RSS

Entrée dans mon jeûne annuel

14 Mai

Le jeûne est une pratique très ancienne, connu pour ses nombreuses vertus, tant en matière de santé que de spiritualité. Il est d’ailleurs considéré  comme une des plus anciennes pratiques d’auto-guérison.

Par simple observation de nos amis les animaux on peut noter que dès qu’ils ne vont pas bien, ils entrent en jeûne, délaissant la gamelle. Tout simplement parce qu’ils sont à l’écoute de leur instinct.

Le jeûne consiste en l’absente de nourriture, qu’elle soit solide ou liquide, mais de conserver l’eau, qui est un fluide fondamental pour l’organisme humain. Puisque nous sommes constitués à 60% d’eau en moyenne. Bien entendu ils existent des jeunes dits secs c’est-à-dire sans eau mais ils seront moins longs dans la durée car l’eau est un élément vital.  Le jeûne se déroule sur une période plus ou moins longues, 24h, 36h, 3jours, 5 jours, 7 jours voir 21 jours afin de reposer, détoxiquer l’organisme et le régénérer.

On a souvent à l’esprit que si on ne mange pas on va faire un malaise etc. Mais ce n’est point le cas, les divers maux de têtes et autres signes qui peuvent être ressenti sont simplement le résultat de l’organisme qui se nettoie. L’organisme est soumis en permanence à diverses productions de toxines, qui au fil du temps finissent par encrasser l’organisme.  En libérant l’organisme des fonctions digestives cette énergie va être disponible pour assurer d’autres fonctions et notamment les fonctions de nettoyage l’organisme. Les toxines sont alors remises en circulation pour pouvoir être évacuées.

Vous allez pouvoir constater les processus d’élimination à la couleur de l’urine qui serra plus chargée, à la soif, la langue chargée, l’haleine en fonction de votre alimentation de base.

Bien mieux qu’un long discours je vous laisse visionner cette vidéo. ici  ou Ici

Ce reportage est passé sur arte , là je n’arrive plus à le retrouver sur youtube donc je vous donne le lien pour le visualiser.

En France le jeûne n’est absolument pas reconnu c’est même au contraire rejeté, à la différence de chez nos voisins allemands, ou suisses et partout dans le monde, où il existe des centres destinés à la pratique du jeune long (21 jours).

Le jeune est une pratique connue depuis des millénaires mais qui a été rejetée avec le développement de la médecine occidentale.

De nombreux sportifs ont intégrés cette pratique à leur hygiène de vie. Je donnerais comme exemple Yannick Noah qui jeûnait à chaque fois une semaine pour préparer Rolland Garros.  On a d’autres exemples actuels comme Erwan Menthéour ancien coureur cycliste, et bien d’autres.

Pour ma part je pratique le jeûne depuis 2008 je crois. J’ai commencé par des jeûnes de 24h puis 36h. Tous les lundis je jeûnais. Puis j’ai arrêté un petit temps le jeûne hebdomadaire pour le reprendre.

Je pratique également le jeune matinal à savoir que je ne mange pas entre 20h30 et 13h et pourtant avant il m’était impossible de commencer une journée sans petit déjeuner. Bon en fonction de mes séances de sport si j’ai faim dans la matinée je vais manger des fruits mais je fais tout mon sport à-jeun. Mais c’est ainsi que j’ai trouvé mon équilibre et que je me sens le mieux, tout cela est le fruit de l’expérience pour savoir là où je me sentais mieux.

J’ai pratiqué ensuite mon premier jeûne par un jeûne sec. C’était après mettre fait opérer des dents de sagesse en 2010. N’ayant pas absorbé un seul médicament depuis l’âge de mes 12 ou 14 ans, je ne voulais pas d’anesthésie générale et j’ai donc choisie la locale, les 4 d’un coup, sauf que j’ai fais une méga réaction à l’anesthésique local, mon corps étant hyper réactif au chimique. Je me suis tapée du 41 de fièvre, les ganglions hyper gonflés, je ne pouvais même plus avaler ma salive tellement cela me faisait mal. J’ai donc décidé de jeûner, bon je ne recommande à personne de faire un jeune sec avec autant de fièvre, ce n’est pas forcément une partie de plaisir.

J’ai fais trois jeûnes de 5 jours également, à l’eau, un en 2010 et  un en juin 2011 et un en 2012. Tout en gardant l’activité physique, je nageais mais j’en avais juste réduis l’intensité.

Le jeûne suivant et le plus long a été de 16 jours, début 2014. Je l’ai fais tout en travaillant et en ayant un malinois à défouler. Cependant j’avais arrêté l’activité physique autre que la marche durant ce jeune. Cela a été une très belle expérience. Je n’avais pas décidé le nombre de jour mais je l’ai fais à l’instinct. C’était le bon moment pour le faire, plusieurs fois sur fin 2013 j’avais essayé d’entrer en jeune mais je n’y étais pas arrivé, signe que ce n’était pas le bon moment.

Quand j’ai fais ce jeûne en 2014 je voulais aller au bout de la guérison d’une grosse entorse de la cheville avec rupture des ligaments quelques mois plus tôt et aussi pour permettre un temps de repos à mon organisme car je sortais d’une période très intensive (c’était après ma thèse).

Ce jeûne de 16 jours m’a apporté beaucoup de réponses et de concentration interne.

A chaque période importante de ma vie je jeûne. Par exemple sur mes dernières années d’études pour tous mes examens j’ai jeûné afin de laisser tout le potentiel à la concentration mentale. Pas sur des jeûnes longs mais 24à 36h.

Là je suis entrée en jeûne mardi. Je ne l’ai pas préparé j’ai décidé lundi matin pendant ma séance de footing que j’entrais en jeûne le lendemain. Ce jeûne avait deux buts : un but d’ordre spirituel  afin d’obtenir des réponses à certaines questions importantes et pouvoir me connecter au maximum et c’était le moment idéal pour cela. De deux offrir un repos de régénération à mon organisme suite à un mois d’avril rudement chargé et qui a laissé des traces avec une bonne dette de sommeil. Ce repos afin de pouvoir entrer pleinement dans mes entrainements ensuite et y donner le meilleur potentiel afin de progresser, tout en parallèle d’une activité professionnelle intense.

De plus en entrant dans ce jeûne j’ai surtout écouté mon instinct car j’étais très vite écœurée en mangeant y compris des fruits.

La première journée je l’ai passé en montagne avec en tout  21 km de marche, 1300m de dénivelé positif, un thermomètre de 33 degrés.  Hier j’ai sentie une bonne détox émotionnelle et une grande fatigue le soir. Mais fatigue en plus accentuée par une poussée d’herpès qui a pointé son nez lundi soir, mais que le jeune a drôlement bien régulé. Cette nuit j’ai dormis pendant … 14h. Pas tout d’une traitee me suis réveillée à l’aube pour me rendormir ensuite.  Et là je me sentais bien ce matin. Pas d’activité physique car je veux le faire en jeûne hygiéniste et accorder à mon organisme le plus de repos possible au moins sur la première partie (entre 2 et 4 jours). Mais au réveil j’ai compris le pourquoi de ma fatigue de la veille, mes règles avaient pointé leur nez. Et habituellement la veille de mes règles j’ai des fringales d’avocat. Là le saignement est encore moins abondant qu’en temps normal. Car mes règles durent deux jours et je remplis juste une demi cup à la journée. Là avec le jeûne j’ai juste des saignements sur le papier quand je vais uriner.  Il faut savoir que les menstruations chez les femmes sont un moyen pour le corps d’éliminer les toxines donc des règles physiologiques ne sont absolument pas douloureuses ni abondantes ni associées à des migraines ou autres. Ces signes sont justes des circulations de toxines. A l’inverse une aménorrhée (absence de menstruation) peut être le reflet d’une faiblesse surrénale et ce n’est absolument pas un signe de bonne santé. (Ce n’est pas toujours le cas mais très souvent). J’ai connu pour ma part 11 ans d’aménorrhée suite à mon anorexie.

Aujourd’hui je suis dans mon troisième jour, au programme repos, lecture, écriture.Vitalité largmeent supérieure à hier. Je précise que je ne suis pas en vacances donc je lève le pied sur l’activité physique à part yoga et marche pour pouvoir reprendre pleinement en fin de semaine.

La durée je ne sais pas je pense faire 7 jours. Mais je verrais comment je me sens si c’est 5 cela serra  5.

Pour mes recommandations face au jeun, je ne conseille absolument pas de se jeter corps et âme dans un jeûne sans préparation. Cela sera possible par la suite si vous avez une alimentation entièrement végétale et à dominante crue.

Il est important de faire des paliers de descente alimentaire pour arriver à manger la veille que des fruits.  Sans quoi la détox pourra s’avérer trop violente et vous ferra abandonner le jeûne en plus d’être brutale pour votre organisme.  N’oublier jamais la douceur face à votre être !

Commencer par des petites durées de 24h puis  36h avant de vous lancer dans des jeunes plus longs. Et pour des jeunes longs je vous recommande absolument de vous faire encadrer. Ce qui permet aussi de la faire dans un cadre propice afin de couper avec le quotidien.

Pour ma part je connais très bien mon corps donc je l’écoute mais ne tentez pas de jouer aux malins. Le jeûne n’est absolument pas un jeu ni un défi mais une pratique de régénération de l’organisme.

La reprise alimentaire doit elle aussi se faire par étape, et c’est probablement l’étape la plus importante du jeûne . Avec une reprise sans palier vous pouvez annuler totalement l’effet du jeûne.

Par palier alimentaire on entends dans la semaine qui précède le jeûne, arrêts de la viande, puis arrêts de tous les produits animaux, puis arrêts des céréales, puis arrêts des matières grasses, afin de n’avoir que des fruits crus en veille de jeûne, et on reprends dans le sens inverse de la diminution c’est-à-dire que la viande serra réintroduite en dernier. La reprise doit se faire sur une durée au moins égale à la moitié du jeûne.

C’est très souvent à la sortie de jeûne que certains processus d’élimination se mettent en marche et que l’état s’améliore. Par exemple le jeûne ne peux donner aucune amélioration sur un eczéma dans la  phase même d’absence de nourriture mais l’amélioration va se voir 15 jours après la fin du jeûne et cela c’est quelque chose de très fréquent.

Le jeûne comporte donc trois étapes, la réduction alimentaire, le jeûne proprement dit et la reprise alimentaire.

En matière de lecture je vous recommande le livre suivant  :

grand_JN Jeune7cm

 Expérimenter le jeûne c’est une aventure très bénéfique sur de nombreux plans.

 
5 Commentaires

Publié par le 14 mai 2015 dans Hygiènisme, Santé ( au naturel

 

5 réponses à “Entrée dans mon jeûne annuel

  1. Verhague

    15 mai 2015 at 707 22

    Merci pour tous ces beaux articles que tu nous écris ces derniers temps, ça nous avais manqué!

    En parlant de jeûn, que penses tu de l’alimentation prana? se nourrir de lumière? Est ce quelque chose que tu souhaites expérimenter?

    Passe une excellente journée,

    Tendresse,

    Anne

     
    • indiantigre

      17 mai 2015 at 1806 50

      Bonjour Anne, je connais le prana pour avoir des amis qui le pratique, ce que j’en pense je n’ai pas trop d’avis sur le sujet car cela me laisse parfois un peu perplexe même si je sais que c’est totalement possible,
      pour ma part non je ne souhaite pas l’expérimenter
      et toi?

      merveilleuse fin de journée à toi
      plein de lumières
      Sabrina

       
  2. Martine

    19 mai 2015 at 505 54

    Ou en es tu dans ton jeûne et est ce que tu prends autre chose que de l’eau, style jus ou bouillon ??
    Je pense que je vais aussi m’y mettre, car je n’arrive pas à trouver un équilibre dans mon alimentation.
    Belle journée à toi.

     
  3. Laetitia Himbert

    28 mai 2015 at 2008 46

    Bonsoir, je suis actuellement en jeûne depuis dimanche matin je me suis levée et je me suis je fais un jeûne…. c’est mon premier, je me suis dit tu fais comme tu le sens, comme le corps a envie et bien cela fait 5jours et c’est un vrai voyage magique avec soi même, j’ai eu des révélations. Là est plus la question quand arrête, car j’en ressens pas le besoin…. j’ai l’impression qu’il y a autre chose, j’ai eu de forte crise émotionnelle mais pas physique, pas de mauvaise haleine, de transpiration etc… des sauts d’humeur mais que maintenant j’ai compris.

    Merci pour tout ces billets j’aime beaucoup les lires.

     
    • indiantigre

      31 mai 2015 at 2210 27

      bonsoir Laetitia
      ce sont souvent les plus expériences que ce laisser à l’instinct.
      et oui le jeune apporte de vrais réponses , révélations
      et oui la détox n’est pas forcément physique mais souvent émotionnelle
      bon courage à toi et accueille toutes ces émotions dans le coeur

      au plaisir
      Sabrina

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :