RSS

Récit de ma première course pédestre et autres aventures sportives des derniers temps

10 Sep

La course à pied est quelque chose que j’ai beaucoup aimé par le passé. J’avais un bon niveau au collège, si bien que ma prof m’avait mis dans le groupe des gars sur toutes les activités courses que cela soit sur piste ou sur les cross. J’ai souvenirs qu’en course à pied notamment piste avec travail de l’endurance j’étais dans le trio de tête de la classe, aux cotés de deux garçons.

Puis j’ai eu des soucis de santé assez important qui m’ont fait perdre toute ma force musculaire. Quand j’ai remonté la pente et retrouvé ma force musculaire j’ai pu recourir, je courais alors sur des sorties de 10kms dans la vallée de la Chézine sur Nantes. J’étais cependant limitée par des problèmes de genoux et de stabilité des chevilles.  Malgré cela aller courir était un moment de bonheur et de ressourcement.

Puis je suis passée au minimalisme en 2011 ou 2012. Cela a changé beaucoup de choses face à la course à pied, disparition des douleurs de genoux, renforcement des chevilles. Bien entendu j’ai fais ma transition de façon progressive, c’est d’ailleurs indispensable pour éviter tout risque de blessure.  J’ai alors pu aller courir dans des endroits où il m’était impossible de courir avant, notamment aller courir dans des bois avec présence de racine. J’ai pris beaucoup de plaisir lors de cette première sortie dans les bois.

Puis avec la fin de mes études et ma thèse, le stress et la pression augmentant, plus pour d’autres raisons que j’évoquerais plus tard, mon énergie diminuait, même si je gardais une bonne vitalité interne. Je pouvais moins courir puis je me suis blessée avec une entorse avec rupture des ligaments. Donc là arrêt obligatoire de la course à pied et du sport de façon générale. La reprise de la course s’est faite  6 mois plus tard, à savoir fin mars. J’ai réaugmenté progressivement mes distances pour en revenir à des entrainements sur du 10kms et de pouvoir réintroduire  des séances de fractionné.  Mais voilà cela en restait là.

Entre deux je suis passée du minimaliste merrel au vibram five fingers.

IMG_20140910_190936

Sentant la progression se faire pour retrouver mon niveau antérieur, enfin pas tout à fait encore, même si je sais que je peux encore progresser. L’envie m’est venue de m’essayer sur une première course pédestre.

Pour cela j’ai choisi la course pédestre de mon village natal, pour autant loin d’être la course la plus simple. C’est une course réputée difficile compte tenu du circuit. Un 10kms qui se fait sur une boucle répétée trois fois et comportant deux bosses, soit au total 6 bosses sur le circuit.

En entrainement je cours le 10 km en moyenne en 55 minutes et j’ai très peu voir pas du tout d’entrainement en course de côte.  De plus je m’entraine toujours à la fraiche.  Mon terrain d’entrainement est assez plat, et mon records était de 52 min le 10km5 sur un terrain ultra plat.

Là donc samedi dernier, à 17h avait lieu le départ de la course du Ster Goz.. La chaleur battait son plein, sur la ligne de départ tous les coureurs parlait de cette course comme une course difficile.

Avant la course, bien que je visais pas la compétition j’étais très stressée. Bien que j’ai fais des compétitions de natation, le stress était là différent et la peur de ne pas y arriver. Mais il fallait que je parte confiante pour pouvoir courir la course pleinement.  Vous l’aurez donc compris le stress était bien au RDV avant la course.  J’en avais parlé avec mon frère qui lui est un athlète et donc habituer es courses de demi fonds. Il m’avait dit que c’était normal de sentir ce stress pour une première course.

Le départ sonné, je me suis lancée dans mon rythme, là au cœur de cette course je me suis beaucoup centrée sur ma respiration et je me parlais beaucoup en me disant tu es capable de le faire, donne de ton mieux.  Et notamment dans les moments où c’était dur.

Oui je ne cache pas qu’il y a des moments qui ont été difficile face à la chaleur et les côtes qui se faisaient bien sentir dans les jambes. Mais je me connectais beaucoup et me parlais beaucoup pendant cette course.

Résultat je franchi la ligne en 52min46, je bats donc mon records personnel, sans entrainements en course de côte et n’étant pas une habituée de la chaleur.  Le premier franchi en 35min51 et la première féminine en 46 min 19. Tous des habitués des courses de trail et de course sur route.

A la remise des récompenses j’étais à côté du vainqueur et je l’entendais dire « ici il est très difficile de faire un temps car la course est difficile et les deux bosses du circuits sont traitres »

Contrairement à toute attente ce fut donc la grande joie après cette course moi qui pensait faire au delà de l’heure face à la difficulté. Je ne cherche pas à me comparer à quiconque à travers ma pratique sportive , mon seul souhait est de me comparer à moi même et de progresser face à mes propres résultats.

Après ma course j’ai partagé ma joie avec mon petit frère. Sa réaction fut « Purée Sab c’est excellent sur le 10 du Ster Goz, il faut que tu continues à t’entrainer car c’est vraiment super ce que tu fais pour une première course. » C’est une porte ouverte vers des partages à venir entre nous deux.

Le lendemain j’ai enchainé sur une randonnée de 23kms 5 sur un circuit en grosse partie de l’enduro moto, de bonnes jambes et une très bonne récupération.

Mais les choses ne s’arrêtent pas là en ce moment.

Niveau vélo il se passe aussi de belles choses.

IMG_20140910_191603

Alors que je prépare l’achat de mon vélo route prochainement, j’ai pu reprendre des sorties vélo la semaine dernière en rentrant en Bretagne. Je roule donc en VTT pour le moment que j’utilise en guise de vélo route.  Ce n’est certes pas le plus facile, mais si on progresse sur la difficulté, le passage sur le format route n’en serra que plus facile.

Il y a 8 jours, soit un an sans être montée sur mon vélo. En effet en Haute Savoie je n’ai pas de vélo pour le moment, un an après avoir fait de gros progrès au cours de l’été précédent face à des objectifs que je m’étais donné. Sortie reprise ce fut donc une sortie de 50km qui fut au RDV; Quel bonheur de sentir les jambes qui répondent sans avoir posé mes fesses sur un vélo pendant 12 mois. De trouver le circuit plus facile que dans mes souvenirs sur ce trajet.

Aujourd’hui c’était reparti pour une sortie vélo. Cette fois ci c’est 70 kms qui ont été au RDV. Certes coupé en deux car arrêt chez des proches. Associer pratique sportive et partage avec ses proches est un riche partage.  Sur cette sortie faire ce nombre de kms est une grande première pour moi. Mais aussi une première pour faire face à cet enchainement de difficultés. Certes des côtes j’en ai dans les jambes et notamment sur l’été dernier, où j’avais 16 kms  quotidien ponctués de très bonnes côtes qui ont été à l’origine de ma progression en vélo. Ma pratique de vélo est encore toute récente, elle se limitait avant à des déplacements urbains, le vélo étant mon moyen de transport avec mes jambes. J’ai commencé un peu à rouler en 2011 en faisant mon tout premier 50kms en compagnie de mon père, qui est lui cycliste de longue date, sur les routes du Finistère. Ca change des 5kms 🙂 Puis j’ai un peu roulé sur des trajets assez plats le long du canal aux alentours de Rennes.  Rien de bien mirobolant quoi.  Et l’été dernier à tout à vraiment pris forme, beaucoup de pratiques, des objectifs au fil des jours, objectifs qui ont tous été atteint, et avec cela la réelle envie de me lancer d’avantage dans le vélo. Depuis ma réflexion s’est faite sur le choix de mon vélo, j’ai lâché les blocages qui m’empêchait de m’y lancer.

Aujourd’hui au RDV les côtes entre Rosporden  et Chateauneuf du Faou au sein des montagnes noires,  la côte de Laz, la côte de Tal ar Pont, la cote de Trévarez, l’enchainement entre Trégourez et Coray mêlant côte et faux plats. Pour certaines personnes cela peut être d’une grande facilité, mais pour ma part face à ma pratique du vélo toute récente, face à des choses que j’aurais été incapable de faire avant c’est pour moi une grande progression. Je n’ai pas de honte à dire ce soir oui que je suis fière de moi d’avoir pu faire cette sortie et d’avoir pu monter toutes ces côtes, contente de voir ma propre progression et évolution. Évolution qui s’annonce prometteuse de bonnes choses (encore une fois en comparaison de mes propres performances) pour la suite.

Au cours de cette sortie c’est dans la difficulté que j’ai pu trouver ma force, je me suis beaucoup parlé à moi même en me disant « tu es capable d’arriver en haut » oui par moment ce n’était pas facile j’avais mal au dos en raison d’un vélo pas des plus adapté à ce type de pratique, et mal aux fesses en raison de l’utilisation d’un vieux cuissard qui est cuit. Mais pour autant je suis contente d’avoir fait ces 70 kms, d’avoir affronté cette difficulté et d’avoir su y trouver la force pour aller vers l’ascension.

J’ai hâte de pouvoir rouler en vélo route, car niveau confort cela changera beaucoup de chose.

Au passage sur une photo plus haut vous pouvez voir un casque. Oui il est impensable pour moi de faire du vélo sans casque et je me bats d’ailleurs pour cela. Certains me diront le casque c’est ridicule, l’accident n’arrive qu’aux imprudents. Ben allez dire cela à quelqu’un d’autre. Si j’ai la chance d’avoir mon père toujours de ce monde aujourd’hui c’est bien grâce aux casques de vélo,  et cela face à des accidents qui sont loin d’être du à des imprudences de sa part. Quand vous êtes en voiture vous portez votre ceinture, en moto il ne vous viendrait pas à l’esprit de rouler sans casque, ben en vélo c’est pareil. J’ai vu bien assez de choses pour fermer les yeux la dessus. Tout comme je suis très sensibilisée aux notions d’éclairages la nuit ou par temps de brouillard des cyclistes.

En natation j’ai repris les entrainements longs.  Des séries sur des 1500m, des séries avec des fractionnés, des entrainements de 2H.

Comme vous le voyez la sédentarité est loin d’être au RDV ici, natation, course à pied, vélo, randonnée, fitness, mais tout en écoutant mon corps car mon but n’est absolument pas de me tuer par le sport, bien au contraire. Écouter  mon corps au maximum, pour une pratique qui soit respectueuse des signes qu’il me donne.

Je remercie également ma famille qui me soutient dans tout cela et qui m’encourage à croire en moi.

Encore une preuve qu’être sportif et végétalien, et adepte de l’alimentation vivante est bien loin d’être incompatible avec une pratique sportive. Cela fait 6 ans que je suis végétalienne, 5 ans que je suis adepte de l’alimentation vivante, alors oui quand on me demande si j’ai des activités physiques, oui elles sont largement présentes.

 
11 Commentaires

Publié par le 10 septembre 2014 dans Sport

 

11 réponses à “Récit de ma première course pédestre et autres aventures sportives des derniers temps

  1. univerzoro

    10 septembre 2014 at 2210 02

    l’important est de se faire plaisir et garder la forme, beau parcours en tout cas et je ne savais pas que ce genre de chaussure existait.

     
    • indiantigre

      18 septembre 2014 at 2008 03

      merci , et oui c’est ce que l’on appelle la chaussure minimaliste

       
  2. Marie44

    11 septembre 2014 at 808 00

    Merci pour le partage et bravo pour tes belles performances.
    Personnellement j’ aimerais me mettre au fitness. Aurais-tu des conseils sur ce qu’il faut acheter pour débuter?
    très belle journée

     
    • indiantigre

      18 septembre 2014 at 2008 03

      bonjour Marie
      merci
      Alors pour le fitness pour démarrer il n’y a rien besoin de particulier car tu peux faire de nombreux exercice au poids du corps. Je dirais donc un tapsi une tenue de sport.
      Pour débuter le fitness les altères peuvent etre remplacée par des bouteilles d’eau.
      J’aime beaucoup les vidéos de Juliana à ce sujet d’ailleurs.

      Très belle soirée à toi
      bises

       
  3. damienchan

    16 septembre 2014 at 1907 04

    Bravo pour cette perf indian ! Tu montres que la gente féminine peut aussi très bien s’en sortir en CAP 🙂

    J’aurais une question : je cours en Merrell en ce moment, le confort est top pour moi, par contre je suis un peu déçu, car en quelques mois une déchirure est apparue sur le tissu du bord intérieur de la chaussure. Je devrai donc en changer, sûrement pour une autre marque.
    Aurais-tu observé un problème similaire, motivant entre autres le passage en VFF ?

    Bonne soirée,
    Damien

     
    • indiantigre

      18 septembre 2014 at 1907 54

      bonjour Damien
      oui il y a des femmes qui font de très bonnes perf.

      Je n’ai pas observé de déchirure sur les merrells, j’ai fait 3 ans avec les mienne. J’ai voulu passé au vff lors de l’usure des merrels

      belle soirée à toi

       
      • damienchan

        19 septembre 2014 at 2109 34

        3 ans tu as bien géré, il m’a fallu 6 mois à peine pour déglinguer mes Merrell !
        Je pense en fait qu’elles étaient trop petites, la prochaine fois je prendrai la taille au dessus 🙂
        A moins que ça ne vienne de ma façon de courir…

        Quoi qu’il en soit, épreuve du 10 km de Toulouse en vue pour ma part ce dimanche, avec port de T-shirt VG pour le plaisir 🙂

        Bon WE !

         
  4. Hedo

    22 janvier 2015 at 2109 21

    Pour le casque, ne devenons pas une dictature du bien-être, laissons les gens décider à partir du moment où ils ne mettent que leur vie en danger et pas celle des autres, c’est le cas du casque.

     
    • indiantigre

      22 janvier 2015 at 2109 24

      chaque personne a son avis sur la question, jene force personne à le porter je ne donne que mon regard issu d’e mon expérience et des vies sauvées autour de moi. Car nous sommes maîtres de nos gestes mais pas maîtres des gestes des autres et vélo contre voiture ça ne pardonne pas , ensuite chaque personne est libre de ses actes et de faire les choses qui lui semble juste

       
  5. souv

    11 avril 2015 at 2311 11

    BRAVO BRAVO! La nature de l’homme et l’univers sont lumineux, et grands; tu en es la preuve (vivante)! Nous sommes lumière, il est bon que tu nous le rappelle! Merci, merci! :DD

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :