RSS

Aperçu des dernières sorties vélo et Tour du lac de Serre-Ponçon à Vélo

21 Août

Depuis mon arrivée ici dans les Hautes Alpes depuis début juillet, j’ai pu faire quelques sorties vélo et remettre les jambes dans le roulement; Je n’avais pu faire qu’une sortie en avril cette année en Haute Savoie, la neige ayant été très tardives, et ensuite mes jours de repos ne correspondait pas forcément aux meilleurs du temps.

Ma première sortie ici  une sortie de 74 km, le  17 juillet, une reprise qui a été un peu dure, dans la reprise des côtes, 1150 m de dénivelé positif, 3h20 d’effort. Mais je me suis régalée.

17.07.17.bis

La deuxième sortie  le  30 juillet avec 1550 m de dénivelé positif, 49km 8 d’effort où j’avoue que là j’en ai chié non pas par l’effort en lui même mais parce que j’avais les pieds en feu, chaque appui sur les pédales lançaient des terribles douleurs dans les pieds, qui chauffaient chauffaient, bien que je me sois arrêté deux fois sur mon parcours mettre de la crème pour pied échauffé.  Arrivée aux Orres déjà cela commençait à bien chauffer. Ensuite j’avais tout la montée vers Puy Sanières depuis Embrun , qui montent sec. Les derniers kms ont été terribles.L’effort en lui même se passait bien , malgré les gros murs de côtes, et les longues montées de 14 kms;  (les Orres et la montée de Puy Sanières)

De très beaux paysages, une redescente sur le lac depuis Puy Saint Eusèbes, avec une vue à couper le souffle faisait oublier les pieds qui chauffaient.

20170730_165641[1]20170730_165637[1]20170730_165635[1]20170730_153637[1]

30.07.17

Ensuite là troisième sortie, le parcours vélo du format M du triathlon d’Embrun, avec les premiers 26kms qui montent. Et qui montent bien costaud. La route depuis Embrun vers Puy Sanières et enfin Puy Saint Eusèbes et enfin la direction vers Réallon avec ce fameux mur à 27%. Et ensuite toute la redescente avec le lac avec des paysages magnifiques. Une joie pour moi aussi de voir que je maitrisais bien la descente, moi qui en Haute Savoie en descendant du col où j’habitais avais peur dans la descente, mais il faut dire que là bas, les virages étaient bien secs. Ma peur n’est donc pas dans les descentes mais bien selon le type de route qui s’offre à moi.

Une sortie faite en famille avec mon frère et mon papa. Dans la côte ils partaient devant car je n’ai par leur niveau, mon frère notamment qui se préparaient au triathlon, à continuer dans sa lancée pour m’attendre au sommet, après un petit retour sur ses pas pour venir à ma rencontre. Mon papa par moment dans la côte redescendait et venait à mon niveau et m’encourageait dans mon effort en me disant que c’était bien ce que je faisais.  Par moment je me mettais de la pression toute seule et je lui disais « désolée je fais ce que je peux » et lui me disait « ben je viens de te dire que c’est bien justement 😉 « 

Mon papa me donnait aussi des conseils techniques pour mieux gérer mon effort en faisant plus travailler la position de danseuse.

Les pieds ont moins chauffé, car cela est vraiment un point handicapant pour moi sur le vélo et cela apparait à quasi chaque sortie.  Sur les sorties l’an dernier par exemple je m’arrêtais dans les cimetières des petits villages de montage pour aller passer mes pieds sous la pompe à eau. Et oui on fait avec les moyens du bords.

54 km  d’effort, un peu moins de 1000m de D+ et 2h35 de vélo.

C’était vraiment une très belle sortie.

Sortie qui m’a malgré tout couté une petite chute, à la fin du parcours je n’ai pas réussi à déchausser aucun des pieds (je roule en pédale automatique) et je suis tombée de tout mon poids sur mon côté gauche, ce qui m’a donné un bon bleue à la hanche,  des douleurs aux coudes pendant quelques jours, et du vernis d’enlevé sur le genoux et l’avant du mollet.

07.08.17 boucle tria M

Et enfin la dernière sortie, hier dimanche 20 Août.

Par une journée magnifique le tour du lac de Serre-Ponçon était au programme.  Depuis Crots.

Crots/Savines le Lac/Le Sauze du Lac/ Saint Vincent les Forts/ La Bréole/ Espinasse/ Barrage de Serre Ponçon/ Col de Lebrault/ Chorges/ Savines le Lac/ Embrun / Crots.

Des paysages d’une beauté sans nom, ce bleu turquoise du lac. Un circuit où on en prend pleins les yeux. Je me suis vraiment régalée sur le parcours.

Je testais également une amélioration sur mon plateau, je roule en compact avec du 32 en l’arrière (et oui je n’ai pas les jambes de mecs) et suite aux conseils de mon papa fort en mécanique du vélo et du vélociste, on a changé mon plateau  et il est vrai que cela m’a beaucoup aidé, je passais bien moins dans le dur au niveau musculaire. Ce qui me permettait surtout de beaucoup moins taper dans le genoux.

J’avais là du coup sur ma sortie plus de marge de manœuvre. La seule portion un peu « dure » était au final celle entre le barrage et le haut du col de Lebrault, mais il fallait juste tourner les jambes.

Je n’ai pas eu de problème technique au niveau de l’échauffement car j’ai desserré mes chaussures au maximum.  Je me suis tout de même arrêté dès les prémices de l’échauffement plantaire pour y mettre la crème.

Au final ce sont 100 km qui sont venue meubler cette sortie, d’une durée de 4h33, avec plus de 1760m de D+ .

Une sortie où il est fort agréable de croiser les cyclistes qui tous vous font un signe de la main pour vous saluer. Et un merci à ce charmant monsieur qui faisait la boucle en sens inverse du mien qui m’a indiqué mon chemin et moi le sien , et cette petite discussion pour s’encourager respectivement. Une belle chaleur humaine.

20170820_13203520170820_13204720170820_145947tour du lac 20.08.17

Le vélo, au même titre que la course à pied et la natation sont des activités auxquelles je m’adonne avec plaisir, durant lesquelles je savoure cette connexion avec la nature. Où personne ne vient me déranger .Je ne cherche pas la performances mais juste à me faire plaisir, même si je me lance des petits défis qui me font avancer et sortir de mes zones de confort.

Je pratique le vélo mes jours de repos car les sorties sont de suite longues, donc il est alors plus facile de les caler dans une journée de repos.

Une petite envie de vous partager les magnifiques trajets qui s’offre devant mes yeux en chaque instant.

Quelques soient la région où je réside j’aime savourer les merveilles de la nature. Me mettre en lien profond avec elle et remercier avec beaucoup de gratitude toutes cette magie de la vie.

Prenez bien du plaisir en chaque instant pour vous relier à la nature et vous connecter à elle.  Sortez, bouger faite vivre votre corps, sans pour autant vous faire du mal. Bouger en écoutant le rythme de votre corps.

 

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 21 août 2017 dans Paysages, Sport

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :