RSS

Archives de Catégorie: Santé dans l’assiette

Une envie de chocolat chaud : ingrédients nobles au RDV

En cette période hivernale il est possible que certaines saveurs vous appelle.

Aujourd’hui je voulais vous partager un petit plaisir simple et qui apporte de la douceur et de la chaleur dans le corps, fait à partir d’ingrédients nobles.

Depuis quelques temps j’avais une forte envie de chocolat chaud.  J’avais des souvenirs de chocolat, non pas le chocolat classique auquel on pourrait penser fait de chocolat sucré, de lait etc. Non point du tout cela n’ayant jamais eu mon attirance. Mais de doux souvenirs de chocolat chaud  à la Française à savoir le chocolat de bar dans la tradition fait à l’eau et de chocolat amer. Perso je n’ai jamais été fan des chocolats au lait qu’ils soient de boissons ou de friandises. Quand je mangeais du chocolat c’était du chocolat amer à 99% de cacao .

Ce souvenir de chocolat qu’on faisait à base de chocolat Van houten, pour ne pas le citer, avec mon papa appréciant tous deux cette saveur amer .

Puis à Noël en faisant mes cadeaux j’ai trouvé un chocolat cru de chez Ethnocience , associé au gingembre et à la cannelle, plus du sucre de fleur de coco. J’ai trouvé le concept très original. J’ai fais ce cadeau à une amie de cœur et elle a beaucoup apprécié également .

Mais cela a appelé dans mon esprit cette envie de chocolat chaud. Et une fois prochaine je découvrirais ce mélange épicé mêlant la saveur piquante du gingembre, associée à mon épice préférée la cannelle.

Ce soir je me suis fais ce petit plaisir.

A savoir du chocolat cru en poudre, de l’eau chaude, de la cannelle , de la vanille et un tout petit peu de sucre de coco. C’était délicatement bon.  Et c’est du coup une belle pensée pour mon papa qui je suis sur sera heureux de découvrir ce mélange.

DSC_2573

 

Je vois déjà quelques commentaires arriver que cela n’est pas cru etc, mais je vous expliquerais dans un article prochain pourquoi après 6 ans de crudivorisme je ne suis plus totalement crudivore, cela fait un petit moment que j’essaie d’écrire cet article mais je n’arrivais pas à m’y mettre mais il va venir de façon prochaine.

Aujourd’hui mon alimentation est un mix de l’alimentation vivante et de la médecine chinoise, pour un doux équilibre au niveau du corps.

 
3 Commentaires

Publié par le 6 janvier 2015 dans Santé dans l'assiette

 

Salade doux mariage de vert et de couleur orangée

Ce midi en suivant mon instinct j’avais envie de me faire une bonne petite salade.

J’avais une batavia, j’ai râpe 5 carottes, pressé un citron , mis de la spiruline en paillette fraiche de cette été, une cuillère à café de curcuma en poudre un filet d’huile de cameline.

J’ai melangé le tout et voilà un bon repas simple pour me régaler. Ce repas avait été précédé de 4 pommes.

La première bouchée a mis mes sens en extase. C’était fin, subtile, en tout cas pour mon palais. Je me suis vraiment régalée.

IMG_20141022_132414[1]

Voilà une petite découverte que je voulais vous partager.

 

Vidéo : « j’alimente ma santé » sport et calories

Je vous partage une vidéo aujourd’hui de Céline

j’apprécie beaucoup ce qu’elle fait , elle diffuse un message sans jugements aucun et invite chaque personne se reconnecter à son ressenti et non à ce fier à des vidéos qui ne transmettent qu’une partie de la réalité

Comme elle je me suis payée le mur en uppant les calories, j’ai pris du poids de la masse grasse,  j’ai pris 10 kg en tout , acidose de trop plein et je me suis remise en question pour retrouver le chemin qui es le mien et sur lequel je me sens bien dans mon corps.

ainsi que cette seconde vidéo

elle parle de sa propre remise en questions, de ses expériences  et de son évolution. Son témoignage résonne avec mon propre chemin dans le cru, j’apprécie beaucoup le message qu’elle transmet.

On m’a moi même reproché d’avoir évolué dans ma démarche, d’avoir changé au fil des années dans mon parcours, tout comme elle j’avais mes expériences à faire pour trouver mon équilibre. J’ai de mon côté une alimentation beaucoup plus frugale que je l’ai eu à une certaine période de mon crudivorisme, la masse grasse que j’ai pu prendre je suis aujourd’hui en train de la perdre, mon corps est en train de lâcher beaucoup en ce moment.

Comme elle j’ai fais mes erreurs, mais ce n’est pas pour autant que j’ai abandonné au contraire j’ai choisi de rectifier le tir.

De cette alimentation plus frugale j’ai retrouvé mon énergie au niveau du sport, énergie qui avait commencé à décroitre avec cette prise de masse grasse.

 

 
 

Sortons des dogmes alimentaires pour entrer dans l’écoute du corps

En ce moment je vois de tous les côtés la fourche du diable qui est brandi, un vent de panique qui prend forme.
Aujourd’hui ce n’est pas un message de ce type que je souhaite faire passer mais un autre message.

Oui il est vrai qu’en matière de nutrition, on entend tout et son contraire ce qui donne de quoi y perdre son latin. Un tel va vous dire qu’il faut faire comme ceci pour être en bonne santé, un autre va vous dire qu’il faut faire cela. Y compris dans l’alimentation vivante on voit différentes façons de faire différents conseils qui peuvent être donné. Les uns seront pros fruits et vont diaboliser les gras, les autres vont à l’inverse diaboliser les fruits. Tout cela laisse place à l’inconnu, au grand mystère.
Face à une découverte il n’est pas rare de foncer tout feu tout flamme, tête baissée. Attention je ne jette la pierre à personne en disant cela. Dès lors de nombreuses personnes vont tout miser sur leur changement alimentaire, vont chercher tant bien que mal à convaincre tous les gens qui les entourent, oubliant eux même leur propre chemin. L’alimentation devient alors le centre de leur vie, ils ne pensent plus qu’à cela. Tout est ramené à l’alimentation, les repas avec les proches et amis deviennent source de conflit.
Au départ tout est magnifique dans le meilleur des mondes, puis quand les petits soucis commencent à arriver, sans chercher à comprendre le pourquoi du comment on brandit la matraque.

Foncer tête baissée est une chose, certes, mais c’est en oublier une chose qui est à mon sens l’essentiel, à savoir son propre ressenti. Ecouter son instinct, écouter les différents signaux que notre corps nous envoie et non la seule puissance du mental permet d’avancer avec bien plus d’ancrage.

Il n’y a pas de vérité absolue en matière d’alimentation et il y a autant de possibilités que d’individus au final. Cependant il y a des bases qui sont logiques au regard de la physiologie du corps humain. Comprendre cette physiologie est un point important, afin de comprendre les réactions de notre corps. Comprendre aussi que la théorie est une chose mais qu’à côté de cela il faut intégrer d’autres éléments plus subtils, tels que l’état de nos émonctoires ou organes d’élimination. Il est un fait que physiologiquement l’humain est fait pour être frugivore, mais à côté de cela il faut intégrer d’autres facteurs personnels car nous ne vivons pas sous les tropiques et dans un cadre de vie permettant certaines choses. C’est donc un juste équilibre à trouver entre théorie et facteur personnels, qu’ils soient de la santé de nos émonctoires, de facteurs sociaux, de facteurs éthiques et spirituels.

Ecouter son propre corps plutôt que le renier permet de comprendre bien des choses, de se remettre en question et de corriger le tir avant qu’il ne soit trop tard.
Nous faisons tous des erreurs, mais elles sont aussi là pour nous faire avancer, pour nous remettre en question et pour nous aider à trouver notre équilibre. L’alimentation doit rester source de plaisir et non de frustration permanente.
C’est arrêter de croire des messages porteurs, à la base riche de bons sens, comme des vérités absolues. Pouvoir se remettre en question plutôt que d’aller jeter la pierre et de se mettre dans le rôle de victime.

Trop souvent on voit des gens qui se veulent donneur de leçons, alors qu’ils n’ont que quelques mois d’expériences en matière d’alimentation vivante. Mais ces quelques mois à l’échelle d’une vie qu’est ce que c’est ? Qu’est ce qui permet de clamer haut et fort leur vérité et de la considérer comme une vérité unique ? Rien absolument rien si ce n’est l’égo.

Pour ma part on m’a a mainte reprise demandé d’écrire un bouquin, ou de faire des vidéos, choses que je refuse. Les vidéos ce n’est même pas la peine d’y penser, et pour le bouquin je ne pense pas être la personne qui doit le faire.

Moi-même j’ai évolué, je me suis remise en question. J’ai construit mon propre chemin pour trouver mon équilibre, en intégrant que nous sommes en mouvement permanent et qu’en fonction des facteurs externes notre équilibre à un moment de notre vie, serra différent de l’équilibre que nous aurons à une autre période. Je ne suis pas là pour donner des leçons à quiconque, juste vous inviter à entrer dans le ressenti, dans l’écoute de votre être, d’éviter de tomber dans les extrêmes et de vous établir dans un équilibre qui vous convient.

Je suis crudivore, vegan depuis 2008, et je compte bien le rester pour de longues années. Mais sur ce chemin je suis passée par différentes étapes pour trouver mon équilibre. J’ai moi aussi commis des erreurs et mon corps m’a rappelé à l’ordre. Oui au départ j’ai cru aveuglement certaines choses, j’ai diabolisé les gras dans mon alimentation, selon les principes du 80/10/10, j’ai essayé comme on dit dans le milieu de « upper les calories » cela m’a convenu au tout début car mon corps sortait de 8 ans de famine, mais très vite les effets négatifs sont apparus à savoir un gonflement important du corps, une grosse prise de masse grasse, une perte d’énergie, un sentiment de mal être dans mon corps, des signes suffisants pour me remettre en question, j’ai alors arrêté la consommation des fruits que je trouvais comme beaucoup trop denses pour moi. A savoir les bananes en premier lieu, un fruit que j’ai arrêté d’acheter après les avoirs consommés par cartons. C’est un fruit que je consommais que chez mes parents à défauts d’autres fruits qui me conviennent au goût. Je n’en ai pas acheté de 2012 à 2014, et ce n’est là que depuis 2 mois que ce fruit est revenu dans mes envies et notamment en lien avec ma pratique sportive qui se veut plus intensive et effectivement quand je reviens de grosse séance j’ai ce besoin. Puis ce sont les gras que j’ai arrêté de diaboliser si mon corps les réclamaient c’est qu’il en avait besoin. En septembre, octobre dernier je suis passée par des phases de stress très intenses et là j’avais besoin de ce gras et les seules choses qui me faisaient envie c’étaient des avocats. Là c’est sur que j’ai explosé les tableaux en 80/10/10, quand la pression est retombée les avocats ne me faisaient plus envie du tout. J’écoute donc mon instinct, là par exemple j’avais des grosses envies de graines germées et depuis environ 3 mois pareil alors que je n’en consommais plus elles sont revenus au quotidien dans mon alimentation au même titre que les algues, et ça les algues j’en fais une grosse consommation en ce moment. Alors qu’avant j’aurais pu me dire « il y a trop de protéines là dedans ». Cette consommation d’algues je l’explique aussi par une carence probable en iode. Je suis Finistérienne et je ressens très fortement ce manque de la mer. C’est un fait avéré d’ailleurs que les populations vivant loin de la mer sont très souvent carencées en iode. Et je n’ai qu’une hâte en ce moment c’est d’aller au bord de la mer, et d’ailleurs heureusement en mars dernier j’ai pu me faire une journée à la mer qui m’a rechargée sans quoi cela ferait un an bientôt que je n’ai pas vu la mer, vu mais surtout mettre imprégnée de ces effluves iodées et ça oui je ne cache pas que c’est dur. Alors oui cette consommation exponentielle d’algues en ce moment n’est pas anodine. Et si j’ai envie d’y mettre de l’huile avec, ben je le fais, je n’en ai plus rien à faire. Je me sens bien dans mon corps beaucoup mieux que plusieurs mois en arrière, j’ai dégonflé, je n’ai plus l’effet de poignard dans le ventre et je prends beaucoup de plaisir à manger ce que je mange.

Les vidéos relatives au cru je ne les écoute quasiment plus, les chiffres, quel qu’ils soient ne contrôlent pas ma vie. J’écoute mon instinct en me fiant à la physiologie du corps humain et c’est ainsi que je trouve mon équilibre. Moi aussi j’ai fais des erreurs mais j’essaie du mieux que je peux de reprendre le chemin qui m’appelle au bon moment. J’ai lâché prise sur beaucoup de chose et en premier lieu l’alimentation, je suis toujours frugivore et vegan et je le resterais mais ce qui m’importe aujourd’hui c’est mon ressenti.

Je vais vous donner une petite anecdote à ce sujet là, en février 2013, j’étais chez mes parents. Ma mère a toujours fait la cuisine maison, une cuisine relativement saine, même si moi je suis allée beaucoup plus loin dans ma démarche. Depuis que j’étais crudivore je refusais de consommer la soupe qu’elle faisait, qui n’était pourtant que des légumes mixés. Là ce jour là il y avait de la soupe potiron/carotte, et là j’ai eu trop envie d’en manger et je me suis régalée. Ce jour là ma mère m’a dit « Tu ne peux pas savoir comme cela m’a fait plaisir de te voir manger ta soupe avec autant de joie, des années que tu n’as pas gouté ma soupe. ». C’est un geste simple mais qui était une immense manifestation de lâcher prise.

Pour ce qui est de vouloir convaincre les gens autour de moi, je n’ai jamais cherché à le faire, j’ai toujours respecté chaque être pour ce qu’il est et je m’adapte aux gens en face de moi dans chacun de mes conseils. J’établis mes conseils en partant de leur niveau et à aucun moment je ne vais présenter mon mode de vie comme une vérité absolue. Mon mode de vie est le mien, il me convient mais ne convient pas forcément à mon voisin. Alors de ce côté-là pas de changement et cela restera toujours valable. Que cela soit pour mes amis, pour ma famille ou dans ma vie sentimentale je considère que chaque personne mange ce qu’elle veut. Apprenez à respecter les gens pour ce qu’ils sont et non pour ce que vous voudriez qu’ils soient.

Aujourd’hui le message que je souhaite vous faire passer est de rester à l’écoute de votre corps, d’écouter votre ressenti, de fuir les extrêmes car tôt ou tard elles ne feront que vous envoyer dans le mur. Il n’y a pas de pourcentage qui vaillent, être 100% cru ne doit pas être un but en soi si vous n’écoutez pas votre corps et les nombreux messages qu’ils vous envoient. C’est à chaque personne de trouver son équilibre en adoptant des principes physiologiques qui lui permettent d’être en bonne santé tant physique, que psychique mais aussi spirituelle. Et je vous rappelle à ce titre la définition de la santé selon l’OMS (organisation mondiale pour la santé): «La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité. »

S’enfermer dans des dogmes, dans des extrêmes ne sert à rien si c’est pour ce couper de son ressenti et son corps. Je vous invite donc tous aujourd’hui qui que vous êtes à lâcher les dogmes et à écouter votre corps pour entrer dans une profonde relation d’amour avec votre être.

 

Délicates saveurs de makis crus

En alimentation vivante il est des mets simples et savoureux  très rapides à faire , qui donnent d’agréable plaisir au palais et qui font du bien au corps.

Les makis crus en sont un bon exemple.

Petite démonstration en image au cours d’une préparation de maki.

Pour cela j’ai utilisé des feuilles de nori. Deux carottes que j’ai émincés à l’extracteur.  Des avocats que j’ai réduis en guacamole à l’extracteur, des graines germées d’un mélange luzerne /roquette et des feuilles de maches.

Tout est donc frais et fais maison (sauf la feuille de nori bien sur )

Prendre une feuille de noir, la poser à plat. Étaler sur un des côtés de la guacamole.

IMG_20140621_133822

 

Mettre une couche de carotte râpées.  Puis une couche de graines germées. Et enfin terminer par des feuilles de mâches.

IMG_20140621_133648 IMG_20140621_133851

 

Ensuite replier le bord, et en faire un rouleau.  Puis couper en petit morceau .

Certaines personnes utilisent une natte en bambou pour donner la forme au rouleau,. Pour ma part je n’en utilise pas et je ne suis pas déçu du résultat que j’obtiens.

IMG_20140621_134228 IMG_20140621_134715

Pour un repas riche de vitalité j’ai associé ce jour ces makis à une salade mâche/ graine de luzerne germée / tomates.

 

La dernière fois que j’avais fais des makis je les avais associé à un autre type de salade, au couleur différente. Il y a de multiples combinaisons possibles  pour de nouvelles saveurs et plaisirs.

Je fonctionne énormément à l’instinct dans la préparation de mes repas. J’aime associer les couleurs pour commencer à nourrir le corps tout d’abord par la vue.

A chaque fois que j’ai fais découvrir les makis autour de moi à mes convives que cela soit famille ou amis, cela a toujours été une vrai réussite.

 

 

Témoignage de régénération et de lumière du visage retrouvée

Aujourd’hui je vous livre un témoignage sur le chemin de la régénération. Il ne s’agit pas d’un témoignage sur l’alimentation vivante, mais d’une régénération malgré tout et cette régénération est belle à mes yeux car elle a redonné beaucoup de lumière sur le visage de cette personne.

Ce témoignage est celui de ma maman qui a accepté de répondre à mes questions. J’ai souhaité vous partager ce témoignage car je n’avais jamais mais absolument jamais vu ma mère  avec un visage aussi lumineux que maintenant et cela fait chaud au cœur. Tout comme eux m’ont vu retrouver le sourire et la joie de vivre après 8 ans d’enfer et de tristesse profonde dans mon regard.

Maman je te remercie donc sincèrement d’avoir acceptée de répondre à mes questions.

Pour situer un peu les choses je précise que nous avons toujours eu une alimentation relativement saine, mes parents ont toujours tout fait maison, et pour l’anecdote j’ai toujours refusé d’avaler les petits pots du commerce, mon instinct était déjà développé à cet âge là et ma mère me faisait donc toute ma nourriture. On ne consommait pas de plat en sauce à la maison, le potager qui était bien présent. Donc une bonne base était présente. Dans la famille le sport à toujours été présent ainsi que la contact avec la nature au maximum.

Depuis combien de temps as-tu commencé cette démarche de régénération ? 

En novembre 2011.

Qu’elles sont les raisons qui t’ont motivé ?   

J’avais au cours des 10 dernières années pris beaucoup de poids.  J’ai pris du poids en raison d’un gros facteur stress, plus je te voyais te détruire et plus je prenais du poids.  Tous les kilos que tu as perdu pendant ton anorexie je les ai pris de mon côté, toi tu en as perdu 20 moi j’en ai pris plus de 25.

Pendant que tu étais mal, je compensais par du salé, et quand j’étais perturbée je pouvais m’avaler une boite de camembert.

Je prenais tout sur moi, ces kilos étaient émotionnels. J’ai essayé plusieurs fois de perdre du poids mais je n’y arrivais pas, les choses ne fonctionnaient pas. Quand j’ai su que tu étais totalement sortie d’affaire, que tu ne pouvais plus retomber dans l’anorexie j’ai su que je pouvais me libérer de ce poids sur mes épaules. Poids sur mes épaules dans un certain contexte de la peur de la mort, en raison de certains éléments de ma propre histoire.

Là après bientôt 4 ans que tu avais fait toi ton chemin de régénération je savais qu’il était temps pour moi pour me l’offrir.

Qu’elles ont été les modifications apportées ? 

J’ai augmenté ma consommation de fruits et légumes, mais surtout celle des fruits. J’ai diminué ma consommation de fromage, introduit de nouveaux aliments comme des graines germées, des algues de temps à autre, mais aussi des jus de légumes que je bois tous les matins, j’ai introduit plus de cru, des protéines végétales  plus fréquemment . J’ai diminué ma consommation de café.  J’ai accepté de découvrir de nouvelles choses. Comme par exemple goûter les salades que tu faisais en rentrant à la maison, je ne les mangerais pas toute mais j’ai accepté de découvrir. Ton père a toujours piqué dans tes assiettes en te voyant faire ton repas, moi j’ai mis plus de temps à vouloir découvrir certaines choses.

J’ai perdu 26 kg en 6 mois, certes j’ai commencé par 7 jours de Dukan mais ça tu m’as donné ton avis catégorique sur la question. Dans ce nouveau plan alimentaire tu m’as aussi donné des conseils pour que cela soit une perte durable.

Est-ce que je vous ai imposé mes choix à la maison ?  Des réflexions sur votre alimentation ou autre ?

Non absolument jamais, tu n’as jamais fait une seule remarque sur notre assiette, y compris quand tu es devenu végétalienne puis crudivore. Tu n’as jamais fais une seule remarque sur le contenu de notre assiette et tu n’as jamais cherché à nous convertir, tu nous a toujours respecté.  Ton père voulait découvrir ce que tu faisais et tu avais pris le pli de toujours en préparer plus pour lui en laisser sa part, sinon c’était dans ton assiette qu’il se servait, mais jamais tu n’as été dans la critique avec nous. Tu nous faisais découvrir des choses qui pouvaient nous parler. Quand on venait chez toi tu nous préparais des choses si on voulait manger comme toi mais tu ne l’imposais pas et tu nous laissais libre de notre alimentation.

Oui je n’ai pas voulu vous imposer mes choix, car si je voulais qu’on respecte les miens je considérais qu’il fallait respecter ceux d’autrui. Créer un conflit pour l’alimentation je n’en voulais surtout pas et surtout après 8 ans d’anorexie où ça a été suffisamment tendu par moment. N’est ce pas ? 

Oh que oui.

Prends-tu du plaisir à manger ainsi avec plus de fruits, plus de cru, plus de végétal ? 

Oui car sinon de toute façon sur la durée ça n’aurait pas pu tenir.

Tu parles de jus as-tu de bons ou mauvais souvenirs face à certains essais ? 

Au départ quand je prenais de la betterave ça me donnait envie de vomir toute la matinée, maintenant c’est bon l’effet nettoyage est passé.

Comme souvenirs dans le genre mauvaise expérience je dirais le jus de poireaux que j’ai voulu tenté, après tout, beurk.

Sinon oui j’aime bien me faire mes jus le matin, c’est devenu une habitude

Quel est ton ressenti dans ton corps ? 

Je me sens largement mieux dans ma peau, beaucoup beaucoup mieux. Mes douleurs articulaires se sont largement améliorées le poids du corps ne reposant plus sur les articulations. Mon souffle c’est amélioré. Je me suis mise à faire des choses que je ne faisais pas avant comme grimper sur les talus. Au niveau de ma peau  beaucoup moins de sécheresse.  Et puis tout le monde me dis que j’ai rajeuni de 10 ans, on me demande ce que j’ai fais, même ton père m’a dit qu’il trouve que j’ai rajeuni alors si ton père le dis c’est dire que cela se voit.

Quelle activité physique pratiques-tu ?

Beaucoup de marche, j’aime être dans la nature à marcher, être dans les chemins ou sur la côte.

Un jour je vous ai préparé une purée  banane/ caroube/ datte  qu’elle est ton avis là-dessus ? 

C’était délicieux, ton père a failli manger le plat en entier d’ailleurs.

Peux-tu citer le plat que j’adore à la maison et dont je ne peux pas m’en passer quand il y en a ? 

Le potimarron, tu sais comment je le prépare, dans ma cocotte, avec du curcuma, un peu de poivre sans matières grasses rien dedans et quand il y a cela tu t’en fais une grosse plâtrée tellement tu adores ça.

 Je te remercie pour avoir accepté de répondre à ces questions.

Voilà un petit témoignage et pour moi quand une personne retrouve la lumière sur son visage cela vaut tout l’or du monde.

Comme quoi quand la vie est tout est possible et tout se fait.

Si dessous une petite photo d’une salade préparée pour mes parents, un soir qu’il revenait d’une course cycliste où j’ai voulu leur faire la surprise dont vous trouverez l’article ici pour la recette.

 

Une joie de voir les belles évolutions de vie.

A travers ces lignes j’aime partager avec vous des élans de cœurs, différentes émotions basées sur les rencontres de la vie, certains d’entre vous perçoivent d’ailleurs à merveille les émotions transmises ici.

Si vous saviez la joie qui m’anime quand je sens également cette joie rayonner en vous, de voir de très belles évolutions.

D’accompagner le changement, juste être présente sans forcer l’autre, au contraire respecter l’autre dans son intégrité apporter une oreille attentive et le soutien.

Voir de si belles évolutions dans une démarche qui vient de vous, toutes ces ouvertures à la vie vous ne pouvez imaginez la chaleur que cela m’apporte. Accompagnez et vous soutenir et voir les résultats que vous en tirez, ce rayonnement c’est un vrai cadeau pour moi.

Il y a des jours où le note à foison, si bien que cela fait des vagues d’émotions positives. Ce fut par exemple le cas aujourd’hui, encore plus que d’habitude.

Non seulement un ami proche que j’ai accompagné dans son évolution, évolution que cela soit sur le plan du développement personnel ou celui de la santé, de la régénération. Pour ma part je n’ai pas fait grand chose j’ai juste accompagné et donné des clés de réflexion pour avancer, et j’ai pu de mon côté voir un cheminement de toute beauté de son côté, ce soir cet ami m’a fait verser une larme d’émotions en m’adressant le message suivant  » ce que je ressens de plus en plus en moi c’est l’amour inconditionnel que j’ai voulu occulté depuis toujours! Je retrouve la pêche et je n’oublie pas que c’est en partie grâce à toi. ………. »tu m’as offert ton cœur, ton ouverture, ton amour… » (entendez amour inconditionnel bien évidemment )

Puis c’est au tour d’un autre ami de m’écrire ce soir et de me remercier pour ce que j’avais fait, de l’aide que j’ai pu lui apporter (même si j’ai pas l’impression d’avoir fait grand chose) . Ce même ami qui s’ouvre à une autre alimentation, un ami que j’ai un peu sensibilisé à la question en mai où on avait fait quelques jours autour de salade haute en vitalité, chose qu’il avait grandement apprécié, lui qui de même a pu découvrir les jus de légumes chez moi il y a quelques semaines, quelle ne fut pas ma surprise quand il m’a dit, enfin je ne sais plus ses mots exact, mais c’était dans le sens qu’il avait soif de nourriture vivante. C’est juste super comme évolution.

Là ce ne sont que quelques exemples et j’en ai bien d’autres.

Cela me fait très chaud au cœur de voir toutes ces magnifiques reconnexion à la vie, et je suis heureuse si j’ai pu vous apporter une once d’aide et de soutien dans votre cheminement.  Je vous souhaite encore et toujours de continuer sur cette belle lancée, de vous ouvrir à la vie, à la lumière et à l’amour.