RSS

Archives de Catégorie: Spiritualité et développement personnel

Retour sur une nouvelle expérience de jeûne

Je voudrais vous partager ce jour quelques réflexions au niveau du jeûne.

On parle beaucoup du jeûne pour détoxifier l’organisme.

Mais à l’inverse on parle très peu du jeûne dans le sens de l’évolution intérieure, une croissance de l’être spirituel.

Pour ma part à chaque fois que je dois prendre des décisions très importantes dans ma vie, traverser de très grosses épreuves je jeûne. Absolument pas au mental mais quand je sens que je stagne que je suis embourbée dans certaines situations ou émotions je ressens un appel profond à jeûner pour trouver les réponses en moi.

J’ai jeûné pour la dernière fois 3 jours à l’eau suivi de 3 jours de jeûne type ramadan début février suite à ma fracture du coude.

Mon dernier jeûne long 8 jours était il y à un an en Mai 2018. (Tout en travaillant)

A cette période j’avais besoin de trouver des réponses profondes en moi que j’y ai été appelé naturellement. Ce jeûne s’est passé à merveille jusque là mon plus beau jeûne. Des compréhensions internes énormes, des libérations et une paix interne si profonde.

Là actuellement dans une phase où je cherchais des réponses profondes à l’intérieur de moi, dans une phase de grand tournant de ma vie je me suis sentie appelée par le jeûne.

Après une phase préparatoire, suivi d’un stage de yoga qui a entrainé une énorme détox émotionnelle, le jeûne proprement parlé a ensuite commencé.

Une énergie de tonnerre dans ce jeûne. Alors même que j’étais en phase de règle sur les 3 premiers jours.

Comme à mon habitude absolument pas de détox physiques. Pas de détox émotionnelles non plus (le stage de yoga avait déja fait son boulot) mais à l’inverse des avancées intérieures et prises de conscience si profondes et si intenses. Une joie intérieure immense et le sentiment d’être entourée et remplie d’amour.

Un jeûne encore plus beau que ce que je pouvais l’imaginer.

Pas de sensations de fatigue malgré le travail. J ai cependant diminué l’activité physique…avec une grosse séance de yoga vinyassa ( yoga dynamique) seulement à J2. Et autrement de la marche et de la méditation au soleil.

Et à J4 je suis partie m’entrainer en natation. Avec en bassin une énorme énergie. Une possibilité d’aller plus en profondeur dans mes mouvements alors que mon coude est en réparation.

Des chronos explosés par rapport à mes temps des derniers temps, des perf sorties de je ne sais où dans mon corps.

Et en sortie de bassin par contre une douleur sourde et profonde dans mon coude fracturé qui se répare.

La douleur a duré 1h puis a nettement diminué pour disparaître. Le jeûn est donc là aussi en train de faire son travail sur mon os et de consolider l’os un peu plus.

Après ma séance de natation je suis allée marcher afin de profiter du soleil.

Et j’ai ensuite enchainé sur 6 h de consultation.

Comme quoi le jeûne n’affaiblit pas contrairement à la croyance.

Selon notre état de vitalité de base le jeûne va nous demander du repos ou au contraire nous donner de l’énergie. Il est primordial d’écouter son corps et non sa tête en ce sens.

Je perds par contre assez vite le poids j’en suis à 3kg en 4 jours. Qui sont donc des kilos d’eau.

Nouveauté dans mes jeûnes c’est que je l’ai associé à des cataplasmes d’argiles toutes les nuits. Cela a fait énormément de bien au ventre qui est ma grosse fragilité émotionnelle.

A cela j’ai ajouté des lavements au café vert (chose que je n’avais jamais faites. Il était toujours à l’eau jusque là) cela a procuré une détente bien plus profonde qu’avec le lavement classique.

Il se passe des choses absolument incroyables dans ce jeûne encore plus belles et profondes que lors de mon dernier jeûne long.

Une vitalité absolument incroyable également et un sommeil beaucoup plus profond et réparateur.

Je vais le continuer jusqu’à ce que je sente nécessaire mais en 4 jours j’ai trouvé les réponses intérieures que j’avais besoin et bien plus encore.

Alors pour vous partager les états de joie profonde que je traverse depuis 3 jours je vous partage les photos de ma balade.

 

Vidéo : la confiance en soi

Nous sommes très nombreux à manquer de confiance en soi à différentes étapes de notre vie.

Et cela génère bien des désagréments dans notre quotidien.

Alors je voudrais vous partager une vidéo d’un spécialiste des neurosciences que j’apprécie beaucoup : David LeFrancois.

Je vous invite à ecouter cette vidéo et à la partager si elle peut parler tant ce qu’il dit est profond face à une société qui ne valorise pas la confiance en soi.

 

Au coeur du chemin de mon hypersensibilité

En tant qu’être hypersensible, indigo il est des comportements humains qui me heurtent profondément là où l’être humain se joue de lui même, se joue des autres.
Depuis petite j’ai du developper des systèmes d’adaptation face à ce monde qui m’entoure et la plupart du temps me refugiant dans une profonde et riche solitude et la nature pour y trouver de la paix et du ressourcement face aux attitudes humaines que je ne comprenaient pas dans ce jeu humain.

Parfois j’ai été naïve en croyant que l’etre humain qui m’entourait avait les mêmes perceptions que moi.
De cette naïveté j’ai pris des buldozers à la figure. Mais ce n’était pas de la naïveté au final mais une question de sensibilités différentes, de monde différent.

J’ai appris à composer avec ce monde tant bien que mal grâce et surtout via ma solitude.
Le jeu humain dans les valeurs de non respect me heurte profondément.
La nature a été et est mon plus grand refuge face à tant d’incompréhension.

Alors chaque jour qui passe j’apprends aussi à regarder ce scénario qui se joue humainement avec d’autres yeux que ceux que les miens expriment dans leurs hypersensibilités. A observer et à voir ce qui est juste ou non pour moi et ne plus chercher à m’adapter à ce qui ne me correspond pas.

Souvent, très souvent je me suis sentie extraterrestre et incomprise dans ce monde.
Et j’ai écouté mon coeur me poussant à sortir de ma solitude recherchée pour aller rencontrer ces êtres humains avec des sensibilités en résonnance avec la mienne.

Mais j’ai surtout appris de cette hypersensibilite à mettre de la gratitude dans les moindres petites actions.

Je remercie chaque souffrance traversée car chacune m’a fait profondément grandir.
De cette hypersensibilité chaque fois que j’ai chuté j’ai trouvé de nouvelles ressources en moi pour en ressortir plus forte.

Pendant très longtemps mon hypersensibilité a été difficile à vivre, on va dire les 22 premières années de ma vie….je me sentais excluse de ce monde.
Ensuite pendant plusieurs années j’ai appris à composer avec elle avant qu’elle devienne une force profonde pour m’accompagner au quotidien.

Alors aujourd’hui quand je vois toute la richesse que je récolte chaque jour de la part de l’etre humain dans de véritable élans du coeur je me dis que mon hypersensibilité est devenue une immense force et richesse en moi.
Tous ces petits rien qui font de grandes différences avec chaque personne qui croise mon chemin : ces inconnus rencontrés au detour d’un train, ces sourires, ces cadeaux du quotidiens, ces hugs du coeur, ces larmes

Et quand j’observe ce jeu humain de non respect je reviens alors à moi, à mon être,à mes valeurs, à ma solitude, c’est à dire une grosse partie du temps et j’y trouve encore plus de force pour nourrir mes valeurs et me respecter moi dans mon intégrité et passer mon chemin face à tout ce qui n’est pas juste et en accord avec mes envies.

Mais aussi à mettre du pardon et du doux dans tout ce qui a été douloureux.
De la reconnaissance aussi face à l’enseignement reçu.

En tant qu’être hypersensible les personnes avec qui on se sent en profonde résonnance sont rares.

Mais c’est aussi de la gratitude qui se vit pour les autres personnes même si les liens se sont effrités au fil du temps.
Et l’Amour se vit, le pardon se fait, la gratitude se fait face à ce qui a été y compris le plus douloureux.

L’être se libère, s’ouvre et honore la vie qui rayonne en lui pour honnorer toute sa présence d’être dans sa pleine hypersensibilité.

Mon hypersensibilité a été incomprise, elle le sera encore mais elle ne m’empechera pas de vivre bien au contraire elle me donne encore plus de force pour ne pas me coller à un moule qui ne me convient et à faire de chaque petite action des cadeaux à offrir pour transformer le temps d’un instant.

Alors de cette hypersensibilité je remercie avec une gratitude immense tout ce que je reçois dans ma vie en chaque jour qui me font dépasser les moments les plus difficiles et douloureux.

Et je remercie tout ce qui est

Gratitude

🙏

 

En route pour une monodiète de raisin.

Cette année le raisin m’appelle.

Jusque là c’est une monodiète qui ne résonnait pas du tout avec mon corps.

Pourtant j’ai à mon actif de nombreux jeûnes plus ou moins long , de 3 à 16 jours à l’eau et également un jeûn sec de 3 jours.

Des monodiètes de pommes, de jus etc.

Mais jusque là le raisin ne m’appelais pas.

Cette année depuis mi septembre je suis en semi monodiète de raisins, le raisin m’appelle alors que je ne mange quasiment plus de fruits depuis plusieurs mois. Je mange énormément de légumes oui.

Si cet été beaucoup de prunes et d’abricots. Les seuls fruits qui m’appellent sont les fruits qui poussent autour de moi et vivant dans une région avec beaucoup de fruitiers j’écoute mes instincts.

Pourquoi plus de fruits ? Ce n’est pas une croyance ou convictions autres c’est simplement mon corps qui n’a pas envie de sucré ou je sature très très vite. Je reviendrais prochainement sur cet équilibre alimentaire qui me convient et me fait aussi progresser sportivement actuellement. (Je suis toujours vegétalienne et sans gluten à 99 % et végétarienne avec quelques oeufs occasionnellement le 1 % du temps restant)

Enfin si des fruits au sens botanique j’en mange des kg et des kg : des courgettes et des aubergines voilà ce qui occupent les 3/4 de mes plats sous toutes leurs formes depuis le début de l’été.

Au cours des derniers mois j’ai vécu une profonde transformation tant psychique que physique.

J’ai traversé de très grosses épreuves qui m’ont demandé d’aller chercher les plus grandes forces en moi. Cela a entrainé un gros nettoyage psychique mais aussi physique.

Et dans le sens positif, car les gens qui m’entourent me disent qu’il y a une impressionnante lumière qui émane de moi actuellement.

Moi même quand je me regarde dans une glace je vois mon visage profondément changé..une lumière très différentes de ce que je lui connaissais.

Malgré les difficultés rencontrés une grande paix m’habite.

Mon corps a aussi beaucoup séché sns que je fasse de changement alimentaire spécifique autre que écouter mes instincts et traverser cette libération de nettoyage à tous les plans.

En mai j’ai fais 7 jours de jeûne à l’eau, ce fut le plus beau jeûne que j’ai fais une lucidité incroyable, des connexions extrasensorielles immenses, une innondation interne d’amour immense alors même que je venais de traverser une violente épreuve.

Alors de toutes ces transformations qui ont opéré de moi avec moi même au cours des derniers mois j’écoute mon instinct dans l’appel du raisin.

Une invitation à un voyage au coeur de mon être.

D’autant plus que je serais en parallèle en stage de vinyasa yoga pendant 3 jours, axé sur la thématique de la détox et donc certainement beaucoup de torsions au programme.

Le tout sous le soleil au bord du lac de Serre Poncon en associant yoga, méditation et kayak sur le lac.

Je ne sais pas pourquoi mais quelque chose me dit que cela sera un voyage intérieur magique.

Le jeûne et les monodiètes sont certes des moyens de detox très intéressant mais se sont avant tout pour moi de profond outils de développement personnel, qui me permettent lorsque je traverse des étapes importantes de ma vie d’aller y trouver les réponses que j’ai besoin pour avancer.

Dans ma semi monodiete c’est à dire un jour raisin un jour quotidien normal, j’ai consommé que du raisin muscat

Là j’ai un mélange de Clarisse et de lavalée, lavalée pour la grosse partie et le tout made in Hautes-Alpes.

Que demander de plus ?

Je vous parlais il y a peu d’alchimie.

En effet l’alchimie s’applique pour ma part chaque jour à être au diapason avec la nature qui m’entoure. Et à m’offrir ces instants d’immersion tant avec moi même qu’avec la nature.Je ne peux pas vivre loin de la nature j’ai besoin de m’y ressourcer au quotidien.

Et vous quelles rencontres intérieurs vous appelle après cette nouvelle lune ce 9 Octobre et ce voyage au coeur de l’automne ?

 

Vidéo : Au coeur de la kundalini

La kundalini est un sujet dont on trouve tout et son contraire quand on commence à s’y intéresser. On voit notamment des personnes qui proposent des ouvertures de kundalini et c’est à mon sens quelque chose de très dangereux et cela peut conduire à des explosions internes pour la personne. Ce sont pour moi des éléments du new âge dangereux.

La montée de la kundalini n’est pas quelque chose qui se décide en un claquement de doigts mais quelque chose qui nous tombe dessus et qui est extrêmement bouleversant.

L’éveil de la kundalini est quelque chose de bien réel et je dirais de bien bouleversant pour qui y est confronté.

Tout le monde ne le vit pas oui il est évident mais quand cela nous arrive c’est un tsunami qui opère.

J’ai vécu un éveil de kundalini en début d’année 2017.

Je connaissais la question car je l’avais lu au cours de mon chemin de développement personnel mais quand cela m’est arrivée j’étais à 150 000 lieux de penser que je vivais un éveil de kundalini.

J’avais l’impression que tout explosais en moi, le volcan éclatait. Je ne comprenais rien de ce qui se passait en moi. Tout explosait dans ma vie à ce moment là. J’avais donné ma démission à mon travail, j’ai eu un gros accident de voiture duquel je suis sortie totalement indemne, plein de choses explosaient en et autour de moi.

J’avais tout un chemin de développement personnel derrière moi donc les notions d’énergie étaient loin de mettre inconnue, les notions de circulation du féminin-masculin sacré etc, et c’était même mon quotidien, d’avancement dans cette quête intérieure. Mais à ce moment j’ai cru devenir folle.

J’alternais avec moment d’explosion intérieure et moment d’extase.

Je ne comprenais pas ce qui se passait .

A ce moment là j’ai perdu un être cher et j’ai commencé à faire des sorties de corps. J’en avais déja fait une un an et demi plus tôt au cours d’un décès également.

Toutes mes connexions extra-sensorielles explosaient et je ne controlais plus rien : clairaudience, clair-ressenti, magnétisme, etc .

Une énergie trés forte explosait en moi. L’ascensseur montait mais le bouton redescende ne marchait plus. Impossible de trouver le bouton stop.

Je suis du coup aller consulter l’énergéticienne qui me suivait et là elle m’a expliqué que je vivais un éveil de kundalini.

Cela m’a permis d’accueillir, de mettre de la conscience et non du mental sur tout ce qui se vivait.

Et je n’avais autour de moi pas grand monde à qui parler car je savais que je n’aurais pas été comprise.

Cette grosse montée de kundalini a duré trois mois. Ce fut 3 mois éprouvant et fatiguant.

C’etait un mélange de souffrance très intense et de plaisir très difficile à expliquer. Mais c’est loin très loin d’avoir été une période agréable quand c’était là.

Le tsunami était tellement fort mais après cette redescente le sentiment de paix intérieure était profond. Cette explosion intense d’énergie est extrèmement bouleversante.

Cette période de ma vie j’ai pu l’accueillir mais il est vrai que ne pas y mettre le mental et de laisser faire est vraiment importante.

L’éveil de la kundalini est un puisant chemin alchimique.

Ce phénomène étant encore trop peu développé.

Je vous partage donc cette très riche vidéo expliquant ce phénomène.

Que vous l’avez vécu ou non , cela peut vous permettre de mieux comprendre ce phénomène si quelqu’un proche de vous l’a vécu.

 

Vidéo : Pascal Bouchet, initiation à l’alchimie

Aujourd’hui je souhaite vous partager une vidéo d’une profonde richesse sur l’alchimie.

L’alchimie est un sujet qui m’interpelle beaucoup que cela soit dans mon lien à la nature ou dans mon lien à moi même.

Comme dit Pascal Bouchet l’alchimie a pour but de se mettre au diapason de la nature. Cette phrase résonne profondément en moi.

J’apprécie la façon dont cet alchimiste parle de l’égo et la notion de mort de l’illusion.

Je vous laisse découvrir cette si belle vidéo

 

Soyons le jardinier de nos pensées…

« Quand un jardinier ne voit pas pousser des légumes qu’il n’a pas semés, il ne s’étonne pas. Il se dit simplement : « C’est normal, mon vieux. Puisque tu n’as pas eu le temps de semer des carottes, tu n’as pas de carottes. Mais tu peux avoir des salades, du persil et des radis, puisque tu les as semés. »

Quand il s’agit de fruits et de légumes, les humains raisonnent correctement. Mais dès qu’il s’agit du domaine moral, psychique, ils ne savent plus rien : ils croient qu’ils vont récolter le bonheur, la joie, la paix, tout en semant la violence, la cruauté, la méchanceté. Comme ils n’ont jamais vu l’analogie qui existe entre les lois de la nature et les lois morales, ils s’étonnent et se révoltent contre les échecs ou les pertes qu’ils subissent, et ils s’en prennent à ceux qui à leurs yeux en sont responsables. Alors, maintenant, qu’ils apprennent à se surveiller afin de ne répandre, par leurs paroles, leurs sentiments et leurs pensées, que des semences de sagesse et d’amour. Et ils auront une récolte magnifique : un avenir de lumière et de joie. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov