RSS

Archives de Catégorie: Coup de gueule

Vidéo: relayons le message de Corinne Gouget

Corrine Gouget est l’auteur d’un best seller sur les additifs alimentaires

mais malheureusement cette femme a connu l’horreur pour une mère il y a 7 ans

 
1 commentaire

Publié par le 15 décembre 2013 dans Coup de gueule, Engagement, Sites WEB

 

Barrières, et ignorance permanente

Nous passons notre vie à nous mettre des barrières. Et ces barrières prennent forme dès notre plus jeune enfance, de part tous les conditionnements.

Il s’en suit des peurs et des peurs à tout va. Il s’agit alors d’accepter de regarder les choses en face, même si  ce n’est pas très évident d’accepter les choses. Accepter de tout remettre en plat, pour recommencer à zéro, et oui il faut démolir beaucoup de choses que l’on pensait comme vérité.

Le problème c’est qu’on se met souvent soi même nos propres barrières. Et moi la première des barrières j’en ai.

Mais de ces barrières on en vient à croire que tout est compliqué. Et c’est nous même qui rendons les choses compliquées. Car au final les choses sont simples, mais il nous est impossible de voir les choses qui sont à nos pieds. On veut aller voir ce qui à l’autre bout de la planète, on dépense du fric énorme, pour pouvoir aller mieux. Mais c’est en oublier que les sources sont en nous, mais on est tellement conditionné qu’on ne peut pas les voir.

Nous sommes dans une ignorance permanente, et on court , on court  après un soi disant bonheur, sans même comprendre que tout commence en nous, et non d’aller faire les choses à droite et à gauche.

Les choses sont bien plus simple qu’on le pense, et moi même je suis passée par là, avant de m’en rentre compte que les choses étaient 10000 fois plus simples que ce que je pensais.

Bien sur que moi aussi j’ai mes peurs, des peurs qui pour certaines ont mis longtemps avant que j’accepte de les regarder en face, et de faire la paix avec elle, d’autre oui sont encore toujours un peu là et je les connais parfaitement.

Une des peurs principales qu’on retrouve chez beaucoup de gens c’est la peur de ne pas être aimer.

Oui j’adore le travail de Lise Bourneau, au sujet des 5 blessures de l’âme, mais à aucun moment, elle ne dit que les choses sont compliquées.

On a pris l’habitude depuis toujours de rendre les choses plus compliquées qu’elles ne le sont.

Et il n’y a pas de vérité absolue, chaque personne est unique et le chemin est lui aussi unique. Mais ce chemin ce qu’il faut bien comprendre c’est qu’il est mille fois plus simple que celui qu’on pense. Et ce chemin je suis désolée non il  n »est pas synonyme de dépenser du fric à gogo. Et non on est pas obligé de lire des centaines de bouquins. Et même si je suis quelqu’un de très spirituelle, oui il a des pratiques qui me font sortir les yeux de la tête à savoir les tarifs appliqués en matière de développement perso, où quoiqu’on en dise on se sert un peu de la faiblesse de l’être humain., et cela das tous les sens.

Non je ne prétends pas détenir la vérité, et bien loin de là, mais oui j’en suis convaincue que les choses sont bien plus simples qu’on le croit.  On complique tout en permanence, on reste dans l’ignorance.

Mais si on prenait le temps de voir l’humain dans sa globalité, peut être que cela changerait la donne, au lieu de se focaliser sans cesse sur des détails, des morceaux, pris ici ou là .

Et dire les choses ce n’est pas forcément vouloir changer les gens. Dire les choses c’est arrêter de vouloir plaire, et dire les choses c’est dire les choses comme elles sont même si elles ne recevront pas d’approbation.

C’est à chaque personne de poser ses priorités, mais arrêtons de rendre les choses beaucoup plus compliquées qu’elles le sont. Alors oui moi aussi je suis passée par là, et la simplicité des choses c’est bien plus tard que j’ai pu intégrer cette notion en moi, et je me suis moi même laissée berner par mes propres conditionnements. Oui je reviens de très loin, et je sais très bien par quoi je suis passée. Et je remercie les personnes qui m’ont permis de comprendre que les choses étaient bien plus simples que je ne le pensais , et que c’était à mes pieds que je trouverais les solutions, mais surtout pas en testant je ne sais combien de truc.

A vrai dire oui je sais que parfois je suis directe dans mes propos, mais je ne suis pas là pour brosser dans le sens du poil, ni pour faire plaisir. Et tant pis si cela ne plait pas. Et on a beau me dire que si les choses étaient si simple que cela se serait, peut être bien, mais il faut voir le global, et tout irait mille fois mieux. N’oublions pas que la plupart des êtres sont en souffrance, donc oui on peut nous faire croire des tas de choses.

Et pour illustrer j’ai envie de dire pourquoi le corps médical est si impuissant face à de nombreuses maladies, et que de simples régénération du corps par un retour à notre vraie état physiologique font des merveilles. Des témoignages j’en ai plein. (pourtant sur des maladies lourdes, tant physiques, que psychiques)   Et ça pourtant on nous en parle pas, même si cela commence à faire son chemin. Et combien de thérapeutes sont encore dans un approche totalement coupée de la vraie physiologie du corps, de son fonctionnement global, tant physique que émotionnel. Et quoiqu’on en dise la société de consommation a pris aussi ses quartiers en matière de développement personnel.

Alors oui pour moi les choses sont beaucoup plus simple qu’on ne le croit . Et tant pis si ce que j’avance ne fait pas plaisir. Je le redis je ne suis pas là pour prêcher la bonne parole.  Mais dire les choses comme elles sont ce n’est pas forcément vouloir convaincre les autres. Moi perso j’en ai rien à faire que truc, machin,  ou bidule, fassent comme bon lui semble. C’est juste chiant parfois des discussions stériles, mais pour moi l’expérience ne peut parler qu’à elle même, et ce n’est pas les livres qui la remplaceront.

Oui je reviens de très loin, mais des livres je n’ai pas lu des masses, et d’autant plus que la seconde partie de mon éveil a commencé en 2008, en plein dans mes études de pharm, donc je peux vous dire que vidéos ou livre j’en avais pas vraiment le temps,des thérapeutes j’en ai à peine vu sur les doigts d’une seule main, et des stages j’en ai pas fait un seul. Est ce que pour autant je n’ai pas trouvé mon chemin, non bien au contraire, et du trou où j’étais aujourd’hui je ne fais que cueillir. Comme disent mes collègues, et mes amis de la fac, tout me sourit à une vitesse folle.

Oui moi aussi j’ai vu les choses bien plus compliquées qu’elles ne l’étaient au final. Mais il m’aura fallu le temps nécessaire pour pouvoir en prendre conscience.

C’est donc aussi accepter d’être patient, et de ne pas vouloir faire les choses trop vite, car cela nous pousse à aller chercher des solutions bien loin de notre être profond.

Revenons au source une bonne fois pour toute.

Et désolée par avance, si je ne vais toujours dans le sens où vous le voudriez.

Je souhaite vous partager une vidéo qui est assez riche, même si elle est un peu centrée sur l’alimentation, mais elle s’applique à tous les domaines

 
 

Où est le respect?

Le respect où est-il actuellement?

Parfois (pour ne pas dire souvent )  j’entends des choses qui me choque. Car oui c’est le mot.

Quand je vois comment certains enfants parlent à leurs parents, ouah quelle violence verbale. Voir même l’inverse des parents qui parlent à leurs enfants avec une grande violence. Il n’y a pas de limite. Moi je peux vous assurer que si j’avais parlé de cette façon à mes parents je me serais pris un bon revers de mains avec la trace sur la figure.

Mais c’est aussi les gens comment ils se parlent entre eux. C’est fou d’en arriver là. Et cela semble faire partie de la vie quotidienne. Ouh là mais c’est quoi ce monde? Je vois mes voisins du dessous de façon régulière le ton monte un peu, et dans leur langage courant c’est des insultes.

Pareil tous ces gens qui se dirent dans les pattes, à casser du sucre, parce que untel est un peu différent . De façon très courante je vois dans des discussions comment les gens cherchent sans arrêt les poux. Et ça je le vois assez souvent chez certains crudivores. Non mais bordel à la fin. On ne peut pas respecter autrui tout simplement ?

Chaque personne est unique et est libre de suivre ses envies, de vivre sa vie. on a pas à dire au autre ce qu’ils doivent faire. Ce qui est bon pour nous ne l’est pas forcément pour notre voisin.

A quoi bon se tirer dans les pattes en permanence? Si on mettais plus d’amour dans nos relations cela serait mille fois plus simple.

Il y a pas longtemps il y a quelqu’un qui m’a dit « j’avais peur que tu ne souhaites plus me parler car j’avais arrêter le chemin vers le frugivorisme;  » Là je me suis non mais c’est pas possible. Ce n’est pas du tout mon style, moi les gens je les apprécie pour ce qu’ils sont en entier et non parce qu’ils font ceci ou cela.

Pourquoi toujours tout faire pour créer des conflit, et alimenter la haine entre les gens?

Je ne suis pas quelqu’un qui se met en colère facilement, et créer le conflit n’est pas dans mes cordes non plus. Mais oui il y a des choses qui me choquent dans ce monde. Comment as t’on pu en arriver là?

Mais heureusement il y a de bien belles âmes en ce monde, des gens qui sont bien loin de tout cela et qui ont de magnifiques valeurs.  Entourer vous de gens positif, la haine ne devrait pas avoir de place dans nos veines.

 
 

Quel amour ……

En ce jour big big commercial à boycotter, ……….

Pourquoi devrait-on choisir un jour plus qu’un autre pour dire à la personne aimée notre Amour? Il n’y a pas de jour pour aimer plus qu’un autre jour. Au creux de chaque journée, l’Amour devrait rayonner, et être célébré, et pas un seul jour dans l’année.

L’Amour de deux être cela se célèbre au quotidien.

Oui j’ai été en couple à cette période de l’année, mais c’est probablement et certainement le dernier des jours où j’ai envie de montrer mon amour à la personne aimée.

Mais c’est au contraire l’occasion de célébrer son Amour propre, amour qui est le plus puissant de tous. De faire de cette journée la journée de tout le monde, que chacun puisse vénérer l’Amour en soi. Vénérer cet Amour pour le laisser rayonner de tout son potentiel, rayonner de bien belles lumières.

 
4 Commentaires

Publié par le 14 février 2013 dans Coup de gueule

 

Arrêtons de vouloir prendre à tout va (dans le développement perso)

Nous sommes dans une période où le domaine du développement personnel est en pleine expansion.

A droite et à gauche on voit se développer beaucoup de méthode. Mais cela n’est pas sans mal.

Car oui bien sur cela a du bon, car cela nous aide à guérir de nos blessures et à nous ouvrir à l’amour. Mais si on faisait les choses correctement cela ne serait pas plus mal.

Et si il y a un domaine qui est en « pleine expansion  » c’est le chamanisme, enfin plutôt néochamanisme. Des cercles, des méditations chamaniques se mettent en place à droite et à gauche. Dans ces cercles très peu sont de réels chamanes, beaucoup à l’inverse sont des pseudos chamanes.
Le chamanisme est présent à travers tous les continents, mais c’est notamment le chamanisme amérindiens qui est la principale cible. On assiste à un tourisme chamanique.

En effet la société New Age reprend à son compte les principes chamaniques, et les dénature. On essaie de traduire en terme modernes des traditions ancestrales, et cela dans un but de sauver la planète, de sauver l’humain etc.

Si bien qu’on en arrive depuis une vingtaine d’année, à de nombreuses personnes qui veulent se rendent dans les réserves, mais qui sur place mêle divers pratiques, amérindiennes, new age, paiennes, et tout cela est destructeur pour les peuples autochtone . On assiste à des expériences chamaniques qui sont très différentes des expériences chamaniques ancestrales.

Partout on assiste à des ateliers divers et variés en lien avec les amérindiens. Certains ont toute leur raison d’être et ça je ne dis pas le contraire. Ce que je vise c’est surtout l’immense dérive.

Par exemple la notion de jeu de carte chamanique, c’est un concept totalement faux dans la pratique ancestrale amérindienne.

Et c’est surtout que l’on mélange bien trop souvent chamanisme amérindien et druidisme, très proche certes mais différent, et du coup on fait un amalgame de tout cela.

Que cela soit en Europe ou en Amérique du Nord, de plus en plus de personnes affirment pratiquer un chamanisme amérindien. Et ces divers enseignements, tous payant s’adresse à une population en quête de mieux être, et prêt à débourser des sommes d’argent. Des boutiques spécialisés dans l’ésotérisme, vendent des objets considérés comme mystique.

On assiste donc à une exploitation commerciale des pratiques ancestrales amérindiennes. Nombreux anthropologues soulignent même que cela a un effet vampire face aux cultures traditionnelles et ancestrales car on nie alors leur originalité et leurs valeurs.

S’emparer de façon aussi réductrice de ces traditions est encore un manque de respect et de reconnaissance vis à vis de ces peuples.

Déjà que l’on a pillé leur Terre, que les blancs ont commis le génocide vis à vis des Amérindiens. Ces peuples sont en permanence opprimés. Dans les réserves indiennes l’inquiétude est forte.

Oui d’accord il y a volonté de faire vivre les traditions chamaniques , mais faire appel aux formes symboliques, mythologiques, comme ça, dans en connaitre les profondeurs c’est une grande atteinte à la dignité de ces peuples.

D’autant plus que les dérives peuvent vites arriver, non on n’utilise pas l’ayahusca (plante utilisée dans les rituels chamanique notamment pour accéder à la transe), car c’est loin d’être une plante anodine. On peut y laisser sa vie.

Donc oui participons à la reconnaissance de ces traditions, mais ne leur causons pas du tort en permanence. Dons toutes les personnes que j’ai pu rencontrer et qui se dise chamane, seul deux ont eu contact avec le vrai chamanisme .

Et cela n’est pas que le propre du chamanisme amérindien, je discute de façon régulière avec ma meilleure amie de bouddhisme et comme elle m’explique dans les livres ce n’est parfois pas simple .Même elle m’expliquait tout récemment par rapport à un lieu très célèbre dans le bouddhisme vietnamien qui est le village des Pruniers, la signification du son de la cloche n’est pas forcément entendus à sa juste valeur, ou encore la notion du ici et maintenant.

Alors respectons ces peuples plutôt que de leur causer du tord, en voulant se servir en permanence.

 

Pistage et vie privée

Je suis effarée de voir comment de nos jours on est pisté.

J’ai déménagé il y a un mois et demi, et là au courrier, je reçois des courriers de tous les supermarchés du coin, pour me souhaiter la bienvenue , courrier des centres autos, etc.

Non mais c’est quoi ce flicage? Où est la liberté individuelle? Le respect de la vie privée de chacun.

N’ayant pas de téléphone ni de ligne internet ce n’est certainement pas par cette voix qu’ils ont eu mes coordonnées.  Non mais je ne pensais pas que c’était à ce point.

 
4 Commentaires

Publié par le 14 décembre 2012 dans Coup de gueule

 

un soupçon de politesse……..

J’ai un métier à double facette.
D’un côté on est rattaché à la branche santé et de l’autre la branche commerce.
Et dans ce dernier aspect si il y a bien un truc qui m’énerve c’est le téléphone.

Combien de fois je ne vois pas les gens qui entrent dans la pharmacie le téléphone à l’oreille, pour autant cela ne les dérange pas d’arriver jusqu’au comptoir et de nous remettre l’ordonnance tout en continuant leur conversation.
Ou pire de décrocher alors qu’on est en train de les servir. Quand on fait une ordonnance on est pas là pour délivrer des boites, merci et au revoir.
Non moi cela me pose un problème de conscience.
Tu as toujours des questions à poser à ton patient.

Je trouve cela mais d’une impolitesse de mettre le téléphone en priorité quand tu as face à toi des humains qui te parle.
Il faudrait revenir un peu au base de la politesse et du respect dans notre société.
Mais non tout cela c’est devenu superficiel alors que c’est pourtant la base des échanges humains.
Personnellement moi  cela ne me viendrait jamais à l’idée de répondre au téléphone quand on s’occupe de moi  dans un commerce.

 
2 Commentaires

Publié par le 25 août 2012 dans Coup de gueule