RSS

Archives de Catégorie: Vie pratique

Au RDV des petits carnets

Chez moi j’ai toujours des petits calepin, ou des feuilles de brouillon ou cahier de brouillon pour noter diverses choses.  Y compris dans ma blouse au boulot j’ai au moins trois calepins pour des usages différents  😉

Cela ne vous surprendra guère si je vous dis que j’ai une certaine fibre écologique. J’ai d’ailleurs fait toutes mes études accompagnées de fournitures scolaires respectant notre belle planète. Comme j’en avais parlé dans un article ici .

Je prends également beaucoup de plaisir à les avoir en mains ou écrire dessus.

Là je voulais m’offrir un petit carnet pour un travail  personnel que j’effectue en ce moment. Je voulais un beau carnet, quelque chose que j’ai plaisir à ouvrir, à regarder, à palper et à utiliser.  Je me suis donc rendu à la papeterie de ma commune.

Là à peine rentrée dedans j’ai été comme happée , mes pas ont été directement guidés vers l’étagère des carnets à écrire, je n’ai rien vu d’autre de la boutique avant, mes pas étaient guidés c’était magique. J’ai découvert devant mes yeux les magnifiques carnets de chez Paperblanks

Je les ai pris dans mes mains , il y a avait quelque chose qui se passait. Le choix n’a pas été facile j’hésitais entre deux modèles ayant particulièrement attiré mon attention.  Mais finalement mon choix  c’est arreté sur le modèle « luxure à la Fanfare »

DSC_2576 DSC_2581 DSC_2582

 

 

Un petit cadeau que je me suis offert en ce jour, et je suis fiere de mon achat. Oui j’ose le dire.

Je crois que je vais avoir beaucoup de plaisir et de joie à sortir ma belle plume pour remplir les pages de ce cahier.

Je constate d’ailleurs que mon oeil d’aujourd’hui est beaucoup plus féminins sur certaines choses.  Cela tombe bien les fruits de mon travail personnels sont au rdv et suis remplie de gratitude envers mon être et ceux qui m’ont accompagné dans l’éveil à cette dimension qui sommeillait en moi. Le chemin ne va pas s’arrêter de si tôt bien entendu au contraire un grand vent d’impulsion m’accompagne en ce sens.

Ce carnet va venir accompagner un autre carnet, lui aussi magnifique qui m’a été offert à Noël par un couple d’amis très cher.

DSC_2590

Deux usages différents mais deux usage noble et qui m’accompagneront au quotidien.

 
4 Commentaires

Publié par le 13 janvier 2015 dans Ecologie, Qui suis je?, Vie pratique

 

Vétements et chaussures: découverte de deux marques éthiques et engagées et pleines de styles

En matière d’habillement on ne pense pas encore assez à l’impact de nos choix envers Terre mère au sens large.

Certes il n’est pas toujours évident de rester en plein accord avec nos convictions dans ce domaines face à l’aspect financier des produits réellement disponible sur le marché.

Au maximum j’essaie de faire attention aux vêtements que je porte. Mes choix sont tournés vers des produits vegan c’est à dire sans produits animaux et au maximum dans le respect de l’écologie, en y intégrant également des valeurs éthiques.

C’est donc en ce sens que j’ai le plaisir de vous faire découvrir aujourd’hui deux marques que j’ai pu découvrir récemment. Deux marques qui ont beaucoup de style , en tout cas pour ma part elles correspondent bien à mes goûts. Car oui ça aussi ce n’est pas évident de trouver des vêtements qui répondent à nos convictions et à nos gouts. Ce que je trouve le plus dur c’est de trouver des vêtements vraiment féminin qui n’explose pas des prix.

Pour ma part il est vrai qu’autant je peux être très féminine ( bien que ne portant jamais de talons ) certains jours autant les autres jours j’aime être décontracte dans mes vêtements genre jean basket c’est un grand classique chez moi 😉

J’ai donc nommé aujourd’hui Taygra,.

Pour la version shop du site suivez le lien Ici

IMG_20141115_214908[1]

 

C’est une marque brésilienne de chaussure entièrement Vegan , et dans une démarche éthique. Leur chaussure sont d’un très beau style. Et une sensation de marcher dans des chaussons  quand on les porte. C’est hyper agréable à porter. Le seul petit bémol est le bruit de la semelle au départ.  C’est vraiment un gros coup de cœur. Je me sens merveilleusement bien dans ces chaussures.  Et quand on piétine toute la journée, que le pieds nus n’est plus trop de saison (oui j’ai l’immense chance de marcher pieds nus à mon travail près de 4 mois de l’année) ce n’est que du pur bonheur. Effet pieds nus assurés !

A coté de Taygra c’est amaboomi que j’ai pu découvrir. Je me suis laissée séduire par le visuel de leur vêtement qui m’a directement tapé à l’œil. Mais à réception quel joie de trouver cette texture si confortable et ce rendu si beau.

logo

10153197_238380553023264_1793083400784550725_n

Vous pouvez trouver ces deux marques sur le site de monde éthique

Voilà après Tudo Bom et FYE deux marques qui rejoignent mon top favoris des marques vestimentaires dans lesquelles on se sent bien et à travers desquelles on devient pleinement consom’acteurs via nos achats.

 

Restaurant végétalien et sans gluten Concarneau : Ah la belle histoire

Je voudrais aujourd’hui vous présenter un restaurant que j’ai pu découvrir ce midi.

Un restaurant végétalien, sans gluten et dans une démarche biologique au maximum ou il fait bon se restaurer.

IMG_20140918_180736

Une démarche qui ne demande qu’à être encouragée.

La gérante a développé ce concept étant elle même végétarienne depuis 18 ans, et sans gluten et lactose depuis plus récemment. Tout est fait maison.

J’avais entendu parler de ce restaurant mais n’avait pas eu l’occasion de m’y rendre. C’est donc chose faite aujourd’hui.

Une nourriture de très bonne qualité, pour un prix très abordable, car pour entrée+plat+dessert vous en aurez pour  14 euros ce qui est donc très correct pour une nourriture de qualité. Vous ressortirez sans la faim au ventre.

Ce midi j’ai pris entrée et plat et j’étais calée.

Des jus frais vous sont également proposé et une mise en bouche de blinis de sarrasin nous a été offerte.

Voici mon plat de ce midi, une salade composée, bien garnie et très bonne.

IMG_20140918_125027

Je déjeunais avec un ami, lui aussi dans cette alimentation il a commandé lui un gratin de pomme de terre.

IMG_20140918_125032

Nous avons tous deux apprécié notre repas. La gérante est de plus très accueillante.

C’est donc une adresse que je vous encourage très fortement à découvrir et à faire connaitre.  Vous ne serrez pas déçu.

 

Notre lien au téléphone

Une petite chose qui fait partie des choses que nombreuses personnes ont de nos jours.

Je n’ai jamais été très téléphone. Plus jeune mes parents disaient que mon frère passait le temps que moi je ne faisais pas au téléphone (et c’est toujours vrai d’ailleurs)  Et après on dit que les filles sont pipelettes, et ben.

Le domaine de la téléphonie ne m’attirait pas plus que cela, tout comme celui des technologies d’ailleurs. Mon téléphone c’était simple je ne l’avais jamais sur moi, je l’allumais le matin, je regardais, j’éteignais et je regardais à nouveau le soir.

Je m’en suis fais passer plus d’un savon par ma mère. « Ah on peut jamais te joindre, on a toujours le répondeur. « . Idem quand j’avais mon fixe vu que je ne branchais le téléphone que si j’avais besoin d’appeler. Moi cela ne me dérangeait guère plus que cela.

Il m’est arrivé assez souvent de couper mon téléphone le temps d’un we entier, voir même d’une semaine. Mais un beau jour je crois que j’ai été bien refroidi. Car lorsque j’ai rallumé là j’ai appris que mon père c’était payé un bon accident de vélo. Ce n’est pas le pire de ce qu’il avait connu mais c’est vrai que cela m’a un peu refroidi. Je me suis fais remonter les bretelles aussi ce jour là, comme quoi j’étais à Nantes qu’on n’avait aucun moyen de me joindre et patati patata. J’ai bien retenu la leçon cependant.  Et je crois que maintenant quand je pars marcher ou faire du vélo je fais plus gaffe à l’emporter avec moi.

Et c’est bien simple mon téléphone on tombe plus souvent sur mon répondeur que sur moi directement. Bref le téléphone était vraiment un truc que je ne voyais pas comme indispensable et je m’en servais très peu.

Il y a seulement un an que j’ai changé mon téléphone et que du coup je me suis tournée vers un modèle plus sophistiqué et suis passée sur un smartphone. A vrai dire du coup j’en fais une utilisation judicieuse, et cela présente des côté pratiques :pour mon covoiturage, pour mes trains, si je veux faire quelques photos en balades au lieu de m’encombrer de 36000 trucs, pour suivre mes parcours de vélo ou de course à pied. Par contre je ne m’en sers pas du tout comme MP3 car c’est bien simple je n’écoute pas de musique quand je suis en extérieur et je n’aime pas me balader avec des écouteurs dans les oreilles. Du coup c’est vrai que ce côté pratique reste appréciable, et évite d’avoir je ne sais combien de truc (mp3, gps, appareil phot, montre de course) , bien sur je sais que cela ne remplace pas les appareils en question, mais voilà tout dépend l’usage que l’on veut en faire quoi, et de savoir si c’est réellement un besoin.

Par contre je téléphone très peu, et moi qui n’était pas du tout téléphone j’ai explosé mes records de téléphone avec un ami, 4H au téléphone, le truc qui n’est pas ré arriver de si tôt je pense. Et on ose dire que les filles sont des pipelettes et ben.

Quand je vois à la fac, tout le monde qui a son téléphone posée sur la table, je me dis parfois, non mais c’est quoi ce truc.  De façon générale je ne prends pas mon téléphone dans ma poche au boulot, il m’arrive certains jour de le faire oui, mais ce n’est pas le quotidien.

 
 

Une formation que l’on devrait tous avoir à nos cordes: le secourisme

Si il y a des bases qu’il est je pense bon d’avoir ce sont celles du secourisme.
Je pense que c’est quelque chose qui devrait être inclus dans tous les programmes de formation.

Un accident est vite arrivé, et ajoutons à cela la panique que l’on ne sait plus quoi faire. Mais avec des bases ( je ne vous parle pas de devenir de grand secouriste) on peut tous aider une personne en difficulté dans l’attente des secours. Non cela ne doit pas être le propre d’un nombre restreint de personne.
Je vous encourage vraiment vraiment tous à faire une formation de secourisme et valider votre PSC 1 et 2.
C’est quelque chose qui ne sera jamais de trop et inutile dans votre vie.Et dites vous bien que les premiers secours tout le monde peut le faire. Mais pour cela faut en connaitre un minimum.

Savoir la conduite à tenir face à une hémorragie, face à un malaise, savoir mettre une personne en PLS (position latérale de sécurité) et voir même le massage.
Dans l’esprit du grand public il y a des croyances erronées et on en arrive à faire plus de mal que de bien. Par exemple il y a un truc que j’ai eu entendu c’est de pencher la tête en arrière en cas de saignements de nez mais c’est le truc à ne surtout pas faire.
Donc toutes ces petites choses peuvent être fort utile.
Alors franchement je vous encourage à vous renseignez pour faire la formation. C ‘est une formation rapide.

Pour ma part j’ai validé mon secourisme il y a deux ans. Et le secourisme en mer m’intéresse assez. A un moment j’étais tenté de passer mon BNSSA, mais je ne l’ai pas passé pour diverses raisons au moment. Par contre j’ai fais de la trainé sur mannequin et sur humain qui pèse de tout son poids en bassin. Et c’est un truc que j’aime bien. A côté de cela il y a deux activités que j’ai toujours beaucoup admiré c’est celle de pompier (sur le terrain ) et le maitre chien d’avalanche. Et d’ailleurs moi qui ne regarde vraiment pas du tout la télé (j’en ai pas de toute façon), il m’arrive de regarder des émissions (chez mes parents ou sur le net) en lien avec ces deux activités. Tout comme j’aime regardé des reportages des entrainements du GIGN. Même si c’est différent, c’est quelque chose qui m’impressionne. Cela ne m’apporte pas grand chose, mais c’est vrai que cela reste tout de même rare que j’en regarde, si je tombe dessus je ne dis pas non, c’est vrai. Je sais que cela va encore faire sourire du monde, mais j’assume.  A ce titre avant d’entrer en pharma je voulais rentrer dans la gendarmerie (la police par contre ne m’attirait pas du tout) mais comme c’était à une phase de ma vie où j’étais trop faible physiquement j’ai renoncé.

 
Poster un commentaire

Publié par le 30 avril 2013 dans Vie pratique

 

Autour du sac …

Le sac, et plus particulièrement le sac est main est vu comme le truc indispensable de la plupart des femmes.

Pour ma part je ne suis pas une adepte du tout de ce genre de truc. Je sais on m’a déjà que je n’étais pas assez féminine sur certaines choses, mais le sac à main c’est le truc qui me gave .Alors du coup je ne vais pas me forcer, et puis au final tant pis si je ne suis pas assez féminine. J’ai essayé de faire des efforts, sur la question, mais voilà quoi.

Après c’est vrai que cela dépend de mes journées, quand je bossais à 100m de chez ma grand mère, c’est vrai que du coup je ne prenais plus ce petit sac, qu’un sac à dos où habituellement je fourre tout, eau ,fruit, livres. Cela dépend aussi de ce que je vais faire, où je vais. Quand je me déplaces en vélo (vtt ou vélo de course ) j’ai pas de panier sur mon vélo donc ce genre de sac cela me gave vite. En plus cela m’encombre plus qu’autre chose. Pour vous dire là il est rangé dans le placard depuis plus d’un an je crois car je pars au boulot j’ai pas envie de me trimballer avec 36 sacs, vu que entre mon eau , mes cours, des bouquins plus mes fruits si je vais chez le primeurs dans la journée.

Le sac à main c’est le genre  de truc que j’ai pas souvent bien avec moi . La prochaine fois que je le sortirais je pense que cela serra pour le mariage de mon frère dans 15 mois. Ça va j’ai de la marge.

Et bien sur le cuir c’est pas pensable pour moi, chez moi c’est option chanvre que cela soit pour mon portefeuille ou le sac si il est sorti.  Pour cela j’aime bien Liberty bag. Mon porteuf je l’ai depuis plusieurs années et il tient parfaitement la route.

Autour du sac,c’est quelque chose qui me fait souvent sourire à la pharmacie. Le sac des femmes est un dépotoir. Impossible de trouver leur trouver carte vitale qu’elles ont mis à toute vitesse en sortant du médecin, ensuite c’est le porte monnaie qui est perdu.Et quand ça ne vide pas son sac sur le comptoir pour trouver ses affaires, ah oui il a des jours c’est folklo. Les mecs à l’inverse ils savent où sont leurs affaires et ils te donnent leur carte vitale en moins de deux.

Le sac est aussi souvent un achat pulsion, et on finit avec 15 sacs au placard que l’on choisi en fonction de l’humeur , du temps, du truc. Cela ne va pas du tout avec ma démarche de simplicité volontaire, alors oui je m’en porte très bien de ne pas m’encombrer avec ça.

 
 

Dans l’aventure du covoit et de ces riches échanges humains

Cela fait 3 ans que je fais du covoiturage environ, c’est vraiment une riche expérience humaine.

Je fais pas mal de trajet je n’ai jamais eu de soucis, mais à l’inverse de très belle rencontre humaine. Des trajets j’en ai fais des masses, Nantes/ Rennes à la pelle, Rennes/ Quimper, Nantes/Quimper, Nantes/Paris, Rennes /Bordeaux, Nantes/ Caen , Nantes/Bruxelles.

J’ai souvent connu de très beaux échanges humains et le meilleur des covoiturages est sans aucun doute un trajet Caen/ Nantes, au mois d’Aout 2012. J’étais avec un gars d’une 20 aine d’année environ, on a parlé parlé parlé. Il avait une belle énergie, le trajet est passé à une vitesse folle, et j’ai souvenir qu’on a parlé moto entre autre mais aussi de plein de choses diverses et variées.

Un autre trajet, là vers la Belgique, un type qui travaillait dans les énergies renouvelables et comme il a vite capté que le sujet me branchait on a parlait sur le sujet plus en profondeur.

Une autre fois un trajet Nantes/ Rennes un gars de Martinique, passionné par la nature qui en est venu à me donner des pistes pour ma thèse sur une banque de donnée d’une pharmacopée amazonienne.

Là aujourd’hui un trajet Nantes/ Rennes et qu’elle ne fut pas ma surprise d’en arriver par surprise à une conversation sur les méfaits du lait. J’étais avec deux dames, d’une cinquantaine d’années qui allaient dans la Manche, et de part mes études et mon intérêt pour les médecines naturelles, de fils en aiguille elles ont abordé la question du lait. Pour elle c’est clairement un poison. Youpi.  Du coup elles m’ont demandé plein d’infos, elles m’ont parlé de France Guillin , je leur ai parlé de Seignalet. Et à à destination elles me font  » En tout cas un grand merci pour votre gentillesse, et on aura appris plein de chose avec vous durant ce trajet » , je n’ai fais qu’abonder dans leur sens. Elles m’ont posé des questions alors moi je réponds.

Vraiment si vous n’avez pas tenté l’aventure du covoiturage à ce jour, je vous la recommande c’est très riche sur le plan humain. Perso je n’ai jamais eu de soucis et c’est toujours riche. Et l’échange humain est une notion très importante à mes yeux.