RSS

Archives de Catégorie: Spiritualité et développement personnel

La santé du ventre…un équilibre permanent.

L’été approche …et en même temps tous les régimes dans la presse grand public.
Les compléments alimentaires minceur font leurs grandes pub… Mais cela n’est pas forcément synomyme de santé bien au contraire.
Des régimes hypocaloriques qui viendront perturber le métabolisme.
Des compléments alimentaires aux additifs plus que douteux et certains perturbateurs endocriniens.

En somme toutes les cléfs pour chambouler le corps…mais dans un sens contraire à la santé.
Prendre soin de son corps se fait tout au long de l’année.
Notre corps est notre véhicule qui nous accompagne toute notre vie.

Au sein de ce corps le ventre est une partie très importante de notre santé tant physique que psychique.
Le deuxième cerveau a un rôle que nous avons minimisé pendant de longues années sans en comprendre son importance primordiale à l’équilibre.

Avant l’été on va se mettre en tete de perdre ce ventre à coup de diete restrictive , de sport acharné et nous finissons par maltraiter encore plus notre ventre.

En ayurvéda tout comme en médecine chinoise le ventre est au coeur de tout.
Tout comme en ostéopathie on parlera beaucoup du ventre.

On va considérer notre ventre comme une partie esthétique sans considérer les impacts sur notre santé.
Une sangle abdominale solide est par exemple la clé d’un dos plus solide.

Nos émotions vont mettrent notre ventre sans dessus dessous.

Les troubles du métabolisme fruits de nos mode de vie vont perturber le ventre.
Responsable de nombreux troubles fonctionnels ensuite.

Prendre soin de son ventre c’est prendre soin  de sa santé physique mais aussi psychique.
C’est un art qui prend place tout au loin de l’année et pas seulement avant l’été.

Cela va passer par notre alimentation.
Notre activité physique
La gestion de nos émotions
L’équilibre du sommeil
Notre environnement de vie
La respiration.
Nos relations

Renforcer sa sangle abdominale est bien plus que esthétique.

Une anecdote…ce confinement une periode très intense de boulot et de stress pour moi….j’ai énormément bossé mon gainage et ma sangle tant par le yoga que par les autres exos
Certes j’ai perdu du gras mais cela m’a surtout donné un esprit plus strong.

 

Ecoute de l’intuition

Partage de l’instant :
Dans la vie parfois on persiste à être à un endroit où nous n’avons pas vocation à être.

On y perd de l’énergie.
Beaucoup d’énergie non seulement par le lieu et sa vibration mais aussi par le flot de personnes qui y circulent.
Non pas que ce sont de mauvaises personnes mais simplement des personnes avec qui l’énergie n’est pas en résonnance.

On cherche à remplir des carnets de Rdv tant bien que mal lors des déplacements sur le dit lieu.
Et surtout par dessus tout vous observez des soi-disant collègue qui au lieu d’avancer en une vision holistique entre professionnels, cherchent à vous écraser et à copier vos compétences sans les avoir.

Vous observez la situation avec accueil et aussi beaucoup de recul.
Au moment où vous décidez de dire stop et d’accepter les demandes ailleurs.
Tout est diamétralement opposé.
Les carnets de Rdv sur les jours en question  se remplissent en moins de deux.
Vous croisez les gens dans les couloirs qui attendent qu’une chose : un premier contact.
Vous rencontrer des professionnels qui ont qu’une envie collaborer.
Vous faites des rencontres absolument magnifique avec des gens incroyables.

Et là l’univers vous dit une chose :  « apprend à écouter les premiers signes dès qu’ils se montrent dans le NON mais ne cherche pas à te taper la tête contre les murs pour essayer de comprendre.
Passe ton chemin et ouvre une autre porte .
Respecte toi assez pour dire stop à la première alerte « 

Alors oui parfois notre mental nous fait nous taper la tête contre les murs pour comprendre là où il n’y a rien à comprendre si ce n’est que ce n’est pas le bon lieu, et ceux pour différentes raisons  : énergie du lieu, dynamique des personnes présentes en brassage énergétique, pas le bon timing, etc.

Alors que dans ces moments là il serait bien plus sage de faire confiance à son intuition qui nous donne des signes d’alertes bien assez tôt mais que nous mettons de côté…pour s’en occuper plus tard, quand on aura le temps.
Ce n’est que rarement une bonne option.

Pour ma part il m’a fallu passer par 12 jours d’aphonie, un coude cassé, des annulations de trains et d-avions, des charges énergétiques très lourdes à recevoir et toutes les conséquences qui s’en suivent, etc pour accepter que ce n’était pas le bon endroit et de finalement faire confiance à mes 1eres intuitions.

Alors oui je voudrais simplement rappeler que notre intuition n’est pas la pour simplement décorer.
Elle nous invite à l’écouter mais aussi se faire d’avantage confiance.
Confiance qui passe également par un chemin de connaissance de soi.

Apprendre à écouter ce qui se vit dans l’instant est un exercice au quotidien qui nous demande de mettre la conscience vers soi et non vers des sollicitations extérieures.

Etre dans la pleine Conscience du Soi demande observation, courage et patience mais aussi honnêteté envers Soi même

Je vous souhaite à tous que 2020 soit un chemin d’honnêteté envers vous même quelque soit le chemin qui aura été parcouru avant pour en arriver là.

Je vous souhaite que 2020 soit l’année où vous autoriser à être et non plus à rester dans l’avoir.

Je vous souhaite que 2020 soit l’année où votre intuition sera écoutée dans la justesse de l’instant.

 

Invitation au discernement

L’importance du discernement dans le développement personnel.

 » le développement personnel » connaît actuellement un essort fulgurant mais n’en éloigne pas pour autant des pièges et stratégies de l’égo.
Des stratégies  » new ages » qui prennent différentes teintes.

Je mets entre Guillemets car pour moi on confond souvent développement personnel et égo dans un volet très superficiel et vide de profondeur.

Alors je voudrais vous inviter à écouter vos ressentis, à être à l’écoute de votre propre discernement.
Mais aussi ce que votre corps vous raconte pour évoquer la justesse ou non de tel chemin.
Apprendre à discerner les stratégies de l’ego.
Mais aussi nos schémas de dualité Amour/ peur.

Petite anecdote.
Actuellement j’entends beaucoup parler d’une personne qui perce dans le développement personnel.
Tres souvent quand je regarde une publication sur les réseaux sociaux cette personne est citée en référence.
Pour ma part j’ai beaucoup de mal à accrocher car mon ressenti n’est pas ok.
A force de voir le nom de cette personne citée j’ai finie par me dire que c’était moi qui avait un problème et que je devais me remettre sérieusement en question.
J’ai essayé essayé de réécouter ses vidéos et plus je ressentais des sensations corporelles désagréables.
Jusqu’au moment où j’ai écouté mon ressenti : qui m’a dit STOP PASSE TON CHEMIN.

Et j’ai basculé sur d’autres vidéos de développement personnel avec des êtres que je sens beaucoup plus dans l’authenticité et les sensations corporelles furent toutes autres. Des êtres qui touchent des personnes assez différentes finalement dans ce que j’ai pu observer.

Alors je voudrais vous inviter à apprendre écouter vos ressentis bien plus que des recommandations de masse.
Il y a des éléments qui ne trompent pas et qui vous amèneront dans le respect de votre être, de votre nature et de vos besoins.
Ne cherchez pas à suivre la foule si vos ressentis ne le valide pas.

Tout comme cette cascade de glace qui est chercher à honorer sa différence et sa véritable nature.

 

Video Fabien Moine , la course à la santé

Je vous partage aujourd’hui une vidéo que je trouve extrêmement intéressante dans cette course à la santé pour annuler d’un coup de baguette magique nos différents mots.

Une démarche qui nous entretient dans notre passivité vis à vis de notre santé.

En cabinet il n’est pas rare que j’entende la question  » si je fais ça combien de temps cela va mettre à ma guérison ? »

Une question que je recadre toujours sur la compréhension de la physiologie du corps.

Car on n’est pas là pour fuir son corps via la santé naturelle.

La santé holistique c’est apprendre à comprendre notre physiologie bien plus que de faire de la consommation de santé.

La consommation de santé nous éloigne profondément de notre conscience intérieure.

Dans ma vision de la santé, la santé passe par une individualisation profonde en incluant tous les plans de l’être humain.

Il n’y a jamais de vérité toute faite mais des individus à considérer de façon individuelle et holistique.

Une vidéo qui remet profondément les pendules à l’heure sur toutes les dérives qui émergent en matière de santé dans cette course à la santé.

Cette course à la santé amène à vivre les choses dans une profonde mentalisation de nos fonctionnements intérieurs bien plus que dans un ressenti et une écoute en conscience.

Une vidéo avec laquelle je suis entièrement d’accord.

Là est ma vision de la santé et l’énergie que je mets dans chacun de mes accompagnements.

Le bon sens et la santé dans la conscience et la durabilité sont à mon sens des facteurs essentiels.

Bon visionnage à vous

 

La patience

PATIENCE
La patience est souvent quelque chose qui est difficile dans notre société tant nous apprenons à tout vouloir de suite.
Or la patience est une grande qualité et en particulier dans l’écoute intérieure, dans la rencontre avec son corps.
J’aime à dire que nous n’avons pas appris à marcher en un jour.

La patience nous apprend à observer ce que nos résistances ont à nous raconter, elle nous apprend également comme chaque étape est importante bien plus que d’arriver à la destination finale.

La patience demande à cultiver un regard intérieur positif mais aussi actif.

Attendre passivement que les choses arrivent est finalement de l’impatience contrôler.

La patience invite à cultiver un regard de bienveillance vers soi.

Une discipline qui invite beaucoup à la patience c’est le yoga.
Je vais illustrer par un exemple.
Je pratique le vinyassa yoga.
Et en vinyassa chaque étape est importante.
Les postures sur la tête sans mur d’appuis je n’y arrivais bien que je percéverais.
En septembre dans mon jardin un beau jour la posture est montée toute seule.
Et hier en cours je dis à ma prof que j’arrivais à monter telle version mais pas sur l’autre avec les mains positionnées d’une façon.
Je tente malgré tout celle qui jusque là ne montait pas et là en deux temps trois mouvements la posture était prise. Le déroulement de mon dos était optimal.
Pendant que j’étais dans ma posture tête en bas je me suis dit  » ah la patience et la persévérance sont l’art du résultat 😉  »
La patience vous fera continuer à persévérer dans la justesse de la répétition.
Une répétition d’acharnement ne sera cependant pas de la patience mais de l’impatience.
Dans cette patience parfois on peut avoir envie d’abandonner, de baisser les bras mais comme dis la citation baisser les bras par faute de patience sera bien plus douloureux que de répéter encore.
Le sentiment d’échec prendra place dans le cerveau humain.

Je vous invite à cultiver la patience dans votre vie.
Elle sera souvent porteuse de grande satisfaction. A condition bien sur de faire de la patience un art et non un acharnement

 

Le piège de l’égo dans le développement personnel

Un article qui peut peut être déranger, mais la n’est pas le but, il a pour but d’ouvrir les consciences sur le danger de certaines pratiques si on le suit avec le mental.

Je vois des choses actuellement dans le développement personnel apparaitrent sur les réseaux sociaux et sur les médias , et je me dis mais au secours l’être humain va t’il continuer à faire de la consommation de tout ce qu’il touche ?
Quitter un milieu de la consommation pour le transposer au développement personnel ce n’est à mon sens pas résoudre le problème car on reste dans cette notion de la Peur. On ne fait juste que déplacer un problème. On apprend pas à s’aimer, à toucher la notion de non dualité, mais simplement à fonctionner avec la peur en l transposant au domaine des énergies.

Je fais actuellement des bons quand je vois ce qui se trame sur le développement personnel, pour nourrir le plan de l’égo.

Oui il y a des gens qui font un travail merveilleux pour montrer les cléfs pour se connaitre et s’aimer soi, et ces personnes sont des êtres absolument incroyables , certes ils ne rentrent pas dans le moule cela oui c’est clair.  Ce sont des gens qui sont de  réels chercheurs de vérité, ils transmettent un message non pas pour nourrir l’égo mais pour d’autre raison;
Mais ce que je vois éclore en cette année 2019 je me dis mais bon sang de bon soir on va où dans ce monde ?

Alors j’en profite pour remettre en avant cette vidéo de François Breton qui repositionne les choses avec beaucoup de justesse.

Dans cette vidéo il met notamment l’accent sur les risques des traditions initiaco-spirituelles et à quel point cela peut nous conduire dans des impasses si on agit avec notre mental et non avec notre coeur. C’est justement une de la partie de ma conclusion de thèse de pharmacie sur le danger de certaines de ces pratiques …

Cette vidéo est extrêmement riche pour nous aider à prendre conscience de pourquoi on fait telle ou telle chose, et est ce que cela a vocation à mieux nous connaitre ou simplement à déplacer un problème pour mieux nourrir l’égo.

 

Une vidéo qui sera plus pertinente qu’un long discours.  Bien que je développerais ce sujet dans un prochain post.

Je vous invite ce jour à venir sur un chemin d’honneteté envers vous même y compris dans votre plus grande vulnérabilité. Etre vrai avec soi même, dans la vérité de notre être avec nos ombres et nos lumières permet de libérer beaucoup de choses.

 

Les fuites spirituelles, vidéo Isabelle Padovani

Bonjour à vous

Je voudrais vous partager une magnifique vidéo d’Isabelle Padovani.

Sur nos fuites intérieures au nom de l’ego spirituel.

Cette vidéo est pleine de sens et met en avant la tendance actuelle fruit des néo courants spirituels : la fuite spirituelle.

Isabelle Padovani illustre par un exemple mais ce dernier s’applique à toutes les situations.

 

Récit au cœur de la rencontre intérieure….

P

Parfois dans la vie les étapes sont difficiles et douloureuses.
Ces étapes si on accepte de les traverser avec présence à soi dans l’enseignement qu’elles nous offrent peuvent être des cadeaux précieux sur notre chemin d’évolution.

Sur le moment la douleur est là.
Cette douleur est terrible et nous arrache les tripes.
Beaucoup de choses en soi et autour de soi s’effondrent.

Le corps traverse alors des douleurs si fortes qu’elles viennent nous raconter une histoire.

Dans ces moments là notre tendance humaine est de se dire je veux annuler ma souffrance vite vite et que tout s’apaise.
On lutte, on résiste.

Dans ce chemin de rencontre intérieure il y a une épreuve qui nous demande d’apprendre à lâcher prise totalement dans la justesse de ce qui est afin d’accueillir un renouveau si on accepte de mourir à soi pour renaître à soi même.
C’est la nuit noire de l’âme.

Dans ce moment on peut oui résister et refuser la mue du serpent, la mort du Phœnix à ses cendres oui on le peut car on a toujours le choix….mais le retour de Boomerang sera très violent.

J’ai vécu une nuit noire de l’âme.
Et aujourd’hui je ne serais dire si cette nuit noire a duré telle période il y a 3 ans ou si les épreuves qui ont suivi par la suite faisaient elles aussi partie de cette nuit noire. La où il y a encore quelques semaines j’étais au sol. A chercher à ce que le douloureux cesse.
Peu importe.

La seule chose que je sais c’est que cela m’a énormément appris à mourir à moi même pour en renaître dans une bien plus grande ouverture à moi.

Puis ces étapes sont parfois d’une force de bouleversement sans précédent.

Tout mon univers s’effondrait.
Mais aujourd’hui ce que je reçois dans la vie est une force d’Amour sans précédent.

Oui il a fallu traverser ce que je qualifierais de l’effondrement du moi, pour accueillir ce que j’avais à comprendre et m’ouvrir à un autre chose que de la peur.

A récolter de l’Amour à profusion autour de moi.

J’ai du mourir à moi même; traverser la douleur du corps; les larmes qui ravageaient de l’intérieur, la colère, perdre humainement beaucoup de monde.

Mais aujourd’hui ce que je récolte en retour n’a juste pas de prix.
J’ai perdu de liens humains, mes illusions ont volées en éclat les unes après les autres, mes peurs m’ont tétanisée avant que je lâche prise.

Aujourd’hui j’ai reconstruit tout un nouvel univers.
De nouvelles personnes sont rentrées dans ma vie.
Ce que je reçois dans mon travail est juste immense.

Alors aujourd’hui je voudrais vous inviter à accepter l’épreuve quand elle se présente à vous non pas comme une fatalité mais comme une occasion de grandir à vous même.
Je voudrais vous inviter à voir l’épreuve non pas comme une façon de la vie de s’acharner mais comme un immense moyen d’évoluer et de grandir à soi.

J’ai pris des coups; beaucoup de coups face à la vie mais sans cela je n’en serais pas là où j’en suis aujourd’hui.

Alors je voudrais vous inviter à toujours grandir à vous même.
A faire de l’épreuve un pas vers l’avant au-delà de la douleur du moment.

Je voudrais également remercier toutes ces merveilleuses personnes qui sont rentrées dans ma vie.
Ces femmes pour qui la rencontre fût d’une grande beauté. Ces femmes dont le coeur est si magnifique.
Mais aussi les hommes qui ont été présents à mes cotes dans ces épreuves car ceux qui y sont restés m’ont montré la force ceux qui y sont entrés m’ont montré la aussi la puissance de la vérité intérieure.

Alors oui la vie est un chemin d’évolution.
Soit on lutte et dans ce cas cela sera parfois très violent soit on accepte d’intégrer l’enseignement dans l’épreuve et la vie sera alors d’une grande et profonde magie bien au-delà de la difficulté endurée sur le moment.

Gratitude à la vie

 

Vidéo : François Breton, doit-on tout accepter dans la vie ?

A l’heure où nous vivons dans un monde où la peur domine beaucoup de nos fonctionnements, je voudrais vous partager cette vidéo que je trouve très riche.

Une vidéo pleine de bon sens, pour être aussi dans le respect de soi, le respect d’autrui.

Une vidéo qui invite à la responsabilisation et non à la victimisation, dans l’équilibre entre l’acceptation et la non acceptation

 

La posture de yoga qui m’a fait traverser la peur….

Kapalasana ou la posture sur le crâne.
La posture qui m’a fait aller traverser la peur…!!!

Quand j’ai commencé le yoga en 2003 en Hatha Yoga ( hommage à celle qui m’a initié et qui n’est plus) j’ai très rapidement appris à pratiquer la posture sur la tete (Sirsanasana) contre un mur.
Et j’ai pratiqué cette pratique longtemps tant elle me procurait du bien.

Puis en Asthangha et Viniassa yoga j’ai commencé à travailler autrement avec d’autres enchaînements mon yoga.
J’ai toujours fait des recherches de fourmille pour aller trouver le prof qui me conviendrait dans son approche yogique et je les ai trouvé.
Mais malgré la qualité de leurs enseignements je bloquais des qu’il s’agissait de partir dans mes inversions d’équilibre.
Autant sur des postures comme la chandelle et la charrue je ne rencontrais aucun problème bien au contraire c’était de grandes sources de plaisir.

Plus de mur pour pratiquer ces postures mais une exploration du corps.
Des tétanies qui se vivaient en mon corps de5s qu’il s’agissait de passer certains cap dans la posture.
En stage de yoga en décomposant la posture étape par étape je me suis retrouvée le lendemain avec les bras recouverts de bleus sans savoir ce qui se passait.

Des progrès constant dans mes séances et mes postures mais cette posture rien à faire : BLOCAGE.

J’ai visualisé et visualisé d’autres postures qui auraient été une approche d’entrée à cette dernière.
Je l’ai avais mise sur mon tableau de visualisation.
Puis je me suis cassée le coude alors autant dire que la posture que je travaillais en approche était devenu compliquée avec 4 mois de consolidation de ma fracture , une rééducation que j’ai mené sans relâche pour ne pas garder de handicap dans mon outil de nage.

Et j’ai donc continué à explorer ce chemin par d’autres pistes qui allaient me faire rencontrer l’intérieur et mettre le doigt sur pourquoi précisément j’avais peur de basculer tête en bas.
Là oû je ne m’y attendais pas et où je n’étais point venu pour cela…en séance énergétique au cours du soin avec la thérapeute la compréhension s’est faite …le flash…la visualisation.

J’ai ensuite découvert que j’avais beaucoup moins peur sur mon vélo en descente…
J’ai exploré mes postures de yoga….
Mon corps lui se faisait très douloureux face au burn out et les appuis sur les cervicales n’étaient point possible..trop de pression.

Puis des gros gros nettoyage corporel tout au long de l’été le corps qui s’est libéré de beaucoup de choses…

Et làxau cours de yoga en reprise de rentrée au moment de prendre cette posture je fais les étapes…quand je constate que la peur n’est Plus la.
Rien plus rien!!!
Le corps est stable et ne vacille plus.
Alors je me laisse écouter mon intuition de passer l’étape suivante…et là le miracle opère tout le corps était fluide et se laissait fondre dans la posture.
Sans peurs aucunes.
Et depuis je me régale….dans ma posture

J’aurais mis 4 ans …à traverser la peur qui me tétanisait dans cette inversion.
Oui 4 ans pour accepter que la peur se rencontre et ne se met pas de côté. Qud seule la rencontre et le fait de la regarder en face permet de la transmuter.
On avait bon me répéter dépasse ta peur et lance toi.
Non je n’y arrivais pas pire que cela j’étais tétanisée !!!

Le yoga m’a toujours appris beaucoup dans ma vie et m’aide notamment à en tirer les enseignements pour tous les autres domaines de ma vie.

Alors je voudrais vous inviter en chaque instant à aller rencontrer vos peurs pour les transmuter.

Et ce passage de transmutation fait avec mon corps me donne beaucoup d’enseignement pour les mettre en pratique face à mes peurs dans ma vie d’entrepreneur.

Je vous invite à aller explorer la peur avec bienveillance et sans jugement pour en faire émerger une dimension d’Amour.

Quelque soit la peur ..elle a quelque chose à nous apprendre pour aller rencontrer l’autre courant celui de l’Amour.ne m’y attendais pas et où je n’étais point venu pour cela…en séance énergétique au cours du soin avec la thérapeute la compréhension s’est faite …le flash…la visualisation.

J’ai ensuite découvert que j’avais beaucoup moins peur sur mon vélo en descente…
J’ai exploré mes postures de yoga….
Mon corps lui se faisait très douloureux face au burn out et les appuis sur les cervicales n’étaient point possible..trop de pression.

Puis des gros gros nettoyage corporel tout au long de l’été le corps qui s’est libéré de beaucoup de choses…

Et la au cours de yoga en reprise de rentrée au moment de prendre cette posture je fais les étapes…quand je constate que la peur n’est Plus la.
Rien plus rien.
Le corps est stable et ne vacille plus.
Alors je me laisse écouter mon intuition de passer l’étape suivante…et la le miracle opère tout le corps était fluide et se laissait fondre dans la posture.
Sans peurs aucunes.
Et depuis je me régale….

J’aurais mis 4 ans …à traverser la peur qui me tétanisait dans cette inversion.
Oui 4 ans pour accepter que la peur se rencontre et ne se met pas de côté. Qud seule la rencontre et le fait de la regarder en face permet de la transmuter.
On avait bon me répéter dépasse ta peur et lance toi.
Non je n’y arrivais pas pire que cela j’étais tétanisée !!!

Le yoga m’a toujours appris beaucoup dans ma vie et m’aide notamment à en tirer les enseignements pour tous les autres domaines de ma vie.

Alors je voudrais vous inviter en chaque instant à aller rencontrer vos peurs pour les transmuter.

Et ce passage de transmutation fait avec mon corps me donne beaucoup d’enseignement pour les mettre en pratique face à mes peurs dans ma vie d’entrepreneur.

Je vous invite à aller explorer la peur avec bienveillance et sans jugement pour en faire émerger une dimension d’Amour.

Quelque soit la peur ..elle a quelque chose à nous apprendre pour aller rencontrer l’autre courant celui de l’Amour.