RSS

Effets de l’alimentation vivante sur la régulation thermique : constats

14 Mai

La nourriture que nous apportons chaque jour à notre corps joue un impact considérable sur la régulation de notre température interne.

On pense à tord que c’est la chaleur qui nous réchauffe. Or cette chaleur n’a pas forcément une action durable. Il y a un effet immédiat mais pas dans la durée car le corps va être occupé à gérer des aliments souvent trop lourd pour lui.

Un fait notable c’est que le crudivorisme est très répandu en Russie et au Québec or ce sont loin d’être des pays chauds. Bien sur ce type de crudivorisme sera différent de celui que vous retrouvez sous les tropiques où le soleil est présent en abondance.

Ici je ne vais pas livrer des arguments scientifiques mais un simple constat.

J’étais une personne très très frileuse auparavant avec en plus la présence d’un syndrome de Raynaud assez sévère. Il s’agit d’une absence de circulation dans les extrémités qui deviennent très froides et blanches. Bien que dur au mal j’en ai pleuré certains hivers, je me rappelle d’un jour l’année de mon concours où j’ai du quitter l’amphi tellement je souffrais. J’avais trois paires de chaussette dont une paire de chaussette de ski, je mettais en plus la bouillote sur mes pieds. J’avais des gants les  ¾ de l’année.

Je suis devenue crudivore en 2008 (pas forcément totalement au départ) et en quelques mois j’ai vu mon syndrome de Raynaud s’enrayer.  Et pour la première fois je passais des hivers potables. Au fil du temps ma frilosité s’est nettement régulée et je suis devenu beaucoup moins frileuse et le suit très peu aujourd’hui.

Quand je monte en randonnée  notamment l’hiver souvent je vois les gens relativement couvert, alors que de mon côté je monte en tee-shirt, je remets les épaisseurs qu’à la descente. Avant je n’aurais jamais pu faire cela.

Idem sur la chaleur je ne tenais pas très bien la chaleur. Là dimanche, lundi et mardi dernier là où j’habite il y avait 33 degrés (vérifiés par plusieurs thermomètres) je n’ai absolument pas eu de problème à tenir cette chaleur et mardi je faisais une randonnée en montagne avec un bon dénivelé sous cette chaleur, avec en plus une inversion de température à 1300m donc il faisait plus chaud en haut qu’en bas.

Donc les variations de températures je les tiens beaucoup mieux.

Cependant les variations de températures sont une chose, mais il ne faut ensuite pas négliger l’apport de froid que l’on peut laisser pénétrer un organe. Un apport de froid qui aura ensuite des répercutions non négligeable sur la vitalité même de l’organe.

Et c’est pour cela que je ne suis plus totalement crudivore, que j’ai réintroduis des légumes vapeurs, des smoothies à l’eau tiède après 6 ans de crudivorisme pur et dur sur une orientation frugivore. Et cela a fait totalement disparaitre des douleurs intestinales qui me suivaient depuis bien longtemps à relancer mon transit de façon plus efficace.

DSC_2510

ici un exemple de smoohtie tiède eau chaude, persil et kaki mon régal à la saison des kakis

Et l’alimentation 100% cru d’un point de vue physiologique n’est pas forcément la plus optimale sous nos lattitudes. Je l’ai longtemps crus j’ai fais moi-même mes erreurs là dessus, mais j’ai appris beaucoup en ce sens à travers l’hygiènisme (le vrai hygiènisme ) et la médecine chinoise.

A la saison froide alors que je le faisais avant manger des fruits très aqueux type oranges en extérieur va me geler l’extérieur alors qu’un smmothie tiède va me rechauffer. Le tout sur une base de fruits et légumes uniquement

La notion de thermorégulation est donc propre à l’alimentation, je l’ai fortement constaté me concernant et la constate chez beaucoup de personnes.

Cette thermorégulation dépend à la fois du choix des aliments et de ce qu’il apporte dans un sens énergétique au niveau de l’organe.

Faites vos expériences, mais surtout soyez à l’écoute de votre corps.

 
4 Commentaires

Publié par le 14 mai 2015 dans Santé ( au naturel

 

4 réponses à “Effets de l’alimentation vivante sur la régulation thermique : constats

  1. Nicolas

    14 mai 2015 at 2008 32

    Bonjour et merci pour cet article.
    Aurais-tu des conseils de lecture sur ce que tu appelles le « vrai hygiénisme » ?
    Pour l’instant j’ai lu quelques oeuvres de Shelton, Ehret et Pauchet.

    Merci d’avance et bonne continuation dans tes expériences !

     
    • indiantigre

      17 mai 2015 at 1806 57

      bonjour Nicolas . Les livres de Mosséri sont de bons écrits, ceux également de Désiré Merrien
      je parle de vrais hygiènistes car aujourd’hui en France des gens se proclament hygièniste mais ne diffusent pas des principes de santé hygiènistes

      au plaisir

      Sabrina

       
  2. Lilly

    14 mai 2015 at 2311 27

    Coucou, tu n’es pas ballonée après une telle quantité de smoothie ? Ou au contraire le fait de mettre beaucoup d’eau t’aide à digérer ? Je pensais que l’eau diluait les sucs digestifs…

     
    • indiantigre

      17 mai 2015 at 1806 55

      coucou avant oui je l’aurais été tant mon intestin etait enflammé, aujourd’hui non et je ne l’avale pas d’une traite, je le bois cuillère par cuillère

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :