RSS

Vacances en cyclocamping : Drôme, Vaucluse et Camargue

29 Nov

Un petit retour sur une semaine de vacances en cyclocamping que j’ai pu vivre durant mes dernières vacances en septembre.

J’avais par le passé déjà fait un cours séjour de cyclocamping, cette semaine de septembre à l’inverse a vraiment été une très belle expérience. Cette semaine rejoint  le trio de tête de mes meilleurs vacances.

Nous sommes parti à deux, avec les vélos, les sacoches et la tente. La personne avec qui j’étais  avait lui une très bonne expérience du cyclocamping.

En 5 jours nous avons fait un périple de 400 kms au travers des petites routes et voies vertes, vu de merveilleux paysages, traversé des endroits magnifiques, des petites routes de campagnes, des villages pleins de charmes,  reçu un très bon accueil  dans les différents campings où nous avons séjourné. De plus le soleil a été au grand RDV tout au long de notre séjour.  Toutes les conditions étaient donc réunies pour vivre une agréable et riche semaine.

1er Jour : Départ de Sauzet non loin de Montélimar dans la Drôme, pour arriver à Vaison  la Romaine. Etape de 80 kms.

La traversée de la Drôme puis du Vaucluse nous a offert des coins magnifiques, des paysages différents d’un endroit à l’autre, de belles énergies en certains lieux.  Nous avons monté un col  sur 6 km au niveau d’Aleyrac avec 500m de dénivelés positifs. Malgré le poids des vélos il passait relativement bien.

La ville de Vaison la Romaine est magnifique.Il y aune belle architecture. Les gens y sont très accueillant.

La cathédrale est d’une beauté architecturale impressionnante.

20150924_115817 20150924_115806

2eme jour: Vaison la Romaine/ Saint Rémi de Provence

Une nouvelle étape de 80 kms, une belle étape où nous avons traversé la route des grands vignobles.

A l’arrivée au camping, nous étions entourés d’Anglais.  Il a fallu que je fasse travailler un peu mes méninges notamment pour demander un marteau à nos voisins d’emplacement. Mais je me suis faite comprendre  c’était le principal.

20150924_130937 20150924_131136

3ème jour : Saint Rémi de Provence / Le Grau du Roy

la plus longue étape de notre périple : 110 kms ce jours là. L’étape je dirais peut être la moins belle  du parcours , certes elle avait aussi tout son charme. Je dirais peut être un peu plus chiante en terme de parcours car nous avons passé des tronçons de routes et nous nous sommes perdus par endroit.

Sur la route nous avons trouvé de très bons fruits à des prix très abordable, et des fruits d’une qualité gustative exceptionnelle.

Quand nous avons rejoins la Camargue nous nous sommes pris des volés de moustiques en pleines figures au bord de la rivière, les pauses n’étaient alors plus possible en cet endroit :).

Nous sommes arrivés dans la ville d’Aigues-Mortes, très jolies ville rempart, nous avons fait un petit tour dans la ville fortifié, puis nous avons continué notre route en direction du Grau du Roy, en longeant la berge. Là malgré la fatigue qui se faisait sentir et l’envie de se poser, nous avons été pris d’une grande vague d’énergie dans les jambes.

Nous nous sommes pris des bancs mais des bancs de moustiques entre Aigues-Mortes et le Grau du Roy. Nous sommes arrivés sous un magnifique couché de soleil au Grau, pour une arrivée sous la nuit au camping. Là nous avons monté la tente aussi rapidement que nous avons mis pour nous mettre à l’abri des moustiques. Bien qu’ayant mis rapidement des jambes longues, un bonnet pour protéger ma tête, une veste, je me suis faite bouffer.

20150925_185425 20150925_185415 20150925_192726 20150925_192752

4ème jour : Du Grau du Roy aux Saintes Maries de la mer

très belle étape de 43 kms  dans la Camargue, en plein coeur de celle ci.  C’était une étape magnifique où nous avons longé les étangs de la Camargue et vu une très belle faune et flore.

Nous sommes passés à la maison de la Camargue, une visite très intéressante tant culturellement que pour la beauté du site et l’initiative derrière cela.

Les flamants roses étaient bien sûr de la partie.

Dans certains coins de dune la conduite des vélos demandaient un peu de pilotage on va dire.

Nous sommes passés devant le phare de la Gacholle;

Une fois au camping, à flan de mer, une nouvelle fois l’étape de la tente face aux piqûres de moustiques. Ils ne m’ont pas ménagé ces petits , en deux jours j’avais plus de 70 piqûres de moustiques, et oui je me suis amusée à les compter.  Un beau coucher de soleil nous a accueilli.

SAMSUNG

20150926_144639 20150926_151655 20150926_151658

20150927_113330 20150927_113332 20150927_113352 20150927_114442 20150927_115341 20150927_122509 20150927_125659 20150927_125855

20150926_200112

5ème jour : Des Saintes Maries de la Mer à Arles.

65 kms

Dernière étape de notre périple qui a commencé par un réveil au gré du son des vagues juste à côté.

Puis un petit arrêt sur la plage, l’eau était bien fraîche.

20150927_110319 20150927_111012

PUis nous avons continué notre traversé de la Camargue, à la découverte d’une tout autre Camargue.

Très belle étape également.

On s’est posé au bord d’un étang pour un moment de détente, être là pieds nus dans cet étang faire quelques mouvements de yoga et laisser le soleil imprégné mon visage c’était trop bon.

Nous sommes arrivées à Arles, nous avons pris nos billets de train pour remonter vers Notre point de départ.

Puis là nous nous sommes posés sur une place à regarder les anciens jouer aux boules. C’était un moment paisible;

Après le moment de train nous sommes arrivés à Montélimar et avons repris les vélos en direction de Sauzet, avec  la nuit qui tombait.

Notre périple terminés nous étions ravis de ce séjour et avec l’envie de renouveler cela.

SAMSUNG

20150927_143209 20150927_143206

Ce fut un magnifique périple qui laisse des souvenirs gravés à jamais.

La gestion de l’alimentation :

En ce qui concerne l’alimentation pour ma part je suis végétalienne, mon ami l’est majoritairement également. Nous avions pris des aliments secs pour la cuisson comme du quinoa/ des lentilles sinon nous achetions des fruits frais et légumes quasi au quotidien car nous profitions des bons producteurs que nous trouvions sur nos routes. Et nous préparions des salades le soir.

Et nos petits alliés étaient les smoothies de la marque innocent, bien pratique sur le vélo.

 

Ces vacances ont donc été à la fois dépaysante, économique, écologique, ensoleillée, et surtout un vrai régal.

Un immense merci à celui qui se reconnaîtra en lisant cet article.

 
1 commentaire

Publié par le 29 novembre 2015 dans Ecologie, En vrac, Nature, Paysages, Sport

 

Une réponse à “Vacances en cyclocamping : Drôme, Vaucluse et Camargue

  1. jeanpba

    29 novembre 2015 at 2210 18

    bonsoir
    Merci pour cette page d’été en hiver
    j’aime bien aussi la drome, j’y vais souvent depuis Grenoble, je suis presque sur place. Ceci dit, vous auriez eu moins de moustiques en restant dans la drome, par exemple aux sources de la drome que je vous conseille: le col de carabes, une toute petite route…
    Pour votre alimentation, si vous aimez les abricots allez vers verclause et le col du reychasset au debut du mois de juin, c’est géant
    en tout cas, cette page contraste avec celle de cette apres midi! il n’a pas du faire beau en haute savoie pour que les cyclistes attendent l’été devant l’ordinateur
    bien à vous
    jean-philippe

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :