RSS

Archives de Catégorie: Spiritualité et développement personnel

Vidéo : François Breton, doit-on tout accepter dans la vie ?

A l’heure où nous vivons dans un monde où la peur domine beaucoup de nos fonctionnements, je voudrais vous partager cette vidéo que je trouve très riche.

Une vidéo pleine de bon sens, pour être aussi dans le respect de soi, le respect d’autrui.

Une vidéo qui invite à la responsabilisation et non à la victimisation, dans l’équilibre entre l’acceptation et la non acceptation

 

La posture de yoga qui m’a fait traverser la peur….

Kapalasana ou la posture sur le crâne.
La posture qui m’a fait aller traverser la peur…!!!

Quand j’ai commencé le yoga en 2003 en Hatha Yoga ( hommage à celle qui m’a initié et qui n’est plus) j’ai très rapidement appris à pratiquer la posture sur la tete (Sirsanasana) contre un mur.
Et j’ai pratiqué cette pratique longtemps tant elle me procurait du bien.

Puis en Asthangha et Viniassa yoga j’ai commencé à travailler autrement avec d’autres enchaînements mon yoga.
J’ai toujours fait des recherches de fourmille pour aller trouver le prof qui me conviendrait dans son approche yogique et je les ai trouvé.
Mais malgré la qualité de leurs enseignements je bloquais des qu’il s’agissait de partir dans mes inversions d’équilibre.
Autant sur des postures comme la chandelle et la charrue je ne rencontrais aucun problème bien au contraire c’était de grandes sources de plaisir.

Plus de mur pour pratiquer ces postures mais une exploration du corps.
Des tétanies qui se vivaient en mon corps de5s qu’il s’agissait de passer certains cap dans la posture.
En stage de yoga en décomposant la posture étape par étape je me suis retrouvée le lendemain avec les bras recouverts de bleus sans savoir ce qui se passait.

Des progrès constant dans mes séances et mes postures mais cette posture rien à faire : BLOCAGE.

J’ai visualisé et visualisé d’autres postures qui auraient été une approche d’entrée à cette dernière.
Je l’ai avais mise sur mon tableau de visualisation.
Puis je me suis cassée le coude alors autant dire que la posture que je travaillais en approche était devenu compliquée avec 4 mois de consolidation de ma fracture , une rééducation que j’ai mené sans relâche pour ne pas garder de handicap dans mon outil de nage.

Et j’ai donc continué à explorer ce chemin par d’autres pistes qui allaient me faire rencontrer l’intérieur et mettre le doigt sur pourquoi précisément j’avais peur de basculer tête en bas.
Là oû je ne m’y attendais pas et où je n’étais point venu pour cela…en séance énergétique au cours du soin avec la thérapeute la compréhension s’est faite …le flash…la visualisation.

J’ai ensuite découvert que j’avais beaucoup moins peur sur mon vélo en descente…
J’ai exploré mes postures de yoga….
Mon corps lui se faisait très douloureux face au burn out et les appuis sur les cervicales n’étaient point possible..trop de pression.

Puis des gros gros nettoyage corporel tout au long de l’été le corps qui s’est libéré de beaucoup de choses…

Et làxau cours de yoga en reprise de rentrée au moment de prendre cette posture je fais les étapes…quand je constate que la peur n’est Plus la.
Rien plus rien!!!
Le corps est stable et ne vacille plus.
Alors je me laisse écouter mon intuition de passer l’étape suivante…et là le miracle opère tout le corps était fluide et se laissait fondre dans la posture.
Sans peurs aucunes.
Et depuis je me régale….dans ma posture

J’aurais mis 4 ans …à traverser la peur qui me tétanisait dans cette inversion.
Oui 4 ans pour accepter que la peur se rencontre et ne se met pas de côté. Qud seule la rencontre et le fait de la regarder en face permet de la transmuter.
On avait bon me répéter dépasse ta peur et lance toi.
Non je n’y arrivais pas pire que cela j’étais tétanisée !!!

Le yoga m’a toujours appris beaucoup dans ma vie et m’aide notamment à en tirer les enseignements pour tous les autres domaines de ma vie.

Alors je voudrais vous inviter en chaque instant à aller rencontrer vos peurs pour les transmuter.

Et ce passage de transmutation fait avec mon corps me donne beaucoup d’enseignement pour les mettre en pratique face à mes peurs dans ma vie d’entrepreneur.

Je vous invite à aller explorer la peur avec bienveillance et sans jugement pour en faire émerger une dimension d’Amour.

Quelque soit la peur ..elle a quelque chose à nous apprendre pour aller rencontrer l’autre courant celui de l’Amour.ne m’y attendais pas et où je n’étais point venu pour cela…en séance énergétique au cours du soin avec la thérapeute la compréhension s’est faite …le flash…la visualisation.

J’ai ensuite découvert que j’avais beaucoup moins peur sur mon vélo en descente…
J’ai exploré mes postures de yoga….
Mon corps lui se faisait très douloureux face au burn out et les appuis sur les cervicales n’étaient point possible..trop de pression.

Puis des gros gros nettoyage corporel tout au long de l’été le corps qui s’est libéré de beaucoup de choses…

Et la au cours de yoga en reprise de rentrée au moment de prendre cette posture je fais les étapes…quand je constate que la peur n’est Plus la.
Rien plus rien.
Le corps est stable et ne vacille plus.
Alors je me laisse écouter mon intuition de passer l’étape suivante…et la le miracle opère tout le corps était fluide et se laissait fondre dans la posture.
Sans peurs aucunes.
Et depuis je me régale….

J’aurais mis 4 ans …à traverser la peur qui me tétanisait dans cette inversion.
Oui 4 ans pour accepter que la peur se rencontre et ne se met pas de côté. Qud seule la rencontre et le fait de la regarder en face permet de la transmuter.
On avait bon me répéter dépasse ta peur et lance toi.
Non je n’y arrivais pas pire que cela j’étais tétanisée !!!

Le yoga m’a toujours appris beaucoup dans ma vie et m’aide notamment à en tirer les enseignements pour tous les autres domaines de ma vie.

Alors je voudrais vous inviter en chaque instant à aller rencontrer vos peurs pour les transmuter.

Et ce passage de transmutation fait avec mon corps me donne beaucoup d’enseignement pour les mettre en pratique face à mes peurs dans ma vie d’entrepreneur.

Je vous invite à aller explorer la peur avec bienveillance et sans jugement pour en faire émerger une dimension d’Amour.

Quelque soit la peur ..elle a quelque chose à nous apprendre pour aller rencontrer l’autre courant celui de l’Amour.

 

La rencontre intérieure par la nature

Enjoy life

Je vous partage des petites capsules autour des gros sujets en préparation pour les articles à venir .

Je prépare une rentrée avec de nombreuses surprises à vous annoncer.

Après avoir fait mûrir mes projets dans le silence, le questionnement, les doutes, les manques de confiance j’ai compris qu’il était temps de transmettre d’avantage tous ces sujets, avec une dimension beaucoup plus profondes.

Je finis les choses sur lesquelles je suis occupée actuellement et qui m’empêche de me libérer du temps pour la rédaction des articles et avancement des projets à la vitesse que je le voudrais.

Mais de grandes choses arrivent.

Alors en attendant ces petites capsules me permettent de redonner vie à ce blog que j’ai nettement moins alimentée au cours des deux dernières années.

Deux années où j’ai traversé des épreuves profondes, où j’ai du aller à la rencontre d’épreuves qui m’ont fait énormément apprendre.

Mais j’ai une devise qui fait que pour moi chaque épreuve est une occasion de grandir en conscience. Bien sûr sur le moment cela est loin d’être évident.

En cela le travail intérieur est précieux pour cheminer et comprendre l’enseignement qui nous est demandé que cela soit au niveau de la santé émotionnelle que de la santé physique.

Alors aujourd’hui je voudrais vous inviter à cet accueil de la rencontre intérieure au contact de la nature par ce petit instant méditatif que je vous partage au grès de ce que la nature m’a inspiré ce soir .

Apprendre à se contenter des choses simples, apprendre à adopter la gratitude, apprendre à s’imprégner de pensées positives.
Oui tout cela n’est pas inné chez bon nombres d’entres nous.
Apprendre à aller observer et surtout accueillir ses émotions quelqu’elles soient sans jugement.
On sait en général accueillir les émotions telles que la joie, l’amour mais dès qu’elles sont de l’ordre de la tristesse, du vide intérieur, de la haine, de la colère nous avons tendances à les étouffer par mille et une façons qui vont nous couper de notre corps : cela peut être l’alimentation, le sport en excès, l’alcool et le tabac ou toutes autres conduites addictives aussi diverses et variées soient elles, (bien plus fréquentes qu’on ne pourrait l’imaginer )
Dans la santé holistique la gestion des émotions, apprendre à les accueillir et à les observer est un point très important. Un point indispensable au bon roulement des différents maillons de la chaîne et du maintien de l’équilibre.

En cela la nature est une pause si précieuse qui nous donne des occasions non pas de se fuir mais au contraire d’apprendre à écouter ce qui se vit à l’intérieur de soi.

Apprendre à composer avec des instants au contact avec la nature est un cadeau précieux que l’être humain peut se faire pour se donner la possibilité de rencontrer son intérieur et ses émotions.

Pour ma part elle est un ingrédient indispensable à mon équilibre au quotidien.

A ce sujet si il y a des choses articles, stages ; ateliers; formations que vous souhaitez que je développe n’hésitez pas à m’en faire part sur des thématiques spécifiques car c’est justement tout le contenu de ce qui se prépare en coulisse actuellement. 😉😉😉😉 avec de belles surprises au rdv.

J’ai coeur à vous transmettre tout ce que j’ai appris au cours des dernières années que cela soit de façon scientifique dans les formations et interactions avec divers médecins holistique, au cours de mes propres expériences et recherche en autodidacte.

J’ai coeur à vous transmettre tout ce que j’ai pu apprendre en ce sens.

Je serais à l’écoute de chacune de vos suggestions et les étudierait pour savoir ce qui est possible ou non.

Ici ou là je n’ai pas de limites dans ka mesure où cela vivre avec mon être profond.

Votre fidélité sur ce blog depuis ses débuts en 2011 est un soutien de taille.

Tous vos nombreux messages me touchent énormément.

Et j’ai coeur à pouvoir interagir d’avantages et faire de tout cela un partage à dimension humaine en valorisant l’individu dans son authenticité et ses différences.

 

Citation de Pierre Rabhi qui est au coeur de la vie

Je vous partage cette citation que j’aime beaucoup

Et qui en quelques lignes ramènent l’être à la conscience de la nécessité pour l’évolution de l’être humain.

Cette citation parle à elle même.

Et nous invite à sortir de cette société de consommation.

 

Savoir ralentir

Un petit partage matinal avant de revenir plus en détail sur le sujet

Telle la nature il est juste de savoir ralentir.
cela est parfois si difficile à accepter dans une société qui nous pousse sans cesse à l’inverse.
Le corps, votre corps lui sait mieux que tout le rythme qu’il a besoin.

Ce matin au réveil un très épais brouillard et un froid qui était vivifiant après une nuit sous la tente.
Un brouillard qui se levait très lentement . On ne voyait pas à l’horizon à 6h ce matin.

Je suis partie m’entraîner…mais les 7kms ont été très difficile et pénible pour mon corps. J’avais prévu beaucoup plus mais min corps ne le portait pas alors j’ai adapté.

Accepter la fatigue est quelque chose qui dans ma vie a été très difficile et qui l’est encore certes beaucoup moins qu’auparavant.
Vous pouvez rencontrez sur le net des programes qui vous diront manger ceci et faite du sport : il n’y a pas de secret! Ces discours sont très culpabilisant et surtout très réductionniste.

Mais c’est en oublier de très nombreux facteurs à savoir ceux de l’exposition aux stress qu’ils soient physique, psychique ou énergétique. Ces derniers vont énormément impacter le fonctionnement de vos glandes et agir en silence tel un tueur silencieux puis tout cela finira par vous rattraper quelque soit votre alimentation ou votre hygiène sportive.

Je voudrais vous inviter aujourd’hui à sortir de la culpabilité qui peut se vivre en vous si vous n’obtenez pas tels résultats sur des programmes qu’ils soient nutritionnels ou sportifs même si vous avez tout suivi à la lettre car au fond de vous il y a un système incroyable mais aussi complexe qui s’appelle le système endocrinien, là où les glandes sont reliées les unes aux autres dans le fonctionnement physiologique.
Apprenez à être doucement à l’écoute des signes de votre corps en lâchant toute forme de culpabilité ou de jugement à votre égard.

Cela n’est pas évident je le conçois. J’ai du apprendre à passer par là.

Telles les fleurs sous la rosée du matin osez écouter votre rythme. Le rythme que votre corps vous demande.

Savoir ralentir comme ce brouillard qui se fait épais au reveil là où la tête nous pousse souvent à l’inverse.
Apprendre à être bienveillant avec soi loin de la quête de perfection et de performance.

 

Retour sur une nouvelle expérience de jeûne

Je voudrais vous partager ce jour quelques réflexions au niveau du jeûne.

On parle beaucoup du jeûne pour détoxifier l’organisme.

Mais à l’inverse on parle très peu du jeûne dans le sens de l’évolution intérieure, une croissance de l’être spirituel.

Pour ma part à chaque fois que je dois prendre des décisions très importantes dans ma vie, traverser de très grosses épreuves je jeûne. Absolument pas au mental mais quand je sens que je stagne que je suis embourbée dans certaines situations ou émotions je ressens un appel profond à jeûner pour trouver les réponses en moi.

J’ai jeûné pour la dernière fois 3 jours à l’eau suivi de 3 jours de jeûne type ramadan début février suite à ma fracture du coude.

Mon dernier jeûne long 8 jours était il y à un an en Mai 2018. (Tout en travaillant)

A cette période j’avais besoin de trouver des réponses profondes en moi que j’y ai été appelé naturellement. Ce jeûne s’est passé à merveille jusque là mon plus beau jeûne. Des compréhensions internes énormes, des libérations et une paix interne si profonde.

Là actuellement dans une phase où je cherchais des réponses profondes à l’intérieur de moi, dans une phase de grand tournant de ma vie je me suis sentie appelée par le jeûne.

Après une phase préparatoire, suivi d’un stage de yoga qui a entrainé une énorme détox émotionnelle, le jeûne proprement parlé a ensuite commencé.

Une énergie de tonnerre dans ce jeûne. Alors même que j’étais en phase de règle sur les 3 premiers jours.

Comme à mon habitude absolument pas de détox physiques. Pas de détox émotionnelles non plus (le stage de yoga avait déja fait son boulot) mais à l’inverse des avancées intérieures et prises de conscience si profondes et si intenses. Une joie intérieure immense et le sentiment d’être entourée et remplie d’amour.

Un jeûne encore plus beau que ce que je pouvais l’imaginer.

Pas de sensations de fatigue malgré le travail. J ai cependant diminué l’activité physique…avec une grosse séance de yoga vinyassa ( yoga dynamique) seulement à J2. Et autrement de la marche et de la méditation au soleil.

Et à J4 je suis partie m’entrainer en natation. Avec en bassin une énorme énergie. Une possibilité d’aller plus en profondeur dans mes mouvements alors que mon coude est en réparation.

Des chronos explosés par rapport à mes temps des derniers temps, des perf sorties de je ne sais où dans mon corps.

Et en sortie de bassin par contre une douleur sourde et profonde dans mon coude fracturé qui se répare.

La douleur a duré 1h puis a nettement diminué pour disparaître. Le jeûn est donc là aussi en train de faire son travail sur mon os et de consolider l’os un peu plus.

Après ma séance de natation je suis allée marcher afin de profiter du soleil.

Et j’ai ensuite enchainé sur 6 h de consultation.

Comme quoi le jeûne n’affaiblit pas contrairement à la croyance.

Selon notre état de vitalité de base le jeûne va nous demander du repos ou au contraire nous donner de l’énergie. Il est primordial d’écouter son corps et non sa tête en ce sens.

Je perds par contre assez vite le poids j’en suis à 3kg en 4 jours. Qui sont donc des kilos d’eau.

Nouveauté dans mes jeûnes c’est que je l’ai associé à des cataplasmes d’argiles toutes les nuits. Cela a fait énormément de bien au ventre qui est ma grosse fragilité émotionnelle.

A cela j’ai ajouté des lavements au café vert (chose que je n’avais jamais faites. Il était toujours à l’eau jusque là) cela a procuré une détente bien plus profonde qu’avec le lavement classique.

Il se passe des choses absolument incroyables dans ce jeûne encore plus belles et profondes que lors de mon dernier jeûne long.

Une vitalité absolument incroyable également et un sommeil beaucoup plus profond et réparateur.

Je vais le continuer jusqu’à ce que je sente nécessaire mais en 4 jours j’ai trouvé les réponses intérieures que j’avais besoin et bien plus encore.

Alors pour vous partager les états de joie profonde que je traverse depuis 3 jours je vous partage les photos de ma balade.

 

Vidéo : la confiance en soi

Nous sommes très nombreux à manquer de confiance en soi à différentes étapes de notre vie.

Et cela génère bien des désagréments dans notre quotidien.

Alors je voudrais vous partager une vidéo d’un spécialiste des neurosciences que j’apprécie beaucoup : David LeFrancois.

Je vous invite à ecouter cette vidéo et à la partager si elle peut parler tant ce qu’il dit est profond face à une société qui ne valorise pas la confiance en soi.