RSS

Archives d’Auteur: indiantigre

Récit au cœur de la rencontre intérieure….

P

Parfois dans la vie les étapes sont difficiles et douloureuses.
Ces étapes si on accepte de les traverser avec présence à soi dans l’enseignement qu’elles nous offrent peuvent être des cadeaux précieux sur notre chemin d’évolution.

Sur le moment la douleur est là.
Cette douleur est terrible et nous arrache les tripes.
Beaucoup de choses en soi et autour de soi s’effondrent.

Le corps traverse alors des douleurs si fortes qu’elles viennent nous raconter une histoire.

Dans ces moments là notre tendance humaine est de se dire je veux annuler ma souffrance vite vite et que tout s’apaise.
On lutte, on résiste.

Dans ce chemin de rencontre intérieure il y a une épreuve qui nous demande d’apprendre à lâcher prise totalement dans la justesse de ce qui est afin d’accueillir un renouveau si on accepte de mourir à soi pour renaître à soi même.
C’est la nuit noire de l’âme.

Dans ce moment on peut oui résister et refuser la mue du serpent, la mort du Phœnix à ses cendres oui on le peut car on a toujours le choix….mais le retour de Boomerang sera très violent.

J’ai vécu une nuit noire de l’âme.
Et aujourd’hui je ne serais dire si cette nuit noire a duré telle période il y a 3 ans ou si les épreuves qui ont suivi par la suite faisaient elles aussi partie de cette nuit noire. La où il y a encore quelques semaines j’étais au sol. A chercher à ce que le douloureux cesse.
Peu importe.

La seule chose que je sais c’est que cela m’a énormément appris à mourir à moi même pour en renaître dans une bien plus grande ouverture à moi.

Puis ces étapes sont parfois d’une force de bouleversement sans précédent.

Tout mon univers s’effondrait.
Mais aujourd’hui ce que je reçois dans la vie est une force d’Amour sans précédent.

Oui il a fallu traverser ce que je qualifierais de l’effondrement du moi, pour accueillir ce que j’avais à comprendre et m’ouvrir à un autre chose que de la peur.

A récolter de l’Amour à profusion autour de moi.

J’ai du mourir à moi même; traverser la douleur du corps; les larmes qui ravageaient de l’intérieur, la colère, perdre humainement beaucoup de monde.

Mais aujourd’hui ce que je récolte en retour n’a juste pas de prix.
J’ai perdu de liens humains, mes illusions ont volées en éclat les unes après les autres, mes peurs m’ont tétanisée avant que je lâche prise.

Aujourd’hui j’ai reconstruit tout un nouvel univers.
De nouvelles personnes sont rentrées dans ma vie.
Ce que je reçois dans mon travail est juste immense.

Alors aujourd’hui je voudrais vous inviter à accepter l’épreuve quand elle se présente à vous non pas comme une fatalité mais comme une occasion de grandir à vous même.
Je voudrais vous inviter à voir l’épreuve non pas comme une façon de la vie de s’acharner mais comme un immense moyen d’évoluer et de grandir à soi.

J’ai pris des coups; beaucoup de coups face à la vie mais sans cela je n’en serais pas là où j’en suis aujourd’hui.

Alors je voudrais vous inviter à toujours grandir à vous même.
A faire de l’épreuve un pas vers l’avant au-delà de la douleur du moment.

Je voudrais également remercier toutes ces merveilleuses personnes qui sont rentrées dans ma vie.
Ces femmes pour qui la rencontre fût d’une grande beauté. Ces femmes dont le coeur est si magnifique.
Mais aussi les hommes qui ont été présents à mes cotes dans ces épreuves car ceux qui y sont restés m’ont montré la force ceux qui y sont entrés m’ont montré la aussi la puissance de la vérité intérieure.

Alors oui la vie est un chemin d’évolution.
Soit on lutte et dans ce cas cela sera parfois très violent soit on accepte d’intégrer l’enseignement dans l’épreuve et la vie sera alors d’une grande et profonde magie bien au-delà de la difficulté endurée sur le moment.

Gratitude à la vie

 

Vidéo : François Breton, doit-on tout accepter dans la vie ?

A l’heure où nous vivons dans un monde où la peur domine beaucoup de nos fonctionnements, je voudrais vous partager cette vidéo que je trouve très riche.

Une vidéo pleine de bon sens, pour être aussi dans le respect de soi, le respect d’autrui.

Une vidéo qui invite à la responsabilisation et non à la victimisation, dans l’équilibre entre l’acceptation et la non acceptation

 

La posture de yoga qui m’a fait traverser la peur….

Kapalasana ou la posture sur le crâne.
La posture qui m’a fait aller traverser la peur…!!!

Quand j’ai commencé le yoga en 2003 en Hatha Yoga ( hommage à celle qui m’a initié et qui n’est plus) j’ai très rapidement appris à pratiquer la posture sur la tete (Sirsanasana) contre un mur.
Et j’ai pratiqué cette pratique longtemps tant elle me procurait du bien.

Puis en Asthangha et Viniassa yoga j’ai commencé à travailler autrement avec d’autres enchaînements mon yoga.
J’ai toujours fait des recherches de fourmille pour aller trouver le prof qui me conviendrait dans son approche yogique et je les ai trouvé.
Mais malgré la qualité de leurs enseignements je bloquais des qu’il s’agissait de partir dans mes inversions d’équilibre.
Autant sur des postures comme la chandelle et la charrue je ne rencontrais aucun problème bien au contraire c’était de grandes sources de plaisir.

Plus de mur pour pratiquer ces postures mais une exploration du corps.
Des tétanies qui se vivaient en mon corps de5s qu’il s’agissait de passer certains cap dans la posture.
En stage de yoga en décomposant la posture étape par étape je me suis retrouvée le lendemain avec les bras recouverts de bleus sans savoir ce qui se passait.

Des progrès constant dans mes séances et mes postures mais cette posture rien à faire : BLOCAGE.

J’ai visualisé et visualisé d’autres postures qui auraient été une approche d’entrée à cette dernière.
Je l’ai avais mise sur mon tableau de visualisation.
Puis je me suis cassée le coude alors autant dire que la posture que je travaillais en approche était devenu compliquée avec 4 mois de consolidation de ma fracture , une rééducation que j’ai mené sans relâche pour ne pas garder de handicap dans mon outil de nage.

Et j’ai donc continué à explorer ce chemin par d’autres pistes qui allaient me faire rencontrer l’intérieur et mettre le doigt sur pourquoi précisément j’avais peur de basculer tête en bas.
Là oû je ne m’y attendais pas et où je n’étais point venu pour cela…en séance énergétique au cours du soin avec la thérapeute la compréhension s’est faite …le flash…la visualisation.

J’ai ensuite découvert que j’avais beaucoup moins peur sur mon vélo en descente…
J’ai exploré mes postures de yoga….
Mon corps lui se faisait très douloureux face au burn out et les appuis sur les cervicales n’étaient point possible..trop de pression.

Puis des gros gros nettoyage corporel tout au long de l’été le corps qui s’est libéré de beaucoup de choses…

Et làxau cours de yoga en reprise de rentrée au moment de prendre cette posture je fais les étapes…quand je constate que la peur n’est Plus la.
Rien plus rien!!!
Le corps est stable et ne vacille plus.
Alors je me laisse écouter mon intuition de passer l’étape suivante…et là le miracle opère tout le corps était fluide et se laissait fondre dans la posture.
Sans peurs aucunes.
Et depuis je me régale….dans ma posture

J’aurais mis 4 ans …à traverser la peur qui me tétanisait dans cette inversion.
Oui 4 ans pour accepter que la peur se rencontre et ne se met pas de côté. Qud seule la rencontre et le fait de la regarder en face permet de la transmuter.
On avait bon me répéter dépasse ta peur et lance toi.
Non je n’y arrivais pas pire que cela j’étais tétanisée !!!

Le yoga m’a toujours appris beaucoup dans ma vie et m’aide notamment à en tirer les enseignements pour tous les autres domaines de ma vie.

Alors je voudrais vous inviter en chaque instant à aller rencontrer vos peurs pour les transmuter.

Et ce passage de transmutation fait avec mon corps me donne beaucoup d’enseignement pour les mettre en pratique face à mes peurs dans ma vie d’entrepreneur.

Je vous invite à aller explorer la peur avec bienveillance et sans jugement pour en faire émerger une dimension d’Amour.

Quelque soit la peur ..elle a quelque chose à nous apprendre pour aller rencontrer l’autre courant celui de l’Amour.ne m’y attendais pas et où je n’étais point venu pour cela…en séance énergétique au cours du soin avec la thérapeute la compréhension s’est faite …le flash…la visualisation.

J’ai ensuite découvert que j’avais beaucoup moins peur sur mon vélo en descente…
J’ai exploré mes postures de yoga….
Mon corps lui se faisait très douloureux face au burn out et les appuis sur les cervicales n’étaient point possible..trop de pression.

Puis des gros gros nettoyage corporel tout au long de l’été le corps qui s’est libéré de beaucoup de choses…

Et la au cours de yoga en reprise de rentrée au moment de prendre cette posture je fais les étapes…quand je constate que la peur n’est Plus la.
Rien plus rien.
Le corps est stable et ne vacille plus.
Alors je me laisse écouter mon intuition de passer l’étape suivante…et la le miracle opère tout le corps était fluide et se laissait fondre dans la posture.
Sans peurs aucunes.
Et depuis je me régale….

J’aurais mis 4 ans …à traverser la peur qui me tétanisait dans cette inversion.
Oui 4 ans pour accepter que la peur se rencontre et ne se met pas de côté. Qud seule la rencontre et le fait de la regarder en face permet de la transmuter.
On avait bon me répéter dépasse ta peur et lance toi.
Non je n’y arrivais pas pire que cela j’étais tétanisée !!!

Le yoga m’a toujours appris beaucoup dans ma vie et m’aide notamment à en tirer les enseignements pour tous les autres domaines de ma vie.

Alors je voudrais vous inviter en chaque instant à aller rencontrer vos peurs pour les transmuter.

Et ce passage de transmutation fait avec mon corps me donne beaucoup d’enseignement pour les mettre en pratique face à mes peurs dans ma vie d’entrepreneur.

Je vous invite à aller explorer la peur avec bienveillance et sans jugement pour en faire émerger une dimension d’Amour.

Quelque soit la peur ..elle a quelque chose à nous apprendre pour aller rencontrer l’autre courant celui de l’Amour.

 

Vidéo Fabien Moine : invitation à être acteur de santé

Une magnifique vidéo, puissante et une invitation à prendre sa propre responsabilité envers soi même, envers sa santé;
sortir du fatalisme et devenir acteur de sa propre santé

merci à Fabien Moine pour ce merveilleux partage dans une invitation vers SOI

Je partage à 300% sa vision et là est la vision que je transmets à mes consultants : devenir acteur de sa santé

Une vidéo que je vous invite à faire circuler autour de vous;

 

Vidéo Fabien Moine : rapport entre nos émotions et l’alimentation, et manifestation dans le jeûne

Bonjour à tous

je voudrais vous partager une vidéo que je trouve extrêmement intéressante de Fabien Moine.

Il nous partage son regard sur notre rapport aux émotions et le transfert sur l’alimentation et la manifestation que cela prend dans le jeûne.

Un partage riche de sens et de magie, là où le jeûne connait une expension sans précédent, mais là) où l’aspect émotionnel reste encore trop négligé.

Magnifique vidéo  que je ne peux que vous inviter à regarder; à écouter son message si fortement rempli de sagesse

 

Via ferrata Chateau Queyras

La canicule tape de plein fouet tout l’hexagone.

Alors faire du sport tout en se préservant.

C’est aussi profité des trésors de son environnement pour associer activité physique et fraîcheur.

Ce jour alors que la chaleur était rude sur le Sud est j’ai rejoins les Gorges de Château Queyras dans le Queyras.

Les Gorges sont des lieux où on y trouve une certaine fraîcheur.

Je suis pour ma part une grande fan du Queyras. J’aime profondément les villages; les paysages qui se dévoilent sous les yeux.

C’est un endroit où je passe beaucoup de temps l’été en randonnée.

J’avais découvert la via Ferrata il y a 4 ans. J’avais beaucoup aimé malgré les incidents techniques et il me tardait vraiment d’en refaire.

Vivant dans une région qui règorge de zone de via Ferrata il serait bien dommage de ne pas en profiter.

J’aime ce contact avec la roche.

Là via Ferrata est aussi une occasion de plus pour aller explorer mon environnement.

Il y a des magies qui se dévoilent sous mes yeux en chaque instant.

Le sport me sert beaucoup à cela explorer mon environnement en y prenant le max de plaisir.

Course à pied, natation en lac, vélo, randonnée en montagne, randonnée raquette, via Ferrata.

Alors je vous partage cette magie de la nature pour vous apporter un vent de fraîcheur.

 
3 Commentaires

Publié par le 28 juin 2019 dans Nature, Paysages, Sport

 

Canicule : les jus verts à la rescousse

Période de canicule…dit besoin de rafraîchissant .
Le réflexe est souvent de boire glacé. Or ce principe est très mauvais pour la digestion que cela soit en ayurvéda ou médecine chinoise. Cela vient figer la digestion et profondément désequilibrer la rate
Ce n’est pas un hasard si dans le désert on boit du thé vert à la menthe… Et si on pensait plutôt aux jus verts pour se rafraîchir de l’intérieur tout en respectant notre physiologie y compris en période de canicule.

Ici un jus céleri vert et concombre.
Le céleri est un grand rafraîchissant. De plus de part ses apports très riche en sodium il viendra combler les pertes liées à la transpiration.

Le concombre est lui à la fois riche en eau et rafraîchissant.

Selon votre goût vous pouvez y rajouter une pomme ou une carotte si le vert est trop fort pour vous en goût car le céleri on aime ou on aime pas.
Je n’aime pas pour ma part sucrer les jus je préfère manger les fruits entiers.
Je vais seulement utiliser une pomme de temps en temps si je sens le besoin au niveau gustatif.

Ps : cette photo a été prise juste avant que le bocal explose en milles morceaux. Sagement posé sur le muret pour une raison que j’ignore il s’est cassé la figure et il a explosé en mille.
J’avais mis tant d’intention à la préparation de ce jus que je n’ai pu en boire qu’une gorgée. 😥😥