RSS

Sur le chemin de l’acceptation plutôt que la recherche de la perfection

07 Juin

On a trop souvent tendance à se dévaloriser, se désapprécier, chercher la perfection. On jalouse les autres, pour ce qu’ils ont. On regarde autour de soi avec envie, on devient très dur, exigeant avec soi même. Et dans tout cela on en oubli une chose essentielle à savoir la circulation de l’amour, l’entretien de son amour propre.

On cherche ailleurs la source de son bonheur, plutôt que d’aller explorer les profondeurs de notre être.

Mais la perfection existe t’elle? Non nul n’est parfait, on a tous nos qualités et nos défauts. Et il n’y a pas de modèle parfait, car la perfection reste une notion très subjective au final. Car ce qui est parfait pour vous ne le serra pas forcément pour votre voisin.

On cherche à coller à une image véhiculer par les médias, et encore plus chez les femmes. On cherche à plaire par le paraitre pour se coller à des critères dit standard.

On cherche à plaire pour donner bonne impression, au point qu’on en oublie d’être soi même, et que l’on devient au final très faux dans notre relation aux autres, très superficiel, et on en oublie une chose encore une fois, l’amour.

Mais si on commençait par s’accepter soi, laisser notre être rayonner, et ne plus chercher à être autre que celui que l’on est réellement. Arrêter de vouloir porter un masque.  Oui je sais bien que ce n’est pas facile avec la société d’aujourd’hui, société toujours de plus exigeante envers l’humain, où l’humain est devenu une machine, doit toujours être en forme, au top, où seul l’argent à pris place.

Le chemin vers l’acceptation de soi est un magnifique chemin, un chemin qui par contre connaît de bien belles montagnes. Je sais trop d’où je viens pour pouvoir m’exprimer sur la question.

Oui moi aussi je me suis détestée, j’ai été pleine de haine pour mon être. Mais j’ai tout simplement appris à m’aimer, à accepter l’être que je suis et à l’exprimer à son plein potentiel plutôt que de chercher à être autre.  J’ai appris à me regarder avec les yeux de l’amour, et à être douce avec mon être profond. A laisser mon être rayonner, et ne plus le brutaliser comme je le faisais. Arrêter d’être exigeante avec moi même. Accepter que je suis moi.

Mon secret? on me demande souvent comment faire. A vrai dire je n’ai pas de réponse toute faite, car apprendre à s’aimer est un chemin qui est propre à chacun. Mais c’est déjà commencer par arrêter de chercher la perfection. Ne plus se dévaloriser, et raisonner par le positivisme. Plus de place au mot  » comme je suis nul »  » je ne le mérite pas  » « je ne suis pas assez bien pour elle /lui « . Oui j’ai été comme ça moi aussi, à me dévaloriser en permanence, à me sentir minable, nulle par rapport aux autres, avec une immense peur du regard de l’autre.  Les choses se font pas à pas, et chaque pierre posée est un pas vers l’avant, et peu importe que cela mettent 1,6 mois ou plus. Chaque pas en avant est à lui seul une victoire.

C’est donc aussi accepter de guérir les blessures , y compris les plus profondes, d’accueillir nos peurs et de les regarder avec la caresse de l’amour. De laisser vos émotions, vos larmes venir, et d’exprimer les choses. De comprendre pourquoi les choses sont douloureuses en vous. Et si douleurs il y a c’est que l’acceptation n’est pas encore totale. Accueillir et ne plus lutter, laisser les choses sortir, et non ce n’est pas une faiblesse que d’accueillir, que de pleurer et de vider ses larmes. Non les hommes n’ont pas à faire les braves et les forts en contenant tout à l’intérieur d’eux.

Oser poser des mots. Faire le ménage dans sa vie, pour s’entourer de personnes positives, qui vont vous aider à gagner confiance en vous.

Accepter de poser ses valises, et non de chercher en permanence à se rattacher à de vieilles blessures. Oui je sais bien que ce n’est pas facile. Mais on a qu’une vie si je peux me permettre.

Ne plus chercher à se dévaloriser, mais se féliciter. Se faire des compliments et en faire un exercice quotidien. Au départ cela serra très difficile , mais plus vous allez lâcher du lest et plus les choses seront simple. C’est développer la confiance en soi, développer l’amour propre et ainsi l’inspirer aux autres. Rayonner de milles feux.
Le chemin se fait par étape, pas à pas et à votre rythme. Car vous ne pouvez pas tout accueillir du jour au lendemain c’est quasi impossible. Et cela serait trop violent pour votre corps et vous mettrez un petit moment à vous en remettre, car ne le nions pas depuis notre plus jeune enfance, on a pris l’habitude d’enfouir en soi, et les couches se sont accumulées. Une image que j’aime bien donner est celle de la pelote de laine. Imaginez une pelote de laine, avec tous ces nœuds. Vous allez commencer à dénouer les premiers nœuds, puis ensuite ceux plus en profondeur. C’est donc un nœud à la fois qui va se défaire, et entre les nœuds suivant vous aller faire une pause dont vous seul pourrez déterminer la longueur, cette longueur dépend entièrement de comment vous avez pu digérer la première chose. Et donc doucement vous allez dénouer la pelote, et chaque nœud retiré sera un pas vers l’amour de votre être.

S’accepter soi pour accueillir l’amour en soi. Oui je parle beaucoup de cette notion de l’amour propre, de la circulation de l’amour entre les êtres mais c’est pour moi une notion importante donc je partage avec vous ce que j’ai cœur à partager. une notion que j’ai moi même intégré dans ma vie, après de longues années à morfler. Mais m’aimer moi est le plus beau cadeau que j’ai pu me faire. Et pour rien au monde je ne ferais marche arrière;

JOUVENCEpetit-cahier-d-exercices-pour-apprendre-a-s-aimer-a-aimer-

Il arrive que je reçoive des messages envieux, message écrits ou  au cours de conversations, de personnes qui me jalousent. Vous croyez quoi que tout m’est tombé tout seul comme ça dans les bras en appuyant sur un bouton? Certainement pas tout ce que je récolte dans ma vie aujourd’hui c’est parce que je l’ai voulu, et que j’ai accepté de poser mes valises, de poser les cartes à plat, accepter de regarder mes peurs et de leur apporter la douce caresse de l’amour. Et tout cela a pris du temps, le juste temps pour moi ( un temps qui serra différent pour vous), et je me suis payée des claques à la figure, et ce sont ces claques qui m’ont permis d’avancer. Et je remercie toutes les personnes qui m’ont mise face à moi même, car tout n’a fait que faire son chemin en moi, même si sur le moment c’est douloureux. Et je suis une personne il est vrai qui préfère qu’on me dise les choses même si c’est dur à entendre. Je n’aime pas trop quand on tourne trop longtemps autour du pot.

Et la jalousie commence en premier lieu dans ma famille. Notamment au travers d’un oncle qui est très jaloux du fait que je sois largement plus mature que son fils qui a 10 ans de plus que moi, il me dit souvent qu’il aurait aimé que son fils prenne exemple sur moi, et pourtant c’est un oncle qui m’adore. Et je peux vous dire que ce n’est pas simple à gérer cette jalousie tout le temps. Oui probablement que je suis mature dans ma tête, car vous êtes très très nombreux à me le dire, mais ça je n’en sais rien et si vous le dites c’est que cela doit être vrai, et il est vrai que je le constate aussi de part les gens que je côtoie au quotidien qui pour beaucoup sont plus âgés que moi.

Ensuite une jalousie que j’ai vu de plein feu dans des gens qui m’entouraient, des gens pour qui j’avais une profonde amitié, mais pour qui aujourd’hui la distance a été prise, pour diverses raisons.

Des mots envieux j’en ai reçu plus d’un. Pour ma part cela ne me fais pas trop grand chose, c’est à vous que vous faites du mal.

J’ai même reçu des messages à la fois de femmes tout comme d’hommes, me disant que je devais avoir un corps parfait de part mon hygiène alimentaire et du fait que je sois assez sportive. Alors là je vous arrête tout de suite, non et non je n’ai pas un corps parfait et loin de là. D’ailleurs qu’est ce qu’un corps parfait au juste? Un corps qui réponds à une pulsion sexuelle?  J’ai un corps en reconstruction, un corps qui porte les marques du passé à travers les étapes qu’il doit traverser pour se reconstruire, et moi aussi j’ai mes complexes ne vous inquiétez pas. La différence c’est que j’ai appris à m’aimer, et que chaque jour je m’aime un peu plus, j’ai surtout guérie des blessures assez profondes. Accepter de regarder mon corps avec les yeux de l’amour, et je suis moi aussi en chemin. Alors ça c’est le genre de message qui a le don de m’énerver.

Et je vais vous raconter une petite anecdote.Mon frère avait il y a quoi un an et demi (ou peut être moins ) décidé de reprendre un peu la natation. Mon frère est ancien nageur, mais il a arrêté la compet assez tôt pour se tourner vers l’athlétisme à fond. Donc il voulait nager pour lui, et il m’a demandé qu’on y aille ensemble (car sinon il n’y allait pas toute façon). Donc un beau dimanche matin on nageait tous les deux, et alors qu’on faisait une pause au mur, il me sort comme ça au milieu de tout,  » je suis content Sab, parce que tu as enfin un corps qui ressemble à un corps ». La phrase qui veut tout et rien dire. « N’oublie pas que la moindre de tes cellules à souffert, la plus minuscule cellule comprise, alors aime ton corps aujourd’hui. … Voilà j’avais envie de te dire ça » Mon frère parfois a de ces sorties tu ne sais pas d’où il te sort ça. Et là tu te dis mais qu’est ce qu’il me chante lui en plein milieu d’une séance de natation. Et on a continuer sur nos longueurs. C’est clair que la natation c’est impossible de porter le masque.(d’ailleurs c’est comme ça que ma mère à découvert mon anorexie, le jour d’une compétition de natation un jour de fête des mères)

La perfection n’existe pas alors accepter vous tels que vous êtes, et cela dans tous les domaines. Ne chercher pas à envier les autres, mais soyez vous, aimant pour votre être profond. Apportez vous la douce caresse de l’amour, et laissez rayonner vos lumières. Vous allez attirer à vous que le reflet de votre être. Et plus vous allez vous dévaloriser et plus vous allez attirer à vous des remarques négatives et des personnes négatives. Donc entretenez le positivisme en vous, la joie , l’amour de votre être, et laisser cet amour circuler ensuite.

la maitrise de l'amour, Don Miguel Ruiz

la maitrise de l’amour, Don Miguel Ruiz

Non il n’y a pas de solution miracle, si ce n’est que d’arrêter de se comparer aux autres. D’arrêter de ne pas se sentir à la hauteur. D’arrêter de se dévaloriser. Arrêter de se rattacher à certaines choses par peur de l’inconnu.  Et oui croyez moi c’est bien possible. Je ne suis pas là pour me portez en exemple mais regardez d’où je viens. Les leçons de la vie je les ai bien tiré. Et vous êtes tous femmes ou hommes, capables de vous aimer. Le défi pour vous va être d’accepter de poser vos valises, d’accepter d’accueillir le fait que vous êtes une belle personne. Croyez moi, sincèrement cela fait toute la différence de s’aimer soi, de s’accepter soi, d’être en paix avec son être profond.  Et vous allez voir comme vous allez rayonner et récolter de sacrés belles choses dans votre vie.  Et je peux vous assurez qu’aujourd’hui je le vérifie chaque jour dans ma vie.

Soyez vous, soyez amour. Lâcher prise. Et accepter de regarder l’être que vous êtes avec votre cœur.  Je vous souhaite de laisser rayonner vos plus belles lumières.

 

4 réponses à “Sur le chemin de l’acceptation plutôt que la recherche de la perfection

  1. Emy

    7 juin 2013 at 1705 48

    Ton article m’a foutue les larmes aux yeux. J’ai découvert ton blog il y a quelques temps et j’ai beaucoup d’admiration pour toi, pour tout le chemin que tu as parcouru, et pour le personne que tu es devenue. J’espère qu’un jour j’arriverai à m’accepter telle que je suis, à parcourir « ce chemin ». Comme tu le dis il suffit « d’arrêter de se dévaloriser », c’est pourtant une chose très difficile à faire, ce comportement étant très ancré en chacun de nous mais je ne désespère pas, c’est sans aucun doute possible 🙂
    En tout cas, merci pour tous ses beaux messages que tu fais passer par ton blog.

     
    • indiantigre

      8 juin 2013 at 303 45

      Merci pour ton message.
      Ah je nai jamais dis que les choses etaient facile c est un long travail avec soi

      Je te souhaite en tout cas beaucoup d amour en ton etre.
      De la patience aussi et doucement tu vas reussir a lacher prise et tu vasdoucement reussir a t aimer grace a la pensee positive.
      Plein d ondes d amour pour toi et crois en toi

       
  2. Benoit

    18 juin 2013 at 1705 33

    Merci Sabrina pour ce magnifique article plein de vérité !

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :