RSS

Savoir tourner la ou les pages.

05 Juil

Dans la vie on a parfois du mal à gérer les coups durs, et on se laisse sombrer, en attendant ce quelque chose qui va nous aider à remonter. Désolée d’être directe dans mes propos.

Mais c’est en oublier une chose, le bonheur ne dépend que de nous, et nous sommes les seuls maîtres à bord pour le laisser prendre place dans notre vie.  Votre bonheur ne doit pas dépendre d’élément extérieur mais c’est en vous que vous devez en trouver la source.

Des claques dans la vie on en connait tous, avec certaines plus importantes que d’autres. Mais le principal face à la claque, n’est pas la claque en elle même mais de ne pas rester au sol après la chute.  Ne pas se laisser abattre, ne pas être dans l’attente.

Cela peut être face à un décès, face à une rupture, face à je ne sais quoi, on peut très vite se laisser aller, mettre sa vie entre parenthèse et à vivre dans le passé et à en oublier le sens de la vie.Oui je sais que ce sont des moments difficiles,mais si vous êtes arrivés au monde c’est que vous avez fait un pacte avec la vie à votre naissance et en quelque sorte vous devez honorer cette vie en vous. vous allez me dire plus facile à dire qu’à faire. Certes, mais n’oubliez pas le bonheur est à l’intérieur de vous et vous êtes la source de votre bonheur. Et ce n’est pas pour autant que vous ne devez pas accueillir les émotions sur le moment et bien au contraire d’ailleurs. Mais ça oui il est très important d’intégrer que le bonheur dépend de vous. Et non ce n’est pas de l’égoïsme et loin de là. Par exemple face au défunt c’est à mon sens continuer à porter honneur au défunt car cette personne elle aimait vous voir le sourire au visage. Et c’est comprendre qu’à la mort seul le corps physique disparait, mais la mort n’est qu’un passage si je peux me permettre (désolée de choquer vos conscience en disant cela ).

Quand c’est le cœur qui souffre, la meilleure solution est de vous apportez de l’amour propre pour panser la plaie. Et c’est seulement à cette condition que vous allez pouvoir avancer, l’autre ne doit en aucuns cas être la source de votre bonheur.

Oui bien sur vous avez droit d’avoir mal, bien sur, d’en souffrir sur le moment.Vous avez droit de tomber, mais vous ne pouvez pas rester au sol advitam eternam. Se relever et tourner la page est essentiel, pour ouvrir une nouvelle page de votre vie. Oui la vie n’est faite que de pageS d’un livre. Parfois le livre est très fin, pour d’autres personnes il sera très épais. Mais il reste un livre pour autant. Seul vous pouvez remplir les pages.

Oui certes j’ai un mental de battante, de guerrière dans la vie, et je ne baisse jamais les bras. Je vais toujours de l’avant quelques soient les claques. Et comme dirait mon frère « Tu as un mental de ouf, ma sœur, tu te relèves toujours » Oui il a raison je me suis toujours relevé dans la vie, et toutes les claques m’ont fait avancer en quelque sorte. Oui je garde le positivisme, parfois moi aussi j’ai des coups durs comme vous autres mais je reste jamais longtemps au sol. C’est un fait qu’on me remonte très rarement le moral (ça arrive oui mais ce n’est pas souvent) et que je le remonte souvent aux gens qui m’entourent.

Ne croyez pas que je suis un être insensible et bien au contraire d’ailleurs. Cela me fait penser à une phrase d’un copain au téléphone hier   » Il y a chez toi une grande ténacité, une grande force, du positivisme, mais en parallèle une grande sensibilité.  » ce qui n’est pas faux d’ailleurs.

Et je peux vous assurez que lorsque vous vous prenez une claque dans la vie, avec le positivisme et le fait de continuer à avancer et ne surtout pas baisser les bras face à la vie, vous êtes peut être la personne qui en sortira les bras levés de ce moments de souffrance. Car celui qui donne la claque peut en souffrir bien plus que vous car il sera en proie à ses émotions et perdu au fond de lui. Et ça des exemples j’en ai plus d’un, où je me suis retrouvée à rassurer la personne qui m’a foutu la claque. Ma ligne de conduite me pousse toujours à me relever, et j’ai interdiction de baisser les bras face à la vie. Interdiction me direz vous, un bien grand mot, non je ne rigole pas j’ai toucher le fond et depuis ce jour là je me suis promis une chose et je n’ai pas droit d’enfreindre les règles que je me suis fixée sur la question, et cela aussi dur soit les claques (ce n’est pas une raison pour pendre un malin plaisir à m’en foutre 😉  car je ne me laisse pas marcher sur les pieds et j’ai mon caractère)

Honorer la vie en vous et ne vous laissez pas abattre. Vous ne pouvez pas rester au sol, l’important est de gravir la montagne. De continuer à remplir le livre de votre vie. Non vous ne pouvez pas attendre les bras croisés que les choses bougent pour vous. Vous n’avez qu’une vie, et la vie est déjà assez courtes comme ça. Et si vous vous relevez c’est vous qui serrer gagnant de la bataille.  Vous êtes votre propre soleil.

Oui il faut savoir tourner la page, plutôt que d’écrire 50 fois dessus.Mettre les affects un peu de côté en quelque sorte.

Soyez vie et amour peu importe ce que la vie vous réserve. Accueillez les coups durs à leur juste valeurs, mais ne restez pas au sol.

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :