RSS

Archives de Catégorie: Santé ( au naturel

Savoir ralentir

Un petit partage matinal avant de revenir plus en détail sur le sujet

Telle la nature il est juste de savoir ralentir.
cela est parfois si difficile à accepter dans une société qui nous pousse sans cesse à l’inverse.
Le corps, votre corps lui sait mieux que tout le rythme qu’il a besoin.

Ce matin au réveil un très épais brouillard et un froid qui était vivifiant après une nuit sous la tente.
Un brouillard qui se levait très lentement . On ne voyait pas à l’horizon à 6h ce matin.

Je suis partie m’entraîner…mais les 7kms ont été très difficile et pénible pour mon corps. J’avais prévu beaucoup plus mais min corps ne le portait pas alors j’ai adapté.

Accepter la fatigue est quelque chose qui dans ma vie a été très difficile et qui l’est encore certes beaucoup moins qu’auparavant.
Vous pouvez rencontrez sur le net des programes qui vous diront manger ceci et faite du sport : il n’y a pas de secret! Ces discours sont très culpabilisant et surtout très réductionniste.

Mais c’est en oublier de très nombreux facteurs à savoir ceux de l’exposition aux stress qu’ils soient physique, psychique ou énergétique. Ces derniers vont énormément impacter le fonctionnement de vos glandes et agir en silence tel un tueur silencieux puis tout cela finira par vous rattraper quelque soit votre alimentation ou votre hygiène sportive.

Je voudrais vous inviter aujourd’hui à sortir de la culpabilité qui peut se vivre en vous si vous n’obtenez pas tels résultats sur des programmes qu’ils soient nutritionnels ou sportifs même si vous avez tout suivi à la lettre car au fond de vous il y a un système incroyable mais aussi complexe qui s’appelle le système endocrinien, là où les glandes sont reliées les unes aux autres dans le fonctionnement physiologique.
Apprenez à être doucement à l’écoute des signes de votre corps en lâchant toute forme de culpabilité ou de jugement à votre égard.

Cela n’est pas évident je le conçois. J’ai du apprendre à passer par là.

Telles les fleurs sous la rosée du matin osez écouter votre rythme. Le rythme que votre corps vous demande.

Savoir ralentir comme ce brouillard qui se fait épais au reveil là où la tête nous pousse souvent à l’inverse.
Apprendre à être bienveillant avec soi loin de la quête de perfection et de performance.

 

Découverte du lait de coco fermenté

Du lait de coco fermenté…ça c’est de la découverte.
Je l’ai découvert en fin de jeûne sec et c-est ce qui est venu rompre mon jeûne sec de 40h.

Autant je ne suis pas une inconditionnelle du lait de coco,, à la différence de l’eau de coco que je trouve très intéressante justativement et nutritionnellement parlant. (Très riche en électrolytes et nettement plus intéressante à mon sens que les boissons sportives du commerce )
Là le lait de coco fermenté j’ai trouvé ça absolument incroyable au niveau du goût.

De quoi prendre soin de son.microbiote au passage.

Notre microbiote est une plaque tournante de notre équilibre.
En prendre soin est une nécessité que cela soit au niveau de notre digestion, que de notre immunité, mais aussi de notre moral.
En effet 80% de notre sérotonine est sécrétée par notre intestin.
Un déséquilibre à ce niveau entraîne donc un déséquilibre de nos sécrétions en neurotransmetteurs.

La composition de notre flore va également agir sur notre disposition à prendre de la masse grasse plus que de raison.

La consommation de produit fermenté présente de nombreux atouts et en premier lieu une action positive sur notre microbiote.
Pour cela cependant il est indispensable de se tourner vers des aliments physiologique et non des aliments ultra transformés.

Ces aliments doivent être introduits dans un équilibre.

En surconsommer sous prétexte de rétablir son microbiote n’aura pas d’intérêt bien au contraire cela perturber votre microbiote d’autant plus si vous souffrez du syndrome de l’intestin irritable.

 

Retour sur un jeûne sec intermittent

Bonjour à vous

Je voudrais vous partager ce jour mon retour d’expérience sur le jeûne sec de 23h en intermittent sur 3 jours suivi d’un jeûne sec de 40h.

J’ai déjà partagé sur ce blog plusieurs fois mes différentes expériences de jeûnes hydriques.

Je n’avais jusque peu quasi pas pratiqué le jeûne sec sauf dans un cas de force majeure en 2008 quand je me suis faite opérer des dents de sagesse. J’avais super mal réagit aux anesthésiques locaux avec des fièvres à 41. Des ganglions très enflammés. J’avais alors jeûner 3 ou 4 jours à sec totalement. Avaler ma salive était déjà tellement douloureux que envisager de boire ou manger était impossible.

Cette l’exploitation du jeûne sec fut chose faite lors de mon accident du coude il y a 3 mois oû j’ai jeûné à sec pendant 48h pour laisser mon corps se concentrer sur la grosse fracture.

Ensuite à ce moment là j’étais en consultation sur des journées non stop de 10h à 20h. Que sans m’en rendre compte ni forcé j’étais en jeûne sec car je ne buvais pas du tout.

J’avais vraiment de super ressentis.

Du coup cela m’a invité à explorer plus en profondeur.

Tout en sachant que je pratique le jeûne intermittent 16/8 hydrique depuis des années.

J’ai pris mon dernier repas le mardi soir.

Et sur 3 jours j’ai fais jeûne sec intermittent de 23h.

Je le coupais le soir soit à l’eau de coco soit au jus vert et ensuite je n’avais envie que de gras : avocat, noix de cajou, purée de sésame.

C’était donc un jeûne sec intermittent cétogène.

Et ensuite à la rupture du 3 ème jour une fois le repas pris sur cet intervalle d une seule heure de la journée (entre 20h et 21h) j’ai commencé sur un jeûne sec de 40h du vendredi soir au dimanche midi.

J’ai rompu ce jeûne sec de 40h au lait de coco fermenté. ( Une découverte qui a régalé mes papilles) avant de prendre un repas fait de betterave rouge, un oeuf et un peu de lentilles ( je n’étais pas chez moi donc j’ai composé ceux avec quoi mon corps avait envie pour ce repas ).

Pendant les 3 jours de la première partie j’avais mais źero attirance pour le sucre. J’ai d’ailleurs tenté une bouchée de datte que j’ai directement recraché tant cela était sucré pour mon palais.

Comme dans tous mes jeûnes absolument pas de détox physique. Cette fois pas de détox psychique non plus mais des bons intérieurs énormes, une clarté mentale énorme.

Tout cela a été fait en travaillant pour ma part.

Et je m’entrainais sportivement en renforcement musculaire le matin tôt ou avant la rupture du jeûne.

Je n’ai pas rencontré une seule once de fatigue.

Des urines une seule fois par jour ce qui n’est pas du tout mon habitude, mais par contre très concentrée.

Ensuite à la rupture du jeûne de 40h 4 heures plus tard j’ai enchaîné une très grosse séance d’entraînement.

Avec 2km6 en bassin oû j’ai retrouvé mes meilleures niveaux, j’ai pu réintroduire le papillon que je n’avais pas nagé depuis la fracture.

Et j’ai enchaîné direct ensuite sur 10km de course à pied oû j’étais au plus proche de mes meilleurs niveaux tout en devant composer avec un vent de dinguo qui s’était levé.

Je suis rentrée avec à nouveaux un repas en mode cétogène.entre verdures et gras.

J’ai beaucoup dégonflé pendant ce jeûne intermittent.

J’envisage de reprendre mes jeûnes hebdomadaires mais cette fois ci en jeûne sec 2 fois par semaine.

Et je risque probablement de faire une bonne partie du ramadan bien que n’ayant aucune conviction musulmane je trouve cette pratique ultra saine.

J’ai trouvé le jeûne sec bien plus simple à gérer que le jeûne hydrique bien que mes jeûnes se passent très facilement depuis pas mal de temps.

Ce fut une rencontre intérieure incroyable.

Une forme physique exceptionnelle.

Une perte de masse grasse qui s-est également bien enclenchée bien plus vite qu’en jeûne hydrique.

Et vous quels sont vos expériences de jeûnes ?

Au plaisir de vous lire

 

Jus celeri fenouil ail des ours moringa

C’est la saison de l’ail des ours.

Voici une facon parmi bien d’autre d’utiliser l’ail des ours : l’introduire dans un jus vert.

Céleri branche, fenouil , ail des ours, pommes et un peu de moringa…
Voila un jus qui vient rebooster le corps sur son passage avec un shoot de chlorophyle et une bonne dépuration hépatique et rénale au passage.
Un jus rempli de bon nutriments assimilables par le corps sans poudre de perlinpinpin ou composés au nom plus farfelu les uns que les autres.
Le tout 100 % local sauf le moringa.

Le céleri est un aliment idéal pour sa charge en minéraux et son apport en sodium assimilable.

Le fenouil, aliment au gout anisé, fortement connu pour ses propriétés digestives.
Il apporte son lot de vitamine C et de potassium.

L’ail des ours…on le récolte au printemps.
Il se reconnait à sa façon de vous embaumer les mains avec son odeur caractéristique d’ail.
Puissant dépuratif, riche en composés souffrés et en vitamine C. Et comme de nombreuses plantes sauvages il est riche en acide aminés.
Attention à ne pas en mettre trop cependant car c’est costaud dans les jus.

Le moringa, plante reconnue pour sa riche en calcium, potassium, fer mais aussi ses acides aminés ainsi qu’en vitamines A et E.

La pomme vient adoucir le goût par sa touche sucrée. Ici j’en mets très peu car je n’aime pas le goût sucré des jus et n’oublions pas qu’un jus de fruit apporte beaucoup de glucides mais sans l’apport des fibres du fruits entier,fibres quoi viennent ralentir l’absorption glucidique

 

Retour sur une nouvelle expérience de jeûne

Je voudrais vous partager ce jour quelques réflexions au niveau du jeûne.

On parle beaucoup du jeûne pour détoxifier l’organisme.

Mais à l’inverse on parle très peu du jeûne dans le sens de l’évolution intérieure, une croissance de l’être spirituel.

Pour ma part à chaque fois que je dois prendre des décisions très importantes dans ma vie, traverser de très grosses épreuves je jeûne. Absolument pas au mental mais quand je sens que je stagne que je suis embourbée dans certaines situations ou émotions je ressens un appel profond à jeûner pour trouver les réponses en moi.

J’ai jeûné pour la dernière fois 3 jours à l’eau suivi de 3 jours de jeûne type ramadan début février suite à ma fracture du coude.

Mon dernier jeûne long 8 jours était il y à un an en Mai 2018. (Tout en travaillant)

A cette période j’avais besoin de trouver des réponses profondes en moi que j’y ai été appelé naturellement. Ce jeûne s’est passé à merveille jusque là mon plus beau jeûne. Des compréhensions internes énormes, des libérations et une paix interne si profonde.

Là actuellement dans une phase où je cherchais des réponses profondes à l’intérieur de moi, dans une phase de grand tournant de ma vie je me suis sentie appelée par le jeûne.

Après une phase préparatoire, suivi d’un stage de yoga qui a entrainé une énorme détox émotionnelle, le jeûne proprement parlé a ensuite commencé.

Une énergie de tonnerre dans ce jeûne. Alors même que j’étais en phase de règle sur les 3 premiers jours.

Comme à mon habitude absolument pas de détox physiques. Pas de détox émotionnelles non plus (le stage de yoga avait déja fait son boulot) mais à l’inverse des avancées intérieures et prises de conscience si profondes et si intenses. Une joie intérieure immense et le sentiment d’être entourée et remplie d’amour.

Un jeûne encore plus beau que ce que je pouvais l’imaginer.

Pas de sensations de fatigue malgré le travail. J ai cependant diminué l’activité physique…avec une grosse séance de yoga vinyassa ( yoga dynamique) seulement à J2. Et autrement de la marche et de la méditation au soleil.

Et à J4 je suis partie m’entrainer en natation. Avec en bassin une énorme énergie. Une possibilité d’aller plus en profondeur dans mes mouvements alors que mon coude est en réparation.

Des chronos explosés par rapport à mes temps des derniers temps, des perf sorties de je ne sais où dans mon corps.

Et en sortie de bassin par contre une douleur sourde et profonde dans mon coude fracturé qui se répare.

La douleur a duré 1h puis a nettement diminué pour disparaître. Le jeûn est donc là aussi en train de faire son travail sur mon os et de consolider l’os un peu plus.

Après ma séance de natation je suis allée marcher afin de profiter du soleil.

Et j’ai ensuite enchainé sur 6 h de consultation.

Comme quoi le jeûne n’affaiblit pas contrairement à la croyance.

Selon notre état de vitalité de base le jeûne va nous demander du repos ou au contraire nous donner de l’énergie. Il est primordial d’écouter son corps et non sa tête en ce sens.

Je perds par contre assez vite le poids j’en suis à 3kg en 4 jours. Qui sont donc des kilos d’eau.

Nouveauté dans mes jeûnes c’est que je l’ai associé à des cataplasmes d’argiles toutes les nuits. Cela a fait énormément de bien au ventre qui est ma grosse fragilité émotionnelle.

A cela j’ai ajouté des lavements au café vert (chose que je n’avais jamais faites. Il était toujours à l’eau jusque là) cela a procuré une détente bien plus profonde qu’avec le lavement classique.

Il se passe des choses absolument incroyables dans ce jeûne encore plus belles et profondes que lors de mon dernier jeûne long.

Une vitalité absolument incroyable également et un sommeil beaucoup plus profond et réparateur.

Je vais le continuer jusqu’à ce que je sente nécessaire mais en 4 jours j’ai trouvé les réponses intérieures que j’avais besoin et bien plus encore.

Alors pour vous partager les états de joie profonde que je traverse depuis 3 jours je vous partage les photos de ma balade.

 

Vidéo : Un cancérologue dénonce l’arnaque d’octobre Rose

Octobre approche et vous avez surement souvent entendu parler de ce mois octobre rose.

Une campagne qui bénéficie d’une grande couverture médiatique.

Or ce mois octobre Rose est loin d’être si rose que l’on veut bien nous le faire entendre.

Je vous laisse découvrir cet entretien vidéo de Jérémie Mercier avec le Docteur Delepine, lui même cancérologue.

Une excellente interview.

Je vous invite à la relayer autour de vous également.

 

Partage vidéo Hym média : Nassim Haramein

Bonsoir à vous.

Ce soir je souhaite vous partager une excellente interview réalisée par Laurent Fendt, celle de Nassim Haramein, dans son émission Hym média.

Si vous ne connaissez pas Hym.média je vous invite fortement à découvrir ce média qui nous partage des informations d’une grande qualité au travers l’interview de belles personnes qui oeuvrent à l’humanité de ce monde. Laurent Fendt nous y transmets grâce à ses interviews une somme importantes d’information.

L’interview du mois, celui de Nassim Haramein, un scientifique dont j’apprécie grandement le travail.

C’est un autodidacte pluridisciplinaire en science : astrophysique, physique, chimie, biologie, mathématicien, etc…
Il a eu depuis plus de vingt ans une vision de ce que pouvait-être une loi unificatrice des différentes forces universelles comme la gravitation, la force nucléaire forte, faible et l’électromagnétisme. Il est souvent comparé à Albert Einstein qui a cherché en vain cette loi.

Selon Nassim, le vide est constitué d’énergie qui est utilisable à tout moment. C’est cette énergie du vide qui fait le pont entre l’infiniment grand et l’infiniment petit.

Dans cette interview, Nassim Haramein se confit en transparence sur sa relation au monde, en partant de son intimité, il nous offre son regard.

Je vous en souhaite une excellente découverte.