RSS

Archives de Catégorie: Santé ( au naturel, ou plus classique ),

Comment soutenir son immunité en cette période

Petite info covid qui peut servir à tous et toutes.
Au delà des mesures gouvernementales qui sont celles qu’elles sont.
Il y a des mesures d’une plus grande importance mais dont les médias ne parlent pas.
Or le déconfinement est une chose…le statut immunitaire de la population est une autre.
Car c’est au déconfinement que l’importance de l’immunité individuelle sera la plus importante. Car c’est là que tout le monde sera exposé.
Le virus sera toujours en curculation il n’aura point disparu.
Il ne s’agit pas là de la sérologie au Covid-19.
Mais de votre immunité générale.

Cette dernière va reposer sur l’état de la barrière intestinale  :  l’importance de l’alimentation en période de confinement est précieuse.

A coté de cela les statuts en vitamine D sont d’un role crucial pour l’immunité.
Or plus de 70 %  des français sont carencés.
Un taux de vitamine D sanguin suffisant s’approche des 60 à 80 ng/ml.
Le soleil est une des plus grandes sources d’apport.
L’exposition à la lumière naturelle est un facteur de soutien important à notre immunité
Mais une supplémentation sera dans la majorité des cas indispensable en supplement avec des doses quotidiennes ( les ampoules de vitamine D sont loin d’etre une solution optimale ) à hauteur de 6000 à 8000 UI par jour.
Dplantes, zyma D, d3biane…

Le zinc grand élément qui intervient dans les defences immunitaire.
Element tres important à l’équilibre de la barriere intestinale.
15mg/jour

Le magnésium… or plus de 60 %  de la population est également carencée.
Or le magnesium agit dans plus de 800 réactions de l’organisme.
Le magnesium agit de concert avec la vitamine D.
Le magnésium est le premier élément qui fuit de l’organisme par les urines en cas de stress quelqu’il soit.
On favorisera les biglycinates de magnesium ou les glycerophosphates qui sont des sels facilement assimilable à la différence du magnésium sous sa forme oxyde.

Les statuts en antioxydants et donc l’importance d’une alimentation qui les apportent.
Alimentation qui reposera sur la regle des 3 V.
Variées, vivantes et végétales ( 70 %  à 80 %  de notre alimentation devrait etre composée de végétaux).
C’est le moment de faire le plein de couleurs dans l’assiette. 

Les statuts en fer seront important.
Des carences en fer sont à l’origine de surinfection ORL.
Grande aide dans les apports en fer on note l’ortie, la spiruline.
Le floradix des laboratoires Sallux est un complement trés interssant pour remonter ses taux de fer.
Il sera bien sur préferable d’éviter les oxydes de fer comme le tardyferon, fumafer etc qui sont des fer trop lourds et peu absorbé par l’organisme ( 30 %  maximum d’absorption)

Du coté de la phytotherapie citons quelques plantes : 
Les plantes comme l’astragale qui possède des propriétés immunostimulantes et qui est une plante de convalescence par excellence.

Le cyprès très antivirale fortement utilisé depuis longtemps dans ses propriétés sur les virus.

Et il y en a d’autres.

Les huiles essentielles vont avoir là toute leur place pour agir sur les defenses immunitaires.
Je pense à des huiles comme le saro, le tea tree, le niaouli, le thym à thujanol, le laurier noble, le ravintsara.
Elles pourront s’utiliser en prévention comme en curatif.

A tout cela se rajoute un facteur très souvent négligé de nos jours dans l’immunité  :  le sommeil.
Le manque de sommeil est un frein à notre immunité naturelle.

L’activité physique est également un pilier de l’immunité.

Cette periode de confinement est aussi la periode où il est précieux d’offrir à ses organes difestifs du repos apres les repas plus denses de l’hiver.
Repas plus vegétal, monodiète, jeûn intermittent, jeûne les solutions sont nombreuses.
Un des grands organes de l’immunité…notre foie.
Alors c’est le moment de profiter du confinement pour venir le soutenir au travers notre hygiène de vie tant alimentaire que physique via des activités qui travaillent les organes comme le yoga, le tai chi, le chi qong, la biokinésie etc.

Ensuite n’oublions pas la force de nos pensées sur notre immunité.
Comme le dit Bruce Lipton dans la biologie des croyances nos croyances et pensées sont les premiers gardiens de notre immunité.

Le confinement est donc une chose.
L exposition de tous au déconfinement avec des statuts immunitaires diminué en est une autre.

Etre confiné en etant acteur de son immunité contribuera à votre propre protection et celle de vos proches.

Prenez bien soin de votre immunité.

 

Cueillette d’ortie

Nourriture verte dans mon environnement de vie .

L’ortie est une pépite de la nature
Elle est très riche en silicium, éléments que nous n’apportons point par l’alimentation de nos jours bien que ce soit un élément indispensable au bon fonctionnement cellulaire.
Très riche en fer…plante reine de l’anémie bien plus que l’épinard.
L’ortie séchée en poudre c’est également 80 %  de proteines. Apport idéal pour toutes personnes ayant une alimentation végétale ou pour diminuer les protéines animales.

C’est également une plante amie de la femme et du cycle féminin et de l’allaitement par ses feuilles.
Amie de l’homme et de la prostate par ses racines.

Plante reine pour l’enfant et l’adulte dans les troubles tendineux et osseux.
Plantes antiallergiques et antiinflammatoire.
Plantes riche en chlorophylle ami de notre hémoglobine.
Plantes dépuratives et détoxifiante.

Et ses vertues sont nombreuses en voici seulement quelques unes.

C’est une plante à introduire sans hésitations dans son alimentation.
Ayant une alimentation vegetale j’aime la récolter à la saison printanière.

Au menu eau d’ortie
Jus vert
Soupe d’ortie
Cake à l’ortie
Pesto à l’ortie.
Il y a mille facons d’inviter cette pépite à notre table.

Et vous l’ortie fait elle partie de votre alimentation ?

 

Video Fabien Moine , la course à la santé

Je vous partage aujourd’hui une vidéo que je trouve extrêmement intéressante dans cette course à la santé pour annuler d’un coup de baguette magique nos différents mots.

Une démarche qui nous entretient dans notre passivité vis à vis de notre santé.

En cabinet il n’est pas rare que j’entende la question  » si je fais ça combien de temps cela va mettre à ma guérison ? »

Une question que je recadre toujours sur la compréhension de la physiologie du corps.

Car on n’est pas là pour fuir son corps via la santé naturelle.

La santé holistique c’est apprendre à comprendre notre physiologie bien plus que de faire de la consommation de santé.

La consommation de santé nous éloigne profondément de notre conscience intérieure.

Dans ma vision de la santé, la santé passe par une individualisation profonde en incluant tous les plans de l’être humain.

Il n’y a jamais de vérité toute faite mais des individus à considérer de façon individuelle et holistique.

Une vidéo qui remet profondément les pendules à l’heure sur toutes les dérives qui émergent en matière de santé dans cette course à la santé.

Cette course à la santé amène à vivre les choses dans une profonde mentalisation de nos fonctionnements intérieurs bien plus que dans un ressenti et une écoute en conscience.

Une vidéo avec laquelle je suis entièrement d’accord.

Là est ma vision de la santé et l’énergie que je mets dans chacun de mes accompagnements.

Le bon sens et la santé dans la conscience et la durabilité sont à mon sens des facteurs essentiels.

Bon visionnage à vous

 

La patience

PATIENCE
La patience est souvent quelque chose qui est difficile dans notre société tant nous apprenons à tout vouloir de suite.
Or la patience est une grande qualité et en particulier dans l’écoute intérieure, dans la rencontre avec son corps.
J’aime à dire que nous n’avons pas appris à marcher en un jour.

La patience nous apprend à observer ce que nos résistances ont à nous raconter, elle nous apprend également comme chaque étape est importante bien plus que d’arriver à la destination finale.

La patience demande à cultiver un regard intérieur positif mais aussi actif.

Attendre passivement que les choses arrivent est finalement de l’impatience contrôler.

La patience invite à cultiver un regard de bienveillance vers soi.

Une discipline qui invite beaucoup à la patience c’est le yoga.
Je vais illustrer par un exemple.
Je pratique le vinyassa yoga.
Et en vinyassa chaque étape est importante.
Les postures sur la tête sans mur d’appuis je n’y arrivais bien que je percéverais.
En septembre dans mon jardin un beau jour la posture est montée toute seule.
Et hier en cours je dis à ma prof que j’arrivais à monter telle version mais pas sur l’autre avec les mains positionnées d’une façon.
Je tente malgré tout celle qui jusque là ne montait pas et là en deux temps trois mouvements la posture était prise. Le déroulement de mon dos était optimal.
Pendant que j’étais dans ma posture tête en bas je me suis dit  » ah la patience et la persévérance sont l’art du résultat 😉  »
La patience vous fera continuer à persévérer dans la justesse de la répétition.
Une répétition d’acharnement ne sera cependant pas de la patience mais de l’impatience.
Dans cette patience parfois on peut avoir envie d’abandonner, de baisser les bras mais comme dis la citation baisser les bras par faute de patience sera bien plus douloureux que de répéter encore.
Le sentiment d’échec prendra place dans le cerveau humain.

Je vous invite à cultiver la patience dans votre vie.
Elle sera souvent porteuse de grande satisfaction. A condition bien sur de faire de la patience un art et non un acharnement

 

Vidéo Fabien Moine : invitation à être acteur de santé

Une magnifique vidéo, puissante et une invitation à prendre sa propre responsabilité envers soi même, envers sa santé;
sortir du fatalisme et devenir acteur de sa propre santé

merci à Fabien Moine pour ce merveilleux partage dans une invitation vers SOI

Je partage à 300% sa vision et là est la vision que je transmets à mes consultants : devenir acteur de sa santé

Une vidéo que je vous invite à faire circuler autour de vous;

 

Vidéo Fabien Moine : rapport entre nos émotions et l’alimentation, et manifestation dans le jeûne

Bonjour à tous

je voudrais vous partager une vidéo que je trouve extrêmement intéressante de Fabien Moine.

Il nous partage son regard sur notre rapport aux émotions et le transfert sur l’alimentation et la manifestation que cela prend dans le jeûne.

Un partage riche de sens et de magie, là où le jeûne connait une expension sans précédent, mais là) où l’aspect émotionnel reste encore trop négligé.

Magnifique vidéo  que je ne peux que vous inviter à regarder; à écouter son message si fortement rempli de sagesse

 

Canicule : les jus verts à la rescousse

Période de canicule…dit besoin de rafraîchissant .
Le réflexe est souvent de boire glacé. Or ce principe est très mauvais pour la digestion que cela soit en ayurvéda ou médecine chinoise. Cela vient figer la digestion et profondément désequilibrer la rate
Ce n’est pas un hasard si dans le désert on boit du thé vert à la menthe… Et si on pensait plutôt aux jus verts pour se rafraîchir de l’intérieur tout en respectant notre physiologie y compris en période de canicule.

Ici un jus céleri vert et concombre.
Le céleri est un grand rafraîchissant. De plus de part ses apports très riche en sodium il viendra combler les pertes liées à la transpiration.

Le concombre est lui à la fois riche en eau et rafraîchissant.

Selon votre goût vous pouvez y rajouter une pomme ou une carotte si le vert est trop fort pour vous en goût car le céleri on aime ou on aime pas.
Je n’aime pas pour ma part sucrer les jus je préfère manger les fruits entiers.
Je vais seulement utiliser une pomme de temps en temps si je sens le besoin au niveau gustatif.

Ps : cette photo a été prise juste avant que le bocal explose en milles morceaux. Sagement posé sur le muret pour une raison que j’ignore il s’est cassé la figure et il a explosé en mille.
J’avais mis tant d’intention à la préparation de ce jus que je n’ai pu en boire qu’une gorgée. 😥😥