RSS

Archives de Catégorie: Animaux

Une belle connexion des quatre éléments de la Nature

Ce jour je souhaiterais vous partager quelques photos , fruits d’une profonde et sublime connexion aux quatre éléments

.Une connexion que j’ai eu la plus grande joie de vivre hier et qui a profondément nourri mon cœur

Tout d’abord une connexion à la terre avec les galets de cette plage sauvage du côté de Thonon les Bain,

Ensuite la connexion à l’élément feu  via le soleil qui a brillait de tout son Etre, le ciel était libéré de tout nuage. La douce caresse du soleil le long de la peau à cette heure de fin de journée où le soleil chauffe sans être à son zénith.

Puis enfin le soleil dans sa toute puissance de beauté, face à un couché de soleil sur les Bords du Lac Léman , toujours depuis cette plage sauvage.

Après que celui ci est pris son chemin pour la nuit, la connexion à l’eau à travers une baignade dans ce lac. Une eau au combien froide mais tellement revigorante pour le corps et l’esprit. Je ne m’y suis pas plongée toute entière cependant mais jusqu’à la poitrine.

Et enfin la connexion à l’air avec la formation des nuages, l’apparition des étoiles et … la toute puissance de la lune en cette pleine lune du 2 juin. Une lumière incroyable.

20150602_211608 DSC_3258 DSC_3259 DSC_3260

Les deux photos suivantes sont mes deux préférés de ce lot de photos

DSC_3261 DSC_3262 DSC_3265

Une nouvelle la puissance de communication avec l’animal est venue se glisser dans cet instant.

DSC_3266 DSC_3267 DSC_3268 DSC_3269

DSC_3270 DSC_3271 DSC_3273 DSC_3274 DSC_3275 DSC_3276

La nature est la plus profonde connexion de l’âme.

Merci  Grand Esprit pour toutes ces merveilles

Mon coeur est rempli de gratitude

 

Randonnée depuis Praz Coutant vers le col de Barmerousse, Passy

Aujourd’hui un petit partage autour d’une randonnée faite ce jour.

Cela fait un petit moment que je n’ai pas mis de photo de randonnée en ligne. Pourtant il y a en eu quelques une au RDV depuis le retour des beaux jours.

Aujourd’hui la montée vers le col de Barmerousse à Passy depuis Praz coutant

Petite distance mais du gros dénivelé

5h de marche  11km5, 1370 m de dénivelés positif, idem  en négatif , de la caillasse de 1700 à 2300m

une magnifique rando

et là à 2150 m alors que je faisais attention ou mettre les pieds compte tenu de la caillasse, je lève la tête et à un peu plus de 5 m de moi , un bouquetin !!!!
belle rencontre.

arrivée au col de Barmerousse, 2295 m
je n’ai pas continué en direction des aiguilles de Varan en raison du timing (départ tardif dans la journée ) et surtout la neige printemps encore bien présente.

Une vue magnifique là haut, dommage que le ciel n’était pas plus dégagé,

bref une merveilleuse rando j’en ai pris plein la vue, j’ai fais le plein d’émotion,

après les marmottes du Queyras approchée à 5 m c’était au tour des bouquetins.

merci Terre mère ♥

DSC_3192 DSC_3193 DSC_3194 DSC_3195 DSC_3196 DSC_3197 DSC_3198 DSC_3199 DSC_3200 DSC_3206 DSC_3207 DSC_3208 DSC_3209 DSC_3210 DSC_3248 DSC_3249 DSC_3251 DSC_3252 DSC_3253 DSC_3254 DSC_3255

20150531_171744

 
4 Commentaires

Publié par le 31 mai 2015 dans Animaux, Paysages, Sport

 

Message du moine Mathieu Ricard en ces périodes de fêtes

Aujourd’hui je souhaite vous partager un grand message du moine Mathieu Ricard, un moine bouddhiste auteur de plusieurs livres tels que l’art de la méditation, l’art du bonheur,

Il nous livre un message très fort de sens sur la souffrance animale au regard du contenu de notre assiette en ces périodes de fêtes.

 

L’histoire d’une complicité avec les chiens

Les chiens, j’en ai toujours eu plus où moins autour de moi.

Cela a commencé dès mes premiers jours puisqu’il y avait un berger allemand à la maison, cette chienne était parait t’il mon ange gardien, on n’approchait pas de mon transat comme ça.

P__D6B8

Savane n°1 est partie quand j’avais deux ans, maladie du berger avec dysplasie de la hanche, elle était devenue également aveugle et ne reconnaissait plus les gens. Elle a été piquée car elle souffrait trop elle était arrivée très mal quand la décision a été prise. Elle avait 10 ans quand elle est partie.  (en âge humain )

Mes parents ne voulaient plus reprendre de chien, surtout mon père l’attachement étant trop grand, puis quand j’étais en CM1 ils ont décidé de reprendre un autre chien.  Mon père était aller la chercher, t la chienne était venue directe vers lui donc c’est vers cette chienne qu’il avait eu le coup de foudre, pour repartir avec elle, une petite chienne de 2 mois, toute joueuse. Mes parents nous ont laissé le choix du nom, mon frère et moi on a crié de suite Savane, mon frère ayant pourtant quasiment pas connu Savane n°1.

Savane n°2, une chienne airedale terrier  croisée avec on ne sait quoi.  Une chienne très joueuse, adorable comme tout. Qui n’aurait jamais fait de mal à personne. Un après midi une petite que ma mère gardait c’est même allongé sur son flanc et s’est endormie , la chienne n’a pas bougé tant que la petite n’était pas réveillée.

Savane avec qui j’étais aussi très proche, je l’ai beaucoup promené et à vrai dire quand j’allais mal,quand j’étais au fond de mon trou il n’y a qu’à avec elle que j’aimais me retrouver.

savane25c325a91

Ses joies quand on arrivait, dès qu’elle entendait l’un de nous arriver elle posait ses pattes sur le portail et nous faisait des joies immenses. Savane qui tous les dimanches matin venaient marché avec nous, nous qui faisions 12 km , elle en faisait le double . Puis sur sa fin de vie où elle souffrait de douleur, d’arthrose , les choses sont devenues plus difficiles pour elle. Elle peinait à venir nous faire des joies, cela me faisait de la peine de la voir comme ça.  Quand je rentrais chez mes parents pendant mes études j’aimais la retrouver et passer du temps avec elle.Puis elle est morte en mai 2011 (ou 2010 ) , en plein dans mes examens. Mes parents ont voulu alors me préserver et me l’ont annoncé une semaine plus tard. Elle est morte j’étais en plein dans mes écris. Une semaine plus tard j’avais mon oral. Le soir de l’oral j’appelle mes parents et là ils m’ont annoncé la nouvelle. Cela a été un choc pour moi. Je savais qu’elle partirai, mais le choc a été là, plus fort que tout. Tous les ans à cette période je pense à elle.

La présence des chiens me manquait par la suite, et je ne voulais pas en prendre un à mes côtés tant que je vivais en studio surtout que je ne suis pas du tout petit chien.

J’avais un gros penchant pour les bergers. A vrai dire mon choix se tournait entre l’allemand et le malinois. Il se trouve que j’ai un très bon ami qui est maitre chien avec des malinois. On a parlé de la question à plusieurs reprises, connaissant mon tempérament et mon caractère il m’orientait plus vers le malinois. Puis j’ai passé quelques jours en sa compagnie où j’ai pu voir le tempérament du malinois de plus près. Me connaissant je savais que ce tempérament de chien allait coller avec le mien.  On en avait reparlé ensuite avec cet ami.

Puis il s’est trouvé que je suis tombé sur une annonce (rien n’est hasard car qu’est ce que je foutais sur ce site à regarder les annonce de malinois à ce moment si c’était un hasard) qui a attiré mon attention. Je suis entrée en contact avec la propriétaire qui devait s’en séparer pour cause de départ à l’étranger.  J’ai récupérer le chien fin septembre, il avait 2 ans et demi. Pas facile pour lui de changer de maitre dans la mesure où lui et son ancienne maitresse était très fusionnel. Cependant la transition c’est très bien passé.  Aujourd’hui nous sommes complices tous les deux.  C’est un chien très câlins, et il aime venir poser sa tête sur mon épaule quand je m’allonge sur mon canapé, ou encore quand je suis assise, il se met à mes cotés, incliné la tête latéralement pour la poser sur mes genoux, c’est trop mignon quand il fait ça.

1425625_10202348663295754_1286851974_n

Au passage vous avez un photo de moi vous qui m’en demandez souvent 🙂

Entre la première photo et celle ci il y a 27 ans.

Mes parents sont venus me voir il y a peu, donc pour leur laisser tout le confort j’ai pour ma part dormi sur un matelas dans le couloir, et ma mère me dit le lendemain c’est impressionnant comme il est proche de toi Lou.  En effet il n’est pas aller dormi sur son tapis mais coller contre moi. Tout son corps reposait auprès de ma tête. En tant normal il dort au plus près de ma chambre. Dès que je me déplace il me suit.

IMG_20131130_182926

dans son moment de délire, il adore faire ça

Il est très joueur et du coup si je commence à faire du gainage il vient m’apporter son jouet mais comme je ne réagit pas il me le fou dans le coup. Comme je ne réponds pas à sa demande, il repose puis il vient poser sa tête sur mon ventre ou sur mon flanc, pratique quand on fait du gainage ça augmente la difficulté 🙂

Quand je fais mon yoga c’est pareil , il s’allonge au plus près de mon corps, donc si je suis en chandelle il trouve le moyen de venir en dessous, et en fait au fur et à mesure de ma séance il s’adapte à mes postures. Il me fait rire par moment tellement il est drôle.

Pour l’alimentation j’ai choisi de le nourrir au BARF dont j’ai parlé ICI

On se balade 3 fois par jour, on va jouer au lac, on va jouer à la balle dans un champs, il n’est à mon avis pas des plus malheureux.

On traville l’éducation sur certains point dont il est parfois dur d’oreille.  On y arrive doucement

A vrai dire on s’est bien trouvé lui et moi. Moi qui aime la nature et y suis dès que je peux. Je me souviens quand j’envoyais au début des photos à son ancienne proprio , elle m’avait dit un jour « mais tu aimes tant que ça être dehors te balader, gambader dans la nature, ou tu te force avec lui?   » là je lui ai dit « me forcer ah ça non j’adore, donc il me suit 😉 « 

 
1 commentaire

Publié par le 2 décembre 2013 dans Animaux, Qui suis je?

 

Une question d’alimentation pour nos chers compagnons à quatre pattes

Un compagnon a quatre pattes est venu me rejoindre il y a bientôt un mois.  La question de l’alimentation de ce dernier c’est donc naturellement posée.

J’avais déjà bien longuement étudié sur l’alimentation physiologique des chiens avant que mon chien arrive ci . Dans la mesure où je fais attention à ce que je mange, il est pour moi illogique de nourrir l’animal avec des cochonneries. En matière de cochonneries les croquettes sont loin d’être une panacé, car si vous saviez ce qu’il y a dedans c’est loin d’être du joli. On y trouve des sous produits animaux, mais également des farines de maïs et de blé, associé à des sous produits de l’industrie sucrière.  Le tout est passé à haute température. Enfin précisons que la viande présente n’y ai pas du tout dans des proportions les plus grandes .

Or quand on sait que le chien est descendant direct du loup, et donc un carnivore, (moins que le chat cependant qui lui est carnivore strict). Avec les croquettes nous sommes donc bien loin de l’alimentation physiologique du chien.

On rejoins donc ce que l’on observe pour l’homme, une alimentation qui a été conditionnée par l’industrie

Dans ma démarche je me suis donc renseigné pour offrir le meilleur à l’animal.

J’ai donc beaucoup lu au sujet du BARF, c’est à dire l’alimentation qui respecte le système digestif de l’animal.  Je vous invite à consulter ici  sur le sujet mais également ici
où vous pourrez trouver des pdf très intéressant à lire.

Dans la mesure où j’ai choisi de m’alimenter en accord avec notre vraie nature, il est logique que pour mon chien je fasse la même chose. Je précise que bien que je sois végétalienne ce n’est pas du tout dans mon objectif de nourrir mon chien ainsi comme on peut l' »entendre dans le discours de certaines personnes végétaliennes. Les chiens ne sont pas végétaliens qu’on se le dise!

Le Barf consiste donc à donner de la viande crue, mais aussi un peu de légumes et de fruits crus.  On trouve également le Raw feeding qui est une alimentation uniquement à base de viande crue.

Mon chien était jusqu’à présent nourrit au croquette, quant il est arrivé ici nous sommes passé sur une transition BARF, et je me suis adaptée à lui.

Concrètement je lui donne de la viande crue, pour essentiel. des fruits, mais pas de légumes car je n’ai pas trouvé un seul légume qu’il mange pour le moment .

Pour un chien adulte cela consiste à donner 2 à 3% du poids du chien en viande, le tout en mélangeant os charnu et viande sans os.

Mon chien pèse 28kg, je lui donne donc entre 800g et 1kg de viande par jour. Au départ je fractionnait en deux prises comme pour les croquettes, puis je suis passée à un seul repas par jour, ce qui semble bien lui convenir. Le repas a lieu le soir après la dernière balade de la journée.

Je lui achète donc des cuisses de poulet, des cuisses de dindes, du poulet entier et du porc à mijoter de temps en temps.

Au niveau légumes je lui ai mixé des carottes comme on le conseille sur l’alimentation barf, mais ils n’en veut pas. Par contre les fruits ils adorent le raisin, les figues il a bien aimé également. On m’avait dit qu’il adorait la pastèque également, la première fois il l’a boudé, la seconde je lui ai fais en jus et il l’a avalé en moins de deux, et l’autre fois la tranche de pastèque pendant que moi je mangeais la mienne à côté. Les pommes il n’en voulait pas, puis ce midi alors que je mangeais des pommes, j’ai coupé un bout au couteau et il a bien aimé, et en a redemandé.

Au niveau viande pour le moment je ne suis pas encore à la viande bio pour lui mais cette alimentation est déjà bien mieux que la qualité des croquettes. Même si au niveau croquettes je l’entends bien il y a le pire comme le mieux.

Niveau coût sachant qu’un paquet de croquette, celle qu’il consommait jusqu’à présent coute 80 euros, que le paquet lui dure un mois (voir un mois et demi l’été )  en BARF je suis autour de 90euros d’après mes calculs, ,en sachant que pour le moment je n’ai pas encore fait de la récup dans les boucheries. Donc l’un dans l’autre c’est mon chien qui est gagnant.

On m’avait dit qu’il aimait se purger d’herbe, je ne l’ai jamais vu le faire une seule fois depuis qu’il est là. Donc c’est que cela lui convient bien.

Il n’était pas connu gros mangeur, mais je vous assure qu’en BARF il ne réfléchit pas à deux fois avant de manger.  Par contre c’est un chien qui a été très bien éduqué et si je lui dis de ne pas toucher même sous ses yeux il ne le ferra pas. Genre hier j’ai refais un exo avec lui je lui ai apporté un poulet entier, je le fais s’assoir, je pose et je lui dis de ne pas touché, il ne touche pas , je répète pas touche, je vais refaire un passage à la cuisine, et je reviens il n’avait pas bougé, et il va quand j’ai dit oui.

En tout cas pour le moment cette alimentation semble bien lui convenir, donc on va rester ainsi et je vais adapter au fur et à mesure.  Je pense ne pas être dans le faux, et je sais que je réponds à ses vrais besoins.

Je me suis en tout cas beaucoup renseigner avant de me lancer, car autant pour moi je vais au feeling, pour mon chien je ne voulais surtout pas mal faire.

Je vous invite à réfléchir sur la question en tout cas également de votre côté.

Penser à sa santé c’est bien , penser à celle de ses animaux c’est une bonne chose également.

 

En balade avec mon lou

Un compagnon à quatre pattes est venu me rejoindre il y a peu, c’est une perle de chien, un chien adorable et très câlin, on est heureux ensemble.IMG_20130927_081338

IMG_20130927_081427

Mon Lou adore l’eau, tiens tiens comme par hasard alors en balade il est servi avec tous les points d’eau alentours.

A vrai dire il ne me demande pas son reste si il peut se baigner ou pas.

Parfois le soir quand je prends la raquette, sa balle et que l’on va au grand champs qui longe la rivière, il va me chercher sa balle et puis parfois je le vois qui après avoir récupéré sa balle en vol, va faire un petit tour dans la rivière, la balle toujours bien dans la gueule , puis il vient rapporter la balle après son passage dans l’eau.

 

Là au bord de l’Arve il se régale, avec ou sans balle ou encore avec un bâton comme aujourd’hui. Il adore plonger.

Ce midi à la balle

IMG_20131008_133224 IMG_20131008_133150 IMG_20131008_133152 IMG_20131008_133157 IMG_20131008_133200

Ce soir au bâton ,

IMG_20131008_203706 IMG_20131008_203747 IMG_20131008_203852

 

Et au retour il  prend son repas avec ses cuisses de poulets ou de dinde , il est heureux 😉

Il ne faut par contre pas lui laisser de balles de tennis sinon il s’éclate avec et on va dire que le budget balle exploserait rapidement, déjà qu’il m’en explose  déjà pas mal si il garde sa balle à la bouche et qu’il va gambader

IMG_20130929_190858 IMG_20130929_190906

Ah c’est sur que si avec lui on compte faire balade à la laisse, on ne va pas loin  😉 , en tout cas il n’est pas malheureux ici du tout.

 

 
3 Commentaires

Publié par le 8 octobre 2013 dans Animaux

 

Un moment de nostalgie…

Il y a des jours où la nostalgie surgit. Je traverse actuellement cette période.
Le 12 Mai cela fera deux ans que Savane nous a quitté, en ce moment je pense souvent à elle. L’an dernier cela m’a fait la même chose. Mais c’est très paradoxale car je suis une personne pour qui la mort n’est pas un moment douloureux. Et ne croyez pas que je suis une personne insensible et sans cœur, bien au contraire d’ ailleurs.
Mais la mort est quelque chose que j’accueille pleinement car pour moi la vie continue et seule la vie physique s’arrête.L’âme elle continue de vivre. On va encore me regarder avec des gros yeux.
Et pourtant je suis je vous assure une personne très sensible. Et c’est vrai que je ne vis pas la mort comme quelque chose de vraiment douloureux.
Après je ne dirais peut-être pas cela quand je serais confronté à la mort d’un être très cher dont le plus cher à mes yeux.

Donc en ce moment tu reviens là au cœur de mon esprit, ma belle savane.

pensée

Je repense à certaines choses , quand j’allais au compost au fond du jardin , que tu m’accompagnais et toutes ces fois où tu aimais aller faire un petit tour dans la serre pour aller dire un petit bonjour aux tomates le temps que je fasse mes trucs au jardin.

Les moments où je tondais la pelouse et où tu adorais t’allonger devant la tondeuse pour que je te jette ta corde, ou ta balle  Et des balles certaines ont mal finis, le bruit de la tondeuse suffisait à l’annoncer.

De ces moments où tu t’asseyais sur le bord de la terrasse, pour regarder le jardin en contrebas. De cette position où tu aimais pointer ton museau dans le souffle du vent. De ces moments là où assise à ce niveau un oiseau passait dans ton champ de vision et tu détallais en moins de deux pour tenter de l’attraper.

De ces moments de complicité entre nous deux, de nos moments de câlins partagés. De nos roulades dans la pente du jardin.

De ces moments où nous partions marcher toutes les deux, où tu gambadais au loin, et dès que tu ne me voyais plus tu revenais à mes pieds et tu repartais de plus belle.

De toutes tes joies dès que j’arrivais à la maison, de tes pattes posées sur le portail, et des sons que tu laissais sortir de ta gueule.  Des sons laissant exprimer ta joie.

Ce ne sont pas des pensées de tristesse qui m’envahissent mais beaucoup de joie que j’éprouve en pensant à toi. Tu avais un beau chemin de vie, tu as été très heureuse et d’une grande douceur tout au long des 14 ans de ta vie.  En ce moment je pense quand même beaucoup à toi. Voilà pour toi mes pensées en ce jour.

 
3 Commentaires

Publié par le 4 mai 2013 dans Animaux, Qui suis je?

 

Partage article : le Peuple des singes par Caroline Leroux

Un texte que j’ai lu ce matin sur le peuple des singes et que j’ai énormément envie de vous partagé tellement ce texte je l’ai trouvé super.

LE PEUPLE DES SINGES…
Miroir, miroir, miroir. Le plus grand miroir de l’humanité, nous le sommes. Mais cela, vous l’avez déjà en partie deviné et c’est bien pour ça que nous sommes, par vous, maltraités… L’humanité n’aime pas se regarder alors elle brise le miroir pour ne plus avoir à supporter le reflet…
Jamais vous ne trouverez plus fidèle reflet que ce que vous offre le peuple des Singes,
jadis confortablement installé dans les forêts et les espaces luxuriants, aujourd’hui trop
souvent confiné aux villes, aux parcs zoologiques, aux cirques et aux innombrables cages
de vos scientifiques aveugles. Par la science, tel que vous la pratiquez actuellement,
jamais vous ne retrouverez l’équilibre et la santé. Vous ne pourrez que cacher le
déséquilibre, camoufler la maladie ou temporairement éteindre la douleur… La science,
tel que vous la pratiquez actuellement, n’est qu’une partie du Grand Tout et c’est le
Grand Tout qui guérit véritablement, ré-harmonise, équilibre et distribue toutes les bontés
de la vie. Nous du peuple des Singes savons vivre à même cette bonté de vie, lorsque
nous ne sommes point perturbés par les humains. Humanité, cessez de penser que par la
souffrance que vous nous infligez dans vos laboratoires, vous trouverez réponse à vos
multiples problèmes de santé. La torture engendre la torture, la souffrance engendre la
souffrance, la peur engendre la peur car la vie est aussi un très puissant miroir. Vous êtes
déconnectés du Grand Tout et de cela découle toutes les maladies! La clef se trouve dans
la reconnaissance de la divinité qui vous habite car par elle et en elle, toutes les guérisons
sont possibles. Ce que vous donnez vous revient… Ceci n’est pas punition ou
récompense, ceci est loi. En faisant souffrir des êtres pour trouver des solutions, vous
engendrez, à long terme, d’autres souffrances et d’autres problèmes encore plus grands.
Ne l’avez-vous point remarqué?
Oh, humanité, regardez avec vos véritables yeux et voyez que votre peuple paniqué
envahit tous les coins de paradis, pille les ressources de la Mère-Terre et la pollue…
Certains humains ont le courage de se dresser devant le rouleau compresseur de la
« civilisation » et, de par notre message, nous espérons qu’il y en aura de plus en plus!
Humanité, en plus de d’eau et de nourriture saine, nous avons besoin d’espace, d’arbres,
et d’air pur pour vivre. N’est-ce pas là un miroir pour vous, d’une grande simplicité? Le
cadeau du peuple des Singes est pressant et impératif, comme les vies effrénées que vous
menez. Le cadeau du peuple des Singes est le miroir. Regardez dans nos yeux et vous
verrez votre propre souffrance… Regardez dans nos yeux et vous verrez votre propre
sagesse…
Cette sagesse millénaire que nous transportons est aussi la vôtre, endormie dans vos
cellules. Vous savez intrinsèquement comment vivre vos vies pour êtres en harmonie. Il
y a bien longtemps vous avez fait le choix d’oublier la source même de votre existence,
vous avez fait le choix de faire l’expérience de la vie sans une connexion consciente à
votre divinité. Ce choix génère de grandes souffrances mais il n’est pas trop tard pour
vous re-connecter à la partie de vous qui est primate; cette partie tant jugée, rejetée,
méprisée. C’est elle que vous mettez en cage. Laissez là plutôt s’exprimer car c’est par
elle que vous retrouverez votre chemin vers vous-même. L’évolution de l’humain ne se
fera pas sans l’acceptation totale de sa partie « animale »!
Tout comme l’humanité, le peuple des Singes transporte une grande conscience. C’est
pourquoi nous sommes chargés de vous miroiter vos actions, vos pensées, vos émotions,
ainsi que leurs répercussions! Nous sommes parfaitement capables de capter toutes vos
subtilités et cela est unique dans le monde animal. Il est était ainsi voulu. De tous mes
frères animaux, rares sont ceux qui peuvent capter et utiliser la faculté appelée humour!
Nous en sommes capables et ceci est un des cadeaux que nous donnons à l’humanité pour
qu’elle puisse observer, avec recul, l’absurdité dans laquelle parfois elle vit. L’humour
est un puissant outil pour regarder le miroir avec détachement car l’humanité par son égo,
est bien souvent manipulée.
La sagesse que nous vous offrons a pour but de déjouer cet égo qui vous a fait prisonnier.
Vous aussi, humanité, vous êtes dans des cages mais vous ne les voyez point… Trop
souvent, vos valeurs sont apparences, vanités, mensonges, compétition et soif de pouvoir.
Votre monde en est formées, alors on ne peut vraiment vous en blâmer mais posez-vous
cette question : « êtes-vous fondamentalement satisfaits, heureux dans le monde dans
lesquels vous vivez? » Nous ne parlons pas ici de votre vie matérielle, de votre quotidien
dans vos cages civilisées, mais bien plutôt de l’état général de votre planète, au-delà de
votre point de vue immédiat… Y trouvez-vous une source d’harmonie ou d’anxiété? De
joie ou de peur? L’amour règne-t-il en maître dans vos sociétés? Nous espérons tous que
la paix, la joie et la compassion habite votre cœur et votre vie, car plus il y a de gens qui
vivent ces états d’être, plus il y a de chance de rétablir l’équilibre brisé de cette
merveilleuse planète!
Regardez le miroir, humanité et riez car c’est dans l’humour que ce cache la clef qui va
vous permettre de vraiment transformer. Lorsque vous riez de vous-même c’est que vous
avez la distance nécessaire pour enfin voir et bouger vers les nouveaux horizons que vous
choisirez.
Il nous arrive, nous du peuple des Singes, d’agir avec violence et cruauté envers les
membres de notre propre espèce. Vos scientifiques ont pu remarquer, à des moments
bien précis, le chaos qui s’est emparé de nos communautés et les multiples gestes, en
apparence isolés, que nous avons posés. Sachez que ceci est un miroir qui vous est
présenté, pas pour que vous l’utilisiez à des fins de justifications pour vos propres actions
mais bien pour que vous puissiez en voir l’absurdité et l’inhérente folie. Vous ne devez
pas singer nos agissements mais bien savoir qu’ils sont un reflet de vos agissements, de
vos croyances, de vos actions. Si les humains vivaient en paix, à l’intérieur comme à
l’extérieur, les singes seraient les premiers à changer leur comportement… Puis, les
autres animaux changeraient aussi…
Votre société a, pour la grande majorité, acheté la croyance que « c’est le plus fort qui
survie » et cette croyance vous nuit terriblement car nous avons tous besoins des
différences que chacun apportent pour vivre en harmonie. Le peuple des singes vous dit
ceci : la longévité n’est pas un but en soi ou une preuve de réussite, surtout lorsqu’elle
est vécue dans la domination, la cruauté et au détriment d’autrui. L’Amour est la
véritable mesure d’un être car c’est avec cette force intérieure qu’on vit en équilibre et en
paix. Le peuple des singes vous dit : il est temps pour vous de réévaluer vos valeurs et
de remettre tout ce que vous croyez en question, humanité, car ce sont vos croyances qui
déterminent vos expériences de vie! Transformez-vous d’abord en-dedans et ensuite, vos
actions seront porteuses de renouveau.
Lorsqu’un nombre suffisant d’entre vous aurez choisis l’Amour et la coopération entre
espèces (et entre races…), votre monde se transformera de façon extraordinaire.
L’humanité, comme le peuple des singes, se transforme lorsque la masse critique est
atteinte. Vos « chercheurs » ont, depuis longtemps, observé ceci chez nous… Miroir,
miroir, miroir.
De nos folies, de nos grimaces, vous riez mais avez-vous bien saisies? Notre humour et
nos grivoiseries ne sont pas le fruit d’une simple imitation dépourvu de conscience. Le
peuple des singes sait très bien ce qu’il fait et pourquoi il le fait car c’est son rôle. De
tous mes frères animaux, nous sommes ceux qui possèdent le corps émotionnelle, la
conscience et le mental les plus similaires à l’homme. Et la génétique, paraîtrait-il, est
assez proche aussi merci!
Comme d’autres animaux, le peuple des singes vient, lui aussi, d’un peuple des étoiles
très sage. Ce peuple a toujours été responsable de ce qu’on appelle le « mental
supérieur ». Ceci est la faculté de penser à un niveau élevé, la faculté de formuler des
intentions claires à partir de schémas mentaux issus tout droit du Grand Cristal, dont nous
sommes les gardiens. Même si vous ne pouvez les voir, sachez humanité, que vos
pensées crées sans cesse des formes géométriques, des schémas dont les plus élevés se
trouvent à être de formes cristallines. Il existe, au sein même de votre planète, un Grand
Cristal qui, depuis des milliers d’années, dort. Il ne peut être réactivé qu’au moment où
une majorité d’êtres sauront contrôler leurs pensées et les diriger vers ce qui est Amour,
vers ce qui construit la vie. Par définition, le Grand Cristal qui vit au centre de votre
terre est le plus puissant amplificateur qui soit! Le jour de la réactivation de ce Grand
Cristal approche à grand pas car le Maître Cristal, partie des confins de l’Univers, est
maintenant de retour sur terre! Et, au moment de la réactivation, vous remarquerez que
nous, du peuple des singes, parlons! Et oui, humanité, lorsque réactivé le Grand Cristal
sera, nous parlerons comme vous le langage limité des mots et nos yeux vous
transmettront les notes et les octaves du mental supérieur afin que vous puissiez entendre
sa musique et sa majesté.
Il y a de cela plusieurs milliers d’années, notre peuple des étoiles a accepté d’envoyer des
représentants de son espèce ici pour vivre l’aventure terrestre et côtoyer les humains à
titre de gardiens du Grand Cristal. Ces êtres ont de très grands corps très similaires aux
vôtres mais ils ont des têtes d’apparence simiennes. Lorsque l’humanité est tombée dans
l’obscurité et l’oubli, après l’engloutissement des continents (Atlantide et Lémurie), il en
a été décidé que l’outil le plus puissant pour ramener l’homme à sa conscience divine
serait celui de l’imitation, du miroir. Le peuple des singes a pris la relève du Grand
Cristal qui s’est à ce moment endormi. Avant ces grands événements, le peuple des
singes avait la faculté de la parole et dans, certains cas, servait d’interprète et d’oracle
pour le Grand Cristal. Le dieu Hanuman de la mythologie hindou, a d’ailleurs bel et
bien existé. Il était un important représentant simien du peuple des étoiles et il est venu
enseigner de grandes choses au peuple des singes et à certains êtres humains initiés…
Le Grand Cristal a toujours été et est toujours, le plus puissant amplificateur de pensées
et le plus extraordinaire miroir de création qui soit. L’homme se reconnaissant
facilement comme « proche parent » du singe, il fut alors pensé qu’il serait facile pour les
humains de voir et de comprendre le message du peuple des singes, malgré le fait qu’ils
avaient abandonné volontairement la faculté de la parole. Cette faculté s’est endormie
avec le Grand Cristal et le mutisme du peuple des singes avait pour but de protéger le
savoir relié à l’emplacement et à l’existence du Grand Cristal.
Il fut aussi décidé que l’humour serait utilisé pour permettre aux humains de briser les
coquilles rigides de leur ego boursouflé. En effet, l’ego n’a aucune prise sur l’humour…
N’est ce pas là un phénomène fascinant? Nous ne parlons point ici de l’humour
sarcastique ou tordu de certains êtres mais bien plutôt de l’humour juste et vrai qui jaillit
comme une cascade au fond de l’être et qui désamorce tout les nombreux drames de la
dualité. Bien que nous n’ayons pas la faculté du rire, nous transportons en nous le
pouvoir de l’humour. Il n’y a rien de plus puissant que de se regarder dans un miroir
avec humour, humanité. Ainsi, si vous désirez savoir ce qu’il en advient de vous,
regardez ce qui arrive au peuple des singes… Les seules différences actuelles entre
l’humanité et le peuple des singes c’est que nos barreaux ne sont pas invisibles et que
nous connaissons bien nos bourreaux…
Humanité, le règne de l’ego tire à sa fin. De la nature, des animaux vous n’êtes ni
supérieurs ni séparés. Ce que vous nous faites, c’est à vous que vous le faites. Cette loi
est incontournable et le temps est venu pour vous de pleinement conscientiser les
conséquences réelles de vos actes et de faire un choix. Ce choix n’entraîne aucun
jugement, aucune condamnation, seulement des différences dans le type de vie que vous
vivrez et le monde qui vous entourera. Nous, du peuple des singes, remettons ce choix à
vos pieds, humanité. Et nous continuerons de vous montrez les conséquences de ce
choix, dans toutes nos actions et éventuellement, à travers nos paroles. Soyez attentif à
vous et observez-nous pour savoir où en est l’état de votre monde. Nous sommes votre
plus fidèle reflet. Et nous vous offrons aussi, la puissance de l’humour comme outil afin
de déjouer l’arrogance et la peur qui habitent en vous. Ne vous prenez pas au sérieux.
Aimez, riez, dansez mais de grâce, cessez de vous prendre au sérieux. Cela est l’apanage
du mental inférieur et il est grand temps pour vous d’élever votre conscience au niveau
du mental supérieur. De là jaillira les véritables solutions…
Nous, du peuple des singes, vous saluons… d’un pied de nez…

Caroline Leroux, communicatrice animalière, pionnière en la matière au Québec

 
Poster un commentaire

Publié par le 13 avril 2013 dans Animaux

 

Du côtés de nos amis les bêtes, et de nos convictions profondes

Aujourd’hui je vais parler un peu de nos amis les animaux. Je ne vais pas entrer dans le vif du sujet directement (car je souhaite aborder l’alimentation de l’animal), mais en seconde partie.

Je n’ai pas d’animal domestique. Je suis plus chien que chat de ce côté là. Mais quand je dis chien je dis gros chien. Donc si un jour j’ai un chien à mes côtés il aura de l’espace, car pour moi c’est une hérésie de priver un animal de sa liberté et de le tenir enfermé.  Avoir un lapin dans une cage, non c’est pas mon truc du tout mais alors pas du tout. Mais cela ne regarde que moi.

En matière de chien j’ai un gros gros faible pour les bergers allemands et je ne peux pas croiser un berger allemand sans me retourner, (et en seconde position pour les Huskys).  Peut être que cela a pris forme très très tôt chez moi dès mes premiers mois de vie, puisque la chienne qui a surveillé mon transat était un berger, et parait t’il qu’on n’approchait pas mon transat facilement. C’était ma gardienne.  J’ai d’ailleurs dans ma chambre chez mes parents une très belle photo d’elle et moi alors que je n’ai que quelques mois.  Une chienne qui malheureusement est partie quand j’étais très jeune.

Ensuite avec le second chien que mes parents ont eu, un airdale terrier croisé  (pas un fox mais le grand terrier ) elle et moi avons eu de grand moment de complicité. Elle est morte il y 2 ans, j’étais en plein examen, mes parents me l’ont appris qu’une semaine après car ils ne voulaient pas me bouleverser.  Et il est vrai que même si je savais que c’était la fin, j’ai eu un gros pincement au cœur.

Je suis plus gros chien, et de toujours, et non je suis désolée un gros chien ce n’est pas synonyme de chien méchant. Un chien serra « méchant » en fonction d’une de la façon dont il est dressé. Et de deux le chien devient « méchant » quand il sent le danger. Je ne suis pas spécialiste en la matière et peut être que je me trompe. Après pourquoi les petits sont plus hargneux que les grands je n’en sais strictement rien, c’est juste basé sur mes observations au fil de ma courte expérience de vie.  Parfois oui en balade avec ma chienne, qui était assez peureuse, si elle gambadait droit devant (je la mettais le moins possible en laisse quand je la promenais) et que un petit chien se mettait à aboyer , elle stoppait net  dans son élan.   Et un grand chien cela peut être d’une douceur : Le berger de mon père il était à 2m de mon transat, jamais elle ne m’a fait du mal. Secondo de part le boulot de ma mère j’ai grandi entourée d’enfant. Et j’ai souvenir d’une petite qui s’est allongé sur le flanc de notre chienne, elle s’est endormie, et la chienne n’a pas bougé un chouïa tant que la petite n’avait pas finis sa sieste.

Donc pour en venir aux animaux et à leur alimentation.

Vous tous qui me suivez ici savez que je suis vegan. A savoir que je ne mange aucuns produits animaux, et je ne porte ni utilise pas de produits dérivés de l’animal.

Mais pour autant je trouve cela d’un illogisme total que du fait que l’on soit végétarien on souhaite mettre nos bêtes à la même enseigne. Vous vous respectez vous, votre physiologie, mais respecter l’animal c’est aussi respecter sa physiologie à lui.

Pour les chats je ne m’y connais pas trop donc je ne mettrais pas ma main au feu, même si je pense fortement que ce que j’avance là s’applique également au félin (et c’est ultra logique d’ailleurs ) . Mais de mettre un chien au régime végétarien c’est pour moi un gros manque de respect pour l’animal même. Car le chien est un carnivore qu’on le veuille ou non. Le chien est un descendant du loup. Et je dirais même que le chien n’est qu’une sous espèce domestiquée du loup. Moi qui adore les loups cela oui je n’irais pas vous dire qu’un loup n’est pas un carnivore.

Le chien, tout comme l’humain a besoin d’une alimentation qui soit respectueuse de sa physiologie. Et en la matière on peut faire une analogie avec l’être humain. L’humain est frugivore de nature, est son alimentation la plus adaptée va en ce sens. Pour les chiens on trouve la même logique avec le BARF. (Biologically Appropriate Raw Food, ou en français nourriture crue biologiquement appropriée) . Le BARF est pour l’animal une approche naturelle de l’alimentation.  Et comme pour l’humain avec un retour à une alimentation physiologique, on s’appuie sur le respect de la physiologie de l’animal. Tout cela s’appuie sur le fait que les choix alimentaires des animaux sauvages sont guidés par leur besoin physiologique.  Or les animaux domestiques sont privés de cette chose en quelque sorte car c’est l’humain qui lui apporte sa nourriture. Le régime BARF se compose de viande crues, d’os charnues, de légumes et fruits crus.

Cela pour moi est la meilleure alimentation que l’on puisse offrir à un animal. Et c’est loin de toute la merde qu’on leur fait avaler avec les croquettes. Si un jour je vis au côté d’un animal notamment un chien, jamais mais alors jamais je ne le ferais passer sur une base végétarienne.

 

Autour de l’aigle

L’aigle est un animal à forte symbolique pour les amérindiens. A ceux qui ont l’aigle pour animal totem c’est un guide puissant.

Il représente le pouvoir du Grand Esprit. Il aide à lâcher prise . Il offre la clarté d’esprit et l’objectivité, nécessaires aux prises de décisions et à la recherche de priorités,

Il possède  des facultés d’observation et de courage connus de façon légendaire.L’aigle est un guide exigeant qui nous demandera de nous surpasser continuellement n, d’aller loin et toujours plus haut.

Voici le message du vol de l’aigle que je souhaite partager avec vous ce soir.

LE VOL DE L’AIGLE

La haut sur la montagne
Avec sa fidèle compagne
D’une immense envergure
Enchaînant les figures

Plane l’aigle royal
Il suit le courant loyal
Ombre noire sur ciel d’azur
Ivre de liberté et d’air pur

L’aiglon tout petit dans son nid
Bec ouvert haletant à midi
Attendant patiemment
Sa royale maman

Il rêve de voyage
Car le ciel est si beau
Son nid est une cage
Qu’il quittera bientôt

Et la montagne altière
Garde ses beaux oiseaux
Au secret de son aire
L’aigle viendra bientôt…

Préservons la nature
Et toutes ses beautés
Que toujours elle dure
Dans son immensité
(Eda)

 

Tout est si bien dit dans ce poème, et en particulièrement les 4 derniers vers.

La nature est si belle, honorons là , et préservons là, elle nous offre de si belles choses.

 
Poster un commentaire

Publié par le 11 janvier 2013 dans Amérindiens, Animaux