RSS

Chaque effort finit par payer, c’est le cas sur mon vélo :)

18 Août

Les efforts finissent toujours par payer., et quand l’assiduité est au RDV les résultats sont garantis

C’est ce que je note chaque jour sur mon vélo.

Le vélo j’ai commencé à en pratiquer régulièrement au quotidien il y a deux ans. Très rapidement j’ai alors vu les effets sur mes cuisses, et notamment à monter tous les soirs la côte de la rue Copernic.

Puis pendant un an j’ai surtout roulé sur Rennes peu de côtes sur mes trajets.

Là depuis le début de l’été je suis tous les jours sur mon vélo, avec sur mon parcours 2 côtes à l’aller et trois au retour. Au départ je tournais un peu sur les pignons. Puis j »ai très vite remarqué que j’avais moins besoin de tourner et que je gagnais en puissance musculaire. Il faut dire que je me fais un malin plaisir le soir à passer par ce chemin alors que j’ai moyen d’éviter les côtes si l’envie me chante.

Donc de jour en jour je voyais et sentais ma force dans les jambes qui augmentait. Pour en arriver à monter mes côtes surtout le matin à la seule force des jambes sans toucher à mes pignons et le soir après de grosse journée les monter plus facilement qu’au départ.

Je le sentais non seulement dans la force sur mon vélo, mais aussi je le voyais sur mes pantalons, mes jambes qui s’affinait.

Chaque jour à force de perséverer et de me donner des objectifs je sens les efforts qui paient.

L’autre jour au début du mois j’ai découvert une autre plage tout à côté de chez moi en allant gambader à vélo,. Sur l’autre j’étais dans un creux donc pour repartir de n’importe qu’elle côté que j’aille j’ai une côte. Au fil des semaines j’ai noté qu’après mes séances de sport et après des journées de plus en plus rudes je les montais bien plus facilement .

Donc ma nouvelle plage quand j’y suis arrivée là je vois descente à 10%.  C’est une descente à lacet sur du 10 % de pente les voitures n’y roulent pas vite d’ailleurs. Là c’était une nouvelle étape en terme de difficultés. Après une séance de sport sur la plage je m’apprêtais à monter la pente comme les autres. Sauf que la il y a eu un hic,. La pente démarre directe. Donc je suis partie, sans un seul mettre d’élan, dans ma côte,  à la seule force des jambes, en pensant adapter mon pignon au besoin au moment voulu. Sauf qu’on moment de tourner les pignons je me suis retrouvée bloquée au milieu de la côte à ne plus pouvoir avancer. Je n’ai pas compris.

Le soir j’ai eu mon père au téléphone en lui expliquant que j’avais un problème  à savoir que je montais mes côtes sur la seule force des jambes et que j’avais progressé mais que là je me suis retrouvé à néant donc il fallait qui m’explique un truc sur le pourquoi du comment.

Il m’a donc dit « quand tu pars directement sur du 10 % comme ça sans aucun élan, tu changes de plateau à l’arrêt , en jouant avec ton pédalier, et ensuite tu braques sur les pignons dans ta côte, parce que là tu as envoyé beaucoup trop fort  »

Sur mon VTT j’ai 3 plateaux , 27 vitesses (soit  9 par plateaux )  . Je roule au quotidien en plateaux 2 et sur mon pignon 7 (soit le troisième en partant de la droite ) et pour les côtes je touchais éventuellement aux pignons mais jamais au plateau . Pourquoi au final je n’en sais rien, je n’avais peut être pas confiance dans mes plateaux vu que ma chaine a déjà sauté par le passé comme ça.

Donc là j’ai continué à me donner des objectifs sur mon trajet boulot. Puis je suis retournée dans ma fameuse côte en suivant les conseils de mon père. Sauf que là deuxième hic, j’ai passé mon plateau ,et dès le premier pignon ma chaine a sauté en bloquant mon pédalier. Donc j’ai tout bien remis en jouant au pédalier, puis je suis repartie mais du coup cela m’a un peu cassé les jambes et j’ai calanché au final pas très loin du sommet.

Je n’allais pas en rester là car de toute façon j’avais dis je ne quitterais pas St Cast sans avoir monté cette côte le cul sur mon vélo.  Et oui je ne suis pas Bretonne pour rien,  entendez par là têtue.

De nouveaux objectifs sur mon trajet boulot en terme d’intensité et de défi, et les choses se sont faites toutes seules.

Ce matin bien motivée je suis partie faire une séance de sport sur cette plage. Là séance que j’ai partagé ce jour et qui fut très intense.Partie pour la montée ensuite et là je l’ai enfin monté, le troisième essai en 15 jours à été le bon. Je ne vous dis pas le bonheur que j’ai éprouvé de Ce résultat même si sur le moment je l’ai senti passer. Ce n’est pas grand chose mais sur le moment c’est une satisfaction.  Et donc mon prochain objectif c’est de progresser dans cette montée.

De cette double séance de sport et ma cote enfin montée j’ai attaquée sur mon trajet boulot, et je crois que je n’ai jamais eu autant de jambes sur mon vélo que cet après midi.  Là je sens les fessiers et les jambes qui travaille bien, un bon massage des jambes va être au RDV ce soir.

Quand je vois comment je progresse bien sur mon VTT là en un peu plus d’un mois je sens que le passage au vélo route ne sera que du pur bonheur. Et comme m’a dit mon père  » Je sens qu’il y en a une qui va prendre son pied à la transition « .

Prendre le chemin du retour en faisant exprès de passé par les montées, de se donner des objectifs sur mon parcours ça a payé et cela va continuer à payer.  La régularité il n’y a pas de secret dans le sport pour progresser. Après oui j’aime me donner des petits défis en sport, et progresser. Si on fait toujours les mêmes choses, que jamais on ne monte la barre on ne progresse pas, et on finit par se fatiguer et se lasser.

La carence en protéine avec mon alimentation, non je n’y crois pas,( et je parle me concernant ce n’est nullement une généralité )   dans la mesure où je ne cesse de noter les progrès en sport quelque soit les domaines natation,vélo , randonnée , course à pied, fitness, yoga.  Et je sais pertinemment que je vais continuer à voir les effets.

Je vous souhaite à tous beaucoup de persévérance dans votre pratique sportive si vous voulez voir des résultats plus ou moins rapide.

Et n’oubliez pas alimentation physiologique, repos suffisant, exercice et soleil sont les garants d’un bon équilibre et de résultat sur le long terme.

 
Poster un commentaire

Publié par le 18 août 2013 dans Non classé

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :