettoyage, tant physique, que mental et émotionnel.
Après l’extase intense il vous faudra gérer de grandes vagues d’énergie, tantôt euphorisantes, tantôt déprimantes, selon votre perception. Et tous les aspects physiques, émotionnels et du mental seront amenés à la conscience ou « à la surface », pour être transmutés.
Ce qui occasionnera parfois des confrontations entre vous deux. Pas au moment de faire l’Amour, mais ensuite, dans votre vie de tous les jours.
Ne voyez pas ces confrontations comme quelque chose de décourageant ou d’inquiétant. Bien sûr elles sont comme l’épreuve du feu, et si votre couple est basé sur une illusion, il ne résistera probablement pas à cette tension extrême. Mais dites-vous que, c’est de toute façon préférable de sortir d’une relation bancale au plus vite, si votre aspiration profonde est de vivre l’Amour Vrai. Et si vous êtes dans l’Amour Vrai, alors vous n’avez rien à craindre de ces moments de feu purificateur, qui ne peuvent que vous rapprocher de la Vérité de vous-même et de l’autre. Ces épreuves sont là pour vous permettre de sortir de l’aveuglement de l’égo, qui vous limite dans l’expression de l’Amour sans condition. L’égo n’est pas « mauvais » redisons-le encore, il doit simplement être remis à sa juste place, là où il ne fait plus obstacle à la lucidité et au Soi Véritable.
Vos peurs, vos blessures, vos colères, dévoilées plus clairement que jamais par la puissance révélatrice de l’énergie orgasmique, n’auront d’autre choix que de se transmuter. Et ce qui vous permettra de transmuter au plus vite, sera précisément de vous montrer parfaitement honnête et sincère, avec vous-même, comme avec l’autre. Si vous refusez l’expression de cette vérité, si vous vous obstinez à tricher, autant vous prévenir que ce sera terriblement _ et de plus en plus_ inconfortable, car dans ce type de relation il n’y a plus la moindre place pour les faux semblants et les compromissions.

C’est là précisément toute l’Alchimie qui découle de la Sexualité Sacrée. Retrouver l’or pur de Qui vous êtes vraiment. Comme je vous l’ai dit, c’est une des voies de la connaissance et du retour à la Lumière.
Ce n’est certes pas le choix de la facilité, c’est pourtant le choix de la félicité.
Serez-vous les aventuriers de l’Amour Vrai en ces temps d’Elévation ?…

J’ai conscience que la lecture de ce message pourra susciter en vous quelques interrogations. Avec l’accord de celle à travers qui je parle/écris, je vous propose de lui adresser vos questions si vous en avez, et mes réponses pourront éventuellement faire l’objet d’un prochain message.
La seule raison pour laquelle je partage avec vous ces connaissances est la joie de vous amener, vous qui vous sentez prêts et le désirez, vers l’exaltante Lumière de l’Amour Divin.

Marie Madeleine je suis, une et multiple.

* Voir le message sur le Couple-Liberté et l’Amour Vrai.
** Prononcer « nou-ouann »
Il peut porter aussi d’autres noms.

 
1 commentaire

Publié par le 5 juin 2013 dans Relation aux autres, Sexualité

 

Une réponse à “comme promis les textes de Marie Madeleine sur l’Amour

  1. janic

    18 juin 2013 at 1212 33

    une approche intéressante et positive même si le coté épouse de yesouah c’est beaucoup de fantasme métaphysique. Pour autant le contenu n’est pas sans valeur et ferait progresser bien des mentalités ou spiritualités.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :