RSS

Entre le tout ou rien, le juste équilibre.

22 Juin

Dans la vie, dans de nombreux domaines trop souvent on s’impose à soi même le principe du tout ou rien. Oui il y a bien des domaines où c’est largement utile, et pour moi la première.

Mais si on arrêtait aussi d’être trop exigeant parfois avec nous même, d’arrêter de toujours chercher la perfection, de se dire que sans perfection cela ne vaut pas la peine. On se fout en permanence une pression monstre, du coup on souffre car on se crée des illusions. C’est alors tout ou rien, si le moindre détail cloche on décide de tout foutre en l’air, de tout abandonner voir ne pas commencer quelque chose qui nous tenait à cœur, sans même prendre le temps de la réflexion.

Et cela je le vois de façon quotidienne autour de moi dans différents domaines.

N’est ce pas plus simple de chercher le juste équilibre, afin de pouvoir apprécier de façon plus large chaque chose. Avec le tout ou rien, on en devient oppressé, en tension permanente car dans l’insatisfaction permanente. Si ce n’est pas parfait, on abandonne, on baisse les bras. Mais est ce que prendre le temps de cheminer, de laisser les choses se mettre en place, n’est-il pas la clé de quelque chose de plus durable, que de tout vouloir tout de suite pour aller quelques temps plus tard, car on en aura marre, et que quand un truc va merder cela sera « Une catastrophe », droit dans le mur . D’ailleurs c’est même nécessaire, on ne peut pas partir de zéro, et arriver en haut de la tour Eiffel en une seconde ou autrement dit Rome ne s’est pas construite en un jour.

Oui moi la première j’ai été comme ça, et je peux vous dire que j’en ai tiré des sacrés leçons des claques que je me suis payée dans la figure. Et pour autant il y a des domaines où oui je suis exigeante avec moi car sinon on ne peut pas progresser, et par exemple si dans ma pratique sportive je ne tenais pas une certaine rigueur je ne pourrais pas progresser. Mes exigences que j’ai largement tempérées car aujourd’hui mon corps reste mon meilleur allié, et c’est lui qui décide, et mon mental et mon corps ne sont plus séparés, mais alliés.

Avec le tout ou rien, on ne s’autorise même plus d’apprécier certaines choses car elles ne sont pas assez parfaites, on ne se satisfait que de la perfection. Mais en fonctionnant ainsi on se crée aussi soi même sa propre frustration car du coup on ne profite de rien, on repousse toujours tout en se disant que comme ce n’est pas  Et cela dans de nombreux domaines. C’est notre mental qui devient maitre à bord, et plus rien d’autre n’entre en compte.

Alors que si on s’autorisait à trouver le juste équilibre, on se contenterait de bien plus de choses, on accepterait de faire des erreurs, et de ne pas tout avoir du jour au lendemain, un travail de fourmi quoi, qui est certes parfois difficile à accepter car cela demande beaucoup d’efforts et que pour l’égo ce n’est pas toujours simple. Mais pourtant croyez moi cela apporte de bien nombreuses satisfactions, avec un lâcher prise qui fait du bien, qui libère, qui apaise,  et on se permet d’apprécier les choses les plus simples.Avec le juste équilibre on savoure ce qui se présente à nous, et non se dire, ah ben non j’aurais voulu mieux, donc je ne suis pas content et ne pas apprécier les choses. Lâcher prise pour nous autoriser à vivre pleinement chaque instant.

« Qui veut gravir une montagne commence par le bas  » (Proverbe chinois )

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :