RSS

Archives de Catégorie: Cure

Au coeur d’une cure de régénération profonde

Il existe de très nombreuses cures plus ou moins connues, dans le monde des jus il y a une qui est bien connue c’est la cure des 92 jours de jus. Cette dernière consiste à ne boire que des jus, notamment des jus vert sur 92 jours dans un but de régénération profonde du corps.

Cela repose sur le même principe que la cure faite dans le film Gros, malade et presque mort que je vous ai partagé ici

Cette cure de 92 jours permets un nettoyage en profondeur du corps de vieux déchets et toxines accumulés.  Elle se nomme « jeûne festif  » de jus en raison de l’abondance des nutriments présents, ce n’est absolument pas une cure de restriction.

Il y a de la littérature sur le sujet et je cite notamment le très bel ouvrage d’Angela Stockes sur le sujet, ouvrage traduit en français et disponible  chez Vegan bio.

Un site internet en anglais est également disponible ici.

Pour ma part j’ai beaucoup consulté ces deux liens en septembre 2010 quand j’ai fais ma première cure de jus d’un mois après mettre fait opérer des dents de sagesse.

Depuis j’ai fais d’autre cure de jus, mais plus sur des jus de fruits, plusieurs semaines à l’orange en 2012,  jus de pastèque l’été 2013.

J’ai fais un jeune à l’eau en début d’année et actuellement je sens cet appel de la cure de jus de 92 jours.

Pourquoi ?  car je souhaite donner à mon corps tout son potentiel de régénération. Je suis sortie de l’anorexie en 2008, devenue crudivore en 2009 et on m’a à l’époque dit qu’il me faudrait compter 10 ans de régénération de mon corps car il avait souffert dans la moindre de ces cellules dans la plus grande profondeur de ses entrailles pendant 8 ans.

Oui mon corps est passé par des paliers et pas des plus simples à accepter comme les œdèmes pour tempérer les phases d’acidité en grosse période de stress. Oui voir son corps qui gonfle ce n’est pas facile à accepter. Mais tout cela m’a appris une chose la patience face à mon corps.

Donc là j’ai choisis de faire cette cure pour offrir cette régénération en profondeur et de laisser mon corps finir ce qu’il a à faire.  Je savais que c’était le bon moment pour moi pour me lancer, de plus 2014 est une année très riche enfin qui s’annonce très riche dans de nombreux plans et j’ai donc souhaité mettre tous les alliés de mon côté.

Dans cette démarche de régénération  je remercie ma famille car ils m’ont toujours soutenu dans mes choix, ils m’ont toujours fait confiance car ils savent pourquoi je les fais.

La cure a officiellement commencé le  1 er mars pour 92 jours. J e vous partagerais à travers ce blog, au même titre que je l’ai fais en septembre  2010 , mes idées de jus, mon ressenti, l’évolution à travers cette cure et plein d’autres choses. Pour la petite anecdote je finirais cette ure de 92 jours le jour de la conférence de Gilles Lartigot en Suisse le 31 mai,  conférence à laquelle je serais présente normalement.

J’en suis donc à J4

Les trois premiers jours ont été très pauvres en verdure pour cause de non stock tout simplement.

J1 jus d’orange sanguine, à peine un litre sur ma journée, pas de faim du tout. Après une bonne fièvre à 39,5 le vendredi l’appétit n’était pas vraiment là, la fièvre avait chuté, l’énergie revenue.

J2 un jus pris en express à la gare de Genève carotte pomme gingembre orange. Il y a un shop à Genève pour cela. En dépannage ça aide bien surtout quand on a rien eu le temps de préparer le matin pour cause de réveil en speed.

J3 composé au midi d’un jus d’ananas, un jus très frais et très agréable . Puis au soir un jus de pommes de terre. Cette dernière ne peut se consommer crue que sous cette forme d’ailleurs.

Venons en au J4. Jour d’approvisionnement, où la force de mes jambes devient mon meilleur allié. Cela me fait d’ailleurs pensé à une discussion que nous avons eu au boulot avec mes collègues. Qu’elle partie de ton corps, membres inférieurs ou membres supérieurs tu trouverais très dur de perdre?  Les réponses étaient mitigées, des collègues ayant des activités autour des ongles ont répondus sans hésitations les mains. Pour ma part incontestablement les jambes. Je fais tellement de choses avec mes choses, elles sont mon moyen de transport depuis des années. Oui sans mes jambes cela serait une rude affaire je pense.
Bon je trouverais adaptation c’est sur, comme le font toutes les personnes ayant à vivre cela.  Donc provisions du jour entre train 5 kms de marche un bon sac de rando sur le dos et ça fait l’affaire.

Nous avons donc ci dessus citrons, carotte, betterave rouge crue, fenouil, pommes, gingembre, céleri branche, concombre, chou kale, radis noir.  Plus des oranges sous la tables, des ananas dans un autre endroit.

Pour le jus du jour un petit concombre, deux petits ananas et une livre de kale.

Un vrai délice j’en ai fais 1,5l. Sinon j’avais bu un demi litre de jus de carottes.

chou kale

chou kale

kale ananas concombre  (2) là sur cette dernière photo la lumière rend moins la couleur.

Ces jus je ne les bois jamais d’une traite, je bois toujours lentement soit à la cuillère soit à la paille.

Je filtre également la totalité de mes jus à travers mes jus. Au niveau de l’extracteur je suis repassé sur le jazz max, on revient toujours à ses premiers amours.

 
11 Commentaires

Publié par le 4 mars 2014 dans Cure, Jus

 

Départ vers la paix et le renouveau interne via le jeûne

En ce moment dans ma vie je sens ce besoin de faire du ménage, mais aussi et surtout ce temps pour une reconnexion profonde, ce temps que j’ai déjà commencé à sentir il y a quelques semaines mais quelque chose en moi m’empêchait d’entrer pleinement dans cette reconnexion, quoi je ne sais pas mais il y avait quelque chose qui me bloquait.

Là l’appel est devenu vraiment très fort, non seulement je crois que depuis début Aout j’ai lâché beaucoup de chose, j’ai compris beaucoup de choses, ce n’est qu’un pas de plus vers la lumière.

Je sens ce lâcher prise s’installer de plus en plus, des choses qui s’évaporent toutes seules et qui ne me préoccupent plus ou beaucoup moins.

Je sens un profond changement qui opère en moi, un changement vers d’avantage de plénitude interne, de paix. Où encore une fois je constate que les épreuves de la vie sont un pas de plus pour aller vers la lumière.  Les larmes que j’ai réussi à vider cet été, ont été libératrice, très libératrice et surtout un pas vers ce qui allait amorcer la suite.

Les dernières semaines ont été du déménagement intense, non seulement un soin énergétique qui a bien secoué les couches profondes, puis le calme revenait voir même s’installait, grand sentiment de paix qui prenait place, mais cela n’a été que très bref, puisqu’il s’en est suivi une semaine de tempête qui a commencé le lundi pour se terminer  le samedi, où je suis rentrée je me suis assise et me suis dit « cette semaine, elle va se finir quand, quel est le message que je dois comprendre là? », et pour finir une crève carabinée qui est venue me rendre visite.

Là le calme revient, s’installe même et je sens donc cet appel profond vers la reconnexion, la reconnexion au cœur de mon être.  Cette reconnexion va donc commencer par un jeune à l’eau, d’une durée de  6 jours minimum, enfin j’aviserai en fonction de l’évolution aussi, je prolongerais ou pas en fonction de mon ressenti, si je me sens bien je partirais pour une dizaine de jours,  j’aviserai, mais je ne forcerais pas d’autant plus que la période au boulot va être intense, donc là je vais profiter de quelques jours de repos pour l’amorcer.

Je continuerais ensuite en mono de jus d’orange jusqu’à la fin de l’année. Si je le pouvais je partirai me ressourcer dans un autre lieu,

Ce n’est pas mon premier jeûne, je sais tout le bien que j’en retire et chaque jeûne est une expérience plus profonde que la précédente. Certaines personnes diront que je suis souvent en jeûne, non pas tant que cela, il y a eu des tentatives depuis septembre, mais soldée par des échecs car tout simplement pas la période la plus adaptée. Mais là l’appel est tellement profond.

De plus je sens que cette période va être celle du repos profond, pour repartir de très bons pieds en Janvier.

En parlant de pied justement, mon pied est encore loin d »être totalement guéri, il va bien mieux certes, je peux marcher, je me suis adaptée; je vis avec ma douleur en quelque sorte mais là les douleurs se sont considérablement accentuées depuis 15 jours, malheureusement je connais cette douleur, une douleur déjà rencontrée auparavant. Les soins énergétiques n’y font rien, même font l’effet inverse, l’huile de ricin ne me fait strictement rien, et je sens que niveau sport je ne peux quasi rien faire à part nager et faire de la marche.  Même mes squats du matin je ne peux plus les faire, ça me tire beaucoup trop.  Donc pour le pied ça va être régénération.

On m’a fait remarqué une impression de révolte sur le blog les derniers temps, il y a probablement du vrai dans cela, et je suis désolée si j’ai pu vous semblez désagréable les temps derniers.

Ce moment de plénitude, de paix s’offre à moi en ce moment alors je l’accueille à bras grands ouverst, j’en ressens le besoin profond. Je sens également tous les bienfaits de ce qui a eu cours les semaines précédentes, me sentant plus présente à moi même,d’avantages présente à l’autre enfin plus que d’habitude, ce sont des changements subtils mais que je note dans ma vie, j’ai noté des changements dans ma vie professionnelle aussi.  Là je m’offre ce temps pour moi, et 2014 s’annonce lumineux.

Je vous souhaite à tous de très bons moments vers la régénération, la paix pour ces dernières semaines de 2013. Beaucoup de paix, de joie, de bonheur, d’amour à l’intérieur de votre être, mais aussi pour les êtres qui vous sont chers.

 

défi trois semaines en Terra Incognita, pour oeuvrer vers la régénération

Comme l’an dernier, notre ami Thierry Cassasnovas nous lance un défi sur 3 semaines, 3 semaines de chemin vers la régénération dans laquelle je vous invite fortement à vous lancer.

 

Autour de la monodiète

Aujourd’hui nous allons parler de la mono diète.
Une pratique dont je suis adepte puisque je fonctionne en grande partie en repas de monoaliment.

tout d’abord qu’est ce qu’une mono diète ?

Une mono-diète consiste à manger un seul type d’aliment à la fois, bien entendu aliment sain car manger des chips n’est pas une mono-diète par exemple.
Cela peut être des fruits comme le raisin, la pastèque, la banane, la pomme, le jus d’Orange ou encore la carotte pour ne citer que celles là. Certains préconisent également les cures à bases de riz. Je ne suis pas très favorable à cette dernière dans le sens où le riz est celles des pseudo céréales sans gluten ( pseudo car on ne parle pas de céréales n’étant pas dans la famille des graminées comme pour le blé, le seigle, l’orge) la plus encrassante. Encrassant pourquoi car c’est un aliment formateur de mucus et qui forme donc une sorte de colle. Cependant si cette cure vous apporte des bénéfices c’est tant mieux.

La mono-diète va donc consister à ne consommer qu’un seul aliment sur une durée allant d’un seul repas à plusieurs jours voir plusieurs semaines.
Cet aliment serra choisi de saison bien évidemment, le but est de tirer le maximum de vibration de l’aliment. Faire une cure de pastèque au mois de décembre n’a pas de sens, tout comme une cure de raisin en plein mois de mai ou une cure de pommes en plein été.

Une fois l’aliment choisi vous allez pouvoir le consommer entier, en purée, en jus, etc.

Les vertus des mono-diètes

Le fait de faire une mono diète permet une meilleur assimilation du corps en raison de l’absence de mélanges. L’énergie du corps est donc préservée et elle va pouvoir être utilisée pour les processus d’auto-nettoyage du corps. Processus fort intéressant car nous sommes en permanence soumis à des toxines qu’elles soit alimentaires (d’où l’importance de manger frais et de qualité biologique au maximum), environnementales ou émotionnelles.

Cette énergie enfin disponible, auparavant consacrées au processus de digestion, est disponible pour l’élimination, pour laisser le corps œuvrer à sa régénération et cela que ce soit sur les plans physiques, psychiques et spirituels. Le nettoyage des couches profondes peut opérer, de façon cependant moins importante que lors des processus de jeune.

J’ai cité la mono-diète de pastèque, une mono diète très intéressante car très alcalinisante et grande régénératrice de la sphère rénale et donc de nos glandes surrénales bien trop souvent malmenées. C’est une cure très agréable à faire l’été lors de la saison des pastèques.

La mono-diète de banane est une bonne option pour ceux qui ont besoin de  densité, tout en permettant une grande alcalinisation, à condition que la banane soit consommée mure. La banane est d’une grande aide pour réparer une muqueuse intestinale enflammée (lot de bons nombres de personnes )

La monodiète de raisins va apporter beaucoup de tanins, idéal pour les actions astringentes dans le corps , c’est à dire qui stimule la contraction des tissus et des vaisseaux sanguins et donc qui permet la circulation des fluides corporels; .

La mono de pomme est intéressante par ces fibres qui vont avoir une action cicatrisante sur les intestins.

Celle d’orange va permettre une mise en circulation du tissu lymphatique stagnant, de toutes les mucosités. Cependant je précise cette cure n’est pas à la portée de tous car si le corps est trop acide il sera incapable de gérer les acides des fruits. Or l’orange n’est nullement acidifiante si le terrain est en mesure de gérer les acides des fruits. Or comme l’acidité corporelle est un malaise de santé publique si je peux dire (voir mes articles sur l’équilibre acido basique à ce sujet ) et donc je ne la conseille qu’aux personnes ayant déjà fait de grand pas en matière de gestion de l’équilibre acido basique, aux personnes qui savent être à l’écoute des signes de leur corps. Voir par ici, ici et ici
La pensée que l’orange est acidifiante est erronée si l’orange est acidifiante c’est que le corps est en état de faiblesse pour gérer les acides des fruits, et dans ces cas là la cure d’orange ferra plus de mal que de bien.

Mon expérience face aux monodiètes

La pomme

J’ai commencé les mono diètes par celle de pommes, je dirais en 2008 si mes souvenirs sont bons. Normal j’adore les pommes, enfin là j’ai grand mal à trouver des qualités proches de celles des coteaux nantais et je ne vous cache pas que cela n’est pas évident de croquer dans des pommes de qualités inférieures une fois qu’on a connu celle des coteaux.  Cela me faisait un bien fou, malgré mon hygiène de vie déjà bien avancé, je sentais dans ces périodes mono une grande paix intérieure une plus grande connexion à mon être.

J’en ai fais des mono plus ou moins longues d’ailleurs sur la pomme.  Sans ressentir le moindre manque. C’est une mono que j’adore quand je trouve des pommes de qualités pour le faire.

La banane

Ce fut la seconde que j’ai testé, j’ai d’ailleurs fait banana island (ou mono de bananes) sur deux mois. Elle m’a apporté du bien cela est certain mais c’est la mono-diète que j’aime le moins car c’est une mono-diète à base d’aliment très dense et qui ne me donne pas les  sensations de plénitude et de paix intérieure. Attention là c’est mon ressenti, cette mono-diète convient à l’inverse parfaitement à d’autres personnes. Il faut expérimenter pour savoir et se faire son propre avis à mon sens.

autre soucis que j’ai avec la banane c’est que je ne trouve pas la satiété et du coup je ne sais plus où est la limite de la faim sur cette mono.

C’est une mono que pour ma part je ne referais plus je pense. Oui les bananes m’ont apporté grand bénéfices, mais j’en avais peut être besoin à cette période, aujourd’hui je suis plus loin et c’est vrai que la banane est un fruit que je consomme très rarement aujourd’hui, je consomme d’avantages de fruits aqueux que cette dernière.

wpid-IMG_20130722_132922.jpg

Le raisin

cure très connue et qui fait de nombreux adeptes dès l’arrivée des premières grappes. Alors je ne vous dirais pas grand chose sur cette dernière, dans la mesure où je digère très mal le raisin donc c’est consommation très limitée. Aujourd’hui le raisin si j’en achète c’est pour mon chien, car il aime ça, moi je ne le goute même pas.

La pastèque 

Voilà la troisième que j’ai testé. J’ai découvert la pastèque l’an dernier. Avant à vrai dire je n’en achetais jamais, et jusqu’à ce que je redécouvre la pastèque les mois d’été était pour moi les plus durs. Car je ne trouvais plus de pommes, les fruits d’été en bio sont horriblement chers, et en non bio même pas la peine d’y penser tellement cela a un goût de flotte, donc l’été été très dur pour moi avec mon frugivorisme. Puis la pastèque est entrée dans ma vie et là miracle, l’été n’a pas été de frustrations sans mes pommes mais au contraire de plaisir du palais.

cette mono comme celle de pomme me permet une paix intérieure immense, une plénitude encore plus profonde que celle que j’ai avec la pomme, un mental sans bruyard, cette mono m’est vraiment très bénéfique.

wpid-IMG_20130629_151735.jpg

L’orange

4 ème et dernière des mono-diètes testées, ah non si je regarde chronologiquement c’est la troisième après la pomme, la banane, je l’ai faite sur le second trimestre 2012 à deux reprises. Bon je n’en bois pas 10 litres et d’ailleurs bien moins que sur le jus de pastèques où j’en bois  4 litres par jour, là l’orange c’est  à peine un litre;;

beaucoup de bénéfices tirées, un grand lâcher prise

pourquoi je fais des  mono diètes? 

Alors déjà une chose à préciser c’est que je fonctionne au quotidien en mono aliment plus jus. Je ne fais que rarement des salades composées. Je l’ai fais seulement pour le côté social quand j’ai du monde, quand je suis dans ma famille ou autre. Après pas forcément le même aliment tous les repas comme sur les mono plus longues.

Ensuite la pratique des mono-diètes au delà du repas.

Je ne fais jamais une mono sur un coup de tête pour le fun. Il y a toujours une raison. Citons celle de jus d’orange, premier trimestre 2012, rupture sentimentale, rupture qui ne sait pas faite en beauté on va dire et qui fut synonyme de déchirure, de douleurs.  Cette mono-diète j’ai choisi d’y entrer pour pouvoir lâcher prise et arrêter de souffrir. Le résultat fut très largement au RDV.

Mono de jus de pastèques en juin 2013 sur 3 semaines: période où j’avais besoin d’une grande clarté mentale , de beaucoup d’énergie cérébrale étant en période d’examen et à fond sur ma thèse, je suis entrée en mono pour me permettre le meilleur dans cette période. En période d’exam je fonctionne ainsi je mets toutes les énergies favorables de mon ôtés, et par expérience c’est ainsi que cela me convient le mieux et que j’en tire les plus grands bénéfices.

Celle de jus d’orange dans laquelle je viens d’entrer : on va dire période pas des plus faciles. Je viens de finir ma thèse il y a 3 semaines et environ une petite semaine après à commencer à se faire sentir un gros contre coup. Après avoir trimé comme une dingue, n’avoir pas pris de vacances pendant plusieurs années, d’avoir bosser comme une dingue entre fac, boulot, cours et tout le reste à côté, d’avoir terminée en beauté sur une saison très très intense en parallèle de toute l’énergie que je mettais dans ma thèse, de mettre battue comme une dingue, j’ai reçu un gros contre coup dans la figure ou mon corps me disait stop et me dire enfin maintenant du repos, enfin , enfin enfin. Moi qui est une très bonne vitalité de base j’ai senti mon énergie un peu en berne, bon j’ai encore une montagne d’énergie en moi mais je sais que là je ne suis pas du tout au meilleure de ma forme, que mon corps me réclame beaucoup de coucouning, alors c’est le moment.

Voilà mon partage sur le sujet

je vous souhaite à tous et toutes de très bonnes mono à venir et surtout de les vivre dans leur plus grande profondeur.

 
21 Commentaires

Publié par le 28 octobre 2013 dans Cure, Fruits (et légumes)

 

Un de mes jus préféré

Un jus simple comme je les aime et qui fais parti de mes jus préférés.

Je suis une grande adepte de la simplicité dans les jus, tout comme dans mes repas  de façon générale où je fonctionne beaucoup en monodiète.

Ce jour en sortie de quelques jours de jeûne à l’eau je viens de me préparer un bon jus vert avant de partir en monodiète de jus d’orange pour deux semaines au moins. Au passage ces quelques jours de jeune tout en travaillant ce sont bien passés.

Avec 6 pommes, deux pied de céleri et un concombre (rien que les deux premiers ingrédients et voilà un de mes tops jus)

IMG_20131027_133320

résultat 2L de jus très savoureux

IMG_20131027_134703

Et quand je fais un jus j’ai mon chien qui vient s’allonger à mes côtés et observer ce que je fait d’un œil.

IMG_20131027_134326

Et bien sur il a droit de gouter le résultat obtenu soit il aime soit il aime pas. pommes/carottes ils aiment beaucoup , idem pastèque, là il n’a pas l’air d’en vouloir.

 
4 Commentaires

Publié par le 27 octobre 2013 dans Cure, Jus

 

A l’honneur la spiruline bretonne de Keratry

La spiruline est une micro algue très ancienne, réputée pour sa richesse en protéines et la qualité de ces dernières.

Cette algue est une cyanobactérie, de forme spiralée. Il existe plusieurs espèces de spiruline, la plus répandue étant Spirulina platensi.

Cette micro-algue est considérée comme un super aliment, cette appellation est largement justifiée de part la composition exceptionnelle de cette dernière. En moyenne 60% de protéines, du fer, du béta-carotène et beaucoup de minéraux assimilables.

La spiruline connait un bel essor, on en trouve donc à de différentes qualités. Elle est présentée en poudre, en comprimé ou encore sous forme de paillette.  La qualité conditionne bien sur son activité.

Aujourd’hui je souhaite donc vous parler d’un lieu de production en Bretagne et plus précisément dans le Finistère.  Le week-end où j’ai soutenu ma thèse je suis rentrée chez mes parents, dans le Télégramme il y avait (journal) un très bel article en dernière page au sujet de ce producteur. Il s’agit de la ferme de Keratry.

001 005

Il ne s’agit pas seulement d’un article lu, mais belle et bien d’une rencontre avec le producteur. Malheureusement je n’ai pas pu me rendre sur la production, ayant un RDV médical pour ma cheville à ce moment, mais ma maman est allée à la rencontre de ce producteur et m’en a fait un excellent retour. Une telle production Bretonne est à encourager et je vous invite vraiment à découvrir ce qu’ils font .

Voici le lien pour l’article paru dans le journal

J’ai acheté leur spiruline, elle se présente sous forme de paillette ce qui présente le grand avantage de ne pas être chauffée à des températures importantes.  Elle est très bonne en bouche, ma maman a même beaucoup aimé elle qui n’aime pas ce genre de produit habituellement.

J’ai conseillé une cure à mon père, dans le cadre de sa pratique sportive.

La spiruline est une algue qui s’intègre très bien dans le cadre de l’alimentation vivante, notamment pour les sportifs, ou pour les personnes en manque de fer.

IMG_20131019_092547[1]

désolée pour le flash sur la photo par contre.

IMG_20131019_092556[1]IMG_20131019_092603[1]

Encourageons les productions locales et de qualité, comme celle là. Étant Finistérienne oui j’ai cœur à partager de telle initiative, et je souhaite vraiment beaucoup de réussite dans cette activité au producteur.

Vous pouvez découvrir son site Ici

 
12 Commentaires

Publié par le 19 octobre 2013 dans Conseil d'achats, Cure

 

l’évolution du pied et les bienfaits du jeûne

Hier je parlais ici d’une belle entorse à la cheville droite.

L’appui dans la journée d’hier est devenu impossible, et j’ai du m’en résoudre à aller acheter des béquilles en début d’après midi. Le gonflement a continué, le pied à viré de couleur sur le mauve dans sa totalité, sauf la zone de choc toute bleue.

Je ne pouvais plus bouger mes orteils.  Je me suis reposée hier mis à part 3km en béquille, le temps d’aller acheter de l’ortie à la coop.  Pour faire les bras (et pour s’exploser les mains) c’est un bon exercice me direz vous.

Cataplasme d’argile renouvelé toutes les deux heures, plus bain d’eau salée, voilà les soins que j’apporte à mon pied. Plus le jeûne., où mon dernier repas était dimanche, et d’ailleurs pour l’essentiel du jus.

Mie de rien ça épuise tout cela hier après midi j’ai fait une sieste et au soir à 20h j’étais dans mon lit, même si je n’ai pas dormis directement.

Mais là où je veux en venir c’est le positif de tout cela. A savoir ce matin je me suis réveillée, j’ai pu appuyer sur mon pied , il avait beaucoup désenflé et j’ai pu faire quelques pas. Pourtant hier il était dans un bien triste état, et la douleur me lançait vraiment.

Je suis vraiment impressionner des effets du jeûne sur ma cheville.

Ce matin mon pied a été vu par un médecin car je n’ai pas pu me rendre au travail, appui long trop prématuré.  Il a vu mon pied et a mesuré l’œdème, et il me fait et ben dis donc vous avez un bien bel œdème. Il touche mon pied au mouvement , et là il me fait vous avez une grosse entorse avec probablement un arrachement osseux, cela la radio va le confirmer. Une ostéo à qui j’en ai parlé hier m’a aussi évoqué cela.

Mais heureusement qu’il n’a pas vu mon pied hier vu que mon pied n’est rien du tout ce matin comparé à ce qu’il était hier., sinon je crois qu’il m’expédiait directement aux urgences.

Donc la radio la feuille va rester là bien au chaud je pense, mais je n’en vois pas l’utilité dans la mesure où cela ne changera rien à la donne car je ne veux pas de plâtre et si arrachement pour eux c’est plâtre.  Je pense qu’avec mes cataplasmes et mon jeûne les résultats seront bien meilleur.  Déjà quand je vois l’évolution utlra positive depuis hier je suis super impressionnée. D’autant plus que chez moi les grosses entorses peuvent compliquées (j’ai eu une grosse entorse compliquée en algodystrophie  )

Je pense retourner au travail après demain et ne pas utiliser mon arrêt.

Si vous avez encore des doutes sur les capacités de régénération que le jeûne offre je vous invite à essayer cette pratique ou du moins la monodiète, lorsque n’importe quel type de problème de santé survient.

 

 

 
9 Commentaires

Publié par le 10 septembre 2013 dans Cure, Hygiènisme