RSS

Archives de Catégorie: Santé ( au naturel, ou plus classique ),

Savoir ralentir

Un petit partage matinal avant de revenir plus en détail sur le sujet

Telle la nature il est juste de savoir ralentir.
cela est parfois si difficile à accepter dans une société qui nous pousse sans cesse à l’inverse.
Le corps, votre corps lui sait mieux que tout le rythme qu’il a besoin.

Ce matin au réveil un très épais brouillard et un froid qui était vivifiant après une nuit sous la tente.
Un brouillard qui se levait très lentement . On ne voyait pas à l’horizon à 6h ce matin.

Je suis partie m’entraîner…mais les 7kms ont été très difficile et pénible pour mon corps. J’avais prévu beaucoup plus mais min corps ne le portait pas alors j’ai adapté.

Accepter la fatigue est quelque chose qui dans ma vie a été très difficile et qui l’est encore certes beaucoup moins qu’auparavant.
Vous pouvez rencontrez sur le net des programes qui vous diront manger ceci et faite du sport : il n’y a pas de secret! Ces discours sont très culpabilisant et surtout très réductionniste.

Mais c’est en oublier de très nombreux facteurs à savoir ceux de l’exposition aux stress qu’ils soient physique, psychique ou énergétique. Ces derniers vont énormément impacter le fonctionnement de vos glandes et agir en silence tel un tueur silencieux puis tout cela finira par vous rattraper quelque soit votre alimentation ou votre hygiène sportive.

Je voudrais vous inviter aujourd’hui à sortir de la culpabilité qui peut se vivre en vous si vous n’obtenez pas tels résultats sur des programmes qu’ils soient nutritionnels ou sportifs même si vous avez tout suivi à la lettre car au fond de vous il y a un système incroyable mais aussi complexe qui s’appelle le système endocrinien, là où les glandes sont reliées les unes aux autres dans le fonctionnement physiologique.
Apprenez à être doucement à l’écoute des signes de votre corps en lâchant toute forme de culpabilité ou de jugement à votre égard.

Cela n’est pas évident je le conçois. J’ai du apprendre à passer par là.

Telles les fleurs sous la rosée du matin osez écouter votre rythme. Le rythme que votre corps vous demande.

Savoir ralentir comme ce brouillard qui se fait épais au reveil là où la tête nous pousse souvent à l’inverse.
Apprendre à être bienveillant avec soi loin de la quête de perfection et de performance.

 

Hypothyroïdie : point de vue du Dr Herthogue

Je vous invite ce soir à découvrir une vidéo très intéressante sur l’hypothyroidie.

Pathologie très mal diagnostiquée de nos jours car on ne dose que la TSH dans la plupart des cas.

Or la TSH est totalement insuffisante pour avoir le reflet du fonctionnement thyroidien.

De plus la prise en charge médicamenteuse se fait par des hormones T4 et non par une combinaison de T4 et de T3 où seule la T3 est la forme active. Physiologiquement la T4 inactive se transforme en T3 active.

Or sous l’influence de nombreux facteurs cette conversion peut être défaillante.

Cette vidéo est très intéressante et vous expliquera bien des notions. Son format court la rend simple à regarder

 

Retour sur un jeûne sec intermittent

Bonjour à vous

Je voudrais vous partager ce jour mon retour d’expérience sur le jeûne sec de 23h en intermittent sur 3 jours suivi d’un jeûne sec de 40h.

J’ai déjà partagé sur ce blog plusieurs fois mes différentes expériences de jeûnes hydriques.

Je n’avais jusque peu quasi pas pratiqué le jeûne sec sauf dans un cas de force majeure en 2008 quand je me suis faite opérer des dents de sagesse. J’avais super mal réagit aux anesthésiques locaux avec des fièvres à 41. Des ganglions très enflammés. J’avais alors jeûner 3 ou 4 jours à sec totalement. Avaler ma salive était déjà tellement douloureux que envisager de boire ou manger était impossible.

Cette l’exploitation du jeûne sec fut chose faite lors de mon accident du coude il y a 3 mois oû j’ai jeûné à sec pendant 48h pour laisser mon corps se concentrer sur la grosse fracture.

Ensuite à ce moment là j’étais en consultation sur des journées non stop de 10h à 20h. Que sans m’en rendre compte ni forcé j’étais en jeûne sec car je ne buvais pas du tout.

J’avais vraiment de super ressentis.

Du coup cela m’a invité à explorer plus en profondeur.

Tout en sachant que je pratique le jeûne intermittent 16/8 hydrique depuis des années.

J’ai pris mon dernier repas le mardi soir.

Et sur 3 jours j’ai fais jeûne sec intermittent de 23h.

Je le coupais le soir soit à l’eau de coco soit au jus vert et ensuite je n’avais envie que de gras : avocat, noix de cajou, purée de sésame.

C’était donc un jeûne sec intermittent cétogène.

Et ensuite à la rupture du 3 ème jour une fois le repas pris sur cet intervalle d une seule heure de la journée (entre 20h et 21h) j’ai commencé sur un jeûne sec de 40h du vendredi soir au dimanche midi.

J’ai rompu ce jeûne sec de 40h au lait de coco fermenté. ( Une découverte qui a régalé mes papilles) avant de prendre un repas fait de betterave rouge, un oeuf et un peu de lentilles ( je n’étais pas chez moi donc j’ai composé ceux avec quoi mon corps avait envie pour ce repas ).

Pendant les 3 jours de la première partie j’avais mais źero attirance pour le sucre. J’ai d’ailleurs tenté une bouchée de datte que j’ai directement recraché tant cela était sucré pour mon palais.

Comme dans tous mes jeûnes absolument pas de détox physique. Cette fois pas de détox psychique non plus mais des bons intérieurs énormes, une clarté mentale énorme.

Tout cela a été fait en travaillant pour ma part.

Et je m’entrainais sportivement en renforcement musculaire le matin tôt ou avant la rupture du jeûne.

Je n’ai pas rencontré une seule once de fatigue.

Des urines une seule fois par jour ce qui n’est pas du tout mon habitude, mais par contre très concentrée.

Ensuite à la rupture du jeûne de 40h 4 heures plus tard j’ai enchaîné une très grosse séance d’entraînement.

Avec 2km6 en bassin oû j’ai retrouvé mes meilleures niveaux, j’ai pu réintroduire le papillon que je n’avais pas nagé depuis la fracture.

Et j’ai enchaîné direct ensuite sur 10km de course à pied oû j’étais au plus proche de mes meilleurs niveaux tout en devant composer avec un vent de dinguo qui s’était levé.

Je suis rentrée avec à nouveaux un repas en mode cétogène.entre verdures et gras.

J’ai beaucoup dégonflé pendant ce jeûne intermittent.

J’envisage de reprendre mes jeûnes hebdomadaires mais cette fois ci en jeûne sec 2 fois par semaine.

Et je risque probablement de faire une bonne partie du ramadan bien que n’ayant aucune conviction musulmane je trouve cette pratique ultra saine.

J’ai trouvé le jeûne sec bien plus simple à gérer que le jeûne hydrique bien que mes jeûnes se passent très facilement depuis pas mal de temps.

Ce fut une rencontre intérieure incroyable.

Une forme physique exceptionnelle.

Une perte de masse grasse qui s-est également bien enclenchée bien plus vite qu’en jeûne hydrique.

Et vous quels sont vos expériences de jeûnes ?

Au plaisir de vous lire

 

En route pour une monodiète de raisin.

Cette année le raisin m’appelle.

Jusque là c’est une monodiète qui ne résonnait pas du tout avec mon corps.

Pourtant j’ai à mon actif de nombreux jeûnes plus ou moins long , de 3 à 16 jours à l’eau et également un jeûn sec de 3 jours.

Des monodiètes de pommes, de jus etc.

Mais jusque là le raisin ne m’appelais pas.

Cette année depuis mi septembre je suis en semi monodiète de raisins, le raisin m’appelle alors que je ne mange quasiment plus de fruits depuis plusieurs mois. Je mange énormément de légumes oui.

Si cet été beaucoup de prunes et d’abricots. Les seuls fruits qui m’appellent sont les fruits qui poussent autour de moi et vivant dans une région avec beaucoup de fruitiers j’écoute mes instincts.

Pourquoi plus de fruits ? Ce n’est pas une croyance ou convictions autres c’est simplement mon corps qui n’a pas envie de sucré ou je sature très très vite. Je reviendrais prochainement sur cet équilibre alimentaire qui me convient et me fait aussi progresser sportivement actuellement. (Je suis toujours vegétalienne et sans gluten à 99 % et végétarienne avec quelques oeufs occasionnellement le 1 % du temps restant)

Enfin si des fruits au sens botanique j’en mange des kg et des kg : des courgettes et des aubergines voilà ce qui occupent les 3/4 de mes plats sous toutes leurs formes depuis le début de l’été.

Au cours des derniers mois j’ai vécu une profonde transformation tant psychique que physique.

J’ai traversé de très grosses épreuves qui m’ont demandé d’aller chercher les plus grandes forces en moi. Cela a entrainé un gros nettoyage psychique mais aussi physique.

Et dans le sens positif, car les gens qui m’entourent me disent qu’il y a une impressionnante lumière qui émane de moi actuellement.

Moi même quand je me regarde dans une glace je vois mon visage profondément changé..une lumière très différentes de ce que je lui connaissais.

Malgré les difficultés rencontrés une grande paix m’habite.

Mon corps a aussi beaucoup séché sns que je fasse de changement alimentaire spécifique autre que écouter mes instincts et traverser cette libération de nettoyage à tous les plans.

En mai j’ai fais 7 jours de jeûne à l’eau, ce fut le plus beau jeûne que j’ai fais une lucidité incroyable, des connexions extrasensorielles immenses, une innondation interne d’amour immense alors même que je venais de traverser une violente épreuve.

Alors de toutes ces transformations qui ont opéré de moi avec moi même au cours des derniers mois j’écoute mon instinct dans l’appel du raisin.

Une invitation à un voyage au coeur de mon être.

D’autant plus que je serais en parallèle en stage de vinyasa yoga pendant 3 jours, axé sur la thématique de la détox et donc certainement beaucoup de torsions au programme.

Le tout sous le soleil au bord du lac de Serre Poncon en associant yoga, méditation et kayak sur le lac.

Je ne sais pas pourquoi mais quelque chose me dit que cela sera un voyage intérieur magique.

Le jeûne et les monodiètes sont certes des moyens de detox très intéressant mais se sont avant tout pour moi de profond outils de développement personnel, qui me permettent lorsque je traverse des étapes importantes de ma vie d’aller y trouver les réponses que j’ai besoin pour avancer.

Dans ma semi monodiete c’est à dire un jour raisin un jour quotidien normal, j’ai consommé que du raisin muscat

Là j’ai un mélange de Clarisse et de lavalée, lavalée pour la grosse partie et le tout made in Hautes-Alpes.

Que demander de plus ?

Je vous parlais il y a peu d’alchimie.

En effet l’alchimie s’applique pour ma part chaque jour à être au diapason avec la nature qui m’entoure. Et à m’offrir ces instants d’immersion tant avec moi même qu’avec la nature.Je ne peux pas vivre loin de la nature j’ai besoin de m’y ressourcer au quotidien.

Et vous quelles rencontres intérieurs vous appelle après cette nouvelle lune ce 9 Octobre et ce voyage au coeur de l’automne ?

 

Consultation en Bretagne

Bonjour à tous.
Je serais dans le Finistère pour des consultations à domicile
Que cela soit en accompagnement naturopathique ou en soins du 23 juillet au 28 juillet.
N’hésitez pas à me contacter pour de plus amples renseignements.

Une formation en aromathérapie aura lieu dans le Finistère en Septembre : les bases de l’aromathérapie et les huiles à avoir dans sa trousse à pharmacie.
Je vous communique la date rapidement.
Ouverte aux thérapeutes comme aux grands publics.

Au plaisir de vous rencontrer ici ou là.

 

Partage projet autour de la biokinésie

Bonjour à tous,

Après quelques mois de pause sur le blog pour nourrir les gros projets qui arrivent et dont je vais vous parler sous peu  je souhaite en attendant vous parler du projet d’un naturopathe Nantais autour de la biokinésie.

La biokinésie est la gymnastique des organes ou auto-massages des organes. Cette méthode a été élaborée selon une approche naturopathique.

Sylvain Herruel, naturopathe Nantais, que j’ai eu l’honneur de rencontrer personnellement lors de ma vie Nantaise, a mis au point un jeu de carte autour de la biokinésie, afin de pouvoir intégrer ces exercices dans notre quotidien simplement et  de façon ludique.

Ce projet est également novateur car il a choisit d’imprimer ses cartes en feuilles de pierre, pour une édition plus écologique. Ce sont les premières cartes françaises à être lancées sur ce type d’impression.

Je trouve le concept très intéressant et c’est la raison pour laquelle je souhaite vous le partager. Un chouette moyen par le biais de ces cartes d’intégrer les exercices dans le quotidien.

Je vous laisse découvrir le projet sur le lien de la campagne Ulule ci dessous, qui comprend toutes les informations en détail. Ainsi que la présentation vidéo qui résume le projet.

n’hésitez pas à le partager autour de vous afin que ce projet puisse se réaliser et voir le jour.

https://fr.ulule.com/biokinesie/

 

 

 

 

 

Documentaire  :  Pr Even arrêtez les statines

Les statines sont des médicaments fortement prescrits en France pour le cholestérol.

Mais ces derniers sont loin d’être anodins.

Nous avons surement tous dans notre entourage une personne qui n’a pas supporté ces médicaments.

Les statines seront un des futurs gros scandales.

Je vous invite à écouter cette vidéo du professeur Even

 https://youtu.be/AQ_vfsQz4SQ

 

Documentaire.  : Dr Elminger le veritable nettoyage cellulaire et la vaccination 

Ce soir je vous partage une vidéo ultra intéressante du Docteur Elminger.

Cela parle du nettoyage cellulaire, de l’immunité, de la vaccination.

Un véritable concentré d’informations dans cette vidéo d’un peu moins d’une heure que je vous invite à écouter et à partager. 

 

Documentaire : interview entre Pierre Rabhi et Paul Watson, le paysan et le pirate

Un entretien très riche entre Paul Watson, dit le pirate des mer, et Pierre Rabhi qui nous parle de notre sol et de ce qui fournit la nourriture.  Une rencontre entre deux grands hommes.

Un entretien réalisé par Marc de La Manadière le réalisateur de l’excellent documentaire, en Quête de Sens, sortie en 2015, que je ne peux que vous recommander si vous ne l’avez jamais vu. (https://enquetedesens-lefilm.com/)

« C’est l’histoire d’une rencontre que beaucoup attendaient, entre un pirate qui prend tous les risques pour protéger la biodiversité des océans et un paysan philosophe qui engage les humains à prendre soin de la terre. Les deux hommes se sont rencontrés pour échanger sur leurs approches, leur vision, avec la grande question que sous-tendent leurs deux mouvements : tenter d’éteindre le feu ou bien neutraliser les pyromanes… Comme dans la nature, la diversité des approches est une richesse.

 

Documentaire : demain tous crétins

Actuellement nous entendons beaucoup parler de la thyroïde avec le scandale du médicament Lévothyrox.

Mais un point dont nous entendons peu parler est la place de l’iode dans la régulation de la thyroïde, et l’effet des perturbateurs endocriniens sur cette dernière;

Arté a publié un très beau documentaire début novembre sur la thyroïde et le crétinisme réalisé par Thierry de Lestrade et Sylvie Gilman.

Je vous invite à le découvrir et n’hésitez pas à le partager autour de vous.

« Baisse du QI, troubles du comportement et autisme en hausse : cette enquête alarmante démontre que les perturbateurs endocriniens affectent aussi la santé mentale. Et si l’humanité était en train de basculer vraiment dans l’imbécillité, comme l’imaginait en 2006 la cruelle fiction de Mike Judge « Idiocracy » ? Depuis vingt ans, les scientifiques constatent avec inquiétude que les capacités intellectuelles ne cessent de diminuer à l’échelle mondiale. Une baisse du QI a été observée dans plusieurs pays occidentaux. À cela s’ajoute une explosion des cas d’autisme et des troubles du comportement. En cause : les perturbateurs endocriniens, ces molécules chimiques qui bouleversent le fonctionnement de la thyroïde, essentielle au développement cérébral du fœtus. Présentes dans les pesticides, les cosmétiques, les mousses de canapé ou encore les plastiques, ces particules ont envahi notre quotidien : nous baignons dans une véritable soupe chimique. Aux États-Unis, chaque bébé naît ainsi avec plus de cent molécules chimiques dans le sang. Mais comment limiter leurs effets ? Quelles solutions peut-on mettre en place pour préserver les cerveaux des générations futures ? Épidémie ? Huit ans après « Mâles en péril », qui révélait l’impact des perturbateurs endocriniens sur la fertilité, Sylvie Gilman et Thierry de Lestrade tirent à nouveau la sonnette d’alarme en dévoilant l’effet néfaste de ces mêmes polluants sur notre intelligence et notre santé mentale. « Demain, tous crétins ? » relaie la parole de chercheurs engagés, comme la biologiste Barbara Demeneix, spécialiste de la thyroïde, ou la biochimiste américaine Arlene Bloom, qui mène depuis les années 1970 un combat acharné contre l’utilisation des retardateurs de flammes (mélanges chimiques ajoutés à une grande variété de produits industriels comme les plastiques, les textiles et les équipements électriques ou électroniques pour les rendre moins inflammables). Leurs études et d’autres nous alertent sur un problème de santé publique dont les législateurs, sous l’influence des lobbies industriels, n’ont pas encore pris la mesure.

Documentaire de T. de Lestrade et S. Gilman (France, 2017, 56mn) ARTE F